Les chrétiens victimes des terroristes en Irak

Posté le novembre 02, 2010, 4:08
2 mins
Egl

Le bilan de l’assaut donné par les forces irakiennes et américaines est nettement supérieur à ce qui a pu être annoncé hier soir. A la vue des dégâts matériels, il n’est pas exclu qu’un ou plusieurs kamikazes se soient fait exploser. Il ne faut aucun doute que la prise d’otages a été préparée de longue date tant il y avait d’armes et d’explosifs introduits à l’avance dans la cathédrale :

« Un groupe d’al-Qaida a attaqué dimanche soir la cathédrale syriaque catholique, en plein coeur de la capitale irakienne. L’opération s’est soldée par la mort de 52 personnes, 67 autres ont été blessées [Bilan sans les insurgés. NDL] (…)

Les forces de sécurité irakiennes ont donné l’assaut vers 21h (20h à Paris), avec les troupes américaines -qui malgré la fin de leur mission de combat fin août, peuvent toujours utiliser la force, si elles sont attaquées ou si l’Irak sollicite leur aide.

Egl3

La cathédrale ressemble à un champ de bataille. Le sol et les murs sont maculés de sang et criblés de balles. Des morceaux de chair sont visibles dans ce lieu saint. Les pupitres sont détruits ou renversés, et il y a partout du verre brisé. Pour le père Yousif Thomas Mirkis, responsable de l’ordre des Dominicains, «l’opération a été préparée de longue date, au vu des armes et des munitions qui ont été retrouvées dans la cathédrale. Cela prend du temps pour les introduire».

Egl2

Le vicaire épiscopal des syriaques catholiques, Mgr Pios Kasha, qui s’est rendu dans la cathédrale dévastée, a déploré «un vrai carnage». «Ce qui est certain, c’est que les membres de ma communauté vont tous quitter l’Irak», a-t-il dit. «C’est une situation très triste qui confirme la situation difficile dans laquelle vivent les chrétiens dans ce pays», a affirmé le porte-parole du Vatican Federico Lombardi ».

(via )

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)