Affaire Merah : secret d’État ?

Posté le juillet 18, 2012, 12:00
8 mins

Lors des assassinats commis par Mohamed Merah le 19 mars dernier, nous avions assisté à une opération d’intoxication des consciences aussi remarquable que consternante.

Merah avait été présenté très vite comme un « loup solitaire »
, « un pauvre garçon de banlieue » désemparé, pas du tout touché par l’islamisme, ou par raccroc et déception de n’avoir pu entrer dans l’armée.
Les liens de Merah avec les services français avaient été considérés comme très hypothétiques, jusqu’au moment où ils avaient disparu de l’horizon. Merah avait ensuite quitté l’actualité.

Les avocats des familles de victimes, guidées par un avocat socialiste, avaient été conduites vers un silence « digne ».
Le père de Merah devait déposer plainte contre les services français, pour « assassinat », et divers journaux semblaient prêts à relayer la thèse de l’« assassinat » et à incriminer la police française.
Tout a volé en éclats avec la divulgation des derniers propos de Merah par TF1, voici peu. Cette divulgation a fait scandale. Le secret de l’instruction a été violé, ont clamé les uns. La dignité des familles a été atteinte, ont dit les autres. Les ministères de la Justice et de l’Intérieur ont promis des enquêtes.

Je ne sais si le secret de l’instruction a été violé, et peu m’importe.
J’ai plutôt tendance à penser qu’en guise d’instruction, le dossier était promis à un enterrement de première classe. Je ne vois pas, par ailleurs, quelle dignité a été ainsi atteinte. Les familles des victimes de Merah ont pu disposer de ce qu’on leur refusait jusque-là : la vérité sur le meurtrier de leurs enfants, et la possibilité, le cas échéant, de demander réparation à l’État français, qui n’a pas su protéger des innocents de ce qu’il faut bien, désormais, appeler des actes de terrorisme islamique.

Si elles refusent cette vérité et cette possibilité, la vérité appartient au peuple entier, qui en dispose désormais, alors qu’on voulait l’en priver.
Ce que dit Merah ne relève pas du secret d’État. Il affirme avoir agi au nom du djihad – ce qui, d’emblée, était une évidence.
Il affirme avoir été recruté par al Qaïda, ce qui semble très vraisemblable, dès lors que des actes ont été revendiqués, d’une manière authentifiée, par un groupe djihadiste de la nébuleuse al Qaïda.

Il déclare aimer la mort comme les Occidentaux aiment la vie : tous les djihadistes formés aux attaques suicides se font laver le cerveau avec des formules de ce genre et s’en imprègnent.
Il dit avoir voulu tuer des soldats et des Juifs, et il l’a fait. Il ajoute qu’il aurait voulu tuer bien davantage de gens. On peut raisonnablement penser que telle était effectivement son intention.

Il ajoute qu’il s’est formé au Pakistan, dans les zones tribales et que d’autres jeunes gens, venus de France et d’autres pays d’Europe, se sont formés là aussi. Et on peut, là encore, raisonnablement penser que c’est exact.

Là où les déclarations de Merah deviennent gênantes pour le gouvernement français, c’est lorsque Merah interpelle l’agent des services de renseignement qui paraît l’avoir recruté, un certain Hassan, et ajoute qu’il a traité le dénommé Hassan comme un imbécile.
Il lui a fait croire que lui, Merah, était parti en vacances au Pakistan pour faire du tourisme, en lui faisant miroiter la transmission d’informations que lui, Merah, n’a jamais fournies et en lui faisant croire que lui, Merah, n’était pas un djihadiste puisqu’il se coiffait selon la mode et fréquentait des établissements de nuit.

Pour le moins, vraiment pour le moins, les services de renseignement français, en choisissant le dénommé Hassan, ont effectivement choisi un imbécile pour s’occuper de Merah, et on peut souhaiter qu’il s’agisse seulement d’un imbécile.

Les services français sont-ils infiltrés ? Sont-ils déficients face à leur tâche ?
À force de pratiquer l’apaisement et d’entendre répéter que l’islam est une religion de paix, finissent-ils par avoir une intelligence à éclipse ?
Si des enquêtes doivent avoir lieu, c’est dans cette direction qu’elles devraient être orientées.
Il paraît, par ailleurs, quasiment inconcevable que les forces de l’ordre aient dialogué aussi longtemps avec Merah sans donner l’assaut et sans utiliser de gaz lacrymogènes.

Apaisement, écrivais-je ? Nous sommes en guerre avec l’islam radical, et des épisodes comme celui-ci conduisent à se demander si la France, dans cette guerre, n’a pas déjà perdu la partie.

13 réponses à l'article : Affaire Merah : secret d’État ?

  1. lavandin

    25/07/2012

    ……faire porter sur toute une communauté les agissement criminels  ….oui mais les quelques derniéres affaires : Mohamed Mehra , les 2  gendarmes assassinés , la fusillade  de Lille, le gamin de 11 ans tabassé à mort par un jeune tchétchène en Bretagne, la mère de famille et sa fille tuées sur un passage piéton…….les reglements de compte quasi hebdomadaires à Marseille,  ont toutes un point commun  (les prisons sont remplies à 70 pour cent de détenus de la meme origine qui ne représente pourtant que 12 pour cent de la population) .  Ceci montre le peu de considération pour la société qui les a  accueillis. Nous commençons à payer nos lachetés

    Répondre
  2. Jaures

    24/07/2012

    Hans, on me reproche souvent ici de pratiquer l’amalgame mais qu’en est-il quand on fait porter sur toute une communauté les égarements criminels de forcenés ? Pourquoi un cas issu de la communauté musulmane serait significatif et exemplaire alors que d’autres, venus de communautés différentes seraient isolés et sans conséquence ?
    Un Merah fait une communauté d’assassins en puissance, des dizaines de prêtres pédophiles ne sont pas significatifs. Pas plus qu’un Norvégien tueur de plus de 70 gamins se disant explicitement d’extrême droite chrétienne.
    A ce titre, F, contrairement à ce que vous dîtes, de nombreux sites en Norvège soutiennent Breivik, au moins dans ses intentions. Et qu’un forcené dise tuer au nom de l’Occident Chrétien, comme Breivik, d’Allah, comme Merah, ou Batman, comme apparemment Holmes, pourquoi les considérer différemment ? Vous dîtes "Merah et consort", mais qui est consort ? Quand sur ce site on assimile les crimes d’un Merah avec ceux de tueurs de droit commun ou d’alcooliques simplement parce que leurs noms ont des consonances arabes, ne sommes nous pas dans l’amalgame que vous prétendez dénoncer ? Lors de différents faits divers montrant des mères ayant congelé leurs enfants nés après une grossesse cachée, les F de sites islamiques n’auraient-ils pu démontrer ainsi par l’exemple les monstrueux occidentaux ?

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    22/07/2012

    <<Un forcené wasp est un malade, un forcené arabe est un djihadiste.>>
    Les deux sont des tueurs et leurs victimes ne sont malheureusement plus là pour clamer leur innocence.
    Quant au reste du post de l’intervenant il est typiquement mauresque pardon jauresque. On peut y deviner un étrange amalgame fait d’eau, de feu et de sang.
    L’article suivant écrit par un protestant qu’on ne pourra pas accuser de collusion avec les catholiques est édifiant. sur les sombres desseins de l’Islam.
    http://lejournalduchaos.hautetfort.com/archive/2012/07/22/non-a-l-intronisation-de-l-islam-en-france.html

    Répondre
  4. F

    22/07/2012

      AARRGGHHH! pasdamalgam a encore frappé…
     Il y a quand même, qu’on le veuille ou non, un certain nombre de différences entre l’affaire Mérah et autres et Breivick ou Holmes…
         – Pour une affaire type Breivick, il y a 50 affaires type Merah.
         – Merah et consort tuent au nom d’Allah, les autres ne tuent pas au nom de Dieu.
         – Personne ne cherche à excuser Breivick ou Holmes, ce qui n’est pas le cas pour Merah et cie.
         – On n’a pas vu de déclarations, poèmes (!!!), affiches, tags à la gloire de Breivick mais on les a vus fleurir à celle de Merah.
         – Les parents des Breivick et Holmes se font discrets avec moult raisons. Pas ceux des Merah…
          -Que "pasdamalgam" se rassure, les musulmans ont aussi leurs fous ou pervers type Breivick/Holmes qui ne tuent pas au nom d’Allah et leur sont seuls comparables. Ils viennent en plus des djihadistes. La différence entre les deux, c’est que les premiers n’iront pas au paradis (s’ils tuent un musulman) tandis que les seconds y entreront "de plein droit"…
     
      Enfin, à propos de ces histoire de pédophiles qui viennet ici comme un cheveu sur la soupe, faut il rappeler que la pédophilie est considérée d’un côté comme une déviance hautement condamnable alors qu’elle est institutionalisée de l’autre par le mariage tout à fait officiel de gamines de 10 ans avec des barbons de 50? Quand ce n’est pas le mariage forcé des jeunes victimes avec leur violeur?…
      Mais tout ceci, "pasdamalgam" le sait fort bien. Il feint seulement de l’ignorer…

    Répondre
  5. MINUX75

    21/07/2012

    Bonjour Ce que guy millière ne dira à personne, c’est que MERAH est un pur produit de la sous culture médiatique française, en particulier France 2 qui a expliqué à l’envie que les juifs étaient des tortionnaires dans le cadre du conflit israélo-palestinien, enfin que les militaire français si on en crois les journalistes de France 2 sont aussi d’abominables tortionnaires dans le cadre de la guerre d’Algérie, « que LE PEN a torturé » etc… la veille des actions de mohamed MERAH, les médias français ont donné en quelque sorte le « mode d’emploi » en diffusant sur la 5 le film « la bataille d’Alger » qui montrait comment de gentils « héros » faisaient pour tuer sans vergogne des militaires, comment placer des bombes dans les cafés des blancs forcement méchants en déjouant l’attention des policiers. Tant que les médias Français expliqueront que les juifs, les militaires et les blancs sont des méchants, la haine continuera et pour le mode d’emploi, je fais confiance à nos sallafistes.

