Afghanistan : un ancien diplomate français parle

Posté le août 27, 2008, 12:00
9 mins

Carte AFGHANISTANPour avoir passé près de quatre ans en Afghanistan comme chef de poste diplomatique, je crois assez bien connaître le pays, sa nature réelle, ses populations et ses guerres, pour en parler à nouveau dans ces colonnes.

Ce qu’il faut souligner en premier lieu est l’ignorance des réalités afghanes telles qu’elles sont décrites dans la presse notamment, phénomène dû à la réserve dont on doit faire preuve à l’égard de l’islam dont nous avons en France plus de six millions de fidèles, y compris un certain nombre d’extrémistes. Malheureusement, dès lors que, dans l’analyse d’un conflit, on évite soigneusement d’en étudier la cause majeure, on se condamne à l’erreur et à l’échec.

Pour ma part, m’efforçant d’être objectif, je dirais que la situation en Afghanistan donne lieu aux constatations ci-après :

Première constatation : 95 % des Afghans sont extrêmement arriérés. Ils en sont encore au premier siècle de l’Hégire (autrement dire aux VIIe/VIIIe siècles après Jésus-Christ), imprégnés d’un islam rigoriste et vivant chaque minute de leur existence dans l’observance de la charia. Pour le peuple afghan, le mal absolu, c’est le chrétien et de façon générale l’Occident.

Deuxième constatation : l’Afghanistan était un pays prospère et verdoyant aux temps de la civilisation gréco-bouddhiste. On doit, d’ailleurs, à la science française la découverte et l’étude des vestiges de cette brillante civilisation anéantie par l’islam imposé par les invasions arabo-musulmanes qui ont transformé l’Afghanistan en désert. Une cabane en terre séchée, les femmes entièrement recouvertes de la burqa et traitées comme du bétail, les hommes et leurs fusils, combattants le matin, cultivateurs de pavot l’après-midi – aussi bien est-il impossible de distinguer les talibans de la population civile –, les ânes qui braient dans les villages, une absence complète d’hygiène. C’est le haut Moyen Âge. En comparaison, l’Irak est un pays riche et moderne.

Troisième constatation : le relief de l’Afghanistan très accidenté, surtout à l’est, à la frontière avec le Pakistan, et un climat très rude – les 40° l’été sont courants – servent admirablement la guérilla.

Quatrième constatation et la principale :
la guerre en Afghanistan est alimentée par le Pakistan. Déjà au temps de la présence soviétique, les moudjaidines avaient leurs bases au Pakistan. Les ethnies de part et d’autre de la frontière, notamment les Pachtounes, ignorent totalement les limites territoriales de la colonisation européenne. C’est le cas aujourd’hui plus que jamais, le Pakistan fournissant à la guérilla afghane 80 % de ses effectifs et la totalité de son armement et de son intendance. Ainsi – stupéfiant paradoxe – Islamabad avec ses puissants services secrets – l’Inter Service Secret, l’ISS –, l’un des principaux bénéficiaires de l’aide américaine à travers le monde, mène par talibans interposés une guerre contre ceux-là mêmes qui lui donnent chaque année des milliards de dollars pour lutter contre l’extrémisme islamiste !
Ben Laden lui-même est probablement domicilié dans la région montagneuse de Quetta à l’ombre d’un sommet de 3 500 m, de facto protégé par les champions du double jeu que sont les Pakistanais.

Ceci étant, nous sommes aujourd’hui en présence de deux hypothèses :

1. Si l’Afghanistan est finalement abandonné à son sort, ce que firent les Soviétiques en 1989 après avoir reconnu leur échec, nous aurons un bloc islamique fanatiquement anti-occidental allant d’Islamabad à Beyrouth, en passant par l’Iran, l’Irak, la Syrie, le Hezbollah libanais, le Hamas palestinien. Le tout dirigé, en tout cas inspiré, par Al-Qaïda dont les ramifications mondiales sont de plus en plus agissantes, y compris en Algérie – avant de l’être en France (où, je le rappelle, l’islam est la deuxième religion, grâce à une immigration massive encouragée par les pouvoirs publics depuis plus de 30 ans). Tous, l’Iranien Ahmadinejad en tête, ayant pour premier objectif l’anéantissement d’Israël, par la bombe atomique de préférence. Sans doute, dans un tel cas, la riposte serait foudroyante, mais le pouvoir islamique s’en moque. Quelques millions de victimes seraient autant de martyrs qui auraient la chance inouïe d’être accueillis au paradis par Allah, le tout-puissant et le miséricordieux. N’oublions pas que les candidats kamikazes sont tellement nombreux qu’il faut les inscrire sur des listes d’attente !
Dans ce redoutable affrontement, c’est là une dissymétrie qui n’est pas en faveur de l’Occident qui n’accepte la guerre, la France en particulier, qu’à la condition qu’il n’y ait pas de pertes dans ses rangs.

Deuxième hypothèse, contrer par les armes la poussée islamiste. Mais alors il faut se préparer à une présence militaire occidentale en Afghanistan, ainsi d’ailleurs qu’en Irak, pendant des décennies, c’est-à-dire à une sorte de colonisation. La facture serait tellement lourde et durable que j’ai quelques doutes sur cette hypothèse-là. Je crains que la première soit la bonne, si j’ose dire !

Christian Lambert
Ancien Ambassadeur de France

Source de l’image : easyvoyage

Promouvoir cet article

15 réponses à l'article : Afghanistan : un ancien diplomate français parle

  1. Anonyme

    31/08/2008

    Aregundis : " Bonjour monsieur, "

    –  "Bonjour monsieur"?   Well, devant une telle précision du destinataire, vous comprendrez que, pour respecter la discrétion que vous semblez demander,  je ne me suis pas senti autorisé a lire votre commentaire.
    Si, comme nous l’avons bien compris, votre intervention n’est pas destinée au forum, et que vous souhaitez écrire uniquement a Christian Lambert, puis-je vous suggérer que la correspondance privée, adressée au 4 V, pourrait etre la méthode la plus appropriée?

    Best,

    Mancney

    Répondre
  2. ozone

    29/08/2008

    Les ricains l’ont cagué l’affaire Afhganne,au lieu de mettre en 2002 l’employé d’UNOCAL au pouvoir sous pretexte de democratie,il fallait remettre le roi en place et laisser ces gens continuer de vivre avec leurs "seigneurs de la guerre",c’est un pays feodal,point barre.

    Maintenant le roi est mort,c’est trop tard

    Répondre
  3. Aregundis

    29/08/2008

     

    Bonjour monsieur,

    Vos titres et qualité font que vous connaissez votre sujet. Je veux faire une réserve : il n’est pas équitable sur le plan culturel et religieux, ni juste au plan historique, d’assimiler la barbarie talibane à notre haut Moyen-âge, c’est-à-dire à une époque qui s’étend, par convention, des invasions barbares jusqu’au au règne de Robert II le Pieux (996-1031), et englobe toute la lignée carolingienne. Serait-ce à dire que notre flamboyant Charlemagne (742-814) , initiateur de l’école, de l’alliance du Trône et de l’Autel, ses missi dominici et ses capitulaires, ce descendant direct de Charles Martel par Pépin son père, et sa prestigieuse lignée, auraient quelque chose de commun avec le fanatisme musulman ?  Non, certes ! De Poitiers à la Reconquista, des Croisades au siège de Vienne, de Constantinople à Lépante, nos rois et nos princes n’ont cessé de lui faire la guerre, sachant quel danger mortel représente l’islam pour la civilisation.  
    La référence au « Moyen-âge » est un lieu commun. Une formule pratique (trop pratique !), pour qualifier (ou disqualifier) une dictature tyrannique. Mais elle est fausse. Les historiens modernes ont rejeté cette idée, reçue des Lumières, que tout ce qui précédait la Révolution était à rejeter dans les « ténèbres de l’obscurantisme », comme ils ont fait justice de cette autre idée reçue (de Michelet et des socialistes utopistes du 19ème s.) qui voulait que 1789 nous ait apporté la liberté. J’ai appris cela sur les bancs de la communale. Il ne vient pas spontanément à l’esprit de faire le parallèle entre le fanatisme musulman qui brûle la bannière étoilée et la fureur populacière de Septembre 1992 qui annonçait le stalinisme. On dit le Moyen-âge. Et pourtant… Notre Moyen-âge fut infiniment plus civilisé que ne le sont les tribus afghanes ; que ne le sont les potentats nègres qui tourmentent leur propre population et détournent à leur profit les aides des jobards occidentaux. S’il faut trouver une période pour définir la mentalité arabo-musulmane dans ce qu’elle a d’archaïque, on peut évidemment se reporter à celle qui a suivie l’Hégire et la mort de Mahomet (632) – ce que vous soulignez à juste titre. La différence, c’est que les dévots d’Allah d’Afghanistan et régions alentours sont équipés de missiles au lieu de sabres courbes, et qu’ils ont appris de l’Occident chrétien à se servir d’Internet et de portables. Mais qui arme ces gens ? La Chine ? Le Soudan ? L’Arabie saoudite ? La Corée du Nord ?

    Si l’Afghanistan est une contrée d’antique civilisation – d’avant la conquête arabe1 – le Pakistan moderne est né d’une scission récente d’avec le sous-continent indien et n’a pas eu à subir le joug soviétique. D’autre part, il existe au Pakistan surpeuplé – quelque 165 millions d’habitants – une forte élite occidentalisée, sur le modèle de la famille Bhutto, formée dans les universités américaines, ainsi qu’une classe moyenne désireuse de faire des affaires et de s’enrichir, et dont est dépourvue l’Afghanistan. (L’économie pakistanaise est largement privatisée tout en restant fragile et dépendante des investissements étrangers). C’est à cette « upper class » que Ben Laden a déclaré la guerre en 2001. D’ailleurs le Pakistan a ses propres problèmes frontaliers avec l’Inde au sujet du Cachemire. Au plan diplomatique, Moucharraf entretien de bonnes relations avec la Chine. Après les attentats du 11 septembre, Islamabad a promis à Washington « une coopération sans limite » dans la lutte contre le terrorisme. En 2005, les forces pakistanaises procèdent à l’arrestation du « numéro trois » d’Ai-Qaïda. La même année, Pakistan et Israël établissent des relations diplomatiques, Pékin et Islamabad signent un traité de libre-échange.

     Donc, s’il est vrai et vérifié que Ben Laden et les terroristes de son réseau en Afghanistan en relation avec la guérilla talibane reçoivent du soutien (logistique ?) du côté pakistanais, un soutien facilité par une géographie accidentée et la complicité intéressée des clans tribaux, ce soutien émane d’une « masse » illettrée et miséreuse peu soucieuse d’intégrer une modernité qui ruinerait le seul bien qui lui reste : la tradition. Depuis des millénaires ces gens n’ont connu que des pouvoirs tyranniques. Une situation miséreuse que savent bien exploiter, au nom d’Allah, Ben Laden et ses sbires. Les guérilleros talibans constituent leurs troupes de choc en territoire afghan. Mais rappelons qu’ils se heurtent eux-mêmes aux tribus chiites : tadjiks du Nord-est de feu le commandant Massoud, et ouzbeks du Nord du général Dostom. D’antiques rivalités tribales devenues politiques qui perdurent jusqu’à aujourd’hui. Rien n’est simple dans l’Orient compliqué.
    Alors, quand bien même je reste d’avis que l’islam est bel et bien une religion totalitaire qui constitue un réel danger pour l’occident démocratique, sur le terrain la réalité est plus complexe qu’on veut l’imaginer et ne se réduit pas une guerre des civilisations que voudraient nous imposer des fanatiques. Je ne suis pas d’avis de retirer nos forces d’Afghanistan. Ce serait une catastrophe ainsi que perdre la face devant ce monde arabe dont sont si entichées nos Excellences du Quai d’Orsay. Il nous faut combattre. L’islamisme ne nous laisse pas le choix.

    Le danger n’est pas tant la menace islamiste en soi – l’Occident a les moyens de la neutraliser à défaut de l’éradiquer – que le soutien que lui apportent les idiots utiles de gauche et d’extrême-gauche, voire des camarillas d’intellos (Arte, le Monde diplomatique, réseau Voltaire, etc…) pour qui l’islam est toujours « modéré », « tolérant », « paisible ». Un islam imaginaire2. C’est l’islam d’Avicenne et d’Averroès lesquels, pour philosophes aristotéliciens qu’ils fussent, n’ont jamais été « modérés » pour autant et ont toujours considérés la Charria comme la loi suprême, ainsi que le démontre Sylvain Gougenheim3.
    Depuis la chute du Mur, les intellos gauchards et gauchistes étaient orphelins de dictature et en panne d’inspiration antidémocratique. Au travers de l’antisionisme (un antisémitisme déguisé) ils se sont dégotté une nouvelle dictature à encenser et à lécher, et une nouvelle idole, Barack Obama.
    Au final, à quelques détails près, je partage votre point de vue.

    1   Il est probable que des communautés chrétiennes (nestoriennes dites aussi « assyriennes ») s’y installèrent au cours des premiers siècles.  Les premières sculptures des bouddhas dans la région de l’actuelle Kaboul, alors en zone de culture hellénistique, datent du début de l’ère chrétienne.
    2 Dans sa chronique hebdomadaire au Point, le 5 avril 2008, Bernard-Henri Lévy est allé jusqu’à parler d’un « islam des Lumières » ! Voltaire et Rousseau ont dû s’en retourner dans leur tombe.
    3 Sylvain Gouguenheim. Aristote au Mont Saint-Michel. Seuil, 2008.

    Répondre
  4. EIFF

    28/08/2008

    "La france qui considère indécent l’attraction de la chaise electrique à la foire du trône……mais qui accepte la pédophilie chez ses élites et ses hauts fonctionnaires…."  c’est tellement vrai Sas, c’est le résumé parfait du fonctionnement de l’esprit puritaniste droit-de-lhommiste hypocrite à la française.

    Qui pourra nous expliquer, comment un Kouchner, gauchiste de la première heure, comédien professionnel, champion de l’indécence humanitaire, un type qui signait en 68 des pétitions pour laisser en liberté des pédophiles en vient à représenter la France, ce si beau pays ? Pourquoi aucun député de "droite" ne s’est fait entendre pour mettre en accusation ce personnage ?

    Hier encore, devant les députés, ce Kouchner admettait que les moyens militaires en Afghanistan n’étaient pas suffisants : c’est donc en toute connaissance de cause que notre gouvernement envoie des soldats Français se faire tuer sans aucune stratégie, sans aucune prévision des risques en amont. Si ces clowns sont incapables de mener la direction de cette guerre et bien qu’ils restent chez eux à blablater au coin du feu. Le minimum pour nos députés de "droite" serait de réclamer l’éjection du ministre de la défense et du ministre des affaires étrangères sans délai !!! Quitte à mettre un atlantiste au quai d’Orsay, Sarkozy pouvait nommer des hommes respectables comme Pierre Lellouche ou Alain Madelin.

    Répondre
  5. mansoor

    28/08/2008

    avec des commentaires aussi arrierés  des français "bien eduqués " , on va tout droit vers une guerre mondiale.
    c’est sur et certain lol
    desolé pour les pacifistes mais vous n’etes pas assez nombreux comparés aux campagnards.
    regardez bien la situation empirer , ca va etrepas mal
    de jours en jours et d’années en années
    et pendant ce temps la  les colonisateurs papotent
    mdr
    si si regardez bien
    salut les galeriens

    Répondre
  6. EIFF

    28/08/2008

    Monsieur Lambert   "…stupéfiant paradoxe – Islamabad avec ses puissants services secrets – l’Inter Service Secret, l’ISS –, l’un des principaux bénéficiaires de l’aide américaine à travers le monde, mène par talibans interposés une guerre contre ceux-là mêmes qui lui donnent chaque année des milliards de dollars pour lutter contre l’extrémisme islamiste…"   effectivement, la guerre contre le terrorisme est un commerce juteux, et c’est bien pour cela que les américains, avec l’aide de l’argent saoudien qui alimente les madrassas et les guerrillas islamistes, n’ont aucun intérêt à voir la terreur islamiste reculer, bien au contraire, les américains sont gagnants sur tous les tableaux, ils se partagent les routes de la drogue avec les talibans et ils peuvent tester leur armement loin de chez eux sur un terrain en grandeur nature.

    Si les Américains avaient voulu mettre un terme au totalitarisme islamiste mondial, ils auraient depuis longtemps couper les flux financiers en provenance du Golfe et d’Arabie Saoudite et qui attérissent dans les poches d’Al-Quaida, déjà en 1917, des banquiers américains sans scrupules, avec des plans machiavéliques en tête, avaient aidés financièrement la révolution bolchevique en Russie.

    Répondre
  7. ARSEN

    28/08/2008

    Oui monsieur LAMBERT,

    Votre analyse est presque juste sur l’Afghfanistan et les afghans que je connais aussi très bien.  Vos deux hypothèses tiennent la route. Cependant je suis très étonné que vous, en tant que diplomate vous ne proposez pas d’autres solution, pourtant il y en a. L’occident a dépensé hélas des milliards de dollars pendant les trentes dernières années pour construire des usines produisant des intégristes. Lorsque les talibans allaient se sacrifier contre l’armée rouge vos pères aussi bien en France qu’aux Etats unis les nomaient LES COMBATTANTS DE LA LIBERTE. Aujourd’hui on les considèrent comme des pirs criminels. Pour les afghans ils étaient toujours des criminels. Leur barbarie n’a jamais eu de limite. Avec guantanamo, l’occident s’est abaissé aussi bas que les talibans. Comment pourrons nous leur donner de leçon de droit de l’homme? Les talibans devraient être puni pour leurs crimes commis vis à vis des afghans et non pour le 11 septembre où il n’y avait aucun talib parmi les pirates. Aujourd’hui, l’occident depense des millions de dollars par jour en Afghanistan pour la guerre. Des centains d’afghans, les plus démunis, surtout des femmes et des enfants meurent par des bombardements sauvages et aussi inhumains que des tires des talibans. Combien afghan vaux un français ou un américain? Je suis très tristes plus que vous pouvez imaginery pour la morts des dix soldats. Je pense à eux et à leur famille. Cependant que présente dix personnes armées jusque aux dents et morts au combats pour lequel ils étaient formés et prêts par rapport à la mort des plusieurs centains de femmes et enfants morts chaque mois dans des bombardemens des gens civilisés.Si l’occident dépense 20% de leurs dépenses militaires pour améliorer la vie des afghans, je suis certain que la situation changera en quelques moi, si non d’accord pour vos 2 hypothèses sinistres. 

    Répondre
  8. sas

    28/08/2008

    Au diplomate de service en retraite….

    Si arriéré qu’ils puissent êtres……28 ème POINTS de votre analyse……ON A RIEN A FOUTRE DANS CE PAYS, pas plus que les yankees…..

    personne n’a de mandat pour sortir quique ce soit de l obscurantisme……d’ailleurs et sous réserve que le modèle occidentale soit plus vertueux ; ce qui est loin d être prouvé….

    autant dire que nous avons un aveugle qui en conduit un autre……c’est pas dure de deviner la suite.

    SAS

    La france qui considère indécent l’attraction de la chaise electrique à la foire du trône……mais qui accepte la pédophilie chez ses élites et ses hauts fonctionnaires….

    Répondre
  9. François

    28/08/2008

    Philippe Muray l’a déjà dit dans "Festivus Festivus": les américains sèment le chaos pour mieux faire croire qu’ils sont indispensables.

    Aujourd’hui c’est une évidence, en Irak, en Afghanistan, à Bruxelles au proche orient…

    Cordialement,

    Répondre
  10. greg

    28/08/2008

    Ca m’a pas l’air d’être très objectif ce petit texte …

    Répondre
  11. MINUX75

    27/08/2008

    Bonjour J’ai l’impression mais je peux me tromper que BUSH et l’OTAN en général en attaquant l’afghanistan et l’IRAK rendent un sacré coup de main aux islamistes, avec un ennemi commun, ils sont unis. En admettant que L’OTAN joue la politique de la chaise vide, il ne serait pas absurde de penser que les islamistes ne penseront qu’à se faire la guerre entre eux comme ils l’ont toujours fait par le passé. Il n’y a qu’à se souvenir de la guerre IRAN / IRAK. Cette absence sur le terrain n’empêche pas de temps en temps de faire des frappes aérienne très ciblées donc très effficaces. à bientôt

    Répondre
  12. richa83

    27/08/2008

    en réponse à soleiloh qui dit:

    """L’Afghanistan a été un pays propère et paisible, mais c’est bien des barbares occidentaux qui l’ont envahie (UK) puis suivi des soviets et aujourd’hui des ricains. Si vous êtes diplômate moi je suis conficius!""""

    et pendant ce temps, la marmotte elle enveloppe le chocolat…

    j’encourage vivement soleilho a émigrer en afghanistan cela  nous évitera ses réflexions à la c…

    Répondre
  13. Ombroh

    27/08/2008

    Confucius était beaucoup plus éclairé…..

    Répondre
  14. Anonyme

    27/08/2008

    Soleilloh :" mais c’est bien des barbares occidentaux qui l’ont envahie (UK)"

    –    L’Angleterre de la Reine Victoria qualifiée de "Barbare"… I see.  Merci, Soleilloh de nous avoir montré ce qu’il suffit d’écrire pour passer pour un clown.
    A part cela, il y a un semblant de vrai dans votre commentaire, et c’est que chaque peuple devrait rester chez lui, dans sa terre maternelle, et ne pas envoyer ses mecs s’installer ailleurs et faire des gosses dans le nid des autres. 
    Et puisque vous etes probablement d’accord avec moi, faites simplement savoir a Bin Machin et ses copains que des qu’ils arretteront d’emmerder l’Occident, l’Occident leur foutra la paix… et tant qu’ils continueront a nous envoyer leurs bombes en chiffons islamiques, ils vont ramasser des tannées, des tannées, encore des tannées. Simple, comme diplomatie, n’est-ce-pas?  Tenez, faisons un petite priere ensemble a la mémoire du commandant Massoud.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  15. Soleilloh

    27/08/2008

    Bonjour,

    Si vous avez été diplomate à Kaboul tant mieux mais vous n’avez pas dû sortir beaucoup de votre bunker ni d’ailleurs de votre idéologie "j’ai raison t’as tort". L’Afghanistan a été un pays propère et paisible, mais c’est bien des barbares occidentaux qui l’ont envahie (UK) puis suivi des soviets et aujourd’hui des ricains. Si vous êtes diplômate moi je suis conficius!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)