Chateaubriand, l’Europe et la menace islamique

Posté le septembre 16, 2011, 12:00
7 mins

Chateaubriand a été un des plus grands esprits de l’histoire française et donc de l’histoire moderne. La conclusion des mémoires d’outre-tombe est tout bonnement prodigieuse d’intuitions, de constatations, de prévisions justes : il a vu le monde dans lequel nous allions tomber.

Le grand homme aura aussi été un très grand diplomate, ambassadeur d’ailleurs en Prusse, en Angleterre, à Rome ; sa carrière aura été tronquée par les jalousies et par la satanée monarchie de Juillet, prélude à toutes nos avanies, alors qu’il était en train de rendre à la France, c est le cas de le dire, ses lettres de noblesse. Son livre sur le traité de Vérone est remarquable, comme son intervention dans l’affaire d’Espagne en 1823 est éblouissante.

Quelques années plus tard, il rédige dans son style magistral ces notes diplomatiques que peu de lecteurs lurent alors (Mémoires, 3 L29 Chapitre 13). Elles concernent l’Angleterre, notre amitié avec la Russie et l’incontournable problème de l’islamisme et de la Turquie, toujours soutenue par l’Angleterre. L’auteur de René estime justement que l’histoire du monde eût été différente si on avait laissé les russes orthodoxes récupérer Constantinople quand il était encore temps.

Politiquement incorrect s’il en fut, le grand homme écrit que :

En principe de grande civilisation, l’espèce humaine ne peut que gagner à la destruction de l’empire ottoman : mieux vaut mille fois pour les peuples la domination de la Croix à Constantinople que celle du Croissant. Tous les éléments de la morale et de la société politique sont au fond du christianisme, tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet.

On lui vante la modernisation économique et technique de ces contrées barbares : il la redoute…

C’est une faute énorme, c’est presqu’un crime d’avoir initié les Turcs dans la science de notre tactique : il faut baptiser les soldats qu’on discipline, à moins qu’on ne veuille élever à dessein des destructeurs de la société.

Je bois du petit lait quand je lis ces lignes sur l’amitié franco-russe. Alliance franco-russe, seul moyen de gagner les guerres et de retrouver notre rang :

Il y a sympathie entre la Russie et la France ; la dernière a presque civilisé la première dans les classes élevées de la société ; elle lui a donné sa langue et ses mœurs. Placées aux deux extrémités de l’Europe, la France et la Russie ne se touchent point par leurs frontières, elles n’ont point de champ de bataille où elles puissent se rencontrer ; elles n’ont aucune rivalité de commerce, et les ennemis naturels de la Russie (les Anglais et les Autrichiens) sont aussi les ennemis naturels de la France. En temps de paix, que le cabinet des Tuileries reste l’allié du cabinet de Saint-Pétersbourg, et rien ne peut bouger en Europe. En temps de guerre, l’union des deux cabinets dictera des lois au monde.

Ancien réfugié puis ambassadeur en Angleterre (son histoire d’amour avec Charlotte Ives est un des grands passages d’amours classiques des mémoires), Chateaubriand ne se prive pourtant pas de remettre d’équerre (si j’ose dire) l’ordre anglo-saxon.

L’Angleterre, d’ailleurs, a toujours fait bon marché des rois et de la liberté des peuples ; elle est toujours prête à sacrifier sans remords monarchie ou république à ses intérêts particuliers… vouée tour à tour au despotisme ou à la démocratie selon le vent qui amenait dans ses ports les vaisseaux des marchands de la cité.

Inquiet sur l’affaire turque, parce qu’il lui appert que l’occident préfère la Sublime Porte à la Russie, Chateaubriand revient à la charge ; prophète là encore, il voit que la mondialisation des techniques et de la science militaire peut déboucher sur de nouvelles menaces.

Prétendre civiliser la Turquie en lui donnant des bateaux à vapeur et des chemins de fer, en

disciplinant ses armées, en lui apprenant à manœuvrer ses flottes, ce n’est pas étendre la civilisation en Orient, c’est introduire la barbarie en Occident.

Enfin, comme s’il annonçait notre maître et ami Jean Raspail :

Vous ne voulez pas planter la Croix sur Sainte-Sophie : continuez de discipliner des hordes de Turcs, d’Albanais, de Nègres et d’Arabes, et avant vingt ans peut-être le Croissant brillera sur le dôme de Saint-Pierre.

On n’y est pas tout à fait, mais quand même… Erdogan et quelques autres se frottent les mains.

14 réponses à l'article : Chateaubriand, l’Europe et la menace islamique

  1. Anonyme

    21/09/2011

    Raimane : " ce n’est qu’ un début … ensuite viendront les plaies … de toutes part elles s’abattront sur les mauvais esprits. ayez peur que la crainte devienne votre quotidien’
    –           J’ai deja lu ce genre de prose quelque part…  Ça ressemble un peu aux  "Chevaliers de l’Apocalypse".
    En attendant, c’est sur que ça va barder dans qqs années; fera pas bon d’etre "étrangers" quelque part, l’époque "Stranger in Paradise" sera révolue, et il vaudra bien mieux se trouver dans le "pays de ses ancetres", la ou chacun a ses racines.
    Vous etes prévenu. Balek!

    Mancney

    Répondre
  2. Anonyme

    19/09/2011

    Quant a "la menace islamique" elle-même, alors que c’est indiscutablement l’Arabe, l’Africain et l’Asiatique qui envahissent l’Occident, et que l’Islam, comme le couscous et la djellabah, n’est qu’un attribut de l’Arabe qu’il transporte naturellement sur son dos, il est marrant de voir combien la course de certains contre la Religion, sert d’exemple parfait a ce que l’on appelle la "Rationalisation". Pour satisfaire a son propre équilibre intellectuel, l’homme cherche a trouver une raison a son sentiment. On assiste ainsi a la mise en avant de causes fictives (Causes culturelles, Mahomet pédophile, etc…) pour justifier des sentiments purement passionnels et émotifs, absolument pas raisonnés. Maxine Rodinson a bien mis en garde contre ce genre de déviation (Islam et Capitalisme), mais sans doute n’a-t-il pas été lu sur ce forum. Mais qui veut vraiment se cultiver quand éructer ses tristes phobies sur le web est tellement plus enrichissant. Hélas, tout cela donne une belle idée de l’état de confusion du franchouille moyen, et c’est vraiment triste.   
    On remarque également cette tentative de "rationalisation", de justifier a tout prix, chez certaines femmes (certainement pas mon amie nana!), quand elles débutent ou terminent une liaison. Leur décision, leur but, donc, s’affiche en premier et ensuite vient une espèce de justification, de rationalisation, qui sera construite et qui comportera peut-être meme des éléments complètement subjectifs (bidon, that is!), mais qui viendront dans tous les cas conforter et soutenir leur choix, no mater what!
    Quelle est la vrai part de l’objectivité dans nos décisions? Quelle est la part de l’objectivité de celui qui hurle apres un Mahomet?
    Comment peut-on construire une démocratie sur des aveuglements?

    Mancney

    Répondre
  3. Anonyme

    19/09/2011

    Nana : " Vous me "plaisez" bien et votre commentaire plein de bon sens devrait être lu par tous les veaux de France!!!
    –            Je suis sensible a votre encouragement surtout parce qu’il montre que nous arrivons au memes conclusions; je n’ai fait que les mettre en forme.
    Je ne sais pas si "il est encore temps", mais ce que je sais, c’est qu’une partie des Français ne renoncera JAMAIS a son identité, ne renoncera jamais a sa souveraineté; vous pouvez en être certaine. Gardez courage, les "changements importants" ne sont généralement pas fait par des majorités, il suffit souvent d’un petit nombre, et soyez sur qu’un revirement surviendra, meme si je n’ai pas la moindre idée du moment!
    Bravo pour votre courage et votre bon sens. You are welcome pour faire lire le post a vos amis, et a discutter du problème, en rejetant systématiquement tous les avis des vaincus-en-puissance, toutes les opinions laches et négatives, les propos d’abandons que certains étalent complaisamment, sans aucune honte ni décence.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  4. Ciel

    19/09/2011

    Prophéties de La Fraudais I,236 : La fille aînée de l’Eglise sera divisée, partagée, déshonorée, souillée de crimes. I,163 : Le peuple français va descendre aux dernières limites de la honte et du mal. II,105 : Ils ont déjà la corde à la main, ceux qui vont conduire des milliers de Français à la mort la plus affreuse. La France devient le repaire d’un grand nombre d’étrangers qui écoute si l’horloge de la sentence ne va pas bientôt sonner. Oui, elle va bien bientôt sonner et le jour va bientôt entrer dans son déclin. III,67 : France, tu ne pourras renvoyer ces étrangers. III, 117 : Les gardiens de la paix seront interdits d’entrée et de circulation dans les villes. Ce sera le dernier moyen de laisser tout livrer, en liberté, au terrible pillage. III,118 : La guerre civile sera terrible. III, 56 : Lors de la mortelle crise révolutionnaire, les étrangers, dont le désir est rempli d’une violence qui ne se possède pas, les étrangers seront maîtres en France. révélé à Marie-Julie Jahenny à la fin du XIXème siècle (Ed. Résiac) Note : La Fraudais est un hameau breton

    Répondre
  5. Jaures

    19/09/2011

    Toujours rigolo de prendre des anciens textes et de leur faire dire, en les choisissant avec minutie, ce qui nous conforte aujourd’hui. Mais si Chateaubriand fût sans concession avec les Turcs, il écrivait ceci au sujet des protestants:
    "Le protestantisme n’est en religion qu’une hérésie illogique; en politique, qu’une révolution avortée".

    Encore de quoi "boire du petit lait" M Bonnal ?

    Le protestantisme n’est en religion qu’une hérésie illogique; en politique, qu’une révolution avortée.

    Source : Protestant – Citations – Dicocitations ™citation

    Le protestantisme n’est en religion qu’une hérésie illogique; en politique, qu’une révolution avortée.

    Source : Protestant – Citations – Dicocitations ™citation

    Le protestantisme n’est en religion qu’une hérésie illogique; en politique, qu’une révolution avortée.

    Source : Protestant – Citations – Dicocitations ™citation

    Le protestantisme n’est en religion qu’une hérésie illogique; en politique, qu’une révolution avortée.

    Source : Protestant – Citations – Dicocitations ™citation

    Le protestantisme n’est en religion qu’une hérésie illogique; en politique, qu’une révolution avortée.

    Source : Protestant – Citations – Dicocitations ™citation

    Répondre
  6. raimane

    19/09/2011

    ce n’est qu’ un début … ensuite viendront les plaies … de toutes part elles s’abattront sur les mauvais esprits. ayez peur que la crainte devienne votre quotidien ainsi vous pourrez alors parler de sentiments qui vous sont pour l’heure totalement inconnus. ce qui se passe ce n’est pas un rêve c’est seulement un début

    Répondre
  7. Anonyme

    19/09/2011

    Ozone : " Une loi pour réglementer l’entrée et le séjour des étrangers, si elle est réfléchie n’aurait aucun mal a passer,a condition de la souméttre au pays pour couper court aux réactions attendues dans ces cas,mais cela ne peut venir qu d’en haut,campagnes de signatures et autres ne servent a rien,ils les ignorent tout simplement et tout politique qui aura l’audace de les prendre en compte sera ejécté’"
    –       Merci, Ozone. Au moins vous tentez de répondre a la question de "faire bouger" les politiques. Ce qui est grave, c’est que vous etes le seul, sur un forum de Droite.

    Best,

    Ozone.

    Répondre
  8. nana

    19/09/2011

    Mancey,

     Vous me "plaisez" bien et votre commentaire plein de bon sens devrait  être lu par tous les veaux de France!!! Mais est-il encore temps, avec notre inculture économique et historique, de réagir autrement qu’en se laissant bercer par les promesses de ceux qui ont fait de la France un grand jardin d’enfants ?!!!
    L’état-maman a encore de beaux jours devant lui !!!

    Cordialement

    Répondre
  9. ozone

    19/09/2011

    " In America, the people are not subjects of government. The government is subject to the peuple."

    Ils sont trés forts pour les formules,mais s’il y à un pays ou la désignation des dirigents est formatée a l’extréme c’est bien les USA,de plus,la presidence W.Bush et la caricature de qui precéde qui,peuple ou pouvoir politique,toutes les "réformes" mémes les plus iniques ont étés prises par des camarilles politico-économiques.

    Le peuple n’a pas eu droit au chapitre,a l’aide d’une habile manipulation par la peur ils ont fait ce qu’ils ont voulu.

    Malheuresement le "catalyseur" et indispensable,quelle fut la derniére manif de Mai 68 ?

    Celle qui a suivie le retour de Baden Baden,c’est au moment ou le politique sent le peuple que tout se met en place,pas avant,70% des français étaient d’accord avec la majeur partie des proposition de JMLP,mais l’homme n’a pas su ou voulu sauter le pas.

    Je ne demande pas a un dirigent de réaliser les travaux d’Hécule,mais de chercher a "sentir" ce qui mijote dans la population dans le désordre,le peuple voit trés vite si c’est l’intéret général qui commande l’action politique,a ce moment il peut demander des efforts et de vraies réformes utiles a la Nation et ses habitants,les pleureuses du folklore manifestant et gréviste habituel verront rapidement leurs troupes s’envoler,comme en 68,Sarkozy à trés rapidement montrer qu’il était là pour satisfaire des intérets particuliers,et tous ce qu’il fait souléve que colére et rejet.

    Hélas,les politiques n’ont que le souci de leur carriére,la seule façon de s’en débarrasser c’est de les virer de leurs siéges,mais méme la propreté des scrutins est mises en cause,les méthodes de manipulations des masses ont fait de gros progrés,il n’y à qu’a voir la circulation routiére pour comprendre que chacun va a ses affaires et que le reste compte pour des clous

    Une loi pour réglementer l’entrée et le séjour des étrangers,si elle est réfléchie n’aurait aucun mal a passer,a condition de la souméttre au pays pour couper court aux réactions attendues dans ces cas,mais cela ne peut venir qu d’en haut,campagnes de signatures et autres ne servent a rien,ils les ignorent tout simplement et tout politique qui aura l’audace de les prendre en compte sera ejécté ,un peu comme ces chanteurs qui participent a un congrés FN et qui dés le lendemains se retrouvent sans contrats.

     

    Répondre
  10. Anonyme

    18/09/2011

    Ozone : " Et oui, Mancney, vous avez tout a fait raison, en fait il n’y a pas un seul "politique" pour agir de catalyseur"
    –             Oui, bien sur, c’est plus facile d’avoir un De Gaulle ou un Churchill comme catalyseur, comme vous dites, pour faire avancer les choses, mais en principe la démocratie bien comprise n’a pas besoin de ça : Contrairement a ce que croient beaucoup de gens, et meme beaucoup sur ce forum, la démocratie ce n’est pas "Je vote pour un mec et il fait le boulot que je lui ai demandé", la démocratie, c’est plutôt "Je vote pour un mec et je le pousse au cul pour qu’il fasse le boulot que je lui ai demandé". (un peu comme votre avocat, si vous voulez)
    Aujourd’hui, dans une période gravissime pour le Pays et pour les Français, alors qu’on est juste en train de paumer la France, combien voyez-vous d’actions de citoyens vers le gouvernement ou meme les députés? Ok, il y a qqs défilés traditionnels qui sont devenus des show off obsolètes et n’ont absolument plus de relevants, mais quelles sont les actions que le peuple effectue pour motiver ou meme forcer ses gouvernants a aller dans un sens ou dans l’autre?
    Ecoutez Rick Perry, le 13 Aout dernier : " In America, the people are not subjects of government. The government is subject to the peuple."
    C’est sur que l’on ne compte plus les chouineurs et pleurnicheurs de toutes sortes – comptez les, sur le forum -, dont la vie n’est qu’une pathétique plainte contre les différents pouvoirs successifs, mais que font-ils pour changer les choses a leur avantage? Quel est leur combat?
    Par exemple, qui a l’envie et le courage de s’organiser avec amis et voisins, de faire des réunions, d’écrire des lettres ou des pétitions vers son député pour demander le retour au Jus Sanguinis, par exemple?
    Pas grand monde, huh?
    Non, c’est bien plus facile de soutenir un tel ou une telle, de confier ses propres responsabilités a autrui, meme a un Chirac ou a un Mitterrand, et d’espérer, avec toute la connerie du monde, que l’élu(e) de son coeur va résoudre les problèmes…  En démocratie, et a part des exceptions historiques, un politique, quel qu’il soit, ne fera que bouger dans le sens de son électorat, et ceci est la plus parfaite évidence… et quand son électorat est un peuple de veau, alors on a probablement ce que l’on a aujourd’hui! 
    Le salut du pays n’est PAS dans les mains d’un Sarko, d’un Hollande, d’une Aubry ou d’une Marine, il est dans les mains du Peuple courageux et lucide.. si il existe.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  11. ozone

    17/09/2011

    Et oui Mancney,vous avez tout a fait raison,en fait il n’y a pas un seul "politique" pour agir de catalyseur,le seul pendant les années cruciales 80/90 était Le Pen mais avec le recul on ne peut le considérer que comme un autre traitre,il ne suffit pas de dire la verité quand on est un dirigent politique,il faut s’engager a faire gagner ses opinions,la montée du FN à toujours été plombée par des "petites phrases" qui ont fait fuir ceux qui étaient dans l’indécision,qui voyaient que ce qu’il disait était vrai mais qu’ils ne le voudraient au pouvoir pour rien au monde,vingts ans perdus misérablement et a la fin,le filou Sarkozy à ramasser le reste et le FN c’est retrouvé dans la mouisse et n’a méme pas pu sauver son siége.

    Et malgré cela il y a bien eu 2002,l’attente était grande

    Si encore ça servait de leçon

    Répondre
  12. IOSA

    17/09/2011

    Il ne s’agit pas de clairvoyance, ni d’intuition, mais tout bonnement de la suite logique liée à l’homme et à son expansion dans le monde.

    La terre est pratiquement entièrement conquise par ce bipède assassin qui passe son temps à loucher sur ce que possède l’autre et ce que nous voyons ne pouvait pas en être autrement, tout le monde veut imposer son dictat depuis la nuit des temps.

    Race de moutons ou race d’égorgeurs, nous sommes tantôt l’un et l’autre au gré des courants et de nos objectifs primaires.

    Ce qui change la donne depuis Chateaubriand, c’est l’information qui circule bien plus vite qu’à son époque et dont les gouvernoeuds accompagnés de leurs sbires ( les médias) en usent pour formater le peuple selon la tendance du jour.

    Il reste peu de temps avant 2012 et ceux qui voteront UMPS seront les responsables du déclin occidental parce qu’ils n’auront pas su discerner qu’ils appartenaient à la race des moutons.

    IOSA

     

    Répondre
  13. Anonyme

    16/09/2011

    :" (..) prophète là encore, il (Châteaubriand) voit que la mondialisation des techniques et de la science militaire peut déboucher sur de nouvelles menaces. : " Prétendre civiliser la Turquie en lui donnant des bateaux à vapeur et des chemins de fer, en disciplinant ses armées, en lui apprenant à manœuvrer ses flottes, ce n’est pas étendre la civilisation en Orient, c’est introduire la barbarie en Occident."
    –           Well, ce n’est pas si simple, et il est clair que refuser d’aider les peuples émergeants, quelqu’ils soient, sous prétexte qu’on va "introduire la barbarie en Occident", autrement dit refuser de faire bénéficier l’humanité des bienfaits de la science et de la technologie moderne, c’est certainement une drole d’idée, ce n’est certainement pas faire preuve de clairvoyance, et a part la motivation habituelle et largement répandue et étalée du trouillometre a zéro, j’attends les arguments sérieux des supporters de ce plan super-égoïste et hyper-dangereux. Combien de temps croient-ils être capable de tenir un peuple dans l’ignorance?
    Non, bien sur qu’il faut aider technologiquement les autres peuples, si ils sont demandeurs, mais cela n’entraine pas ipso facto le déclin de l’Occident, de sa culture et de sa population, si on a su les définir – Jus Sanguinis – et si on a su les protéger – immigration a 6%. 
    Il suffisait d’appliquer qqs regles simples et naturelles, disons, en1974, et il n’y aurait PAS aujourd’hui de problèmes d’identité ni d’invasion… De Gaulle lui-même avait donné l’exemple de cette "protection" de la population française et de sa culture, en se coupant le bras, enfin l’Algérie, essentiellement pour ne pas accueillir 9 millions d’Arabes en France – 20% d’un seul coup! – , simplement parce qu’ils n’étaient pas français, parce que leur Jus sanguinis était arabe et non français. Le reste des Colonies a suivi le meme chemin vers la sortie, pour les MEMEs raisons, qui ne semblent toujours pas avoir été comprises aujourd’hui!
    Apres la mort de Général, on n’a pas appliqué de regles de protection, au contraire, personne n’a rien vu venir et Giscard,  dont on se souvient les gouts exotiques, s’en mord encore les doigts; mais le mieux, le mieux, c’est que meme aujourd’hui, on ne voit toujours personne demander – sérieusement – le Jus Sanguinis, on ne voit personne proposer – sérieusement – de faciliter le Retour des étrangers en surnombre sur 20 ans!
    Mais c’est juste parce que l’on a mieux a faire et que l’on préfere beugler contre Mahomet et le Coran!
    Et apres ça, vous direz que le vrai problème n’est pas sciemment détourné par les islamophobes primaires, par les anti-religieux et athékons de tout poils, par les socialistes qui souhaitent garder un électorat, ou simplement par les islamophobes-arabophiles (traduisez par les p’tites-moukerophiles!) qui n’hésitent pas a tenir ouverte la porte du pays envahi, tout en empêchant la mise en place d’un Retour naturel, négocié et digne. Pathétique.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  14. SMALL BARTHOLDI

    16/09/2011

    Décidément, l’homme du XIX e siècle prophétisait ce que l’homme du XXe siècle redoutait et ce que l’homme du XXIe siècle ne voit même plus.

    La dernière astuce du Diable est de faire croire qu’il n’existe pas, dit-on. Nous y sommes, et nous n’en reviendrons plus.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)