Amour, paix et tolérance

Amour, paix et tolérance

Algérie : la loi interdit les réunions publiques pour la pratique d’une religion autre que l’islam. Le prosélytisme non islamique est illégal et le gouvernement restreint l’importation de littérature non islamique aux fins de distribution. Le pays a adopté le « Règlement sur la pratique religieuse », qui prévoit une peine de deux à cinq ans d’emprisonnement et de lourdes amendes pour toute personne reconnue coupable d’inciter un musulman à changer de religion.

Arabie saoudite : la conversion d’un musulman à une autre religion est passible de la peine de mort. Les bibles sont interdites. Les églises sont interdites. Les célébrations de Pâques sont interdites. La peine de mort punit tout non musulman qui entre dans les villes « saintes » de la Mecque et de Médine.

Égypte : l’islam est la religion officielle de l’État et la première source législative. En conséquence, les pratiques religieuses qui sont en conflit avec la loi islamique sont interdites. Les musulmans peuvent faire face à des problèmes légaux s’ils se convertissent à une autre religion. Les non musulmans doivent obtenir un décret présidentiel pour construire un lieu de culte.

Jordanie : la peine de mort est infligée à tout musulman qui vend une terre à un Juif.

Koweït : les groupes religieux doivent être enregistrés et détenir un permis. Les membres des religions non approuvées par le Coran ne peuvent pas construire des lieux de culte. L’enseignement religieux organisé est interdit pour d’autres religions que l’islam.

Les Maldives : dans ces îles paradisiaques visitées par des dizaines de milliers de touristes chaque année, le christianisme n’est tout simplement pas toléré. Bien que les chrétiens locaux – qui seraient 300 sur une population totale de 300 000 – se réunissent pour le culte, ils le font au risque d’emprisonnement, ou pire, s’ils sont découverts par les autorités musulmanes. Les bibles sont interdites, et les touristes peuvent être arrêtés pour avoir tenté d’en introduire dans le pays.

Malaisie : en vertu de la loi malaisienne, tout converti au christianisme doit déposer une demande auprès d’un tribunal de la charia pour renoncer légalement à l’islam. Beaucoup de chrétiens préfèrent demeurer des convertis silencieux plutôt que de se battre devant les tribunaux de la charia, où l’apostasie ou la conversion hors de l’islam est passible d’une peine de flagellation, d’amendes, d’emprisonnement et, dans les cas les plus extrêmes, de la peine de mort. Dans un pays où les musulmans représentent plus de la moitié de la population, le musulman qui se convertit à une autre religion est passible d’une peine d’un an à 5 ans de prison et d’une amende de 3 000 dollars. Un malaisien musulman qui épouse une personne non musulmane et qui convertit cette dernière à l’islam est récompensé avec un appartement, une voiture, un paiement de 2 700 dollars et une allocation mensuelle de 270 dollars.

Pakistan : la conversion d’un musulman à une autre religion est passible de la peine de mort. Le prosélytisme par des non musulmans est interdit. Les chrétiens sont régulièrement emprisonnés pour des accusations de blasphème. L’islam est la religion d’État, et dans une cour de justice le témoignage d’un chrétien vaut moins que celui d’un musulman. L’article 295 (c) du Code pénal impose la peine de mort à toute personne qui insulte le nom de Mahomet, et exige le témoignage de quatre musulmans pour une condamnation. Cela favorise un environnement dans lequel les musulmans peuvent se sentir libres d’utiliser l’intimidation et la violence contre les minorités religieuses pour des gains personnels. De plus, si un musulman qui a violé une chrétienne plaide ensuite que sa victime accepte de l’épouser et de se convertir, il n’est pas reconnu coupable en vertu du droit pénal pakistanais.

Qatar : l’enseignement de l’islam est obligatoire dans les écoles publiques. Le gouvernement réglemente la publication, l’importation et la distribution de la littérature religieuse non islamique. Le gouvernement continue à interdire aux non musulmans de faire du prosélytisme auprès des musulmans.

Soudan : la conversion d’un musulman à une autre religion est passible de la peine de mort.

Syrie : la constitution exige que le président soit un musulman, et précise que la jurisprudence islamique est la principale source de législation. Le partage de sa foi chrétienne est considéré comme « une menace aux relations entre les groupes religieux », passible d’une peine pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement à perpétuité. Un chrétien n’est autorisé en aucune circonstance à faire du prosélytisme. Les églises qui veulent tenir un service supplémentaire doivent obtenir un permis du gouvernement. Les sermons sont régulièrement contrôlés, tout comme les collectes de fonds par les églises.

