Ode à un Proche Orient Défunt

Posté le 14 septembre , 2015, 4:27
4 mins

moyen-orient

Chacun ressent une grande tristesse à la vue de ces hordes de populations hébétées et terrifiées se déversant sur une Europe qui a perdu toute mémoire de ce que fut cette partie du monde. Et pourtant, nul ne peut comprendre ce désastre s’il ne comprend pas ce que fût cette région autrefois.

Il se trouve que, par un hasard de mon histoire familiale, je suis né à Alep le 14 Septembre 1943, il y a donc très exactement 72 ans, mon père étant l’un des rares officiers Français (12 sur 500) présents en Syrie en 1942, ayant choisi de suivre de Gaulle plutôt que Pétain.

Qu’était-encore- le Proche Orient à cette époque. ?

Une merveille de diversités, un véritable kaléidoscope de populations et de religions.

Tous les grands empires étaient passés par là à un moment ou à un autre et y avaient laissé des résidus.

A Alep par exemple, la plus vieille ville du monde, ou plutôt la ville qui est restée ville depuis le plus longtemps dans l’Histoire, ancrée autour de sa Citadelle, un quartier Arménien jouxtait un quartier Juif, lui-même fort prés du quartier Grec, tout cela entourés de quartiers Musulmans  divers et variés où Druzes, Kurdes, Alaouites ou Sunnites résidaient, et tout ce petit monde vaquait à ses occupations.

L’éducation était assurée par des écoles religieuses, en général tenues par des Jésuites ou des religieuses Chrétiennes (pour les filles) qui accueillaient les enfants de toutes les confessions.

Toutes ces populations étaient arrivées bien entendu avant la conquête Musulmane ce qui leur donnait une espèce de Droit moral à rester vivre dans ce qui était après tout « leur » pays.  A Baghdâd par exemple, au XVIII eme siècle, 50 % de la population était Chrétienne …les Assyriens, présents dans le Nord de l’Irak,  Chrétiens, évangélisés pense t’on par Saint Thomas constituaient un groupe très fort, et aujourd’hui, il n’en reste plus. Ils sont tous …en Suède.

En Egypte, les Coptes, les Egyptiens d’origine et qui représentaient  au moins  20 % de la population tenaient toute une série de positions essentielles dans le commerce, les Universités ou même la Politique (beaucoup furent ministres) et faisaient partie intégrante du système ce qui en assurait sa force et sa résilience.

Les Juifs, constituaient une part importante et essentielle des populations locales  comme par exemple à  Alexandrie  et cela depuis sa création par Alexandre puisque c’était la que l’Ancien Testament avaient été traduit en Grec pour la première fois, mais ils étaient également présents en Irak (depuis l’exode au moins)  et aussi dans chacune des grandes métropoles historiques, Damas, Istanbul, le Caire…Aujourd’hui et pour la première fois dans l’histoire, il n’y a plus de Juifs sur la côte Sud de la Méditerranée, sauf en Israël bien sur.

Certes, de temps en temps, il y avait un coup de grisou comme pendant les pogromes de Damas à  la fin du XIX eme siècle, mais dans l’ensemble les choses rentraient dans l’ordre assez rapidement, les autorités Turques ou locales n’ayant que peu de patience pour les trublions.

De tout cela, il ne reste plus rien et la question est : pourquoi ?

(La suite ici)

Charles Gave, de l’Institut des Libertés

9 Commentaires sur : Ode à un Proche Orient Défunt

  1. Bessat

    15 septembre 2015

    Votre article semble rait dire que tous les français COURAGEUX et non déserteurs étaient tous Pétainistes or ce sont plutôt ceux qui ont fuit qui sont à blâmer!Que fa

    Répondre
  2. betsynette

    15 septembre 2015

    Je regrette, moi je vois des hommes , lâches, qui n’ont pas le courage de se battre pour leur pays, qu’ils mettent femmes et enfants à l’abri….oui…mais qu’ils fuient pire que des gonzesses….excusez moi, mon grand pére a laissé femme et enfants et s’est battu jusqu’à la mort pour que notre famille reste Française.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    15 septembre 2015

    il n’ y a pas que les ” hordes moyennes-orientales qui se déversent ” sur la pointe occidentale de l’ Eurasie il y a aussi et en quantité toute aussi abondante : les balkaniques, les Noirs de la Corne de l’ Afrique, les Libyens etc … Pour ce qui est du Moyen-Orient DAESH redessine les frontières artificielles tracées par les … occidentaux ; c’ est en sorte ce que voulait faire les Services de l’ U.S. Army

    Répondre
  4. frei

    15 septembre 2015

    Excellent article ; merci de l’avoir mis en ligne .Je ne partage cependant pas l’opinion de M.GAVE selon laquelle il y aurait 90% de “bons” musulmans et 10% de terroristes .Je pense qu’il faut au contraire remettre radicalement en cause l’islam dans sa nature même , puisque cette idéologie est clairement de nature criminelle et religieuse seulement en apparence .Or , les imams , même modérés , sont prisonniers de l’un des mensonges originels de l’islam , selon lequel le Coran a directement été dicté par “la divinité” .Je ne vois pas comment ils pourraient en sortir et donner des références doctrinales pour faire cette fameuse distinction entre les bons musulmans et les mauvais islamistes .Alors nous , comment pourrions nous la faire ?

    Répondre
  5. Jean sans peur

    15 septembre 2015

    Mon commentaire vat-il être censuré comme d’habitude ??? Liberté d’expression valable uniquement pour les journaleux et médias du gouvernement du pourri hollandouille. Il nous manque de Gaulle et non un vendu de Pétain

    Répondre
  6. Bainville

    14 septembre 2015

    Le Gaullien 18 Juin 40 relève de la chanson de geste. De Gaulle réclamant la poursuite du combat. Mais avec quoi ?
    Rommel dans son livre « La Guerre sans haine »
    décrit son étonnement devant la débâcle de l’armée française et cite cette anecdote: Dans la campagne qui se termine à Dunkerque il donne l’ordre à ses troupes de se contenter de désarmer les soldats français rencontrés sans les faire prisonniers afin de ne pas s’encombrer et perdre de temps pour atteindre Dunkerque. Voilà avec quoi le combat était censé se poursuivre. Ce que tout le monde devrait savoir, c’est que la France dans les clauses d’armistice était autorisée à maintenir sur son territoire une armée de 100 000 hommes ne disposant que d’un armement léger et à fin essentielle de maintient de l’ordre sur le territoire. Aussi dans la perspective d’une reprise des combats contre l’Allemagne, lorsque les Alliés auraient pu concentrer des forces significatives, Pétain a donné l’ordre au général Wegand de reconstituer en Afrique du Nord et secrètement et une armée qui deviendra l’Armée d’Afrique. C’est cette armée qui enfin réunie avec celle dite de la France Libre de De Gaulle procédera au débarquement en Italie puis à la libération du Sud de la France. Sachant que les effectifs de la France Libre étaient très largement minoritaires dans cette Armée d’Afrique. Cette Armée d’Afrique par son action a permis de figurer de manière significative dans les forces de libération accentuant le poids politique de la France. La constitution de cette armée est une autre preuve de l’irrecevabilité de la thèse de volonté de collaboration de Pétain avec l’Allemagne, même ce n’était pas la position de tous les membres du gouvernement dit de Vichy.
    L’assassinat de militaires allemand fut demandé par Staline au PC français. Nul sur le plan militaire, l’objectif était, par les représailles que ces assassinats ne manqueraient pas de déclencher, de provoquer un soulèvement de la population française…espéraient-ils, mobilisant ainsi pour la répression en France des troupes allemandes qui soulageraient d’autant la pression à l’Est. Le PCF a là encore démontré son allégeance à l’URSS au mépris des intérêts du peuple français qu’il sacrifiait sans vergogne sur l’autel de son inféodation idéologique..

    La France et son gouvernement ont réalisé la préservation de millions de vies humaines, et la maintien de l’Empire hors de l’emprise allemande, grâce à la politique de « containment. »,dont l’Armistice fût la base, cette politique que De Gaulle a combattu par le mensonge et l’attaque de territoires français avec l’aide des anglais heureux de l’aubaine.
    Cela fût plus courageux que la politique du pire, de Mers el Kébir à Dakar: attaquer l’empire français avec la complicité des anglais, afin de donner un prétexte en or à l’envahisseur allemand pour tout conquérir.

    Répondre
  7. SOULAINE

    14 septembre 2015

    Pétain valait dix fois mieux que De Gaulle le Traite !

    Répondre
    • R. Ed.

      14 septembre 2015

      traitRe, sans la majuscule s’il vous plaît ! Merci !

      De Gaulle est un personnage ambigu.
      Il est difficile de prendre une position ferme sur cet individu.

      Répondre
      • Rouletabille

        15 septembre 2015

        Tout à fait d’accord R. ED. Je ne pense pas qu’il soit possible de tirer une conclusion globale sur De Gaulle. Détestable en ce qui concerne le traitement de la fin de l’Algérie; tant de gens sacrifiés alors que son abandon nous semble aujourd’hui raisonnable.

        Mais bon, ce n’est pas le sujet de cet article.

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)