La France colonisée

Posté le décembre 22, 2010, 4:07
2 mins

Ces jours derniers, Marine Le Pen a dit haut et fort une vérité incontestable, qui se vérifie facilement à Paris. Des rues entières sont coupées à la circulation, sans autorisation, par des islamistes au cours de leurs prières. Marine Le Pen parle alors d’occupation. Que n’a-t-elle pas révélé là !

Toute la classe politique, de droite comme de gauche, crie au scandale et, bien sûr, tente de diaboliser le Front National.
Certains s’inquiètent, non pas de l’envahissement illégal de nos rues, mais du danger de voir des voix perdues pour la majorité actuelle lors des prochaines élections présidentielles.

Je répondrai à ceux-ci que, si les promesses d’un certain Nicolas Sarkozy émises en 2007, avaient été tenues, nous n’en serions probablement pas là.

Plus généralement, si nos politiques ne se prosternaient pas devant les exigences des musulmans et respectaient les valeurs républicaines dont ils se gargarisent, dont la trop fameuse « laïcité » et la loi de séparation de l’Église et de l’État de 1905, nous n’en serions certainement pas à cette colonisation par l’islamisation galopante que nous connaissons.
Charles Martel doit se retourner dans sa tombe !

Alors que certaines de nos églises tombent en ruine, alors que la nécropole de nos rois à Saint-Denis connaît le même triste sort, certaines collectivités contournent la loi pour favoriser l’érection de mosquées sur notre territoire chrétien.

Lorsque des cantines scolaires suppriment le porc de leurs menus, n’est-ce pas une forme insidieuse d’occupation islamique ? Lorsque certaines associations d’entraide qui proposaient des soupes à base de porc ont fait l’objet de boycott dictatorial, voire de poursuites judiciaires, n’est-ce pas la dhimmitude de la France ?

10 réponses à l'article : La France colonisée

  1. KAIROS

    24/12/2010

    Tant il est vrai qu’avec une « droite » pareille, on n’a pas vraiment besoin de gauche… je veux parler de l’Union des Moutonsde Panurge!

    Répondre
  2. TWITCHIN

    23/12/2010

    Bien sur que la France est en cours de col-
    onisation qu’il est interdit de reconnaitre
    officiellement.
    L’attitude des médias , de la justice , de
    nos gouvernements me font penser à la phra-
    se d’une chanson de Guy Béart :  » le poete
    a dit la verité il doit etre exécuté  »

    Dominique TWITCHIN

    Répondre
  3. Xavier

    23/12/2010

    On dirait qu’il font exprès pour envenimer la situation. Ils veulent la guerre ? Je pense qu’il l’auront ! Alors comment s’appellera le prochain Charles Martel ?

    Répondre
  4. 23/12/2010

    Il est temps de parler de « décolonisation »; cela se fera sans doute dans la douleur, mais elle est nécessaire, c’est possible, n’oubliez pas ce qui s’est passé en 1962 en Algérie! et ailleurs en Europe après 1945( 11 millions d’allemands expulsés)

    Répondre
  5. STERIBUS

    23/12/2010

    Les élus, pratiquement tous des collabos. A une certaine époque, beaucoup ont été fusillés pour moins que ça !!!

    Répondre
  6. toirach

    23/12/2010

    J’ai honte d’être français.

    Répondre
  7. alexram

    23/12/2010

    parfaitement d’accord avec vos écrits, je suis trés inquiète pour ma France, celle que je laisserai a mes enfants, un pays colonnisé c’est exactement çà et c’est nous qui devons continuellement nous censurer, sous peine d’être traités de racistes dès que l’on ose dire que maintenant çà va trop loin, l’islamisation ne s’arrête pas a la banlieue mais se répend partout, perrsonnellement je suis choquée de l’indolence de nos gouvernants, de cette permissivité ambiante et des passes droits et autres avantages de tous ces gens qui ne sont même pas reconnaissants ni respectueux du pays qui les nourrit!
    vivement les élections! Marine tenez bon, nous comptons sur vous!

    Répondre
  8. Béru 45

    23/12/2010

    Il est temps de s’apercevoir que nous sommes des dhimmis.Il y a fort longtemps que le Front National annonçait ce qui nous arrive! Nos politiciens ont les yeux et les oreilles bouchés.Ce qui les intéresse rester en place et mordre à pleines dents dans le gâteau !Il est vrai que nous les avons élus trompés par leurs promesses! Ouvrons grands nos yeux et prenons le temps d’une réflexion en 2012.

    Répondre
  9. Charles

    23/12/2010

    Maintenant que le mal est fait, et bien fait, la prochaine présidence devrait nous annoncer comment elle veut rétablir la situation, pour rapatrier les familles sans soutien, couper les vivres aux assistés étrangers, règler le problème des mosquées, etc… Vous y croyez, vous ? A moins de faire donner la Légion… !

    Répondre
  10. jayjay

    23/12/2010

    Nicolas Sarkozy avait en 2007 réussi à détourner à son profit les deux tiers des électeurs du Front national. Ceux-ci, comme beaucoup de partisans de la droite classique, l’attendaient sur la question de l’immigration et de la sécurité.
    Or que constatons nous? Malgré le coût phénoménal de cette immigration et l’incapacité prouvée des populations musulmanes à s’intégrer, le gouvernement a encore cette année, malgré les promesses d’immigration choisie laissé entrer plus de 200.000 futurs « français » qui finiront par submerger la population historique et imposer leurs mœurs médiévales.
    Le ras le bol est perceptible mais le président persiste malgré les voix qui s’élèvent de plus en plus fort. Cet été il a tenté d’amuserla galerie en rapatriant 100 roms par jour alors que tout le monde sait que dans le même temps il laisse rentrer quotidiennement 400 individus en provenance d’outre mediterranée. Question sécurité c’est le fiasco et notre police, submergée, bat en retraite. On en arrive a mettre nos gardiens de l’ordre à l’abri face à la racaille. Pour ce qui est de l’identité nationale et de la laïcité si chèrement acquise, on est dans le déni. Le gouvernenment qui préfère ignorer le légitime attachement des français à leur civilisation, accorde aux musulmans plus de dérogations à la loi que les catholiques n’en avaient obtenu en 2 siècles – sacrifices sanglants à un dieu d’un autre âge, viande hallal dans les cantines de l’état, subventions diverses en contradiction avec la loi de 1905, prières dans les rues, et sournoisement, l’ignoble finance islamique particulièrement discriminatoire. Plus ils en demandent plus le gouvernement essaie de se concilier leurs bonnes grâces. Le tout nouveau ministre Alain Juppé a lui même accordé, avec les biens appartenant au contribuable, un immense terrain pour la grande mosquée de Bordeaux.
    Les électeurs abusés ne s’y laisseront pas reprendre. D’autant que Marine Le Pen n’est pas Jean-Marie. Elle sais répondre en termes modérés malgré la hargne d’un El Kabbach aux ordres, les pièges honteux qui lui sont tendus et des adversaires teigneux et souvent de mauvaise foi.Elle a su aussi, et c’est heureux, prendre quelques distances par rapport aux excès de son père notamment sur le négationisme et l’Iran.
    Bref, son discours inspire confiance à de plus en plus de français y compris de gauche. Et tous les efforts de diabolisation des dhimmis et des tenants du politiquement correct n’y pourront rien. Tout cela ne prend plus. Nicolas Sarkozy ayant gravement failli aux engagements sur lesquels l’attendait son électorat, elle a de bonnes chances, compte tenu du probable émiettement des deux grands blocs, si elle sait rester dans cette ligne sans concessions, de se retrouver au deuxième tour de la présidentielle. Pour nous, pour nos enfants, souhaitons lui bonne chance !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)