La France, otage de l’islam radical

La France, otage de l’islam radical

Du 6 au 9 avril a eu lieu au Bourget la réunion annuelle de l’UOIF. Les pires orateurs prévus n’ont pas pu venir, car leur entrée sur le territoire français a été interdite par le gouvernement. Cela a privé les 40 000 participants du contact avec des hommes tels que Youssef Al Qaradawi, dont chaque mot est imprégné de haine. Mais cela ne change rien, puisque les propos d’hommes tels que Youssef Al Qara – dawi pénètrent chaque semaine des millions d’appartements, en France, grâce au satellite et à internet.

Et il est resté des orateurs frelatés pour remplacer les absents. Le plus célèbre et le plus écouté a été Tariq Ramadan qui, avec son art consommé de l’ambiguïté, a appelé à la « résistance » – sans se faire plus explicite. Pourquoi aurait-il été plus explicite, puisque le satellite et internet permettent de relayer le message ?

Que 40 000 personnes se mobilisent ainsi sur le territoire français, que des centaines de milliers d’autres se connectent aux programmes d’Al Djazira ou de chaînes bien pires encore, que l’émirat du Qatar (dont les liens à la confrérie des Frères musulmans ne sont pas dissimulés) investisse dans l’économie française et dans les banlieues, devraient constituer autant de signaux d’alarme. Ces signaux ne sont pas tirés, pour des raisons très simples : il y a entre six et huit millions de musulmans en France (le chiffre exact n’est pas connu).

Si, selon les estimations effectuées par divers services de renseignement, seuls 10 à 15 % de ces musulmans sont radicalisés, et si seulement 1 % des musulmans radicaux sont prêts à des actions violentes, cela représente néanmoins un nombre inquiétant. Les autres, la grande majorité des musulmans français, ne posent pas de problèmes, mais sont très réticents à l’idée de critiquer les musulmans radicalisés, et plus réticents encore face aux critiques venues de l’extérieur de la communauté musulmane.

Les dirigeants politiques savent cela, et ils savent que les musulmans votent : ils adaptent leur discours en conséquence. Les dirigeants politiques savent aussi que les musulmans radicalisés peuvent susciter des émeutes : ils adaptent aussi leur discours en conséquence.

On en arrive ainsi à une attitude quasiment générale d’aveuglement volontaire, et à une politique d’apaisement, voire de complicité active, qui en dit long sur le futur qui vient.

Cet aveuglement est d’autant plus puissant que les médias sont totalement tenus par une police de la pensée qui organise le silence.

L’élection présidentielle aura lieu, dès lors, avec de multiples cadavres dans les placards de la classe politique, dont les plus récents ont été les victimes de l’abject Mohamed Merah.

Elle aura lieu sans que soient posées les questions qui s’imposent concernant l’islam en France, concernant le fait que des milliers de Français sont des Français de papier, qui votent, mais détestent la France et la civilisation occidentale. Elle aura lieu sans que soient posées des questions concernant le racisme et l’antisémitisme que dissémine l’islam radical et sans que soit abordé l’immense échec de l’intégration.

Seule Marine Le Pen a dit sur ces sujets ce qui devait l’être – et je le dis sans approuver d’autres aspects de son discours : je le dis parce que c’est un fait, et il est lamentable qu’on ne puisse le dire sans que la police de la pensée surgisse, la bave aux lèvres.

Les problèmes de la France et de l’Europe sont multiples, mais le plus brûlant réside là. Un livre appelé « Les territoires perdus de la république » a été publié à l’automne 2002. Il y aura bientôt dix ans. Il n’a pas été rédigé par des nostalgiques d’Hitler ou de Pétain, mais par des gens de gauche. Ils ont décrit ce qu’ils constataient et, deux ans plus tard, le rapport Obin, rédigé pour le ministère de l’Éducation nationale, a confirmé ce que disait le livre.

Depuis, rien n’a été fait. Les territoires perdus se sont étendus. La république est prise en otage. La situation sera très difficilement réversible.

Ceux qui s’inquiètent des abandons de souveraineté et des déficits démocratiques impliqués par la construction européenne ont raison. Mais un abandon de souveraineté tout aussi préoccupant est en chemin, et il s’accompagne d’un lent anéantissement de la démocratie et de la liberté.

Partager cette publication

(37) Commentaires

  • Casey Ryback Répondre

    Sarkozy était le seul candidat qui ait proposé des mesures efficaces pour lutter contre le terrorisme islamiste : dans son programme, il prévoiyait :
     "Contre le terrorisme, punir pénalement la participation à des camps d’entraînement et d’endoctrinement à des idéologies extrémistes. Punir les internautes fréquentant régulièrement les sites liés au terrorisme."

    Une telle loi, si elle avait été appliquée , aurait permis de réduire de 90% le nombre de terroristes islamistes en activité en France (voire en Europe)… Un islamiste qui aurait choisi de s’entraîner dans des camps aurait été obligé de quitter contre pays.

    Mais bon c’est toujours plus facile de faire de la politique bisounours que de faire preuve de fermeté, malheureusement.

    07/05/2012 à 16 h 17 min
  • grepon Répondre

    Bien joue Buvard au LSD.   Il suffit de regarder autour de nous pour prendre le mesure des degats.

    27/04/2012 à 22 h 30 min
  • BuvardAuLSD Répondre

    La grande majorité des immigrés provient des pays scandinaves il faut bien l’avouer et non pas de pays musulmans comme les méchants Fââââchiiiistes voudraient nous le faire croire !
    – Pour s’en convaincre, il suffit de prendre le métro ou le RER pour rencontrer quantités de Danois, Norvégiens et autres Suédois vêtus de leurs costumes traditionnels et parlant une langue au fort accent nordique. Quant à leurs prénoms: Rachidson, Mouloudsen, ils ne laissent aucun doute sur l’origine "Viking" de nos immigrés.
    – Et que dire de leurs cités ! Immeubles propres, ambiance bon enfant, quelques Runes taggés sur les murs, policiers, pompiers et médecins accueillis avec le sourire et des Volvos flambants… neuves !
    – Une autre preuve de leur forte représentation est la construction de nombreux Temples protestants qui parsèment le territoire français, ainsi que la conversion au protestantisme de toujours plus de jeunes Français. Certains alarmistes (d’extrême Droite) prévoient même, qu’un jour, la religion protestante (religion de Paix, de tolérance et d’Amour comme chacun le sait) ne supplante en france et en europe la religion chrétienne !
    – Il paraît que dans certaines cantines, les autorités protestantes ont imposé la consommation de salami Danois à tout les repas ! Rappelez-vous aussi des jeunes filles suédoises qui refusaient d’aller à l’école avec le voile sur leurs blondes chevelures !
    – Donc, s’il y a bien une immigration dangereuse pour notre mode de vie et notre civilisation c’est bien celle représentée par l’arrivée massive et incontrôlée de millions de Scandinaves !

    27/04/2012 à 0 h 42 min
  • grepon Répondre

    Demandez-vous plutôt pourquoi aux Etats-Unis où il y a peu de musulmans, les prisons sont majoritairement peuplées de Noirs et d’Hispaniques.

    Vous allez nous donner la reponse Jaures?    On aimerait bien savoir.  

    Car, si je ne me trompe pas, nous avons elu ici, apres bien de decennies de discrimination positive, un president demi-africain fils d’un africain black de chez black, et un first lady "afirican-american"(c.a.d. descendu de blacks proprement americain).  

    Sous le dernier president on avait encore plus de blacks et hispanics dans la maison blanche que maintenant.   

    Une etudiante, ou un etudiant, black ou hispanic ayant des notes meme inferieur du moyen ou tres inferieur au moyen chez les asiatiques peut avoir une place tres prisee a l’universite ou dans une boite prestigieuse.  

    Si je me souviens bien, on vient de planter l’economie mondiale partiellement en prenant des risques sur beaucoup de blacks et hispanics americains.   Tiens!

    Ne me fait pas commencer sur les stats chez les blacks d’enfants eleves sans meme connaitre leur pere, avec des aides d’etat serieuses surtout quand c’est le cas(l’etat remplace la famille chez les blacks americains).  

    Les aides et pompes pleuvent sur les blacks americains.

    Mais, il se trouve que nous avons des lois aussi, sur les crimes sociopathiques classiques, tel que le meurtre, le viol, le vol, voyez, et en les mettant en force de facon bien  plus "aveugle" (statue de la justice) que voudriez vos theories a vous a ceux des "race hustlers" et gauchistes de tous bords, il se trouve qu’il commettent bien plus de tels crimes que les autres categories raciales (appelations controllees determinee par le fisc et le census ici, c.a.d. le gouvernement centrale).

    Que voulez vous que ne faisions, les laissez faire sept fois sur dix, histoire encore et toujours de discrimination positive???    Pourquoi pas au point ou nous en somme avec la discrimination positive partout aillieurs hein?

    Pour la petite histoire, sachez que, quand aux meurtres, un blanc a plus de chances d’etre tue par un noir que l’enverse dans ce pays, bien qu’il y a plus de blancs que de noirs.    Les noirs eux-memes ont enormement plus de chances qu’un blanc a etre tue par un autre noir.    Les meurtriers noir se concentrent sur leur propre race, mais font suffisamment de meurtres hors leur propre race en prime pour faire peur (justifie dans le nombre d’agressions tres reelles) sur toute la population.

    Toujours est-il que la justice doit etre "aveugle."

    J’ai "jury duty" a Oakland, un des capitaux de crimes de gangs aux USA, le 17 Mai, et je vais me tacher d’ecouter que des faits presentes des deux cotes de l’affaire, et de decider suivant la lettre de la loi, dans le mesure bien sur que la loi est juste.   Les fondateurs ont cree un systeme de trial par juree des  paires pour de bonnes raisons, pour eviter a ce qu’un clique de juges et avocats prennent controle de la justice dans le pays suivant leurs gouts et biais.

    25/04/2012 à 19 h 33 min
  • Magne Répondre

    M. Al Qaradawi est un haut dignitaire sunnite qui dans ces fatawa tente de dépasser les 4 Ecoles ( Hanbalite , Hanéfite , Malikite , Chaféite ) . Il est respectueux des pays où il se rend , est trés respecté dans tout le Moyen – Orient et s’adresse à tout le monde arabophone par tous les moyens . En Europe il demande aux musulmans de respecter les us et coutumes des pays où ils se trouvent , et conseille aux hommes de porter le hidjab . Cet Egyptien proche des frères musulmans prône bien entendu la suprématie de l’Islam sur les autres religions . Ces fatawa en Europe demandent aux musulmans d’emprunter à intérêts s’il le faut ( ce qui a déclenché un tollé dans le Dar al islam , notamment au Maghreb ) et aussi conseille aux musulmans de n’accorder que 10 minutes aux 5 prières , alors que jusqu’ici le temps imparti aux 5 prières était de 30 minutes . Il révolutionne le monde musulman qui a de la peine à le suivre sur ces sujets . Sa thése ( pour ainsi dire ) pour accéder à l’élite musulmane Fiqh Az – Zakâh ( Juriprudence de l’Aumône légale ) est la référence incontournable en la matière dans le monde musulman . Bien entendu opposé au crime d’ar – ridah ( apostasie ) ar – irtihad ( corruption sur terre ) … il peut donner à tout homme des conseils , mais lorsqu’il aborde certains sujets ( homosexualité par exemple ) , il  » décoiffe  » . Veut les jeter en haut d’une tour ou les brûler ., alors que ce Hadd ( Droit de Dieu , ramener à un hadd par le raisonnement par analogie Qiyas ) est puni par 100 coups de fouet .

    25/04/2012 à 17 h 50 min
  • François Répondre

      "En 1995 on dénombrait 1600 meurtres par an pour moins de 800 aujourd’hui"
     Quel pub pour Sarkozy qui a su diviser par 2 le nombre de meurtres…

      Madoff a ruiné plus de monde en une fois que l’ensemble des musulmans de France en 30 ans"
     Euh, je croyais que Madoff avait escroqué de riches rentiers qui plaçaient leur argent (si mal acquis) pour des rémunérations "disproportionnées".  D’abord, cela m’étonne que vous plaigniez cette caste que vous honnissez, ensuite, ces riches placeurs de sous n’étaient pas nombreux. Moins en tout cas que les millions de Français spoliés via le gâchis de leurs impôts. Ne pas confondre montants détournés et nombre de spoliés…

    25/04/2012 à 16 h 05 min
  • WatsonCorsica Répondre

    …. La majorité des délinquants en prison sont des musulmans.

    Que vous faut-il de plus ?

    Réponse : qu’il se fasse à son tour défoncer la gueule ou brûler sa bagnole, ou qu’on viole sa femme ou l’on mette deux balles dans la tête de sa fille, ou qu’on pisse tous les jours devant la porte de son appartement parce qu’il n’est ni arabe ni musulman.

    Vas’y Jaurès, fonce, t’auras l’air d’un humaniste !

    25/04/2012 à 11 h 33 min
  • R. Ed Répondre

    Le nombre d’avortements correspond presque exactement au nombre d’immigrés qui entrent légalement sur le territoire.

     

    Il y a de quoi se poser une question, n’est-il pas ?

    25/04/2012 à 10 h 44 min
  • Jaures Répondre

    R.Marchenoir, si la France est à feu et à sang, que direz-vous de la Syrie ou du Mexique dont la guerre contre les narcos fait entre 2 et 7000 morts chaque année ? Votre litanie est sans doute juste, il existe en France des crimes abominables, mais est-ce propre à la France ? Vous incriminez les musulmans mais les pays sans musulmans sont ils mécaniquement plus paisibles ? Le nombre de crimes est-il proportionnel au nombre de musulmans présents ? En 1995 on dénombrait 1600 meurtres par an pour moins de 800 aujourd’hui. Le nombre de musulmans en France aurait-il diminué de moitié en 20 ans ?
    Demandez-vous plutôt pourquoi aux Etats-Unis où il y a peu de musulmans, les prisons sont majoritairement peuplées de Noirs et d’Hispaniques. Demandez-vous pourquoi dans les pays d’Amérique Latine où les musulmans se comptent sur les doigts d’une main, on trouve les plus forts taux de criminalité. Et n’oubliez pas que si la petite et moyenne criminalité concerne pour une majorité des individus des classes populaires et d’origine immigrée, dés que l’on grimpe dans le niveau de délinquance, la criminalité est également répartie.
    Madoff n’est qu’un seul délinquant mais il a ruiné bien plus de monde en une fois que l’ensemble des musulmans Français en 30 ans.

    25/04/2012 à 9 h 35 min
  • Robert Marchenoir Répondre

    « Si 60 à 80 000 personnes étaient parées pour la lutte armée, le pays serait à feu et à sang. » (Jaurès) Mais le pays est à feu et à sang. Des vieillards se font violer et assassiner chez eux. Des jeunes gens se font poignarder et défoncer la tête à coups de pied. Des handicapés se font attaquer à l’intérieur de leurs maisons. Des travailleurs se font jeter sous le métro. Des jeunes filles se font brûler vives. Des policiers se font attaquer à coups de marteau sur la tête, à coups de fusil, à coups de machines à laver. L’impunité des délinquants est presque totale. La police annonce tous les jours l’arrestation de jeunes délinquants qui ont 30, 50, 100 infractions graves à leur actif. Des auteurs de méfaits graves (tentatives de meurtre, incendie volontaire…) sont libérés par la justice sitôt qu’arrêtés. La majorité des délinquants en prison sont des musulmans. Que vous faut-il de plus ?

    24/04/2012 à 18 h 05 min
  • François Répondre

         Iosa , est ce qu’un bébé d’un mois ne meurt pas si personne ne s’occupe de lui? Là, c’est pourtant un crime de le laisser mourir. Pareil pour le foetus, il n’y a que la façon de s’occuper de lui qui change.
         Quand à défendre une loi sans être d’accord sur le principe, désolé, mais c’est une des choses les plus incompréhensibles (pour rester poli) que j’aie entendu.

         Jaures, la loi est incompétente pour déterminer à partir de quand un foetus est un être humain. La meilleure preuve en est qu’elle n’a pas le même avis selon les pays… 
      Pour illustrer ce que je dis, ce n’est pas la loi qui définit si la terre est ronde ou non. Elle est ronde, c’est tout et on le constate. Pareil pour le problème précédent. A la seule différence qu’on ne sait pas encore scientifiquement QUAND on commence à être un homme. Et dans ce domaine, ce que disent les ignorants ( dont les législateurs) ne change rien à l’affaire. Comme l’ignorance des hommes préhistoriques ou leurs affirmations ne changeait rien à la forme de la terre.
       Par contre, ce dont on est certain, c’est que notre ignorance associée à notre envie de ne pas être ennuyés risque de nous faire commettre les pires assassinats et en grand nombre. ( 230 000 par an en France). Libre à vous de vous en accommoder…

    24/04/2012 à 8 h 32 min
  • IOSA Répondre

    François@…

     Dernier point: Pour les défenseurs de l’avortement, on n’aurait même pas le droit de ne pas être d’accord avec la loi et surtout de le dire. Argument qu’ils jugeaient, bien sûr, irrecevable il y a un peu moins de 40 ans, quand la loi considérait que c’était un crime…

    Heu ? ….

    Et bien non, si il n’y a pas de discussion sur le sujet, il n’existe aucune possibilité de savoir si la  loi est juste (entendez par là qu’elle est acceptée ou non par le plus grand nombre de personnes concernées).

    Mais même là, il faut passer au-dessus de la loi du plus fort, car en définitif la grossesse…celà dépend de qui la porte ou supporte.

    Donc on peut accepter et défendre la loi sur l’avortement… sans être d’accord sur le principe.

    D’autre part, un foetus de 12 semaines ( délai légal d’avortement) est il viable sans la mère qui le porte en son sein ?

    Assurément non.

    Et est qu’un prématuré de 7 mois est viable ?

    Certains des grands prématurés ne sont pas viable sans la technologie d’aujourd’hui et nombre de ceux qui le sont ont des séquelles à vie.

    Comme vous pouvez le constater, la loi actuelle à défaut d’être parfaite, tient amplement compte de vos inquiétudes, même celles issues de la religion.

    Maintenant, si vous voulez le beurre, l’argent du beurre et la crémière, je doute que l’on puisse répondre à vos interrogations. 

    IOSA

    23/04/2012 à 22 h 59 min
  • Jaures Répondre

    L’avortement n’est pas un crime que pour les chrétiens, François, mais il l’est pour le dogme chrétien.
    C’est la loi qui définit quand un foetus est considéré comme une personne. Pour les chrétiens, le foetus est une personne dés la conception. Vous avez tout à fait le droit de ne pas être d’accord avec la loi actuelle. Certains la remettent en cause ouvertement. En démocratie, chacun a le droit de demander à faire évoluer la loi. Mais surtout, si une femme pense qu’interrompre une grossesse est un crime, rien ne l’oblige à avorter.

    23/04/2012 à 9 h 41 min
  • Magne Répondre

    M. Jaurès . Toutes les religions sont intolérantes dites – vous . Non . Si le christianisme a été intolérant , ce n’est sûrement pas sa doctrine qui l’est . Il suffit de relire ou de lire le Sermon sur la Montagne , les Béatitudes pour s’en persuader . C’est en méditant le Sermon sur la Montagne que Ghandi est devenu non violent . Jésus est un non violent . Il n’appelle en aucune façon à rejeter le Romain par la force . C’est le  » type  » d’homme complètement non violent , non par laxisme ; l' »homme » serait physiquement capable de répliquer violemment , mais il sait pour avoir méditer l’Ancien Testament ( Torah chez les juifs ) , que Dieu est Sagesse . La Sagesse est innée chez  » Dieu  » . Chez le musulman le Coran , la Sunnah , l’Ijma prône le Talion , la vengeance en cas de nécessité . Mahomet ( QSSSL ) s’en serait sûrement passer de la violence qui lui a été imposée , mais c’est un fait . Pour résumer la Sagesse est l’emblème du Dieu des chrétiens ( et je me rattache à cette philosophie ) , la Shari’ah est l’embléme du Dieu des musulmans . De plus , les chrétiens ont été violents . C’est lointain . De nos jours fabriquer des armes bactériologiques , ou pourquoi pas atomiques sont à la portée d’un petit nombre de personnes résolus . Mais nous n’allons pas transformer Les 4 Vérités en tribune religieuse . D’autres problèmes plus importants nous attendent : effondrement de l’économie mondiale , et probablement disette . Bien cordialement .

    23/04/2012 à 8 h 51 min
  • François Répondre

       Dire que l’avortement n’est un crime que pour les chrétiens est une idiotie. Pour dire qu’il y a crime, il faut considérer le foetus comme une personne. C’est ce que pensent les chrétiens et aussi un certain nombre d’autres dont des athées. ( Il me semble même qu’un jugement a été rendu dans ce sens pour rendre justice à une femme enceinte qui avait perdu son gosse par accident dû à un tiers).

      Ceux qui prétendent le contraire ( souvent par commodité) sont pourtant incapables de dire, arguments à l’appui, quand le foetus devient une personne et donc incapables de dire à partir de quand le crime commence. ( Ou plutôt l’assassinat).
      Petite précision, une autorisation administrative autorisant l’avortement jusqu’à x semaines de grossesse n’est pas une réponse au point précédent. C’est de démonstration que je parle.
      En résumé, si c’est un être humain, c’est un crime pour tout le monde, et le plus ignoble qui soit puisqu’il s’attaque à un être innocentissime et totalement dépourvu de défense. Si ce n’est pas un être humain, ce n’est un crime pour personne.

      Tant qu’on ne sait pas répondre à ce point, la logique voudrait que le principe de précaution s’applique. On le fait entrer en jeu pour beaucoup moins important que cela.

      Dernier point: Pour les défenseurs de l’avortement, on n’aurait même pas le droit de ne pas être d’accord avec la loi et surtout de le dire. Argument qu’ils jugeaient, bien sûr, irrecevable il y a un peu moins de 40 ans, quand la loi considérait que c’était un crime…

    22/04/2012 à 22 h 16 min
  • grepon Répondre

    Magne, aucune religion n’est a priori tolérante. Toutes, quand elles ont eu les pleins pouvoirs en ont usé et abusé à outrance.

    Jaures, aucun ETAT n’est a priori tolerante.   Toutes, quand elles ont eu les pleins pouvoirs en ont en use et abuse a outrance.     Encore Jaures, votre FOI dans l’etat se demontre.   

    L’etat tenticulaire ne peut pas tout faire, bien qu’il peut reglementer, SUR PAPIER S’ENTEND, presque tout.   Aujourdhui en France l’etat ne se preoccupe pas de, genre, prieres dans le rues occupant la place publique illegalement.   Selectivement, l’etat est occupe aillieurs voyez.   L’etat ne protege pas les filles et femmes sujette a la tyrannie des males de leur entourage.   Presque rien est mise en oeuvre, au contraire l’etat participe en facilitant cet apartheid/subordination des femmes dans certain cas.    Et tres evidemmment l’etat ne se preoccupe pas de la securite des juifs cibles par une bonne partie de la masse des immigres musulman.    Pour mettre la cerise sur tout ceci l’etat punirai quiquonque voulaient prendre des mesures pour se proteger crediblement des depredations des sociopaths infectes d’Islam, mais pas seulement eux.   L’etat met l’individu a nu.    L’etat ecrase toute communication ouverte sur le probleme aussi.  

    22/04/2012 à 20 h 45 min
  • lavandin Répondre

    Encore une fois non , Mr Jaurès, les premiers resistants n’étaient pas de gauche : les communistes se sont rangés dans le camp des résistants durant l’été 1941. La "gooche" a pris l’habitude de se draper du blanc éclatant de Mr Propre. C’est une usurpation .Et quand j’évoque la persécution des non musulmans, ce n’est pas fondamentalement à cause des regimes qui dirigent ces pays, mais à cause de la nature de la doctrine islamique qu’appliquent les masses musulmanes. Je vous incite vivement à vous procurer un coran (une édition à bas prix genre livre de poche suffit, ne pas gacher de l’argent) et vous y découvrirez que l’attitude de l’islam est conforme aux prescriptions coraniques. Ce qui ne fut pas le cas chez les chrétiens

    22/04/2012 à 17 h 41 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ Jaurès ou … comment arranger l’Histoire avec sa ( " mauvaise " )  conscience

    l’accord germano-soviétique* et la COLLABORATION du P.C.F. avec le  III ième Reich …c’est la faute à … Munich !

    il y en a qui ont été tondues pour moins que ça !

    22/04/2012 à 16 h 59 min
  • Jaures Répondre

    Magne, aucune religion n’est a priori tolérante. Toutes, quand elles ont eu les pleins pouvoirs en ont usé et abusé à outrance.
    L’apostasie n’est en France un crime que religieux. Comme pour les chrétiens l’est, par exemple, l’avortement. Que ce soit un crime religieux n’a dans un pays laïc et démocratique qu’une incidence symbolique. Il n’est un crime que pour ceux qui y croient. Si un musulmans veut punir un apostat, il sera à juste titre puni par la loi. Comme le sera également un chrétien qui s’en prendrait aux médecins pratiquant l’avortement, comme le Dr Tiller, abattu à Wichita (Etats-Unis) en juillet 2009 par Scott Roeder, militant anti-avortement.

    22/04/2012 à 15 h 42 min
  • grepon Répondre

    Quand une religion se confond avec l’Etat, c’est l’oppression qui y règne.

    Pour un etatiste comme vous Jaures, vos croyances ont affaire a l’etat, ses lois, ses reglementations, ses armees de fonctionnaires enforceurs, ses electeurs-dependants.  

    Alors confusion Etat/Religion, c’est total chez les etatistes de tous bords, qu’ils soit socialistes nationalistes, ou internationaliste, ou crypto-whatevers.  

    22/04/2012 à 9 h 49 min
  • Anonyme Répondre

    note du Modérateur :

    -Les insultes et attaques personnelles ne sont pas autorisées.

    -Si certains trouvent que "Jaures" est trop présent arrêtez de lui répondre, plutôt que de me demander de l’empêcher de poster.

    22/04/2012 à 9 h 01 min
  • Magne . Répondre

    Jaurès . Observation , hypothèse , confirmation/infirmation . La religion islamique est-elle tolérante ? Selon nos critères judèo-chrétien , apparemment non . Si on se place d’un point de vue islamique la religion musulmane est tolérante , puisqu’elle tolère les Gens du Livre ( Ahl al Kitab ) .Les athés ne sont pas tolérés : même tués . Le fait de ne pas pouvoir changer de religion est contraire à nos croyances actuelles . Le crime d’apostasie ( ar-ridah ) est actuel , même dans l’Islam de France . Raphaël Delpard « Je ne me tairai pas » Il en a été bouleversé. Incrédule d’abord, puis profondément meurtri. Le jour où un ami marocain lui montre une vidéo d’un mariage clandestin de chrétiens algériens, Raphaël Delpard est comme foudroyé par cette découverte : loin des regards et des caméras des grands médias, les chrétiens sont encore persécutés. Dès lors, cet humaniste, cinéaste et écrivain, se lance dans une enquête sans concession : cinq ans d’enquête, dans trente pays, parfois de manière clandestine, pour aller à la rencontre de ces chrétiens que l’on veut empêcher de croire. Des rencontres par dizaines, bouleversantes, d’hommes et de femmes qui risquent de payer de leur vie leur fidélité au Christ. Des témoignages terribles, décrivant des souffrances horribles, que l’on est loin d’imaginer. Egypte, Algérie, Irak, Iran, Kazakhstan, Liban, Terre Sainte, Afghanistan,… : accueilli et aidé par des religieuses, des prêtres, des diplomates, des rabbins, Raphaël Delpard entreprend des recherches, dans cet univers qui lui est jusqu’alors inconnu et fait le tour du monde des fosses aux lions du XXIe siècle. Pourquoi ? Rien de religieux dans la démarche de cet « athée convaincu ». Mais cette souffrance, insupportable, de ses frères en humanité qui le pousse à la prise de parole, publique. « A l’heure du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, il y a un déni flagrant de liberté de conscience, dans le silence assourdissant des grandes organisations internationales » s’énerve Delpard. De son travail de mémoire –et de ses ouvrages- sur la guerre d’Algérie, la guerre d’Indochine ou l’Occupation, le cinéaste a gardé la soif de la vérité, et le goût de « débusquer les mensonges de l’Histoire officielle ». Aujourd’hui, il veut alerter le monde sur une tragédie ignorée ou occultée. Il n’a pas de mots assez durs contre le silence des médias qui refusent de relayer les informations sur ce sujet, enferrés dans une sorte de « politiquement correct religieux » qui voudrait faire croire qu’il n’est pas possible de parler des persécutions contre les chrétiens dans les médias laïcs, ces derniers ne croyant parfois même pas aux faits qui leur sont rapportés. « Tant que je serai vivant, je ne me tairais pas » clame-t-il de sa voix profonde et chaleureuse.

    21/04/2012 à 16 h 40 min
  • Jaures Répondre

    Lavandin, je ne nie absolument pas le caractère tyrannique des théocraties islamistes. Quand une religion se confond avec l’Etat, c’est l’oppression qui y règne. Nous avons connu cela durant des siècles et à l’appui de textes religieux, les théocrates et leurs alliés ont soumis les peuples chrétiens au même joug que celui des dictatures islamistes d’aujourd’hui. J’ai ailleurs cité des textes religieux chrétiens qui légitimaient parfaitement l’oppression des femmes ou la persécution des Juifs.
    Tant qu’un Etat ne s’est pas sécularisé, sa population ne peut se libérer. Au sein des démocraties, les musulmans vivent paisiblement. Que certains prônentt des dérives sectaires est une réalité qui touche toutes les idéologies religieuses ou non.
    Watson qui se vante d’avoir mis au pas les musulmans ne voit pas que ce sont les Corses eux-mêmes qui s’adonnent aux meurtres et aux attentats.

    Qu’il y ait eu des gens de gauche collaborateurs, personne ne le nie. Mais l’immense majorité des militants s’est retrouvée dans la résistance dés la première heure. De Gaulle a eu auprès de lui dans les premiers temps des militaires, appelés ou de carrière. Les FFL étaient 3000 en 1940, 50 000 en 1943. Il est impossible historiquement de dresser un portrait type de ces Français. Comme en France, certains ont attendu plusieurs années avant de s’engager dans la guerre. Que certains communistes aient tenté de négocier avec l’occupant est vrai. Mais la plupart ont pris les armes dés 1940 et nombre d’entre eux sont tombés aux tous premiers jours. C’est d’ailleurs en raison de cette antériorité que beaucoup se sont retrouvés chefs de réseaux de partisans.
    De l’autre côté, où sont les faits d’armes de résistants d’extrême droite ? Où étaient les notables, les chefs d’entreprise, les commerçants ? Qui dénonçait les Juifs pour se débarrasser de concurrents ou s’approprier leurs biens ?
    Enfin, le Cl de La Roque a été déporté en 1943, il ne fut donc pas un des premiers sachant que rien qu’en 1942 plus de 40 000 Français ont été déportés, dont une grande majorité du Juifs. A  la même date, près de 500 résistants avaient déjà été fusillés.

    21/04/2012 à 16 h 12 min
  • François Répondre

      Les "historiens" de gauche n’ont décidément pas changé depuis l’ère soviétique:
      " Nous ne saurons pas demain de quoi hier sera fait " était leur devise…

    21/04/2012 à 14 h 54 min
  • François Répondre

     Oui, Jaures, on a bien compris que quand la gauche collabore c’est pour répondre à une provocation de la droite. On sait aussi que la droite n’a compté aucun résistant, seulement des collabos… Ca, c’est l’histoire officielle écrite par les gens comme vous qui, parce qu’ils ont honte de leurs actions passées en ont chargé les autres pour se dédouanner…

      Expliquez nous tout de même pourquoi l’Humanité ( journal de gôche, non?) fut le premier à être autorisé à reparaître sous l’occupation… Et qu’il bénéficiat de la bienveillance de l’occupant jusqu’à ce qu’Hitler se retourne contre son ancien allié…

      Quand à votre explication ampoulée pour justifier le pacte germano soviétique par les accords de Munich,(!!??) rappelez nous qui les a signés pour la France? N’était ce pas un socialiste (ou apparenté) en la personne de Daladier?

      Et les sabotages des armes de la France en 39/40 par les communistes français, c’est aussi une vue de l’esprit, sans doute? Les communistes français ont été dans cette période les meilleurs alliés d’Hitler (socialiste, lui aussi)…

      Nier l’histoire ne change rien aux faits.
     

    21/04/2012 à 13 h 49 min
  • lavandin Répondre

    Mr Jaures : détrompez vous , la gauche fut bien active dans la collaboration , pour ne citer que Déat et Doriot (Tonton fut meme décoré de l’ordre de la francisque…..)  En octobre 40,  les communistes tentaient de négocier avec l’occupant le rétablissement de la diffusion de l’Humanité. Lors de l’effort de guerre, début 40, les cas de grèves et de sabotage dans les usines travaillant pour la défense nationale furent nombreux (blocage de la fabrication des tourelles de char chez Cail à Denain, sabotage de tubes de canon anti-char, sabotage de la production de moteurs d’avion chez Farman….) De Gaulle arrivant à Londres n’avait-il pas déclaré n’y avoir trouvé que la cagoule et les juifs….Non, la gauche ne fut pas dans les résistants de la première heure . Non la collaboration ne fut pas l’exclusivité de l’extreme  droite : le colonel De la Rocque fut un des premiers à etre déporté…

    21/04/2012 à 9 h 03 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Le passage de l’Islam de la sécurité du moyen-âge dont elle jouissait jusqu’à présent à l’âge actuel va être pour ces adhérants un acte d’une violence extrême. En témoignent les nombreux cas de folies furieuses dont sont atteints certains de ses membres.
    La fin de cette religion est cependant inexorable, car elle agit à contre-courant de tous les grands principes de pensée humaine. Le pire ennemi de cette religion est la communication. 
    Le combat contre elle sera long, même plus long que celui qui a anéanti le communisme en URSS, mais sans appel.

    21/04/2012 à 8 h 58 min
  • dissident Répondre

    c est la derniere celle la, Joresse prend les tribunes et autres fatwas anti nationales du crif pour les EVANGILES

    20/04/2012 à 19 h 37 min
  • lavandin Répondre

    Mr Jaures , vous m’étonnez  toujours. Sans exception , dans tous les pays ou l’islam est fort, les non musulmans sont considérés comme des citoyens inférieurs. Ils y sont discriminés, humiliés, et souvent persécutés, et il ne se passe pas une semaine sans que la presse (objective) relate ces faits. Il en est ainsi  dans tout le Maghreb, la Libye, l’Egypte,l’Irak,l’Iran,le Soudan,le Nigéria,l’Afghanistan,l’Arabie Saoudite,le Pakistan,l’Inde,l’Indonésie,le Kossovo,……….liste non exhaustive.Meme la "très laique" Turquie  le fait en sourdine. Les actes de persécution sont souvent commis par les gouvernements de ces pays, ou encore par des groupes agissants souvent bénéficaires d’une totale impunité. Les degrès de persécution et de discrimination variant bien sur d’un pays à l’autre. Et dans le classement des persécutés arrivent en tete les juifs suivis des chrétiens. Chez nous, l’islam s’installe avec la complicité des pouvoirs publics et de la justice qui ferment les yeux sur le financement avec de l’argent  du contribuable. La loi de 1905 étant violée régulièrement. Le congrès de l’UOIF se déroule chaque année le vendredi ,et Paques étant à une date variable, l’UOIF suit. N’y voyez qu’un pur hasard et aucune symbolique….de meme que la journée internationale de l’islam à Noel….. Il en sera de meme pour nous lorsqu’ils seront  35.000.000 en France….

    20/04/2012 à 18 h 30 min
  • Isabelle Répondre

    France hier fille aînée de l’Eglise et demain ? La disparition de notre belle culture française ne fait plus aucun doute. Simple question de temps : Livre idéaliste « les corps indécents ». Quel sera alors le sort réservé aux autochtones devenus minoritaires sur la Terre de leurs ancêtres ? Quel va être l’avenir de nos enfants ?

    20/04/2012 à 18 h 23 min
  • Jaures Répondre

    François, je vous en prie, ne racontez pas n’importe quoi !
    La gauche n’a pas voté comme un seul homme les pleins pouvoirs à Pétain. Si beaucoup de députés de gauche les ont effectivement votés, tous, je dis bien tous ceux de droite les ont également votés. Seuls des députés de gauche ont voté contre. Aucun de la Fédération Républicaine ou d’autres formations de droite n’a voté contre.
    Le pacte germano-soviétique a répondu aux accords de Munich qui laissait le champ libre à Hitler à l’Est. La perfidie a répondu à la lâcheté.
    La collaboration n’a pas été l’oeuvre de gens de gauche. Pétain n’a jamais été de gauche. Laval avait rompu avec la gauche depuis 1932, cet éloignement correspondant à un soudain enrichissement personnel. Pucheu, ancien membre des Croix de Feu était depuis 1936 au PPF de Doriot. Ce dernier avait été communiste mais avait rompu dés 1936 en prenant parti contre le Front Populaire. Darnand, lui,  fût membre d’Action Française avant d’adhérer au PPF. Marcel Déat peut ,lui,être effectivement qualifié de pacifiste de gauche passé à la collaboration mais c’est une exception. De même on peut citer Marcel Gitton, communiste qui collabora en raison du Pacte Germano-Soviétique, mais qui fut exécuté par des partisans communistes.
    Mais, au delà des destins personnels, les principales figures de la Résistance appartiennent bien à la gauche: Moulin, Aubrac, Brossolette,Fossey, Mendes-France, Bronchart, Manouchian, Guingouin, Rol-Tanguy, Epstein…et bien d’autres ont marqué la lutte armée de leur empreinte. Qui étaient les résistants de la dernière heure ?
    C’est d’ailleurs François Mauriac qui a écrit en 1943 que "seule la classe ouvrière est restée fidèle à la Patrie".
    N’écoutez pas trop Eric Zemmour, cher François. Lisez Robert Paxton.

    20/04/2012 à 16 h 03 min
  • grepon Répondre

    Les problèmes de la France et de l’Europe sont multiples, mais le plus brûlant réside là.(la montee d’un sous culture arabe anti-occidentale)

    Hmmm.   La cause de ce probleme (qui se pose pour multiples etats-nations europenne et non seulemetn la France) a ete d’abord une insuffusiance de natalite des femmes europeennes.    Les gouvernements ont essaye de combler cela en important des gens de culture arabe et turque et autre, infecte d’Islam, en imaginant que leur Mammouths et etats-providences feraient de leurs enfants des autochones culturellement, formattee comme des sujets-imposees productifs et electeurs conformes aux utopies sociale-democrat.   Le formattage n’a pas marche.   Quel hubris ils ont, les etatistes europeens, hein?

    D’accord, on me repliquerait, ajourdhui, quelque soit la cause datant de decennies anterieures, le probleme est maintenant la avec nous dans le present, et il faut faire quelque chose, reagir utilement.

    Moi je replique que la cause de l’infertilite des autochones est toujours le meme, l’ecrasement et remplacement des fonctions de la famille par les etats-providences.  Il est absurde etant donne le formattage  des europeens et leur ignorance terrible de ce qui leur arrive d’imaginer que les etats-providences seront demantelee par voie democratique.  

    Desormais et depuis belle lurette seule l’implosion des etats-providences, par l’arivee en scene de la realite economique, peut debarasser les europeens de l’etat, et remettre ainsi la securite sociale et les revenus des individus dans un cadre familiale sans autant d’intervention etatique(car les sous manqueront a l’etat. tout simplement).    A ce moment la viendra, ou pas, violence et deferlement de rage dessus, resultant de l’arret des aides aux non-autochones bien plus largement parasitaires que les francais ou italiens ou allemands ou hollandais veritables.   

    Pour parler franc dans le calme, evidemment, il vous faudrait un First Amendment(ce qui ne risque pas d’arriver non plus).   Alors les avis sur le sujet tabou vont deferler dans les rues, quand  il y aura une incapacite de ce qui restera de l’etat de supprimer tant de voix (haineuses probablement) des citoyens de souche desesperants de leur sort.  

    Je ne veux pas cela mais, les connaissant, et on observant leur histoire, j’attend des europeens a ce qu’ils redeviennent franchement et ouvertment nationalistes.  Le nationalisme a ete la force politique dominant en Europe, de crise en crise, depuis plusieurs siecles desormais.   L’etranger ne sera vu comme faisant partie des solutions.  Au contraire.

    20/04/2012 à 0 h 22 min
  • Ludo Répondre

    Hé oui, la guerre est proche…

    19/04/2012 à 22 h 52 min
  • WatsonCorsica Répondre

    Cher Monsieur Millière,

    Sachez qu’en Corse nous sommes passés à la vitesse supérieure en matière d’éradication de l’Islam, et ceci n’est qu’un début. je vous laisse deviner quel sera l’ultime stade de ce processus engagé depuis bientôt 10 ans !

    La réalité aujourd’hui : les Arabes quittent de plus en plus la Corse. ici pas de voitures brûlées, pas de burka, pas de barbus et surtout :; pas de plaintes pour amalgamisme ou stigmatisationisme ou autre conneries inventées par les médias français. l’islam modéré est une invention des intellectuels français ; il peut y avoir des musulmans modérés mais il n’y a pas d’islam modéré !

    je n’en dis pas plus sinon je vais être encore censuré !

    19/04/2012 à 16 h 39 min
  • François Répondre

      " Il n’a pas été écrit par des nostalgiques d’Hitler ou de Pétain mais par des gens de gauche"…

     Monsieur Millière, avez vous succombé sans le savoir et sans le vouloir à la propagande de gauche?
         – Ceux qui ont signé le pacte de non agression avec Hitler sont les communistes, gens de gauche s’il en est.
         – En France, la conséquence en a été entre autre, le sabotage des armes de la France pendant tout le début de la guerre par des gens qui étaient communistes avant d’être Français. En plus d’aider Hitler, les communistes français ( gens de gauche) ont donc contribué à tuer leurs compatriotes.
        – La gauche a voté comme un seul homme les pleins pouvoirs à Pétain.
        – La collaboration a été avant tout l’oeuvre des gens de gauche, pacifiste pour qui il valait mieux être Nazi que mort…
        – La gauche s’est distinguée par ses cohortes de résistants de la dernière heure qui tournèrent casaque une fois que "les carottes étaient cuites" ou en passe de l’être…

     Alors, n’opposez pas les nostalgiques de Pétain ou Hitler aux gens de gauche, ce sont souvent  les mêmes…

     

    19/04/2012 à 11 h 55 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Otage de l’Islam ou otage d’Israél où est la différence Monsieur Millière ?

    19/04/2012 à 11 h 47 min
  • Jaures Répondre

    Bien sûr qu’il existe des tenants de l’Islam radical dangereux. Mais pourquoi faire ainsi l’amalgame avec les musulmans de France ? Comme le dit Millière, 6 à 8 millions de musulmans vivent en France. On ne peut en donner le chiffre exact parce que plus le moitié ne pratique pas. Pourrait-on donner le chiffre exact de chrétiens en France ?
    Dire qu’il pourrait exister 1% de cette population "prêts à l’action violente" est absurde et relève du fantasme. Si 60 à 80 000 personnes étaient parées pour la lutte armée, le pays serait à feu et à sang. Remettre Merah sur le tapis relève de la rhétorique habituelle de Millière: utiliser un fait divers, une action isolée pour en tirer une généralité. Pourquoi Merah serait l’indicateur d’un danger islamiste plus que Breivik l’avant garde d’une vague nazie ?
    Mais un refrain revient depuis quelque temps chez Millière: seule Marine Le Pen ose le dire. Comme en 2002 Millière va-t-il porter son suffrage vers l’extrême droite ? Va-t-il une fois de plus accorder son soutien à une famille persona non grata en Israël ?
    Jean Pierre Bensimon écrit dans la Tribune du CRIF:

    "D’abord il y a le style. Marine Le Pen reste fidèle à ce goût du décalage sémantique que l’extrême droite a hérité du nazisme. Elle parle de « mondialisme », elle dénonce les « banksters » anglo-saxons de la finance, elle fustige Mme Lagarde, « l’Américaine à passeport français. » Il faut dire qu’Éric Besson en disait autant de Sarkozy avant son départ du PS. On comprend que deux petites semaines après son élection à la tête du FN, Marine Le Pen ait adoré le bal des Burschenschaften, le jour anniversaire de la Shoah. Elle était en compagnie du chef du FPÖ, ce carrefour de l’extrême droite autrichienne, des antisémites et des nostalgiques du nazisme. Elle profitait de l’occasion pour inaugurer son mandat de présidente du FN, en rencontrant à Vienne les frères de toujours de son parti, les dirigeants de plusieurs formations de l’extrême droite européenne ?"
    J’appelle Millière à lire l’intégralité de cet article sur le site du CRIF et à se reprendre d’urgence.

    19/04/2012 à 11 h 44 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: