«Je rêve d’un soulèvement de nos banlieues»

Posté le février 13, 2011, 6:00
52 secs

Le réalisateur d’origine tunisienne, Abdellatif Kechiche, espère que la «révolte populaire» s’étendra dans «nos banlieues». Son film, «Vénus noire», a été subventionné par la commission «Images de la diversité» (voir Fdesouche)

Je rêve de la voir se propager à toutes les dictatures, mais aussi à toutes les démocraties corrompues, partout où sévissent l’injustice sociale, le mépris et l’humiliation des hommes. Je rêve d’un soulèvement de nos banlieues.

[…] Lorsque les événements ont commencé, je me suis senti totalement solidaire, bien sûr, des émeutiers, mais je n’osais pas y croire et j’avais peur pour eux. J’assistais en témoin impuissant, sidéré, à ce courage populaire, spontané, exemplaire. Un peuple qui parvient à déstabiliser puis à renverser une dictature aussi redoutable que celle qui était en place depuis trop longtemps en Tunisie, ce n’est pas rien. Tout devient possible. C’est une belle leçon à la planète entière. En même temps qu’une véritable claque aux intellectuels, politiques, et artistes, dont je suis, qui n’ont rien su ou pu faire pour changer les choses.

Je souhaite de tout mon être une longue vie à cette révolte populaire, qu’elle continue à faire des petits à travers le monde arabe, bien sûr, mais pas seulement. […]

(via )

7 réponses à l'article : «Je rêve d’un soulèvement de nos banlieues»

  1. miane

    13/02/2011

    Bien sur, il voudrait voir la guerre civile démarrer , mais qu’il sache que nous ne sommes pas des moutons…

    Répondre
  2. STERIBUS

    13/02/2011

    Et quand ce seront les « frères musulmans » au pouvoir, toute tentative d’émeute de la population se terminera dans un bain de sang. En voilà qui ne savent pas à quels lendemains sombres ils se préparent …

    Répondre
  3. DUBOS Jean Pierre

    13/02/2011

    Celle des Français de souche , aura lieu je l’espéres bien avant , en 2012 par exemple ! ! c’est mon voeux le plus cher ! Si ce monsieur est si féru de révolution qu’il retourne dans son pays il y a de quoi faire et son peuple a bien besoin de lui

    Répondre
  4. Docteur VARETTE Ivan Marseille

    13/02/2011

    Qu’attend-t-on pour le renvoyer chez lui, car lorsqu’il dit « nos banlieues », cela sous entend qu’il vit en France …
    Alors pourquoi souhaiter la révolution dans les banlieues, lui qui a suivi la ‘Révolution du Jasmin’ dans le confort et à l’abri des coups … Quel facile courage, comme ces hurleurs hier dans les rues de Marseille et Paris, alors que leurs concitoyens étaient réprimés, 15 policiers pour 1 manifestant !!!

    Répondre
  5. jayjay

    13/02/2011

    L’insurrection des banlieues elle existe: saccages, voitures brulées émeutes en represailles à l’arrestation de gangsters. Mais cela ne suffit pas car chaque jours de nouveaux allogènes arrivent avec la bénédiction de notre gouvernement, par charters entiers, pour grossir la horde sauvage. Que faut-il pour que cela s’arrête? Une explosion de grande ampleur de la racaille des banlieues tel que le suggère Abdellatif Kechiche ?. Alors peut-être qu’à ce moment là les vrais français diront STOP, reprendront le pouvoir et enverront ballader cet UMPS qui nous inflige depuis 30 ans une invasion musulmane dont nous ne voulons pas.

    Répondre
  6. MOI !

    13/02/2011

    Oui, « Révolution à travers le monde arabe bien sûr … mais pas seulement ». C’est aussi mon avis, et peut-être devrions-nous commencer la révolution en France vu tous les profits et dépenses faits par nos dirigeants de tous bords, vu tous les impôts que nous supportons, vu aussi la vie de plus en plus difficile pour les citoyens de notre pays. Et puis cette révolution servirait à faire reculer l’islamisation de notre pauvre France…

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)