Djihadistes : que justice soit rendue !

Posté le 12 mars , 2019, 10:57
5 mins

Il n’est pas un jour où médias et politiques ne cessent de s’interroger sur la conduite à tenir au regard des criminels français de l’État islamique, détenus en Syrie.

Les uns voudraient qu’ils soient jugés sur place, tandis que les autres prêchent pour un retour en France dans le but de les juger, de les emprisonner – puis de les relâcher, un jour ou l’autre …

Il y a aussi les femmes, sortes de Belphégor remisées au goût islamiste, empêtrées dans leur marmaille bâtarde et qui, sans le moindre remords pour leur sinistre participation à ce génocide, tentent d’émouvoir – leur bébé dans les bras – les « bons samaritains », éternels idiots utiles des « droits de l’homme ».

Dans un « manifeste des intellectuels français pour la résistance à l’abandon de l’Algérie française » (soutenu par le Maréchal Alphonse Juin), on pouvait lire dans le « Figaro » du 7 octobre 1960 : « C’est une des formes les plus lâches de la trahison que d’empoisonner, jour après jour, la conscience de la France. » Rien n’a changé depuis.

Comment gérer cette épineuse question ?

Près de 2000 Français radicalisés ont combattu en Syrie et en Irak sous le drapeau de Daech depuis 2014.

450 seraient morts et 300 seraient déjà revenus en France.

Et les autres ? Que fait-on d’eux ? Les emprisonner ? Où les mettrions-nous, dès lors que nos prisons sont surpeuplées ? Les juger sur le lieu de leurs forfaits ? Il faudrait pour cela que Syriens et Irakiens l’acceptent – sachant que, s’ils les condamnaient à mort, la France s’opposerait à leur exécution.

Sur ce point, le 27 février 2019, sur BFM TV, la Garde des Sceaux Nicole Belloubet, a rappelé la position française : « Il y a une limite. Notre pays n’accepte pas la peine de mort. Si tel est le cas, nous interviendrions pour demander que cette peine ne soit pas exécutée. C’est une condition sine qua non. »

Le problème reste donc entier, dans la mesure où, ni la Syrie, ni l’Irak, ni les Kurdes ne sont en mesure de gérer indéfiniment ces prisonniers qui, par la force des choses, recouvreront très vite leur liberté.

Alors, si la décision de trancher entre ces options s’avère difficile pour nos gouvernants, il existe une troisième voie qui résoudrait leur problématique : l’exécution, sur place, de ces djihadistes !

Durant quatre années, nos forces spéciales se sont – dans le cadre de la coalition et au péril de leur vie – évertuées à traquer les criminels, les localiser et les éliminer. Ce n’est un secret pour personne.

Dès lors, s’il était permis de les tuer durant ce conflit, pourquoi leur accorder la vie aujourd’hui et leur permettre de reprendre, bientôt, leur terrifiant djihad ?

Il y a maintes façons d’exécuter un prisonnier, la plupart du temps dans la discrétion la plus absolue.

Les militaires de toute nationalité connaissent parfaitement cette notion.

Donnons à nos soldats la possibilité d’éradiquer définitivement ces prédateurs, ennemis de toute civilisation !

Seulement, voilà ! Comme l’a souligné notre ministre : « Notre pays n’accepte pas la peine de mort. » Alors, que faire ?

Lors de son entretien sur BFM TV, Nicole Belloubet a indiqué son intention d’assurer aux djihadistes français « un minimum de droit à un procès équitable. Nous veillons à ce que les droits de la défense soient assurés. »

Et de rappeler que « les Français concernés bénéficient de la protection consulaire ».

Dans ce cas, comment venir à bout de ces monstres qui se renouvellent perpétuellement en puisant leur force dans notre faiblesse ?

Comment peut-on appeler autrement cette pourriture humaine qui exhibe la tête de sa victime en guise de trophée ?

Que viendrait faire un djihadiste dans une prison française 5 étoiles, si ce n’est attendre patiemment de recouvrer la liberté pour donner libre cours à ses pulsions barbares ? A-t-il accordé, lui, « un minimum de droit » à ses victimes ?

17 Commentaires sur : Djihadistes : que justice soit rendue !

  1. IOSA

    18 mars 2019

    Mr [email protected] ….

    Que je sache M. CREPIN n’a pas utilisé les phrases que vous avez mentionné comme étant celles de ce dernier, car se sont les miennes que vous avez repris en les mettant sur son compte.

    J’ai l’impression de tenter de communiquer avec un gilet jaune qui ne veut pas comprendre le point de vue ( anodin certes) de ma légitime remarque sur l’utilisation que vous faites de mes phrases en les attribuant à un autre (surtout dans le contexte du retour des djihadistes et plus encore quand malgré mes propos vous persistez dans l’erreur initiale, alors qu’il vous suffit de “LIRE” les commentaires pour vous en rendre compte).

    Répondre
  2. IOSA

    16 mars 2019

    Un monde civilisé est un monde qui sait faire le ménage pour que ses concitoyens vivent dans l’harmonie, mais en attendant la Macronie fait tout pour plaire à l’ Afrique……face à la Chine.

    Les intérêts financiers passent avant nous, qui sommes la quantité sacrifiable.

    Répondre
  3. ELEVENTH

    14 mars 2019

    Mr Crépin : /surenchère entre racisme, antisémitisme et islamophobie/…. Vous n’y allez pas par quatre chemins et donnez d’emblée le ton…. de l’inversion accusatoire si chère à certains courants, qui, sous couvert d’un humanisme constamment réinventé et étendu aux pires monstres, vise a faire accepter l’inacceptable.
    Vous ne manquez pas d’air non plus quand vous écrivez que // la responsabilité de l’Etat est de protéger….. et pour ceux qui ont commis des crimes ailleurs qu’en France//. Cette prise de position, en soutient implicite des ennemis de la France, ici ou ailleurs, vous aurait valu en d’autres temps un sort réservé aux traitres.
    De plus, vous manquez de dosage dans votre invitation a l’auto flagellation. Que vient faire “l’antisémitisme” dans cette affaire. Vous pourrez nous prendre pour des débiles, mais là vous vous tirez une balle dans le pied.
    S’il vous plait : retournez prêcher dans votre “paroisse” .

    Répondre
    • IOSA

      15 mars 2019

      Eleventh @…..

      “Vous ne manquez pas d’air non plus quand vous écrivez que // la responsabilité de l’Etat est de protéger….. et pour ceux qui ont commis des crimes ailleurs qu’en France//. Cette prise de position, en soutient implicite des ennemis de la France, ici ou ailleurs, vous aurait valu en d’autres temps un sort réservé aux traitres”

      Mettons les choses au clair……. vous mélangez les propos (les miens avec ceux de Mr.Crépin) pour quelle raison ? Parce qu’un bout par ci et un autre par là, cela déforme la teneur même de mes propos.

      Répondre
      • ELEVENTH

        16 mars 2019

        Mr IOSA . Une chose est sure aujourd’hui, quelques soit la forme de vos propos et ceux de Mr Crépin : vos voeux ont été entendus et les produits des égorgeurs commencent à revenir en France avec l’accord de Macron. Gageons que demain, ce seront les moukères, puis leurs compagnons rescapés. Vive la bienpensance et ses très prochaines conséquences.
        Mais il ne faudra pas alors verser des larmes de crocodiles.

        Répondre
        • IOSA

          16 mars 2019

          [email protected] … Je vous invite à relire mon commentaire* du 13 mars dernier, ce qui vous évitera de vous excuser de votre méprise (*le commentaire est tout en bas de la liste).

          Toutefois voici le passage sujet de votre mécontentement incompréhensible :

          “Doit on considérer ces pays comme sous développés et que ce simple fait autorise la France à faire de l’ingérence bien mal pensée au profit de ses assassins fanatiques qui auront tôt fait de nous égorger sitôt libre ?
          La responsabilité de l’Etat français est de protéger nos enfants innocents, dans le présent comme dans le futur et pour ceux qui ont commis des crimes ailleurs qu’en France….. Inch Allah comme ils disent chez eux.”

          C’est donc le “INCH ALLAH” qui vous met mal à l’aise, alors que cette expression veut dire “Si Dieu le veut” en ce qui concerne le sort des adultes djihadistes français, en réponse à la possible peine capitale applicable en Syrie et en Irak et que la Macronie refuse ce droit de mise à mort à ces mêmes pays souverains.

          Je pense donc avoir été très clair sur ma position, ces ex- français doivent être jugés la bas et peu importe le sort qu’ils auront…du moment qu’ils ne reviennent jamais sur le sol français !

          Répondre
          • ELEVENTH

            18 mars 2019

            Mr IOSA . Voici ma dernière et ultime réponse à votre intervention sur un sujet qui ne vous concernait pas, mais que, curieusement, vous avez voulu faire aussi vôtre : Mon commentaire faisait ressortir la prise de position de Mr. Crépin que j’ai jugée pleine d’indulgence et de laxisme quand à la conduite à tenir vis à vis des islamistes français de papiers, indépendamment du fait qu’il laisse entendre que nous sommes des racistes, etc… Je ne vois pas que vous y ayez été cité et par conséquent ce qu’une “réponse” à une non-question vient faire là-dedans, à moins que Mr Crépin soit votre beau-frère et qu’il vous faille faire jouer l’esprit de famille. Mais, si vous êtes a la recherche d’échanges épistolaires, c’est une autre histoire. Sauf qu’il vous faudra trouvez un autre gus pour cela et je ne vous répondrais plus Bien à vous.
            PS : j’espère que vous ne nierez pas le déjà retour de plusieurs gosses d’islamistes, conçus et nés à l’étranger avec la bénédiction de Macron. Et je maintiens que, sous peu, ce seront leurs “mères” réelles ou supposées, et bientôt des warriors repentis”

          • quinctius cincinnatus

            18 mars 2019

            mettons ces propos [ ceux de Mr Crépin ] sur le compte d’ un esprit confus ce qui n’ est pas rare chez ceux qui s’ occupent de Religion en négligeant l’ Histoire et la Géographie, et n’ en parlons plus

  4. quinctius cincinnatus

    14 mars 2019

    c’ est souvent que sur ce blog je parle du manque de lucidité ; l’ occasion m’ en ait donné une nouvelle fois avec cet article paru dans ” Le Figaro ” qui concerne le Rwanda et dans lequel s’ exprime le Général Jacques Varret ( C.R. ) qui accuse sa hiérarchie de ne pas avoir évalué à son juste niveau de risque, et cela malgré le rapport explicite qu’ il lui avait fait, la livraison d’ armes lourdes au Gouvernement rwandais dirigé par l’ ethnie Hutus ; bien entendu l’ Amiral Lanxade, Chef d’ Etat Major aux Armées à l’ époque, se dédouane ( et dédouane son Ministre et le Président Mitterrand ) en disant que ” personne ne souhaitait un génocide ” comme si cette erreur de ” jugement ” était absoute par un simple ” non souhait ” … la bêtise des responsables fait elle aussi le malheur des peuples

    Répondre
  5. 13 mars 2019

    Billet un peu radical qui fait l’impasse sur la surenchère entre racisme, antisémitisme et islamophobie sur le sujet et qui brouille assez bien le débat.
    Problème aussi de la notion de preuve, certains sont partis combattre d’autres croyaient à un humanisme islamique (choc garanti à l’arrivée), … mais tous ont vu l’EI dans ses “oeuvres”. Donc entre ce qu’ils ont réellement fait, ce que l’on prétend et ce que l’on peut prouver, c’est plus que complexe.
    Le soucis est que l’EI est physiquement morte mais pas intellectuellement d’autant que beaucoup de fuyards sont dans la nature.

    Le vrai problème aujourd’hui c’est d’éviter que cet essaimage des survivants ne crée des cellules dans leurs pays d’origine et ne démarre de nouvelles guerres civiles.
    Or, pour éviter cela, c’est trouver des repentis et les faire abondamment parler qui est nécessaire, même ceux qui ont du sang sur les mains et qui peuvent relater les circonstances et comment ils en sont arrivés là. Parfois les discours d’un bourreau qui regrette a plus de poids que tout le reste ou celui des cadres civils qui ont tout vu et ont du fermer leur gueule pour survivre.
    Il faut surtout faire en sorte que tout ceci soit une parenthèse que nous ne réouvrirons plus jamais, je pense que c’est plus important que les principes. Mais le caliphat ne mourra jamais, faisons juste en sorte que cela se limite à une poignée de nostalgiques sans influence et offrant plus une occasion de rappeler ce que ce fut dans la pratique et la réalité par leurs actions et donc les couvrant plus de honte que de gloires et de tentations (comme de rappeler qu’ils furent plus forts pour exécuter civils et prisonniers que lors de combats contre de vraies forces armées, même au sol).

    Répondre
    • KAVULOMKAVULOS

      14 mars 2019

      Belle grandeur d’âme digne d’un abonné à la Croix, comme il y en avait jadis abonnés à “Témoignage Chrétien” (journal catho gauchiste) , ce ramassis de salopards qui crachaient sur l’armée française et notamment sur mes camarades qualifiés de SS du DJURDJURA, dont je voyais régulièrement arriver les cercueils à Tizi Ouzou à chacune de mes missions d’escorte de convois – action de tout repos comme il se doit -, mais que n’émouvait pas les atrocités de ceux d’en face. Mr CREPIN, dans la vie il faut savoir où se situer . Pas de /ni chèvre ni choux/ . Les amis de mes ennemis sont mes ennemis et les faux positionnés aussi. Le coup du repenti islamique est bon pour les gogos dont vous semblez être : apprenez ce que signifie la taqqyia et ensuite revenez nous voir. En attendant j’affirme que toutes des ordures doivent rester dans l’endroit qu’ils ont choisi en reniant leur pays, qu’ils soient vivants ou morts ( de préférence). Si cette opinion en choque certains, c’est bien dommage, mais la bétise a ses limites avec ses conséquences.

      Répondre
    • BRENUS

      14 mars 2019

      Allez leur porter des oranges en attendant un retour en fanfare pendant que vous y êtes. Qu’ils restent là bas tous vivants ou morts. Nous avons bien d’autres chats a fouetter y compris leurs copains restés ici mais qui n’en pensent pas moins. Quelle naîveté coupable. Avez vous une pensée pour les égorgés? hum?

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 mars 2019

      Saint … @ Crepin , patron des cordonniers, vous tendez, chrétiennement, l’ autre … carotide pour vous faire ” saigner ” ?

      savez vous au moins ce que ce que sont les guerres …. de religions ?

      tout à la fois des guerres de ” civilisations ” et des guerres ” civiles ” ! … les pires qui soient pour l’ Humanité !

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 mars 2019

      moralité de tout cela :

      le Monde n’ est pas fait pour les bisounours et heureusement pour … l’ Humanité ! enfin pour celle qui est encore … civilisée !

      Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    12 mars 2019

    ils ont choisi librement , hommes comme femmes, de combattre pour l’ instauration de la … Charia , qu’ ils soient punis comme le veut … la Charia et là où ils ont commis leurs crimes et … basta

    quant aux enfants qu’ ils restent là bas

    Répondre
  7. Gérard Pierre

    12 mars 2019

    Il y a des limites à la culture hystérique du tourment existentiel comme seuls les dégustateurs chroniques de l’angoisse métaphysique savent l’entretenir !

    Des « Français de papiers » ont opté pour notre nationalité, …… trop complaisamment octroyée par les politiques déjà pré acquis au ‘’tourment‘’ (et qui nous empoisonnent suffisamment), …… en raison des avantages sociaux et financiers qu’elle procurait. Cessons de nous auto duper. Ils ont fait ensuite un choix délibéré en partant en Syrie, en Irak ou ailleurs, pour égorger, décapiter ou pulvériser leurs semblables !

    Se sont-ils seulement posés des questions sur le « droit de vivre » des personnes capturées par leurs soins ? …… Ont-ils eu le moindre scrupule éthique ? …… et puisqu’ils sont allés là-bas pour « marcher sur le chemin d’allah » et mourir en chahid pourquoi sont-ils encore en vie à ce jour ? …… Pourquoi certains sont-ils même déjà revenus si ce n’est parce qu’ils ont d’abord eu peur pour leur propre vie, alors qu’il leur aurait été si facile de se faire ‘’glorieusement‘’ abattre là-bas ?

    Que ces immondes lâches assument leur choix jusqu’au bout !

    Personne ne les a contraints !

    Les femmes et les enfants, me dira-t-on, n’y sont pour rien ? …… De qui était-ce prioritairement le soin d’y songer, sinon à eux ? …… Se sont-ils encombrés de la question ? NON !

    La solution de cette affaire serait envisageable si, au lieu de s’obstiner à normaliser la largeur des cuvettes de W.C., à définir la taille et le diamètre de la saucisse ou à se mêler de la composition alimentaire de la plaque de chocolat, l’Europe se souciait plutôt de se doter d’une législation d’exception correspondant à LA situation d’exception qu’elle affecte de ne pas voir !

    L’Occident, … et la France par voie de conséquence, … sont en guerre !

    Ce n’est pas nous qui avons déclaré cette guerre mais bien l’islam, qui l’a même écrit noir sur blanc dans son foutu coran dont ses ‘’guerriers ‘’ se réclament en permanence mais que nos dirigeants, nos juristes, nos journalistes et nos façonneurs d’opinion ne se sont jamais souciés de lire, …… ou n’ont lu qu’en diagonale avec un regard vitreux !

    Comme si l’islam n’avait rien à voir avec l’islam !

    Nous vivons quotidiennement des mini Pearl Harbour qui, additionnés, constituent de véritables catastrophes que « l’autruchisme » collectif efface littéralement de la réalité ! …… La réalité n’est pas conforme à la doxa ambiante ? …… donc la réalité a tort !

    En 1945, les Alliés ont bien trouvé un moyen exceptionnel pour juger la situation exceptionnelle qu’avaient créée douze années de nazisme ! …… Ils ont su inventer le tribunal de Nuremberg qui n’a pas utilisé une législation applicable aux voleurs de poules ! …… et cela a été mené tambours battants, sans états d’ânes (non ! ce n’est pas une faute d’orthographe) !

    Alors ?

    L’Europe ! … l’Europe ! … l’Europe ! …… qu’est-ce qu’elle fait ? …… et le prétendant inavoué au leadership du truc, …… que propose-t-il ? …… RIEN !

    Trêve de caquetages ! …… que la volière républicaine continue de pondre et d’alimenter son journal officiel des lois et décrets, jusqu’à ce que ses œufs, pourris parce que systématiquement abandonnés, dégagent une odeur …… que personne n’a jamais ‘’entendue‘’ !

    Advienne alors que pourra ! …… mais ce ne sera une partie de plaisir pour personne !

    Répondre
  8. IOSA

    12 mars 2019

    “Notre pays n’accepte pas la peine de mort”

    Quand on entend ce genre de foutaise, on se demande si on ne se fout pas de notre gueule, petit rappel pour les glands macronistes….en Thaïlande la peine de mort est exécutée pour les trafiquants de drogue et est considéré comme tel tout individu transportant de la drogue sur soi ou dans ses bagages même à son insu…..les français sont aussi concernés.

    La Chine pratique la peine de mort, tout comme les Etats Unis et personne en France n’ira contredire la sentence, mais là pour la Syrie et l’ Irak on ose critiquer et faire valoir son opposition à la peine capitale que pratique en toute légitimité un pays souverain.

    Doit on considérer ces pays comme sous développés et que ce simple fait autorise la France à faire de l’ingérence bien mal pensée au profit de ses assassins fanatiques qui auront tôt fait de nous égorger sitôt libre ?

    La responsabilité de l’Etat français est de protéger nos enfants innocents, dans le présent comme dans le futur et pour ceux qui ont commis des crimes ailleurs qu’en France….. Inch Allah comme ils disent chez eux.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)