Al Qaida "représailles contre la France"

Posté le septembre 23, 2010, 10:11
2 mins
Photo non datée du chef de l'Aqmi, Abou Mousab Abdoul Wadoud.
Photo non datée du chef de l’Aqmi, Abou Mousab Abdoul Wadoud. Crédits photo : AFP

 

Des enlèvements en signe de représailles. La branche maghrébine d’al-Qaida a sévèrement mis en garde jeudi la France contre toute opération visant à libérer les cinq Français enlevés par le groupe au Niger, rapporte jeudi le groupe de surveillance des sites islamistes SITE.

 Dans un communiqué, mis en ligne sur un site islamiste, al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) indique que ces enlèvements interviennent dans un «contexte de représailles» promis à la France par le chef du groupe Abou Moussab Abdel Wadou. SITE indique que le communiqué constitue un avertissement à la France, visant à la dissuader de tenter une opération de libération «comme celle qu’ils avaient fait pour Michel Germaneau», qui avait fini par être exécuté quatre mois après son enlèvement par Aqmi. Dans un enregistrement sonore diffusé le 25 juillet par la chaîne al-Jezira, Abou Moussab Abdel Wadou, avait justifié son exécution par la volonté de «venger» celle de combattants d’Aqmi tués trois jours auparavant, lors d’un raid franco-mauritanien en territoire malien.

 L’enlèvement a été revendiqué mardi par Aqmi. Al-Jezira avait annoncé mardi soir qu’elle disposait d’un message audio dans lequel le porte-parole de l’organisation islamiste, identifié comme Salah Abi Mohammed, indique «que les Moujahidine vont transmettre ultérieurement leurs demandes légitimes» au gouvernement français.

Il faut donc se laisser enlever comme des moutons, payer des rançons pour que les groupes islamistes puissebnt mieux s’armer et se développer pour mieux nous agresser ensuite ! 

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)