    Répondre
  6. Jean de Qumrân

    21/07/2012

    Dans 18 ans cela fera 2 siècles que la France a débuté son processus d’osmose avec l’islam… et lentement celui-ci a fait son chemin.
    Aujourd’hui les supermarchés de l’hexagone se frottent les mains à l’idée que le panier de la ménagère va gonfler leur CA de 30% au mois de ramadan et déjà notre quotidien de référence se morfond sur le piètre résultat prévisible des sportifs français aux prochains jeux de Londres qui tombent en plein mois sacré.
    Les choses se sont faites en douceur et profondeur, et dans la série ils sont tous intelligents, les hommes politiques ont agi avec  »générosité et incompétence » ou avec ‘’ entêtement et démagogie’’ mais le résultat est là et nous assistons, pas moins, au long processus de transfert de l’arme atomique française entre des mains arabes et islamisées…car il faut anticiper et imaginer les revendications de l’islam de France contaminé par la vague islamique du « printemps arabe ».
    Vivement que la France se débarrasse de son arme atomique en la partageant avec l’Europe, ainsi elle coutera moins cher aux Français et Allemands et Italiens aideront à mieux la protéger.

    Répondre
  7. grepon

    21/07/2012

    Un forcené wasp est un malade, un forcené arabe est un djihadiste.

    Tenez, vous avez mis ces mots dans sa bouche, la.   Impressionnant.

    Répondre
  8. Jaures

    20/07/2012

    Quinctius, ce ne sont pas des romans policiers que Millière écrit mais des opuscules dogmatiques qui lui font le même effet qu’à Don Quichotte les romans de chevalerie. Ainsi, l’affaire Mehra confirme pour lui une guerre en cours contre l’islamisme quand l’affaire Breivik n’avait pas suscité de sa part le moindre commentaire.
    Et gageons que la fusillade dans un cinéma du Colorado commise par un certain James Holmes, provoquant la mort de 12 personnes et plus de 30 blessés ne l’amènera à aucune généralisation (sauf peut-être pour accuser Obama).
    Il est notoire que pour Millière seules les morts provoquées par un certain profil de tueur méritent analyse. Un forcené wasp est un malade, un forcené arabe est un djihadiste.
    Un prêtre du Nord vient d’avouer des viols commis sur des jeunes garçons durant 30 ans.
    Un scandale de plus qui touche la communauté catholique. Millière pense-t-il que nous sommes en guerre contre cette religion et que de son éradication dépend le salut de nos enfants ?
    Ou bien, renonçant aux impostures intellectuelles,écrira-t-il qu’à l’instar des pédophiles qui essayent de vivre où vivent les enfants, les forcenés se trouvent des excuses idéologiques ou religieuses pour accomplir des méfaits absurdes.

    Répondre
  9. Anonyme

    20/07/2012

    1) À force de pratiquer l’apaisement……..

    C’est marrant (si je puis dire) mais c’est Chamberlain en 1938 qui prônait déjà "l’appeasement" avec Hitler ! On connaît la suite……

    "L’avenir, c’est du passé en préparation" disait je ne sais plus qui !

     

    2) et on peut souhaiter qu’il s’agisse seulement d’un imbécile.

    M’a beaucoup plus !

     

    Répondre
  10. grepon

    18/07/2012

    et on peut souhaiter qu’il s’agisse seulement d’un imbécile.

    Quand le multiculturalisme et les politiques positivement discriminatoires deviennent tres entranchees parmi organisations hierarcho-bureaucratiques tels que ceux du gouvernement francais…ou meme l’armee americaine…Milliere est bien avisee d’ajouter la qualificant qu’il a ajoute.

    Notons qu’un officier de l’armee americaine, denomme Hassan, qui etait un psychiatre fou, islamiste, clairement problematique, en communication avec un imam yemeni pro-jihadiste tres liee aux premiers attaques sur le World Trade Center en 93, a reussi a massacrer de nombreux militaires desarmes au Fort Hood.

    Laissons de cote l’idiotie qui a permis que les soldats ont ete desarmee sur un des plus grand bases militiaires ou pratiquement tout le monde est bien entrainee avec des armes legeres…

    Et focalisons sur les annees de tres peu de plaintes formelles…mais enormement d’observations informelles de colleagues et patients et tant d’autres sur l’assasin jihadiste en question.    Et puis remarquons les efforts de l’armee et l’enquete a ne pas parler du jihadisme du mec, bien qu’il a crie Allahu Akbar en ouvrant le feu, avec un sacre tas de temoins, quelques  douzaines qui ont perdu vie ou la sante.   L’armee americaine n’a pas change quoi que ce soit, officiellement s’entend.  

    Alors ce n’est pas que la France qui est atteint, bien qu’aux states l’information fini par etre bien plus ouvert que dans le systeme francais, ou l’etat est bien plus pervasive et puissant a manipuler informations et sujets francais.   On ne peut pas parler de citoyens francais, a moins de specifier que ce sont des hautes-fonctionnaires qui ont reussi a entrer dans les rangs des elites de votre systeme hautement hierarchise.  

    Répondre
  11. IOSA

    18/07/2012

    Non Monsieur Milliere, nous ne sommes pas en guerre contre l’ islam radical.

    NOUS SOMMES CONTRE L’ ISLAM tout court.

    Ne pas le dire, c’est méconnaître l’ennemi et ainsi favorisé sa progression sur le territoire français.

    Quant à dire que Mérah soit effectivement l’assassin islamiste, il y a un énorme fossé qui sépare l’individu du terroriste que vous décrivez.

    Par définition, personne ne fait la guerre aux terroristes (islamistes ou non), on fait la guerre à un pays et on ne condamne personne sans qu’un jugement soit rendu.

    Et comme Mérah est mort, le jugement n’aura pas lieu ( en France, les poursuites sont abandonnées dès lors que la personne ne peut plus être jugée).

    Le secret de l’instruction de l’affaire Mérah n’est qu’un paravent très pratique pour nos politocards.

    IOSA

     

    Répondre
  12. Vik

    18/07/2012

    Cher Guy MILLIERE, outre que MERAH est une crapule formée par des crapules djihadistes, formées elles-mêmes  aux méthode et principe du pédophile MOHAMED rassoul ALLAH (Mohamed prophète de Dieu), vous vous posez la question de savoir si les " services français " ne seraient pas infiltrés ! J’emploie le conditionnel, mais sans conviction ! Je reste persuadé qu’ils sont infiltrés, et ce, depuis longtemps, par ceux qui commandent aux groupes dhihadites et consorts ! Et pourquoi ne le seraient-ils pas, ces services, quand nous savons que l’armée française, cette granded muette, compte dans ses troupes un pourcentage de musulmans, qui, dit-on, avoisinerait les 25 à 33 % des effectifs ?

    La France est dans la merde, et elle s’y est mise toute seule ! Depuis plus de cinquante ans, tous gouvernements confondus, gauche, droite, elle a fait appel à de la main-d’oeuvre maghrébine, très bon marché, pour faire tourner ses usines, et faire concurrence à la main-d’oeuvre locale ! Puis, sur le principe du regroupement des familles, femmes et enfants de ces maghrébins ont suivi ! Aujourd’hui, la France compterait une population musulmane dont la fourchette basse se situerait aux alentours de six millions, avec une fourchette haute de 12 à treize millions d’âmes musulmanes !

    Le " con-sacré " a été élu grâce à cette faune, qui espère plus et mieux pour ceux qui ne font rien, occupés qu’ils sont à suivre les programmes TV d’outre-méditérranée, pendant que les autres, Français, se lèvent de bonne heure pour aller au travail, en reviennent harassés de fatigue, et pourquoi ? Pour pouvoir financer toute cette faune qui ne pense qu’à une seule chose, dans sa très grande majorité : Semer le chaos, partout en France ! Brûler des voitures à Noël, à Strasbourg, c’est devenu un jeu, puis une habitude, personne ne les arrêtant !

    Oui, la France est dans une sacrée MERDE, et ce bâtard de Mohamed MERAH n’en est qu’une illustration des plus sinistres.

    ABEL-VIK

    Répondre
  13. quinctius cincinnatus

    18/07/2012

     dans cette affaire tout  est question de formation et le dénommé " Hassan "( qui peut être à l’origine un "simple flic " ce qui me parait , et de loin , le plus vraisemblable ) n’avait pas la " formation " c’est à dire les compétences , sauf de parler l’arabe dialectal , pour " traiter " Mohamed  Merrah … pas besoin d’invoquer une " infiltration d’Al Qaïda de nos services " (qu’on dit secrets ) … Monsieur Millière lit trop de romans d’espionnage américains et fantasme à son habitude , et pour une fois reconnaissons le" délicatement " , dans le conspirationnisme anti juif  … il est bien évident que nous ne saurons JAMAIS le fin mot de ce lamentable fiasco … et les familles pas davantage

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)