Cheikh Muhammad Hassan sur l'Egypte d'après…

Posté le juillet 06, 2011, 6:00
2 mins

En vertu de la nouvelle constitution placant la Charia comme source principale du droit (article 2), le célèbre cheikh explique ce qui va en découler : impossibilité pour un Copte de présider l’Egypte, limitation de la démocratie dans les bornes de l’islamiquement acceptable, etc. L’entrée d’un groupe parlementaire salafiste au parlement (chose très probable) est toute naturelle pour le « savant ».

Mohamed Hassan de son nom complet Mohammed bin Ibrahim bin Ibrahim Al-Hassan est un Cheikh et prédicateur musulman, de nationalité égyptienne.

A l’âge de quatre ans cheikh Mohamed Hassan a rejoint l’école coranique du village et a appris l’ensemble du coran à l’âge de huit ans en plus de la jurisprudence Shafé’ite ( une des quatre écoles juridiques du sunnisme).

Concernant ses études supérieures, le Cheikh Mahmoud Hassan a décroché la licence en sciences de l’information de l’Université du Caire, avant d’intégrer l’Institut d’études islamiques où il a obtenu un « Master en études islamiques » (sic).

Durant plus de six ans, le cheikh s’est installé en Arabie saoudite et a travailléen tant qu’Imam et prédicateur de la mosquée Arrajhi. Aussi, Cheikh Mahmioud Hassan a été enseignant du Hadith Sharif aux facultés de la shari’a et Ousoul Din de l’Université Islamique Imam Mouhammad Bin Saoud à la ville de Qassim.

Actuellement, le Cheikh Mahmoud Hassan  est professeur  l’Institut de préparation des prédicateurs à la ville du Mansoura et Président du Groupe  »Ahl Assuna ».

Cheikh Mahmoud Hassan a dans son actif plusieurs publications s’intéressant à la foi et aux questions religieuses dont on cite  » les bases de la communauté musulmane », la vérité de l’unicité de Dieu’….Et a participé à plusieurs congrèsislamiques internationaux tels que  » le Congrès du Coran et de la Sunna’ à Indianapolis aux Etat-Unis ( 1993),  »le Congrès Islamique » à Toronto au Canada (1993) et à New York (1994 et 1995)…

(source islamisation.fr)

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)