Corans brûlés en Algérie

Corans brûlés en Algérie

Des mosquées ont été attaquées, des imams et des fidèles agressés, et des Corans brûlés. En outre, la brigade de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Bordj Bou-Arreridj a saisi il y a quelques jours 170 paires de chaussures importées de Chine, sur la semelle desquelles était inscrit le nom d’Allah. En Kabylie, un groupe a saccagé, il y a 15 jours, lors de la prière hebdomadaire, et brûlé une grande partie des structures de base d’une mosquée en cours de construction dans leur village situé à 45 kilomètres au nord-est de Tizi-Ouzou. (…)

Uniquement durant cette année, plus de 100 exemplaires du livre ont été souillés à travers plusieurs endroits dans la wilaya de Sétif. (l’article intégral dans le Salon Beige)

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: