40 000 roquettes stockées au Sud-Liban !

Posté le juillet 08, 2010, 5:54
2 mins

Le Hezbollah a stocké 40.000 roquettes au coeur des villages du Liban sud depuis la guerre avec Israël il y a presque quatre ans, selon des documents de l’armée israélienne parvenus aujourd’hui à l’AFP.

Ces documents jusqu’ici secrets, notamment des cartes détaillées, des films et des photos aériennes, ont été déclassifiés à l’occasion du 4e anniversaire de l’offensive lancée par Israël contre le mouvement chiite Hezbollah au Liban après l’enlèvement de deux de ses soldats le 12 juillet 2006.

Selon les médias israéliens, l’armée a déclassifié ces documents dans un but dissuasif afin de signifier au mouvement libanais qu’Israël saurait exactement où l’attaquer en cas de nouvelle confrontation.
Lors du conflit en 2006, “le Hezbollah avait entreposé ses armes pour l’essentiel dans des zones inhabitées ce qui avait permis à l’armée israélienne de localiser et de détruire ses dépôts. Au cours des quatre années qui ont suivi, le Hezbollah a déplacé ses armes vers les villages”, affirme l’armée.

Des centaines de conseiller iraniens ont aidé le Hezbollah à établir un réseau de communications, à creuser des tunnels et à bâtir des bunkers sous-terrains, selon ces documents.
Les unités du Hezbollah, qui disposerait de 20.000 combattants au total, comptent chacune de 30 à 200 hommes armés et entraînés déployés au coeur de 160 villages chiites du Liban sud et disposent d’un arsenal stocké “parfois à quelques dizaines de mètres d’écoles, d’hôpitaux ou de secteurs habités”, précise l’armée.

Pour étayer ses accusations, elle produit notamment des images filmées dans le village de Khiam.
Selon elle, le Hezbollah serait capable de tirer de 600 à 800 roquettes par jour contre Israël lors d’une nouvelle conflagration.

Al Qaida magazine

préparatifs contre l’Iran

Le Hezbollah s’en prend aux soldats Français

Le P.I.R porte bien son nom !

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)