Yémen :le prosélytisme par des non musulmans est interdit, ainsi que les conversions. Le gouvernement ne permet pas la construction de nouveaux lieux de culte non musulmans.

André Le Lan, Chatou (78)

Partager cette publication

(8) Commentaires

  • Nigeok Répondre

      je trouve que nous les Européens, sommes un peu beaucoup crédules ..et si ces affirmations sont vérifiées ( ce que je crois ..d’après la lecture de vos réactions) il faut prendre immédiatement des mesures strictes concernant la neutralité des "religions sur la place publique" et laissez en l’état la construction de nouveaux lieux de culte …c’est la première mesure que nous devons prendre !

    Nous tenons nous aussi à notre identité et à notre culture !

     

     

     

    6 février 2011 à 22 h 41 min
  • Berny Répondre

    A ceux qui contestent cet article, je leur demanderai de se souvenir de ces chrétiens d’Irak massacrés la nuit de Noël, de ces Coptes d’Egypte massacrés eux aussi. Ils peuvent fermer les yeux mais les journaux nous ont dernièrement parlé de cette Algérienne convertie au Christianisme poursuivie par les tribunaux parce qu’elle transportait une bible. Je leur demanderai d’aller lire ce que j’ai publié sur Riposte Laïque pour expliquer et je ne suis pas le seul à le dire « pourquoi les musulmans sont majoritaires dans nos prisons » http://www.ripostelaique.com/Pourquoi-les-musulmans-sont-ils.html?var_recherche=Bernard%20Atlan%20 http://www.ldh-toulon.net/spip.php ?article2890

    4 février 2011 à 18 h 11 min
  • WatsonCorsica Répondre

    J’attends que Jaurès ( notre gauchiste officiel ) nous parle de l’inquisition espagnole

    et de conclure que toutes les religions se valent

    et que son ami Mohamed qui est informaticien est très gentil…

    18 janvier 2011 à 12 h 57 min
  • Bourbonnaise Répondre

    Je suis d’accord avec R.Ed : vous vous trompez certainement. Tout le monde sait depuis au moins 3000 ans que l’islam est une RATP (Religion d’Amour, de Tolérance et de Paix). Deamandez à la plupart de nos bons curés, de nos zélites et de nos hommes politiques. Ils vous le diront. Et il ne se peut pas qu’ils cherchent tous à tromper le bon peuple, n’est-ce pas ,

    17 janvier 2011 à 21 h 49 min
  • Gato Répondre

    Et notre Hortefeux(de dieu) du ministère (du trou) du culte il fait quoi chez nous? De la dégonflette, principale qualité de ce gouvernement qui ne serait pas capable de gérer une commune de 1500 habitants!

    17 janvier 2011 à 20 h 07 min
  • HOMERE Répondre

    Voilà une belle liste de pays que l’on devrait enseigner dans les écoles en France et partout dans le monde civilisé.Ces cochonneries de pays sont un bel exemple de ce que l’on devrait faire chez nous : interdire l’islam…comme contraire aux Lois de notre République et pronant la discrimination des non croyants selon leur prose de débile.Borgal à raison de diffuser et j’en fait tout autant.Mais que fait notre église de sourds et muets ? elle roupille en attendant la charia prochaine….

    17 janvier 2011 à 18 h 08 min
  • BORGAL Répondre

     

    Extrêmement intéressant.

    Je me hâte de répercuter ce panorama complet  et extrêmement parlant à tous mes meilleurs amis et ennemis  !

    17 janvier 2011 à 14 h 30 min
  • R. Ed. Répondre

    Vos sources doivent dater un peu, il me semble.

    Nous sommes au XXI siècle, pas au Moyen-âge.

    Cette religion, ou plutôt cette secte qui a réussi  " Prône " l’amour et le respect du prochain et j’allais l’oublier, prône la tolérance.

    Vous ne le saviez donc pas ? Quand on ne sait pas, on s’abstient !

    Il faut absolument promouvoir le vivrensenbleeeuh.

    Quand on te frappe la joue gauche, après tu tends les fesses.

     

    Salami et loukoum !

    17 janvier 2011 à 13 h 45 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *