France/Algérie, le retour

France/Algérie, le retour

D’après le journal algérien Tout sur l’Algérie (TSA) «l’algérophobie» progresse en France. La polémique sur l‘incendie du drapeau de la mairie de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) et son remplacement par celui de l’Algérie en serait l’illustration. Pas un mot dans l’article sur le comportement des supporters algériens en France pendant le Mondial.

Cet événement constitue une nouvelle illustration de l’explosion de l’algérophobie en France. Tout au long du Mondial, les ressortissants de la majorité des pays qui ont participé à la compétition ont défilé en France après la victoire de leurs équipes. Et de la même manière que les Algériens après les matches de qualification au Mondial, en investissant l’avenue des Champs Elysées à Paris et les principales places des villes de province.

Mais contrairement à ce qui s’est passé avec l’Algérie, les défilés des autres supporters n’ont donné lieu à aucun commentaire en France. Même la police française donne l’impression de mieux maîtriser la gestion des défilés des Européens et des Latino-américains que ceux des supporters de l’Algérie. Il est vrai que les supporters algériens sont beaucoup plus nombreux en France que ceux des autres nations.

Il y a encore quelques années, l’algérophobie était répandue presque exclusivement dans les milieux d’extrême-droite et des anciens de la guerre d’Algérie. Un dernier cercle vient de rejoindre cette tendance : les milieux d’affaires.

Suite sur TSA

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: