cousue dans un sac puis jetée à l'eau

Posté le septembre 08, 2010, 4:05
49 secs

 

Ce poème de Victor Hugo est extrait du recueil Les Orientales, paru en 1829. Il se réfère à la coutume barbaresque consistant à coudre vivante dans un sac la femme adultère et à la jeter à la mer.

Il impressionne par le contraste entre la sérénité apparente de la scène qu’il relate (une sultane joue de la guitare au clair de lune et s’interroge sur l’origine d’un bruit), et l’explication brutale qui arrive en fin de poème. Les Orientales peuvent être lues en ligne en texte intégral.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)