Intégrer les enfants de l’immigration (France)

Posté le janvier 29, 2011, 12:00
34 secs

Un rapport du Haut conseil à l’intégration (HCI), présidé par Patrick Gaubert, a été remis vendredi au Premier ministre. Il comporte 50 idées pour «mieux intégrer les enfants issus de l’immigration dans l’école de la République.»

Le rapport est parti d’un constat, «les difficultés de l’école à compenser les inégalités sociales et culturelles de départ dont souffrent notamment les enfants issus de l’immigration», peut-on lire dans un communiqué.[…]

Une partie des propositions concernent la laïcité, à l’heure où l’école est «confrontée à des revendications nouvelles liées au communautarisme, et à l’identité religieuse qui se traduisent souvent par le rejet de la culture et des valeurs de la République française», s’inquiète le HCI.

Le rapport demande le ferme respect de la laïcité dans l’espace scolaire, que ce soit à la cantine ou dans les cours, ainsi que dans les programmes. Pour sensibiliser les enseignants à ce sujet, il suggère d’inscrire dans les masters conduisant aux métiers de l’enseignement l’étude obligatoire de la laïcité.

(via )

3 réponses à l'article : Intégrer les enfants de l’immigration (France)

  1. DUBOS Jean Pierre

    31/01/2011

    ces conseils seront ils suivis ????????

    Répondre
  2. liliane

    30/01/2011

    Ce n’est pas à l’école à compenser les inégalités sociales.
    Dans les années 50, j’étais issue de l’immigration et plus que pauvre. Pour mes parents, leur but était d’envoyer leurs enfants à l’école, qu’ils s’instruisent et qu’ils aient « un bon métier » en plus bien sur d’avoir appris le Français en arrivant dans le Pays et ensuite demandé la naturalisation. Je n’ai jamais compris que l’on puisse faire le parallèle entre « classe défavorisée » et manque de réussite. Je faisais mes devoirs à la lampe à pétrole avant d’avoir la fée électricité à la maison, pendant les vacances scolaires nous étions dans les champs avec les parents. Milieu pauvre et défavorisé mais avec l’envie de vouloir s’en sortir. Et à cette époque il n’y avait pas toutes les aides qui poussent à la paresse comme aujourd’hui. De plus il ne nous serait jamais venu à l’esprit de porter la moindre critique envers nos professeurs.

    Répondre
  3. MOI !

    30/01/2011

    C’est ça. On va intégrer les enfants de l’immigration. On va commencer par leur enlever la viande halal dans les cantines et par leur faire manger du porc !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)