Bras de fer entre l'ONU et le Hezbollah au Liban?

Bras de fer entre l'ONU et le Hezbollah au Liban?

L’acte d’accusation du Tribunal spécial de l’ONU sur l’assassinat de Rafic Hariri doit être remis aujourd’hui. Le juge devra valider les chefs d’accusation, ce qui pourrait reporter leur publication de plusieurs semaines. Ce document est à l’origine de la crise au Liban, où le gouvernement de Saad Hariri s’est effondré suite à la démission de 11 ministres issus du Hezbollah.

Le président libanais, Michel Sleimane, entame aujourd’hui les consultations parlementaires en vue de la désignation d’un nouveau premier ministre qui doit être une personnalité sunnite. Le Hezbollah, sur le point d’être mis en accusation, veut que le Liban se désolidarise du tribunal international. De son côté, le président syrien accueille aujourd’hui ses homologues turc et qatarien pour se pencher sur la crise libanaise.

(via )

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • Jean Répondre

    Il faut que l’ONU cesse les BLABLABLA et passe aux actes.

    19/01/2011 à 9 h 52 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: