Contre les Frères musulmans

Posté le mai 07, 2019, 10:28
3 mins

La jeune porte-parole des LR, Lydia Guirous, vient de publier une intéressante lettre ouverte à Emmanuel Macron.

Ce dernier a, en effet, récemment déclaré vouloir s’opposer à «l’islam politique» – sans paraître s’apercevoir que la nature de l’islam est précisément d’être indissolublement religieux et politique.
Lydia Guirous lui répond, en substance: Chiche, mais nous voulons des actes!

Et elle donne deux actes, conditionnant son adhésion aux propos du président: la déclaration des Frères musulmans comme organisation terroriste et la dissolution de toutes les organisations liées aux «Frères» sur le sol français – notamment les « usulmans de France», nouveau nom de l’UOIF.

Et elle ajoute – ce qui fait un peu de bruit dans le Landerneau politico-médiatique:

« Nos aînés ont mis en échec le nazisme, notre génération a le devoir de mettre en échec l’islamisme.»

La comparaison ne plaît pas aux bien-pensants, mais elle est parfaitement fondée, puisque l’islamisme est aussi un totalitarisme (on sait à quel point d’ailleurs le grand mufti de Jérusalem soutint le national-socialisme).
En tout cas, MmeGuirous a raison de viser les Frères musulmans, car ces derniers ont fondé l’islam politique moderne.

Et elle a raison de pousser le chef de l’État à ne pas se contenter d’une simple dénonciation du terrorisme.

C’est l’islam, en tant que tel, qui pose un problème à la France. Ce ne sont pas tous les musulmans – dont beaucoup n’aspirent d’ailleurs qu’à être libérés de ce carcan idéologique. Et ce n’est pas non plus seulement le terrorisme.

Elle a également raison de rappeler que bon nombre de pays – y compris à majorité musulmane, comme l’Égypte ou les Émirats arabes unis – considèrent cette organisation comme une organisation terroriste.

Elle a également raison de dire en creux qu’Emmanuel Macron nous berce de belles paroles, sans rien faire concrètement.

Mais les Républicains devraient aussi balayer devant leur porte. On ne peut pas oublier que c’est Nicolas Sarkozy qui imposa la présence de l’UOIF dans le CFCM qu’il voulait créer en 2003 – alors qu’il était ministre de l’Intérieur.

Et, par la suite, la proximité de Nicolas Sarkozy avec le Qatar, notoirement soutien des Frères musulmans, n’a été un secret pour personne.

Mme Guirous a parfaitement raison et nous devons exiger d’Emmanuel Macron ce qu’elle demande. Mais il faut que la classe politique tout entière abandonne sa danse du ventre devant les «Frères». Il y a encore du travail !

15 réponses à l'article : Contre les Frères musulmans

  1. quinctius cincinnatus

    11/05/2019

    oh vous savez les  » Frères Musulmans  » c’ est un peu comme était la  » Compagnie du Saint Sacrement  » :

     » sus au mécréant  »

    p. s.

    dans l’ évolution des idées sociologiques Voltaire a sans doute eu moins d’ influence que Jean – Jacques Rousseau

    mais à ces deux là personnellement je préfère Diderot dont on parle fort peu !

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    11/05/2019

    Pétain :

    il avait également averti les gouvernements qui se succédaient comme autant de chenilles processionnaires :

    – de l’ absence d’ équipements modernes en quantité suffisante de l’ armée française ( Marine exceptée )

    – de la vulnérabilité de la doctrine militaire ( ce qui fut repris par de Gaulle, ancien secrétaire de … Pétain, qui plagiat avec plus ou moins de bonheur un colonel anglais du nom de … Smith )

    pendant ce temps l’ Etat Major ( déguisé ) allemand suivai les cours d’ un simple petit capitaine : un certain Rommel sur la Blitz Krieg

    Répondre
    • Gérard Pierre

      11/05/2019

      Oui, …… mais tout ça c’était avant !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        11/05/2019

        avez vous seulement imaginé un seul instant ce qu’ aurait été la France sans un chef d’ Etat … français ?

        la Tchécoslovaquie avec un Gauleiter !

         » on ne fait pas d’ omelette sans casser des oeufs « 

        Répondre
  3. Abbé Guy Pagès

    10/05/2019

    Concrètement, comment faire en sorte que soient mis au ban les Frères musulmans et leurs filiales en France ?

    Répondre
    • Gérard Pierre

      14/05/2019

      Comment ?

      En faisant en sorte qu’en chaire, lors de nos offices dominicaux, nos clercs disent courageusement la Vérité aux quelques fidèles (au nombre desquels j’émarge) qui fréquentent encore nos lieux de prière communautaire et cessent de s’auto enfumer avec le dialogue que l’Église entretiendrait soi-disant avec nos z’amis de la communauté musulmane !

      Mais il est vrai, monsieur l’abbé, que la frilosité de nos prélats, obsédés par la « main tendue », …… que nos z’amis de la communauté musulmane considèrent comme celle qu’il faut caresser tant qu’ils ne peuvent pas encore la couper, …… ne vous incite guère à vous engager dans cette direction ! …… c’est-à-dire à désobéir !

      …… Car il est vrai également qu’en recevant l’Ordination vous avez fait, entre autre, vœu d’obéissance ! …… Je peux donc comprendre votre problème de conscience.

      C’est dans la lecture de nos textes sacrés que vous trouverez LA réponse à la question qu’ici vous posez, plutôt que dans les « recommandations » d’une hiérarchie pré acquise à une suite qu’elle imagine déjà comme en voie de réalisation inéluctable ! …… On sait vers quoi conduit la « marche résignée au sacrifice », mais est-ce vraiment ce que demande Celui qui a dit à ses apôtres « Allez et enseignez à toutes les nations. » ?

      Il ne s’agit pas de déclarer la guerre à la communauté musulmane en la mettant simplement face à SA vérité, et en expliquant aux ‘’non éclairés‘’ victimes d’une laïcité à géométrie variable, son INCOMPATIBILITÉ avec nos valeurs fondamentales, …… aussi bien partagées par nos croyants que par nos incroyants ! …… Dans les deux cas, ces valeurs ont une origine chrétienne commune, même si certains sophistes s’obstinent à en nier la Réalité !

      Non ! …… pas besoin de déclarer la guerre à la communauté musulmane, …… puisqu’elle s’est déjà chargée elle-même de nous la déclarer !

      Je galèje ?

      Alors qu’on m’explique dans quelle mosquée les imams prônent le dialogue interconfessionnel ? …… dans quelle église, dans quel temple, dans quelle synagogue nos religieux prêchent la guerre sainte ? …… quel Catholique, quel Protestant, quel Juif, de nos jours, se place au milieu d’une foule d’innocents pour se faire exploser en espérant faire un carnage maximum après avoir crié « Dieu est grand ! » ?

      Rappelez moi Qui a dit en substance …… « Si tu es chaud Je te boirai, si tu es froid Je te boirai aussi, mais si tu es tiède Je te vomirai. » ? …… Qui a dit « l’Homme n’est pas fait pour le Shabbat, c’est le Shabbat qui est fait pour l’Homme. » ? …… Celui qui a dit « Celui qui vit (présent de l’indicatif) par l’épée, périra (futur simple) par l’épée. » ? …… et la Parole est une Épée souvent plus Victorieuse que celle faite de métal !

      La Parole, c’est à terme la Paix des vivants, tandis que l’autre épée, c’est la paix des cimetières !

      Les Catholiques, dits pratiquants, … [encore conviendrait-il de définir ce que l’on entend par ‘’pratiquant‘’] … ne sont peut-être plus aussi nombreux que nous aimerions qu’ils le fussent, mais cent hommes bien déterminés ne sont-ils pas plus efficients que cent mille apathiques ?

      En 1940, il fallait être fou pour se ‘’fourvoyer‘’ dans un réseau de résistants, pour monter au maquis, pour s’engager dans une troupe en guenilles aux ordres d’un général A.T.T. déserteur sur un sol étranger, et plus fou encore pour penser qu’un jour, … mais quand ? … « Ça » allait payer ! …… Et ils ne furent pas nombreux à oser le pari gagnant : …… UN Français sur mille !

      Aujourd’hui, la folie consiste à se ‘’fourvoyer‘’ résolument dans un maillage de diffuseurs de Vérité, en pensant qu’un jour, … mais quand ? … « Ça » paiera ! …… mais en sachant aussi que, dans cette folie, Celui qui a dit « l’Homme n’est pas fait pour le Shabbat, c’est le Shabbat qui est fait pour l’Homme » est à vos côtés, et que, le moment venu, il ne manquera pas de le rappeler à vos frileux prélats ! …… Raison de plus pour croire que, même à UN sur mille, « Ça » va encore marcher !

      Que Dieu Nous aide monsieur l’abbé, …… après que nous ayons d’abord commencé par Nous aider Nous-mêmes !

      Répondre
    • frei

      15/05/2019

      Il me semble que nous n’avons aucune chance d’arriver à quoi que ce soit aussi longtemps que « l’esprit public » continuera à estimer que l’islam est une religion comme les autres . Dans vos ouvrages -que j’apprécie beaucoup et dont je vous remercie – il ressort clairement qu’Allah n’est pas Dieu et ne peut pas être Dieu .Or celui-ci est unique . Nous devons en conséquence dire qu’Allah est une idole dont la nature païenne vaguement enturbannée d’emprunts à la Bible et à un Evangile apocryphe est évidente pour ceux qui se sont penchés sur la question .Pour un chrétien l’islam est une idolâtrie et nous sommes en droit -et même en devoir- de questionner l’historicité des textes « religieux  » islamiques et la vérité de cette doctrine .Pour moi le seul combat possible à ce jour contre l’islam et ses dérives inévitables (telles que les Frères musulmans) est de nature intellectuelle avant de devenir éventuellement politique ; mais les catholiques ne peuvent le mener que s’ils redeviennent pénétrés de l’importance de la vérité et ennemis résolus du relativisme qui a malheureusement gagné beaucoup d’esprits ignorants et/ou faibles .Que penser par exemple ,et parmi beaucoup trop d’autres sottises du même genre , de la toute récente déclaration du Vatican souhaitant un bon ramadan aux musulmans du monde entier ? On donne ainsi aux imams une respectabilité qu’ils ne méritent en aucun cas et on laisse croire à la vérité de l’islam .

      Répondre
  4. MAGNE

    10/05/2019

    Je pense , que sur ce site , personne n’a pour ambition d’endosser le costume de Pangloss , ce philosophe  » nigologue  » ( Candide , Voltaire ), qui élucubre ( selon Voltaire )constamment sur des problèmes de métaphysique .

    Au passage , Voltaire a peut -être eu tort , de faire la satire de Leibniz et des sciences , ce philosophe de l’optimisme et savant mathématicien ( qui a tant apporté au Monde ) , en visant ce dernier en déclarant :  » Tout est au mieux dans le meilleur des mondes possibles  » . Mais passons .

    Voltaire se rattrape , si j’ose dire , en déclarant qu’il faut  » cultiver son jardin  » . Par cette métaphore , l’auteur de Candide , veut dire que s’il faut certainement laisser de côté les problèmes liés à la métaphysique ,il faut , par contre ,s’occuper des choses que l’on peut changer , améliorer , au final nous devons comprendre qu’il est nécessaire de s’appliquer à faire évoluer la société , et à la rendre meilleure . C’est ce que cet article de M. Roussel tente de faire , ainsi que les intervenants qui y répondent , le sujet étant  » les frères musulmans  » et l’impact social qu’ils représentent sur la Nation française , sur notre société , sur notre vie de tous les jours , et sur notre avenir .

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    09/05/2019

    le problème avec les  » Républicains  » c’ est qu’ ils promettent une chose surtout si elle est  » populaire  » dans l’ électorat de droite, et qu’ ils votent son … contraire !

    p.s. :

    en ces moments où LaRem connait bien des difficultés …  » en même temps  » , il est cocasse de voir ses soutiens Républicains comme les maires de Nice et de Toulouse réintégrer la bergerie après avoir dit pis que pendre des bergers Laurent Wauquiez et François -Xavier Bellami … il est vrai que les élections municipales sont déjà à porter de vue !

    espérons que L.R. leur trouvera des  » substituts  » plus  » sûrs « ou bien qu’ alors, si rien n’ est fait en ce sens, les électeurs de Droite s’ ils ont un peu de  » dignité  » et de  » morale politique  » les … licencieront … sèchement !

    Répondre
  6. Gérard Pierre

    08/05/2019

    Vous avez raison monsieur Jean Rouxel, …… il y a encore du travail !

    Combien de nos ministres, combien de nos énarques, combien de nos ‘’gradués‘’ de Sciences Po et d’autres prestigieuses Grandes Écoles de notre chère république ont lu intégralement le coran ? …… et ont complété cet incontournable ‘’parcours intellectuel‘’ par une lecture, … au moins tentée, … de la sunna ?

    ASSURÉMENT TRÈS PEU !

    Le « meilleur d’entre nous », … un certain Alain Juppé, pourtant agrégé de Normale sup’, avouait récemment n’avoir jamais lu le coran, tout comme un certain maréchal Pétain avoua en son temps n’avoir jamais lu « Mein Kampf », …… ce qui donne à la poignée de main de Montoire un certain caractère d’amateurisme politique, ……

    VOILA CE QUI NOUS GOUVERNE, …… DES INCULTES !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      09/05/2019

      depuis bien des décennies ma préférence va incontestablement aux ouvrages scientifiques ( géographie comprise )

      discourir sur le Dieu des uns et des Autres c’ est perdre le peu de temps que le … Hasard nous a donné à vivre !

      Répondre
      • Gérard Pierre

        09/05/2019

        Votre point de vue est tout à fait défendable dès lors que vous n’envisagez pas d’administrer des populations ou de les gouverner.

        En revanche, s’en désintéresser comme le font la plupart de nos édiles, cela relève de la faute professionnelle. Ne pas savoir ce qu’un milliard et demi d’individus répartis dans 57 nations, …… (sans compter les ‘’métastases ‘’ qui commencent à s’incruster un peu partout) …… ont dans le crâne, relève de l’inconscience ! …… Savoir ce qui fonde le comportement d’un Chrétien, d’un Juif, d’un Bouddhiste, d’un libre-penseur, d’un animiste, etc, est aussi important que de savoir ce qui guide un marxiste, un anarchiste un nihiliste ou un monarchiste !

        S’adresser à une population sans savoir ce qui la compose, c’est de l’amateurisme au plus haut point ! …… Malheureusement, nous en sommes là !

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          11/05/2019

          détrompez vous je leur attache une importance primordiale dans ma réflexion mais je n’ y consacre pas tout mon temps … d’ ailleurs la  » géographie humaine  » prend en compte tout ce que vous citez et c’ est dans son contexte, dans cet  » ENSEMBLE « , que porte ma réflexion politique

          elle n’ est pas fragmentée jusqu’ à en devenir obsessionnelle

          Répondre
        • quinctius cincinnatus

          11/05/2019

          avez vous remarqué combien les  » débats  » qui ont parmi les invités un géographe sont passionnants et surtout … éclairants

          anecdote personnelle :

          des années après le lycée je rencontre au bas de chez moi mon ancien professeur agrégé de géographie et d’ histoire au Lycée du Parc à Lyon devenu professeur à l’ Université . Il m’ arrête et s’ adresse à moi :  » on m’ a dit que vous terminiez vos études de médecine, mais dites moi n’ avez vous pas de regrets de ne pas avoir fait de la géographie ?  »

          je lui ai répondu que même en médecine j’ en faisais encore et avec la même passion , il me serra la main comme si je ne l’ avais pas trahi

          Répondre
    • Hilarion

      09/05/2019

      Le Maréchal n’avait peut être pas lu Mein Kampf mais il avait, avant guerre fait de nombreuses mises en garde concernant le réarmement forcené de l’Allemagne pas juste destinés à faire de beaux défilés, la suite l’a montré.

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)