Islam, catholicisme et laïcité

Islam, catholicisme et laïcité

Les tensions entre les Églises et la République avaient été résolues par la loi du 9 décembre 1905.

Cette loi, concernant la séparation des Églises et de l’État, avait été l’aboutissement d’un long processus de laïcisation et de sécularisation engagé depuis la Révolution française.

Elle s’accompagna de l’exil de nombreux prêtres, de nombreuses communautés religieuses et de nombreuses religieuses.

Notons que l’attachement des prêtres et des religieuses à notre Patrie vit beaucoup d’entre eux revenir combattre et donner leur vie dans les tranchées pendant la Grande Guerre, et beaucoup d’entre eux se dévouer auprès des blessés pendant cette période et après.

Un peu plus d’un siècle après cette loi, les tensions entre l’Église et l’État se sont bien apaisées, et restent le fait de quelques farouches anticléricaux.

Cependant, de nos jours, et depuis plusieurs années, la question de la laïcité est à l’ordre du jour, et les lois ou projets de lois, se succèdent contre les séparatismes et contre les communautarismes, mais leur origine ne vient plus de l’Église, mais de l’islam !

Oui, n’en déplaisent à nos dirigeants opportunistes et naviguant au gré des vents, les problèmes qui se posent aujourd’hui, ne sont pas le fait des catholiques, mais des musulmans.

Ces derniers, en effet, non seulement refusent de se soumettre à nos mœurs et à nos lois, mais veulent nous imposer les leurs.

Et nos dirigeants – la plupart islamo-gauchistes – font leurs quatre volontés pour obtenir leurs suffrages.

Je ne parlerai pas des tenues vestimentaires par provocation ou à fin de prosélytisme, à la suite desquelles le législateur a interdit aux catholiques de porter des croix qui faisaient partie leur religion et de leur culture depuis presque deux millénaires !

Je ne parlerai pas non plus du refus des femmes musulmanes d’être soignées par des hommes médecins, ni de leur exigence de réserver des piscines pour elles seules et dans lesquelles elles se baignent en burkini au mépris de toutes les règles d’hygiène.

Mais je voudrais attirer l’attention de tous sur un drame à propos duquel, les associations de protection d’animaux et tous les écologistes font peser une chape de silence insupportable.
Je veux parler des méthodes atroces employées pour obtenir la nourriture hallal.

Les bêtes ne sont pas endormies, mais égorgées et ne trouvent la mort qu’après s’être vidées de leur sang pendant plusieurs minutes et dans de terribles souffrances.

La nourriture hallal se répand de plus en plus dans nos rayons et personne ne dit rien contre les pratiques barbares d’abattage des bêtes auxquelles elles donnent lieu.

N’ayons pas peur de le dire, l’islam qui prêche la mort des mécréants, qui veut répandre la charia dans le monde entier et imposer ses lois et ses mœurs, n’est pas compatible avec notre civilisation !

Mais quel homme politique aura le courage de le dire, dans ce monde de lâches, dans lequel ceux qui osent rappeler cette vérité, se font traiter de « racistes » ?

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: