La France «épuisée» de Farid Laroussi

La France «épuisée» de Farid Laroussi

Farid Laroussi, est professeur de lettres à l’université de Colombie britannique à Vancouver (Canada). Il a quitté la France qui l’a déçu et est devenu citoyen américain. Fustigeant la «morale républicaine conservatrice», il trace dans oumma.com le portait d’une «France des clochers de villages et de la terrine de porc» sur laquelle plane l’ombre de Vichy.

“c’est bel et bien l’obsession de l’unité identitaire nationaliste qui s’installe”

Le nom de la politique n’intrigue plus, en tout cas ceux et celles pour qui la démocratie constitue un seul objet, infaillible et immuable. Rien de plus aisé, en effet au vu de la vie politique française, que de s’attribuer une vérité de ce qui procède désormais d’une énorme farce. Une farce sinistre s’entend. D’où la métaphore de l’épuisement en guise de constat. Nous sommes en passe de tout épuiser, les ressources naturelles, les modes de production industriels, la place et la fonction d’une éducation, la liberté de pensée et celle de confession, le droit au travail, mais surtout la dignité.

Ce qui est perdu en vision démocratique est transformé en force haineuse. Plus personne ne s’étonne que dans le gouvernement on trouve un ministère dont l’intitulé rappelle le Vichy de la défaite militaire de juin 1940 transcendée en victoire sur le corps étranger avec les lois anti-juives : “identité nationale et immigration”, déjà. (…)

(via )

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • DUBOS Jean Pierre Répondre

    Il ne serait pas le seul musulman a penser de cette façon ,mais de grace que tout ceux qui « penssent comme lui , l’imitent et nous quittent , de quel droit pouvons nous leur imposer notre présence ? ? La meilleure chose a faire pour eux serait de partir de France et nous laisser croupir dans notre racisme et notre pensée non politiquement correcte et surtout d’emmener avec eux toute cette fange de  » français » (sic) qui ne révent que de nous arabiser au non d’une liberté démocratique dévoyée , il faut se rappeler la définition de la DEMOCRATIE : c’est quand une minorité peut imposer sa façon de vivre , de penser en un mot …….d’étre a une MAJORITE qui n’en veut pas

    22/11/2010 à 10 h 43 min
  • Lemagne Répondre

    Qu’il ne remette jamais le pied sur le sol FRANCAIS, cet illustre fellagas !moi je n’oublierai jamais les jeunes de mon village tués et mutilés par les bougnouls en Algérie.

    19/11/2010 à 15 h 25 min
  • kairos Répondre

    Quelle bonne idée ce sinistre individu a t-il eue de quitter la France! ouf!!! un peu d’air sain à respirer en plus.

    19/11/2010 à 8 h 49 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: