Cette crèche qui tolère le voile (Paris)

Posté le décembre 03, 2010, 10:07
2 mins

Il y a la loi, les débats, les polémiques. Et puis il y a la réalité. Comme dans cette crèche associative de Paris, où des femmes voilées s’occupent de tout petits, sans que personne s’en offusque.

Située au cœur de Paris, à deux pas du Marais, la crèche associative de la cité Saint-Martin tient à sa tranquillité. Alors que le cirque médiatique autour de celle de Chanteloup-les-Vignes battait son plein, « relançant » la question du port du voile à la crèche, cette structure espère surtout ne pas attirer l’attention. Il faut dire qu’ici la quasi-totalité des assistantes maternelles portent le voile islamique. Sans que personne s’en émeuve, apparemment. « Ça n’a jamais posé aucun problème », assure l’une d’elles.

Des parents nous ont quand même raconté que leurs enfants imitaient la prière musulmane en croyant que c’était un jeu

(…) Pourtant la directrice de la cité Saint-Martin tient à rappeler certaines limites. « Nous avons une tolérance parce qu’en grande partie ces assistantes maternelles travaillent chez elle. Des parents nous ont quand même raconté que leurs enfants imitaient la prière musulmane en croyant que c’était un jeu. Nous avons rappelé aux assistantes maternelles que cela n’était pas acceptable », explique Catherine Cabannes. À l’approche de la fin de l’année, la crèche, qui accueille une quinzaine d’enfants, se prépare à célébrer Noël autour d’un buffet et d’un spectacle pour les tout petits. Ce jour-là, pas plus que les autres jours, la question du port du hidjab ne se posera pas.

 

(via )

3 réponses à l'article : Cette crèche qui tolère le voile (Paris)

  1. Sonia

    15/12/2010

    Cela eSt une bonne chose car nous somme tous identiques. Et apprendre la tolérance, la connaissance et le respet des cultures , donnera un monde meilleur. Il faut donner pour recevoir( une tolérance) . Avançons vers la paix.

    Répondre
  2. moisset

    04/12/2010

    Naïveté ou bétise ?que dire

    Répondre
  3. STERIBUS

    04/12/2010

    Ces gens-là, c’est comme la fièvre lorsque la température monte, redescend et remonte de pus belle alors que tu te crois guérit.
    C’est un remède de cheval qu’il faut, sinon le malade va mourrir !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)