Alliance objective entre les « révolutionnaires » et les islamistes

Alliance objective entre les « révolutionnaires » et les islamistes

Lu dans Daoudal Hebdo :

A

« Fin janvier, après le retour de l’islamiste Rachid Ghannouchi en Tunisie, Kadhafi avait fait savoir au nouveau pouvoir tunisien que la Libye ne «pouvait tolérer la présence d’islamistes dans le gouvernement tunisien» et avait mis en place une cellule de crise chargée de suivre les événements chez le voisin, après avoir bouclé la frontière. Aujourd’hui, la Cyrénaïque (tout l’est de la Libye, du côté de l’Egypte) a échappé au contrôle de Tripoli, et un groupe très actif à Al-Baïda se fait appeler « émirat islamique de Barka », « émirat de Barka » étant le nom traditionnel de la région. Le 16 février, 110 militants du Groupe de combattants islamiques libyens (GCIL), dont trois de ses chefs, ont été libérés de prison, dans le cadre d’un accord qui a permis la libération de 360 islamistes depuis un an. […] l’émirat islamique de Barka a mis la main sur de très nombreuses armes en prenant d’assaut un dépôt de l’armée, et s’est emparée de dizaines de véhicules en scandant : « Au jihad ! »…

Tout cela se passe à quelques kilomètres de l’Egypte. Où le vieux mentor des Frères musulmans, Youssouf al-Qaradawi, a fait un retour triomphal, se faisant acclamer par deux millions de personnes au Caire le 18 février. Dimanche, la Cour de sûreté égyptienne a acquitté deux des responsables de la tuerie de Nag Hammadi, quand six coptes avaient été tués à la sortie de la messe de la Nativité, le 6 janvier 2010. Le 16 janvier, le principal accusé a été condamné à mort. Parce qu’il avait tué aussi un musulman qui passait par là. […]

Après une attaque de prisonniers en fuite, les moines de Saint-Boula (monastère fondé au IVe siècle), avaient érigé une modeste clôture et un portail. Le 20 février, l’armée est venue avec des bulldozers pour détruire la clôture. De même, au monastère Saint-Bishoy (fondé au Ve siècle), après que la police eut fait savoir aux moines qu’elle n’avait pas d’effectifs pour les protéger, ils avaient construit un petit mur du côté le plus vulnérable. Alertée par la police locale, l’armée est venue et a détruit le mur. De même, après une attaque qui a fait six blessés parmi les moines, le monastère Saint-Macaire avait édifié une clôture. L’armée est venue et a donné 48 heures aux moines pour démolir leur clôture, sinon elle le ferait elle-même (ce qui est sans doute fait au moment où vous lisez ces lignes). Ces monastères font partie du plus ancien patrimoine chrétien, tant sur le plan spirituel qu’architectural, iconographique, etc. Ils sont aujourd’hui à la merci des pillards et des jihadistes. Pendant ce temps-là, on assiste à une alliance objective entre les « révolutionnaires » qui ont fait tomber Moubarak et les Frères musulmans, les uns et les autres étant unis contre le gouvernement qui, malgré le nouveau remaniement, comprend toujours des dignitaires de l’ancien régime et ne laisse aucune place aux Frères musulmans. »

(via )

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • miane Répondre

    Ouais! c’est ce qui était prévu:
    après le Shah on a eu droit à la république islamique.
    Après Ben Ali comme après Moubarak, comme après Kadafi on aura des républiques islamiques qui voudront détruire les dernières traces du christianisme sur les terres où il est né et où il a été établi bien longtemps avant que Mahomet créée sa religion par dépit et haîne des autres.

    26/02/2011 à 21 h 07 min
  • STERIBUS Répondre

    C’est bien mal parti ! On ne va plus compter les martyrs chrétiens dans ces pays pourri pat l’islam.

    26/02/2011 à 9 h 50 min
  • MOI ! Répondre

    Les frères musulmans arriveront à dominer les autres car ils appartiennent tous à la même religion, au même Dieu. C’est pour cette raison qu’il faut rester vigilants en Europe si l’on ne veut pas qu’elle devienne Eurabia !

    26/02/2011 à 8 h 39 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *