Halal : Exigeons la transparence!

Halal : Exigeons la transparence!

On se souvient du tollé quand Marine Le Pen avait parlé de la viande « halal ».

Personnellement, ce n’est pas par elle que j’ai été informée, mais par France 2 qui, quelque temps auparavant, avait consacré un reportage à l’abattage des animaux en France. Le reportage, diffusé en février dernier, faisait suite à un rapport de la Cour des Comptes de 2008 épinglant les abattoirs à propos du non-respect de certaines règles.

Le jour de l’émission, j’ai appris 3 choses :

1) qu’au nom d’un soi-disant respect de la laïcité, je mangeais sans le savoir de la viande halal !

2) que cette viande présentait un danger pour la santé : des cas d’intoxication répertoriés avaient frappé sévèrement des enfants – certains en étaient morts.

3) que la barbarie de ce mode d’abattage faisait fi de la souffrance animale, malgré les lois en vigueur.
Quand Marine Le Pen a évoqué l’affaire, toute la classe politique lui est « tombée dessus ».
La polémique a été vite close et des efforts ont été faits pour rassurer les consommateurs. Il fallait aussi ne pas mécontenter certaines minorités qui verraient là une discrimination raciale. Pourtant, de graves dangers sanitaires découlent de l’abattage rituel.

Lundi 25 juin, 3 enfants ont été hospitalisés à Bordeaux après une intoxication. Une petite fille de 8 ans était dans un état grave. L’information n’a pas été très divulguée cette fois, pour ne pas trop remémorer d’autres faits divers dramatiques similaires (Lille, 7 enfants hospitalisés ; Poitiers, une centaine de collégiens et lycéens concernés…).

La liste de ces cas risque de s’allonger dans le futur, car de plus en plus d’abattoirs, pour réduire leurs coûts de fonctionnement, pratiquent l’abattage rituel sans que le consommateur en soit informé.

Un député de l’Aube avait pourtant déposé une proposition de loi sur ce sujet, en 2010. Mais le sujet a sans doute été jugé trop sensible.

Il n’y aurait pourtant rien d’anormal à savoir ce qui se trouve dans nos assiettes.
Pour ma part, par prudence, j’ai décidé de changer sur le champ mes habitudes alimentaires : je ne consomme plus de viande qui risque d’être halal. Et tant que je ne serai pas mieux avertie, je continuerai le boycott… Malheureusement, ce n’est pas la première fois qu’on laisse mourir en vue de protéger certains intérêts.

On se souvient du scandale du sang contaminé et du fameux « responsable, mais pas coupable »… On ne savait pas ! Dans le cas de la viande halal, on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas. Les responsables politiques sont donc responsables et coupables de fermer les yeux.

Quand on achète halal, on a du halal. Il serait donc normal, dans un souci d’égalité, que ceux qui veulent consommer de la viande non halal puissent le faire ; un étiquetage devrait l’indiquer.

L’UMP a failli dans sa mission de faire respecter la législation dans le monde agro-alimentaire et dans sa mission de freiner l’influence de l’islamisme.

Le PS, qui s’érige en parangon de vertu, saura-t-il résister aux différentes pressions et, dans un premier temps, afficher enfin la vérité concernant le halal ?

Françoise Moulin-Lerat

Partager cette publication

(21) Commentaires

  • Mohamed Répondre

    Hypocrisie, Hypocrisie et encore hypocrisie!!!

    Cela fait trente ans que la viande hallal existe en France, cents ans que la viande cacher existe également, mais la pas un mot, oula surtout pas un mot sur la viande cacher les amis, qui, soit dit au passage, est  en tout fait semblable à la viande hallal (mode d’abbatage, accréditation moyennant finance du beth din…) mais la pas mots!!!! Que nini, dès qu’il s’agit  des juifs, on ferme notre clapet bien fort et on se couche!!!!.

    On a le droit de parler de viande hallal, mais pas cacher, surtout pas sinon attention à la fessée!!!!

    A mourir de rire!!!

    09/08/2012 à 2 h 00 min
  • Daniel Répondre

    Consommation annuelle de viande en France 5,8 millions de tonnes soit environ 10 millions de tonnes d’animaux vivants entrant dans les abattoirs  soit 10 000 000 x 0,10 (entre 10 et 15 centimes d’euros)  =1 million d’euros de taxe religieuse possible selon les chiffres avancés. Selon quelle loi? Un denier du culte payé par ceux qui parlent de séparation de l’Etat et de la religion. Une discrimination de plus si l’info est juste. 
    Ne faudrait-il pas établir aussi  la traçabilité des idées politiques discriminantes et de leurs propriétaires?

    30/07/2012 à 22 h 08 min
  • IOSA Répondre

    La politique de la non-ghettoïsation menée depuis des decennies a conduit à répandre le venin islamiste dans toutes les couches de la société française.

    Ainsi, il n’est plus possible pour les commerçants qui souhaitent pouvoir indiquer que chez eux, ils ne vendent pas de la viande halal, sans risquer une émeute de quartier.

    La loi sur la concurrence libre et loyale n’est que du vent et aucunement appliquée à cause des volontés conjointes des politiques et religieuses, qui elles ne désirent qu’un troupeau de moutons bêlant.

    Il est temps pour les chrétiens et autres croyants qui se posent des questions, de  renier leurs représentants respectifs qui depuis longtemps ne servent que leurs seuls intérêts et non celui au nom duquel ils se prétendent.

    IOSA

     

     

     

    29/07/2012 à 10 h 51 min
  • Patriote64 Répondre

    L’un des problèmes avec le Halal, que ce soit en France où en Europe c’est d’abord la transparence, la traçabilité pour les consommateurs, qu’ils soient musulman ou non, il est souhaitable que les produits tués suivant le rite Halal soit tracé Halal.
    Tout le gratin de gauche comme de droite avec les intellectuels et les médias trouveraient inadmissible et à juste titre de faire mangé du porc à des musulmans sans qu’ils en soient informés, que ce soit dans les cantines, les restaurants collectifs d’entreprises ou autres.
    Mais par contre, ces mêmes personnes trouvent tout à fait normal que les chrétiens, les juifs, les maoïstes, les bouddhistes, les agnostiques, les athées et autres ne soient pas informés de ce qu’ils mangent, c’est le deux poids deux mesures de l’UMPS et du Modem qui fonctionne uniquement et toujours pour les mêmes bizarrement, à croire que l’on a du mal à être maître chez soi, on pourrait se demander quel est leur but ?
    Le deuxième problème qui est lié avec le premier c’est qu’il ne faut pas oublier que l’abattage d’une bête selon le rituel musulman se singularise aussi par une taxe religieuse prélevée à l’abattage… Le montant de la taxe halal est compris entre 10 et 15 centimes d’euros par kg de viande, je dis bien à l’abattage et pas à la vente d’où l’importance de ne pas informer le consommateur, donc que ce soit vendu comme du Halal ou non les imans récupèrent la taxe .
    La viande Halal abattue en France et consommé par tous à notre insu, ce qui induit aussi un financement plus élevé que prévu pour la religion musulmane. De combien ? Combien touche la religion musulmane par le biais de la taxe halal, dite taxe islamique qui permet à cette religion un expansionnisme inquiétant venant de l’extérieur comme le Qatar mais aussi de l’intérieur?
    Un autre problème et pas des moindre c’est la forme de l’abattage et les risques sanitaires.

    http://insoumission.eklablog.com/l-islam-une-religion-moyenageuse-a47105679

    28/07/2012 à 20 h 55 min
  • lalala Répondre

    Nous n’avons rien a attendre, ni du gouvernement, ni de l’église catholique – devenue un sous marin de l’islam-sur cette question  de viande hallal. Pas plus d’ailleurs que des commerçants qui s’en foutent tant que cela ne leur fait pas de tord économiquement et qu’ils pensent que tous les couilllons d’européens (ceux non-muslims) laisent filer et continuent d’acheter. Il est vrai que  beaucoup de consommateurs ne veulent rien sav oir et qu’ils continueraient meme s’ils avient la preuve que l’imam crache dans la bouffe? Comme disait le "peuple" dans le passsé : chacun ses gouts, la m….e a bien le sien.

    C’est a nous, les autres, qui sommes encore très nombreux et représentons une force économique supérieure a tous ces bouffeurs de zoubia, d’écarter tout achat suspect, de le dire sans agressivité mais sans gêne et, pourquoi pas coller des papillons hallal sur tous les soit disants indépendants qui font par lucre mal pensé le jeux des envahisseurs. Les plus intrépides pourraient a voir de petits "instruments d’écriture" indilébile de préférence et – lachemement comme les autres savent le faire – tager à mort dès que personne ne voit.

    Une reproduction sur imprimante perso d’un égorgement hallal laissé en évidence commencerait a remuer les estomacs a défauts des consciences. Et, personne n’étant à l’abri de ses intérets, la tendance ne tarderait pas à s’inverser. Un petit morceau de jambon bien avancé qui traine là ou il faut calmerait certaines ardeurs mercantiles.

    Auchan ou Aleau sont loin d’etre des imbéciles et préfèreraient vendre a 50 millions de non muslims qu’a 10 ou 15 millions de muslims, si c’était la seule clientèle qui leur restait.

    L’europe a très souvent eu l’intelligence. A elle se s’en servir. Nous ne sommes pas démunis en dépit de ce que voudraient faire croire certains, dont nos ennemis, bien sur.

     

    28/07/2012 à 18 h 24 min
  • Magne Répondre

    S’attaquer au Halal est chose impossible . Trop d’intérêts en jeu , et cela finance les mosquées qui n’ont que ce moyen pour se maintenir , car il n’y a pas de denier du culte , et la Zakat ne va pas aux mosquées ou au clergé sunnite ( Oulama ) , mais aux seuls indigents musulmans ( les gens du Livre Ahl al Kitab , juifs et chrétiens en sont exclus . pas de charité envers les Gens du Livre , juifs et chrétiens , base de l’Islam ). La charité étant considérée comme une faiblesse par l’Islam , seule est autorisé le Talion , ou le versement d’argent en cas de meurtre ) . J’avoue que je ne savais pas pour les risques pour la santé : j’ai gagné dans un Loto un poulet halal que j’ai mangé sans trop me poser de questions . L’Islam est catégorique : ne pas étourdir l’animal pour ne pas risquer de le tuer . Lorsque la bête est égorgée au nom de Dieu ( bismillah ) elle doit -être consciente et ce n’est qu’au moment où le sang coule qu’elle peut – être légèrement étourdie ; Dans les pays musulmans les bêtes sont égorgées et le sang coule jusqu’à la dernière goutte , et va dans le caniveau . Les gens du Livre , Ahl al Kitab juifs et chrétiens peuvent égorger les bêtes qui seront considérées comme halal , si ,en arabe , vous prononcez bismillah ( au nom de Dieu ) et si vous êtes un juif ou un chrétien sincère et pratiquant . Les femmes peuvent aussi égorger les bêtes , si il n’y a pas d’hommes à proximité . Les musulmans sont gens de religion , et non pas de nation . Il s’agit de Français musulmans et non pas de Français tout court . Personne ne dirait Français catholiques ou Français protestants . La Loi est divine alors que chez les Français non musulmans , elle est humaine . De plus la laïcité est bida ,innovation malsaine . Les Républiques sont islamiques , comme nous pourrions dire la République chrétienne de France ou judéo – chrétienne de France . Les Représentants du peuple islamique élus pour appliquer les Lois de Dieu et non pas pour légiférer . Les printemps arabes sont pour éloigner les tyrans , et restaurer les Lois de Dieu . Tout un programme .

    27/07/2012 à 19 h 00 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Si vous avez une imprimante rédigez des messages sur des petites étiquettes avec Word et ensuite imprimez les. Si vous suspectez votre magasin de vendre de la viande hallal en catimini collez une étiquette bien en vue sur le guidon de votre caddie avant de le ranger.
    Idées de message:
    a) Même le porc est hallal dans ce magasin.
    b) Le hallal est mélangé avec les autres viandes dans ce magasin.
    c) Ce magasin est hallal intégral.
    Etc…

    27/07/2012 à 17 h 07 min
  • IOSA Répondre

    Exiger la transparence n’est qu’un coup d’épée dans l’ eau, celà éclabousse les alentours, mais en aucun cas celà ne fait un tsunami.

    Par contre exiger que l’ Eglise se prononce sur le phénomène halal ( avec ce qui va avec) aurait bien plus de conséquences sur le devenir de ceux qui veulent rester européen.

    Mais bon, il vaut mieux exiger un référendum sur le sujet, on aurait peut être plus de chance d’être écouté, parce que, en ce qui concerne l’ Eglise et sa position clairement pro-mulsumanne…les dés sont pipés depuis JPII.

    IOSA 

    27/07/2012 à 15 h 07 min
  • Nicolas Répondre

    Oui il faut exiger la transparence au sujet du business de la viande Hallal mais il faut aussi que les Français se refusent de consommer cette viande.
    Combien de Français vont naïvement au Kebab du coin? Au KFC? etc…  L’article signale justement les problèmes sanitaires ainsi que sur la condition animale mais il oublie l’élément le plus alarmant de cette affaire :

    – Cette viande rapporte des sommes importantes à des associations musulmanes qui peuvent ensuite, grâce à cette manne financière, promouvoir dans notre territoire l’Islam.

    Autre chose grave et significative de la passivité et permissivité des Français :
    De nombreux commerçants français (notamment les snacks et petits restaurants) proposent de la viande Hallal en espérant capter la clientèle musulmane.

    En effet, pourquoi ne pas proposer de la viande Hallal puisqu’en contre-partie, les clients français continuent, malgré le label Hallal posé fièrement sur les vitrines, de fréquenter ces établissements. Il faut se refuser de consommer cette viande et de le faire savoir à ces commerçants!! Et il faut inciter son entourage à faire de même. Nous avons perdu du terrain dans la "bataille du steack" mais on peut inverser la tendance!! Cette bataille rapporte des millions d’Euros chaque année.

    27/07/2012 à 11 h 52 min
  • Gene Répondre

    Français REVEILLEZ-VOUS et INDIGNEZ-VOUS!

    Il est  temps d ‘ EXIGER des REPONSES à VOS QUESTIONS!

    27/07/2012 à 11 h 39 min
  • Rosanov Répondre

    A Fucius,   foutaises tout ce que vous racontez. 

    Ed, Iosa ont totalement raison : on doit boycotter. 

    Et je suis encore plus de l’avis de Guillermo : on  doit réclamer l’interdiction absolue de cette saloperie (Casher de même).  La transparence c’est encore un bon moyen "se coucher devant eux".       Les numéros de putes ça suffit.  Laissez ces lâchetés aux politiques.

    27/07/2012 à 11 h 30 min
  • IOSA Répondre

    Concernant les magasins distribuant la viande halal et qui pour gagner un max de fric font du prosélytisme religieux.

    il serait très interessant de savoir (quand bien même en France le prosélytisme n’est pas interdit, mais encadré), si étaler de la viande halal dans un lieu public ( et oui la surface commerciale est un lieu public) n’est pas constitutif de l’infraction de tentative abusive d’influence et de coercition en vue de convertir par la force à une religion.

    Et toute religion punissant de mort quiconque désire la quitter est contraire au principe de la liberté de choix de religion imposer au prosélytisme religieux.

    " la Cour européenne de justice considère que le "fort interne" doit demeurer libre de choisir pour ne pas considerer le prosélytisme comme étant de mauvais aloi et donc répréhensible"

    Concernant la viande halal dans les écoles, il faudrait se référer a la loi sur le port ostensible de signe religieux, elle trouverait là son application première.

    IOSA

     

     

     

    26/07/2012 à 22 h 42 min
  • Fucius Répondre

    La plus urgente des raisons semble échapper à l’auteur, sauf dans une courte phrase sur l’égalité: Dans une industrie régie par l’islam, les non-musulmans ne sont pas les égaux des musulmans, et leur liberté de conscience est bafouée.

    En effet ils n’ont pas la même connaissance ni le même respect des règles de l’islam, et exiger d’eux qu’ils s’y forment et s’y plie est contraire à leur liberté de conscience.

    Autre raison impérieuse d’Exiger la transparence et d’exiger la "non-halalité" la plus parfaite: Si la logique économique (les Mulliez n’y sont pour rien) impose le halal dès lors que certains musulmans l’exigent et que tout le monde l’accepte, elle imposera le halal le plus strict parce que les musulmans les plus stricts, aussi peu nombreux soient-ils, l’exigent, et que tout le monde l’accepte.

    Or où mène la logique du halal ? À une filière viande où tout employé est musulmabn observant, de l’abattage jusqu’aux rayonnages des boucheries. En effet, le principe halal veut que "l’impur" contamine le "pur". Un couteau ayant touché du porc ne doit pas toucher de viande halal. A fortiori un non-musulman intimement contaminé par le porc pour en avoir mangé.

    Asia Bibi est emprisonnée pour des propos bien peu provocateurs (et très justes) prononcés avec courage et vérité dans une altercation causée par le fait que des musulmans refusaient de consommer l’eau qu’elle, une chrétienne, avait apportée.

    Pour que cette horreur de contamine pas notre pays, il faut exiger la transparence et refuser absolument toute viande un tant soit peu halal.

    26/07/2012 à 21 h 46 min
  • Anonyme Répondre

    Exactement. Heureusement que Richa83 l’a noté. Chaque fois que vous achetez de la viande halal, vous payez entre 10 et 15 centimes d’euros de taxe supplémentaire. L’organisme certificateur, pur musulman, reçoit cette dime de notre part. C’est à dire que nous finançons bien involontairement les mosquées, l’abattage halal et tout ce qui va avec cette chance pour la France….

    26/07/2012 à 19 h 24 min
  • Guillermo Répondre

    Comme R.ED je boycotte tout ce que je peux boycotter. J’ai meme envoyé chier un vendeur qui me proposait du Fleury-Michon bio ! Il m’a rétorqué que c’était du Bio qu’il proposait et non de l’hallal. Ce a quoi j’ai rétorqué que je voulais pas de bio venant d’une boite ordurière. Dès que je peux aussi, je déplace les tranches de jambon sur le Hallal. Avec tout ça il faut voir que les Muslims sont certes des envahisseurs mais les socialos ont la parle de la collaboration. Hollande est bien pire que Dalladier.

    26/07/2012 à 11 h 03 min
  • R. Ed. Répondre

    Eh bin …

     

    J’avais délaissé le Mammouth/Auchan depuis quelque temps et par presque obligation je m’y suis de nouveau rendu, vu l’ouverture tardive de cette grande surface.

    Horreur et damnation !  Le " hallal " y a mainteant une place privilégiée !

    L’argent, pour les Mulliers n’a absolument aucune odeur. C’est en tout cas la dernière fois que je vais me rendre dans ce magasin, ou plutôt dans ce souk.

    Moi aussi, je vais boycotter cette famille, y compris Nord auto, Flunch, Leroy Merlin cage à lapins, Kiabi et Décatlhon à fond l’islam.

    Carrouf, c’est pareil, c’est aussi le choix islam, reste donc ( pour l’instant) les magasins sur palettes, Aldi et Lidl, mais pour combien de temps encore ?

    Sans oublier le p’tit commerçant ( le " desouche ", pas le vendeur de couscous)

    25/07/2012 à 22 h 47 min
  • Oeildevraicon Répondre

    Que nenni ! La gauche doit son élection au vote des musulmans.
    Croyez vous sincèrement, au vu des premières mesures prises à ce jour par ce gouvernement, qu’il s’attaquera au hallal. Il n’y a que le consommateur qui puisse agir pour faire bouger les choses. Un boycotte total de la filière bovine et ovine est le seul moyen d’y parvenir.
    Mais nous n’en sommes pas encore là, et je pense que comme d’habitude il faudra encore des victimes pour que le Français prenne la vrai mesure du danger qui, dans son assiette, le guette.

    25/07/2012 à 22 h 06 min
  • Guillermo Répondre

    Primo, je trouve qu’il faut plus que « tracer » l’origine de l’abattage. Mais interdire. Point barre. On n’est plus au moyen age. Ce problème ne se pose pas dans les autres pays européens à ma connaissance. Sécundo, on doit faire la meme chose pour le casher. Au passage depuis que j’ai connaissance de cette émission sur France2, je ne mange plus que du poisson, du porc et des viandes blanches. Le veau et le boeuf c’est fini. J’en mange que lorsque je vais à l’étranger.

    25/07/2012 à 20 h 05 min
  • Fabienne Courvoisier Répondre

    merci de parler CLAIREMENT! pourquoi mélanger des « habitudes »alimentaires (nécessitées au départ par l’hygiène,=rien de « spirituel »)et la Liberté de CONSCIENCE?

    25/07/2012 à 19 h 34 min
  • IOSA Répondre

    Il faudrait surtout que l’ EGLISE cesse de se taire, mais que voulez vous, depuis le baiser du Pape JPII au Coran, il est devenu normal de manger halal  par la RECONNAISSANCE de l’ Islam comme religion découlant de la volonté de Dieu ( et oui le même que les chrétiens)…..par son représentant sur Terre.

    Moi, je mange du cochon et je suis ainsi certain qu’il n’est pas halal ou bênit par une quelconque religion à la noix.

    Pour le reste, rien n’empêche l’ Eglise de bênir la viande issu des abattoires ( le pain et le pinard c’est déjà fait).

    IOSA

     

    25/07/2012 à 18 h 15 min
  • richa83 Répondre

    Cette dame fait l’impasse sur la commission versé aux organismes chargés d’authentifier la qualité hallal de la viande………

    25/07/2012 à 15 h 37 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *