Divisions entre islamistes autour de la grande mosquée de Marseille

Divisions entre islamistes autour de la grande mosquée de Marseille

Le 20 mai dernier, ils avaient posé la première pierre de la grande mosquée de Marseille, prévue pour 2012 et pour 5 000 fidèles. Mais ce projet à 22M€ vacille. Samedi, s’est déroulée l’assemblée générale de l’association « La mosquée de Marseille » qui gère le dossier et au cours de laquelle le bureau et le président ont été élus. 2 camps se sont opposés lors de l’assemblée générale extraordinaire de plus de sept heures.

D’un côté, Noureddine Cheikh, l’ancien président de l’association, l’homme qui porte le projet depuis le début. De l’autre, l’imam Abderrahmane Ghoul, secrétaire général de l’association et vice-président du Conseil régional du culte musulman (CRCM), qui a remporté l’élection par 15 voix contre 10.

Parmi les raisons de cette division, un différend entre M. Cheikh et Fatima Orsatelli, élue PS de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Paca) et trésorière adjointe de l’association. Nourredine Cheikh, avait estimé avant l’AG qu’elle devait « démissionner pour éviter une entrée massive d’élus qui transformerait l’association en un forum de politiciens« . De son côté, Mme Orsatelli demandait « que l’association puisse fonctionner démocratiquement » et avait exprimé des craintes quant à la domination d’un pays parmi les donateurs : l’Algérie.

Plusieurs voix se sont élevées dimanche au sein de la communauté musulmane pour dénoncer le vote. L’Union des familles musulmanes a fait part de sa « tristesse et consternation » face à ce « putsch interne« . Elle a appelé à la démission des membres de l’association. Samia Ghali, sénatrice PS et maire du secteur où doit être construite la mosquée, redoute « que les pays musulmans [qui financent le projet] et les collectivités se désengagent« .

Parmi les pays qui finançaient cette mosquée, il y a l’Algérie. La défaite de l’ancien président pourrait faire perdre le financement algérien. Ce qui signifierait la mort du projet. Une bonne nouvelle en somme. Vu ici

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: