Irak, Syrie, Egypte : du choc des civilisations à l’extermination des chrétiens

Posté le août 24, 2012, 12:00
12 mins

1 L’oracle touchant Damas. Voici, Damas va cesser d’être une ville, et elle sera un monceau de ruines.

(Isaïe, 17)

On nous présentait le choc des civilisations comme la lutte entre un orient islamiste et terroriste et un monde libre et judéo-chrétien. La réalité est plus subtile et plus désagréable.

La guerre contre la terreur est certes une guerre de terreur, comme dit notre ami Pat Buchanan. Le choc des civilisations s’apparente de plus en plus à l’assaut de l’occident néoconservateur et de l’islam intégriste contre la chrétienté d’orient – et contre la laïcité arabe. C’est un triomphe de la Turquie du génocide, de l’islamisme wahhabite et de son allié anglo-saxon armé des drones et de sa Bible apocalyptique. Les islamistes et l’OTAN vont raser la Syrie après l’Irak avant d’atomiser l’Iran, dont le programme nucléaire inquiète surtout la chambre (de commerce) à gaz du Qatar… Ce n’est pas plus compliqué, quoiqu’en pensent nos experts en nuances et en redondances.

Du temps de Saddam Hussein, il y avait 600 000 chrétiens arabes en Irak ; il en reste 100 000 aujourd’hui. Il y a dix millions de chrétiens en Egypte, deux millions en Syrie. Combien y en aura-t-il demain ? On comprend mieux la haine antirusse, puisque la Russie est la dernière grande nation à protéger les chrétiens.

Les coptes en Egypte sont aujourd’hui les victimes des exactions, des brimades et des menaces de génocide modéré perpétrées par les Frères Musulmans, héritiers très maçons des services secrets britanniques ou du grand Lawrence d’Arabie, responsable terroriste de la mort romantique de 400 000 personnes dans l’empire ottoman à sa grande époque. Les touristes et les archéologues ont du souci à se faire ! Ce n’est pas pour rien que les chrétiens égyptiens ont refusé de rencontrer la péri Hilary Clinton, qui, entre deux danses du ventre sur le cadavre de Kadhafi ou le fantôme invisible d’Oussama, fait des briefings pour faire reposer, là-bas comme en France (voir la propagande de l’ambassadeur Rivkin), son ordre nouveau sur le communautarisme. Le nouveau charabia de la charia va bientôt s’appliquer là-bas, aussi, toujours avec les bénédictions des conseils d’administration pétroliers et des « Brethern » anglo-saxons, jamais en peine quand il s’agit de liquider des chrétiens catholiques ou orthodoxes.

J’ai toujours devant les yeux les églises irlandaises brûlées avec femmes et enfants à Drogheda et ailleurs, par le vénérable puritain Cromwell, j’ai toujours devant les yeux les ruines du monastère de Mont-Cassin rasé pour l’exemple, malgré les prières du Saint-Père, comme Dresde ou Nagasaki, par l’aviation anglo-américaine. Mais que ne fera-t-on pas pour faire du monde un lieu sûr pour la « démocratie » et le Grand Architecte de l’Univers !

Revenons au combat des dupes. On parle de choc des civilisations depuis le 11 septembre 2001. Du 11 septembre, de ce fameux 11 septembre que nous ne finirons jamais de fêter et dont on nous dit que nous connaissons tout, nous avions retenu au moins deux faits : les coupables très présumés étaient des Saoudiens et des Egyptiens. L’Irak ou la Syrie étaient totalement hors du coup, tout comme la république islamique d’Iran.

Le chef du groupuscule saoudien s’appelait, dit-on, Ben Laden. Cela n’empêcha pas les Ben Laden, sitôt nommés, de pouvoir quitter le sol américain le jour-même. Les Ben Laden qui depuis ont construit les aéroports, les hôtels de luxe à la Mecque et même les bases pour les troupes américaines (vérifiez pour voir, c’en est marrant !), avaient été les seuls à avoir ce privilège.

Cela n’empêcha pas Washington d’évoquer un axe du mal maçonnique et de s’en prendre aux régimes qui avaient laissé tranquilles leurs communautés chrétiennes et même juives (il y a six mille Juifs en Iran, surtout à Chiraz, où ils ont l’air très heureux, voyez-les sur la BBC). On s’empressa de bombarder le Pakistan, d’occuper le stratégique Afghanistan et de détruire l’Irak pour rien, comme aujourd’hui on va raser pour rien la Syrie avec ces freedom fighters qui se battent pour nos libertés occidentales ! Ces rebelles, mercenaires d’Al Qaeda stipendiés par l’étranger, débris humains sans loi et sans honneur, pourront écharper femmes et enfants, chrétiens et musulmans, chiites et alaouites, pourront brûler monastères et églises, pourront instaurer des califats burlesques et cruels comme celui d’Homs, ils n’en seront que plus célébrés par tous les BHL du monde libre et par les fous de Bruxelles. Les mêmes sagouins médiatiques qui ont évoqué les armes de destruction massive en Irak évoquent sans rire aujourd’hui les armes chimiques en Syrie…

Le nouvel ordre mondial suppose donc une entente entre nos banquiers centraux et leurs commissaires politiques, entre les super-riches du pétrole ou du gaz et les réseaux ésotéristes mondialisés. Cette entente légitime une liquidation des chrétiens devenus soudain si « proches du dictateur Assad » (sic), donc dignes d’être tous égorgés – ou pendus, comme Tarek Aziz. Le nouvel ordre mondial islamo-libéral fondé sur le braconnage démocratique aboutit à la création de couloirs féodaux et de protectorats sanglants où tout sera laissé à l’encan comme en Cyrénaïque (où le pétrole va bien, merci pour lui), dans la banlieue de Denver ou Chicago, et où tout saute comme au Darfour ou à Bagdad, la cité des mille et un ennuis, dont le destin était scellé depuis longtemps.

Et il répondit, et dit : Babylone est tombée, elle est tombée, et toutes les images de ses dieux sont brisées par terre.

Isaïe, 21, 9

On aura compris une chose : le choc des civilisations, c’est le choc du fanatisme wahhabite et de notre société atlantiste désaxée contre l’islam tolérant et la dernière chrétienté traditionnelle enracinée qui avait survécu depuis Jésus et les Pères de l’Eglise ! Et le nouvel ordre mondial, c’est le nouveau désordre mondial entre les mains de pétroliers, des charcutiers de frontières et des barbus affiliés au Carlyle Group. Cet ordre suppose pour la France la férocité à l’intérieur et la soumission à l’extérieur ; plus d’islamistes à l’intérieur et plus de soumission géopolitique à l’extérieur ; plus de délocalisations, de dettes et d’emprunts sur place, et plus d’armées ou de capitaux engagés n’importe où et sur ordre. Ni la population de l’Europe, ni celle des USA n’y survivront à moyen terme et c’est secondaire. Car le nouvel ordre mondial, c’est l’absence de logique et de loi (lawlessness) ; le nouvel ordre mondial, c’est le nihilisme et c’est le fanatisme dans tous les pays.

Car voici, les ténèbres couvriront la terre, et l’obscurité profonde, les peuples.

Isaïe, 60, 2

6 réponses à l'article : Irak, Syrie, Egypte : du choc des civilisations à l’extermination des chrétiens

  1. John

    28/08/2012

    100% d’accord avec vous IOSA.
    L’Occident n’a pas à intervenir en Syrie. Ce n’est pas un pays occidental, et nous ne devons pas nous occuper de ce qui se passe dans des pays occidentaux.
    La politique "néoconservatrice" (Bush en Irak, Sarko en Libye etc.) a consisté à intervenir dans les pays arabes, soit-disant pour défendre la démocratie.
    On nous a suriné pendant des années, avec la nécessité de soutenir les Américains dans leur guerre en Irak. De nombreux intellectuels "de droite" (parmi lesquels Guy Millière), et de nombreux sites internet de droite tels que le défunt revue-politique (qui aujourd’hui n’existe plus) ont défendu cette guerre, en prétendant qu’elle était de la même nature que la lutte contre le 3ème Reich (et en comparant Saddam à Hitler).
    On nous a également présenté ces guerres comme un moyen de lutter contre l’islamisme, suite aux attentats du 11 septembre. On nous a également fait croire que les opposants à cette guerre étaient des "munichois", des lâches, des collabos etc. Et à quoi tout cela a servi ? A rien. Suite à l’intervention occidentale, la Libye et l’Irak sont sur le point de devenir des dictature islamiste. Bravo. Pour une guerre destinée à défendre la démocratie, on peut dire que c’est raté.
    Je pense que si les droites ont de moins en moins de succès en Occident (UMP en France, parti républicain aux USA etc.), c’est parce que beaucoup d’Occidentaux ont, enfin, pris conscience du fait que la politique néoconservatrice était un échec total. Qu’au lieu d’aboutir à un recul de l’islamisme, elle a renforcé ce dernier. Qui plus est, cette politique a détérioré nos relations avec la Russie, qui, normalement, devrait être un allié des pays occidentaux (et non pas un rival). De plus, en raison de leur dogmatisme, nos dirigeants ont pris de nombreuses décisions qui ont eu des conséquences catastrophiques, et les populations sont déçues par leur bilan. Par conséquent, de nombreux occidentaux commencent à en avoir marre de cette politique. Ils souhaiteraient avoir des dirigeants plus humbles, et aussi plus pragmatiques par la même occasion. Celà permet (en partie) d’expliquer la victoire d’Obama et de François Hollande.
    Comme chantait Booba : "Garde la pêche !"

    Répondre
  2. Daniel

    26/08/2012

    iosa   

    " et faire le ménage chez nous"  
    Oui mais ceux qui mettent le désordre n’ont pas l’intention de faire le ménage que nous sommes en droit d’attendre puisque nous les avons élus pour améliorer la civilisation. Quand d’autres les payent  pour la détruire afin de régner sur la planète et ont les moyens de casser tout carriériste individualiste.
    Sarko a fait des promesses. Puis il a démontré qu’il avait choisi son camp, celui qui mène le monde directement sous la domination des banques.  Mais il y a encore des citoyens qui  en redemandent tellement ils l’ont espéré différent.

    Répondre
  3. IOSA

    26/08/2012

    Ce n’est pas trop tôt….voilà enfin un article qui en a ( comme disait raffarin au sujet de l’ex-pitre de l’ Elysée).

    Mais au lieu d’attendre la certitude de la menace islamiste sur notre sol ( chose aisée à vérifier, il suffit d’aller faire un tour dans une cité mosquée), on pourrait au minimum s’abstenir d’intervenir en Syrie.

    Et ensuite faire le ménage chez nous.

    IOSA

    Répondre
  4. John

    25/08/2012

    Maheureusement, je crains même que la réislamisation des pays arabes (avec son cortège de dégâts "collatéraux" : persécution des chrétiens notamment) était inévitable.
    Nous ne pouvons pas empêcher la réislamisation de ces pays, c’est à nous de faire le nécessaire pour défendre l’Occident en cas d’attaque islamiste majeure.

    Répondre
  5. vik

    25/08/2012

    " Car voici, les ténèbres couvriront la terre, et l’obscurantisme les peuples " IsaÏe 60.2" ; en d’autres termes le totalitarisme du 3ème millinaire, vert, islamiste ….

    Ceci annonce la fins des temps, et nous sommes bien, qu’on le veuille ou non, dans un conflit de civilisations (Samuel HUTTINGTON) décalage temporel entre civilisations oblige ! L’islam n’étant rien d’autre qu’une idéologie à caractère totalitaire, comme ses cousines noire et rougte, la dernière, qui amènera, avec la charia, ruines et désastres, partout dans le monde, le spectacle des " révolutions arabes " n’étant que les prémices de ce désastre annoncé dans les textes bibliques !…

    VIK – A.BEL

    Répondre
  6. Daniel

    24/08/2012

    Une page pour résumer une barbarie sans précédents à une époque qui pouvait enfin s’en passer.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)