Al Qaida à Grenoble

Posté le juillet 29, 2010, 9:26
4 mins

Lu dans Daoudal Hebdo :

« On a sorti Bernard Kouchner de son placard. Il est allé en Afrique, officiellement pour resserrer les liens entre la France, le Mali, la Mauritanie et l’Algérie dans la lutte contre « Al Qaïda au Maghreb islamique ». En réalité, Bernard Kouchner a été dépêché pour calmer la colère du Mali après le fiasco de l’opération militaire franco-mauritanienne sur son sol. […] Bernard Kouchner avait aussi pour mission de répéter les fortes paroles de Nicolas Sarkozy et de François Fillon contre les terroristes qui seront « traqués », sur l’assassinat qui « ne restera pas impuni », etc. On sait ce que cela veut dire : c’est du vent. Quand on voit ce qui se passe en France, il est inutile d’épiloguer sur ce qui peut se passer en Mauritanie… Encore que Sarkozy pourrait y envoyer le Kärcher dont il ne se sert pas, ça pourrait arroser le désert…

Chez nous, on parle encore de « délinquants » pour désigner les bandits qui tirent sur la police. Faut-il rappeler que le braqueur abattu par la police à Grenoble au cours d’une fusillade, Karim Boudouda, était passé trois fois en cour d’assises ? On parle d’un criminel, pas d’un délinquant. Et d’un criminel d’un genre très particulier. Rappelons ce que disaient les médias, en passant, après la première nuit d’émeutes : « C’est après une prière au mort récitée dans la soirée par un imam, écoutée en silence par une cinquantaine de jeunes rassemblés dans un parc, que la situation a dégénéré. » Pas besoin d’aller en Mauritanie ou au Mali. Nous avons chez nous des terroristes musulmans. Nous avons « Al Qaïda à Grenoble islamique ». Et aussi « Al Qaïda à Sevran islamique ». Etc. Il faut être inconscient pour croire que ce sont là des exagérations. Les policiers de la BAC de Grenoble sont menacés de mort. Que fait le gouvernement? Il les envoie ailleurs. Certes, on comprend cela. Mais la conclusion est imparable: non seulement la police est impuissante, mais elle recule. Les terroristes ont gagné cette manche.

Au Mali, la France attaque (sous couvert d’une opération mauritanienne) un camp d’« Al Qaïda au Maghreb islamique ». C’est un fiasco, mais il y a eu une action. A Grenoble, et dans les autres prétendus « quartiers sensibles », il n’y a aucune action. La pègre islamiste y est chez elle. Elle organise le quartier. Elle y a même ses oeuvres sociales, comme le remarquent des policiers en constatant que si une antenne de la mairie est incendiée par une voiture en flammes, les deux superbes piscines payées par les truands, pour l’amusement des enfants de la cité, ne sont pas touchées. Ici on pense à ce que fait le Hezbollah au Liban. »

  « La Turquie doit entrer dans la tente » CameronContre la lapidation /Délinquants anonymes  / Réfugiés, ils agressent leurs hôtes !Islamo-mafieux récompensésLe clientélisme fait construire les mosquées /

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)