Dictature albano-musulmane au Kosovo

Dictature albano-musulmane au Kosovo

Une fois de plus, les albanophones musulmans du Kosovo empêchent la minorité serbe d’exercer ses droits en
perturbant le processus électoral :

 

Des soldats de l’Otan et des policiers sont intervenus pour séparer des milliers de Serbes et
d’albanophones dans la ville de Mitrovica, dans le nord du Kosovo.

Ces incidents sont les plus graves survenus dans l’ancienne province du sud de la Serbie depuis son indépendance,
jamais reconnue par Belgrade, il y a deux ans. Les policiers kosovars ont tiré des grenades lacrymogènes pour disperser des foules violentes tandis que des militaires de la Kfor et des policiers
de l’Union européenne en tenue antiémeute étaient déployés sur le pont de la rivière Ibar.

Cet ouvrage sépare la partie nord, aux mains de la minorité serbe, du secteur sud, contrôlé par les albanophones.
Ces derniers protestaient contre la tenue d’élections locales, avec la bénédiction de Belgrade, dans la partie serbe du Kosovo sur laquelle le gouvernement de Pristina n’a aucune
autorité.

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: