La guerre planétaire contre le djihad

Posté le décembre 10, 2009, 12:00
8 mins

C’est un fait : la France, et la plupart des grands pays d’Europe, ont désormais sur leur sol une minorité de confession musulmane. Cette minorité va s’accroître dans les années à venir.

Au sein de cette minorité, les agents de l’islam radical sont à l’œuvre, se livrent au prosélytisme, mènent des actions d’influence, d’intimidation, d’incitations à la censure.
D’ailleurs, la grande majorité des journalistes n’a même pas besoin d’être soumise à l’incitation ou aux intimidations pour ne pas aborder le sujet, ou n’en traiter que sur le mode convenu de l’aveuglement volontaire. La quasi-totalité du personnel politique pratique l’aveuglement volontaire, voire la complicité, comme on l’a vu avec le référendum suisse sur les minarets.

Les reculs et les concessions à l’islam – islam radical compris – ne cessent pas. Que, désormais, les débats portent non plus sur le voile, comme voici quelques années, mais sur la burqa est un symptôme. À ce rythme, les prochains débats porteront sur la lapidation ou l’excision.
On semble découvrir que des rues de grandes villes sont converties le vendredi en lieu de prière quasiment obligatoire en direction de La Mecque. Mais, il y a longtemps que ces rues sont converties en lieux de prière et ce ne devrait pas être une découverte.

Le plus grave n’est pas le voile ou la burqa, mais ce dont voile et burqa sont les symboles : une remise en cause profonde et grave de l’égalité de droit entre hommes et femmes dans les sociétés européennes, et une incitation, qui se dissémine depuis longtemps dans les quartiers à forte présence musulmane, à traiter les femmes non voilées comme des débauchées, avec toutes les conséquences qui peuvent en découler.

Le plus préoccupant n’est pas la conversion d’espaces publics en lieux de prière quasiment obligatoire, mais les propos qui se trouvent énoncés lors des prêches dans les mosquées. Pour ne rien dire des résultats de ces propos en termes de non-tolérance mutuelle, d’irrespect de la liberté individuelle, d’érosion de la liberté de parole, de croyance et de conviction…

Et, surtout, ce qui se passe en Europe aujourd’hui n’est qu’une des facettes d’un combat plus général qui se mène à l’échelle planétaire. Nous sommes dans un contexte d’offensive générale de l’islam radical et, sous de nombreux aspects, de l’islam tout court.

Cette offensive se mène en Europe, mais elle se mène aussi dans l’ensemble du monde arabe et musulman et dans les multiples agressions dont fait l’objet l’État d’Israël. Elle se mène au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies qui ressemble de plus en plus à un Conseil des « droits » autoproclamés de l’islam contre les droits de l’homme, ou à l’assemblée générale des Nations Unies à New York.

L’offensive de l’islam radical bénéficie du soutien de tous les régimes dictatoriaux et autoritaires de la planète, de la Corée du Nord à la Russie, de la Chine que dirige toujours un parti communiste à Cuba et au Venezuela, voire au Brésil.

Ou bien une réponse claire et ferme est apportée à cette offensive et un nombre croissant de ceux qui sont attachés à la liberté discerneront que nous sommes dans une guerre planétaire qui doit être menée contre le djihad et contre toutes les forces d’oppression, au nom de valeurs précises et affirmées, ou bien nous risquons de succomber et de voir le monde entrer dans une période obscure et douloureuse.

Pour l’heure, de nombreux signes indiquent la naissance d’une période obscure et douloureuse et la présence d’un islamo-gauchiste à la Maison blanche en est le plus important. Mais, des millions d’Américains se mobilisent pour que l’Amérique se redresse et ne soit pas abandonnée aux forces de destruction et d’autodestruction. Et ceux qui en Europe entendent ne pas baisser les bras doivent impérativement prendre conscience – et de manière urgente – que ce à quoi ils font face dépasse de beaucoup les frontières de l’Europe, et ne sera vaincu, le cas échéant, qu’à une échelle plus vaste que celle de l’Europe.

J’ai noté que nous sommes sur le fil du rasoir. Je persiste et je signe. Plus que jamais.

_ _ _ _ _

Invitation à la conférence :

LA FINANCE ISLAMIQUE EST-ELLE UNE MENACE UNE
par Guy MILLIERE

Mercredi 16 Décembre 2009 à 20 H 30
Mairie de Saint-Mandé – Centre Culturel – Salle 1
2ème Étage Entrée sur le côté gauche de la Mairie
3, avenue de Liège
94160 Saint-Mandé

42 réponses à l'article : La guerre planétaire contre le djihad

  1. crimson

    31/12/2009

     

    Le christianisme est une religion de paix, le judaïsme itou ainsi que toutes les religions. Faut-il le croire? Jamais un prosélyte ni un simple croyant ne nous a dit que sa religion était une religion de terreur, d’incompréhension de l’autre etc…

    Au siècle dernier, on nous a refait le coup avec le socialisme. Paix, tolérance, égalité…. et j’en passe des meilleures.

    L’Histroire retiendra que tous ceux qui souhaitent instaurer un principe ou une idée qui s’imposerait à tous en leur apportant paix, bonheur, sérénité etc… sont au mieux des charlatans, au pire des tortionnaires en puissance.

    Seule la remise en cause de nos propres croyances, de ce que nous sommes et avons été, sans rien renier pour autant, bref, seul le fait de douter et de toujours chercher est source de progrès (et reste indolore).

    Les religieux et les religions, les croyants et les croyances, les fous de dieu et leurs affidés, ceux qui sont certains de détenir la Vérité sont tous du côté de la force obscure. Cela est d’autant plus pernicieux, que beaucoup d’entre eux, en toute bonne foi si je puis dire, n’en sont bien souvent même pas conscients. Quant aux plus lucides, ils sont dans le simple rapport de force et la lutte pour le pouvoir.

    Crimson

     

    Répondre
  2. Rabadja la moukère

    25/12/2009

    Salutation  !  Ave  !

    Il faut vraiment une intelligence supérieure à la normale pour pouvoir lever son cerveau plus haut que sa tête cinq fois par jour.

     

     

    Montjoye  !  Saint Denis  !  Dieu le veut  !

    Répondre
  3. Anonyme

    24/12/2009

    salam.Salahdine. C’est vrai, que personne en france ne nous force à nous convertirent, et pourtant nous sommes de plus en plus nombreux, et c’est super. L’islam est une religion vraiment super, et peu importe les attaques de certains, je ne changerais pas d’avis inchallah. Je suis devenue musulmane et je compte bien le rester.

    Répondre
  4. Salahdine

    23/12/2009

    Au corse qui n’a qu’une parole (sic):

     

    "Ils veulent éteindre la lumière de Dieu avec leurs bouches et Dieu accomplira Sa Lumière, n’en déplaise aux Mécréants" (61/18)

     

    Le nombre de convertis en France et dans le monde occidental ne cesse d’augmenter en dépis de l’image que vous voulez donner de notre religion! Ou alors ces milliers de gens sont forcés comme vous le semblez le croire et il y a une dictature secrète qui oblige les gens à se convertir dans ces pays; ou alors ces gens sont doués d’intelligence. Je pencerais plutôt pour la deuxième solution.

     

    Si une des 4 autres religion avait subis ne serait-ce que le tiers des attaques que l’Islam a subit, ces religions ne serait plus! parole de soumis à Dieu!

    Claude.

    Répondre
  5. Rabadja (ex-R. Ed.)

    20/12/2009

     SALUTATION !

    Je vous annonce qu’il y a deux manières de lire : réellement et fictivement.

    Bon courage, pour faire la différence. Bon courage aussi pour apprendre l’arabe, le classique en plus.

    " On ne comprend le coran qu’en le lisant dans la langue de dieu "  (1°)

     

    (1°) Tout le monde sait que la langue de dieu c’est l’arabe classique que pratiquement personne ne parle ni ne lit. Quelle connerie, alors que si il avait parlé anglais, pratiquement tout le monde le comprendrait. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué.

     

    Montjoye !    Saint Denis !     Dieu le veut !

    Répondre
  6. WhiteKhight

    20/12/2009

    elle est bonne celle la, a tous les muslims qui essayent de nous endormir avec la « religion » de paix et de tolérance, vous n’avez pas lu le même livre vert que moi je crois!!!!!! et ca c’est une interpretation de votre livre vert incréé, et ce ne sont que les softs!!!!!!! Le coran et la parole de Mahomet ne reconnaissent pas l’égalité entre l’homme et la femme (cf. nombreux versets radicalement misogynes) . Le coran et la parole de Mahomet reposent sur la Charia (Loi islamique contournant les droits de l’homme, encourageant L’amputation, L’énucléation, la crucifixion, la lapidation, …). Ces lois « barbares » d’une autre époque sont utilisés dans de nombreux pays islamiques. Le coran et la parole de Mahomet interdisent a une femme musulmane de se marier avec un non-musulman. Le coran et la parole de Mahomet admettent le mariage avec des fillettes. Le coran et la parole de Mahomet encouragent a la haine raciale contre les juifs. Le coran et la parole de Mahomet condamnent à la peine de mort les homosexuels. Le coran et la parole de Mahomet appellent les musulmans a convertir ou tuer les non-musulmans : hindouistes, chrétiens, athées,… ce qui se vérifie dans la plupart des pays islamistes ou dans les pays qui leur sont frontaliers. Voyez les nombreux clash violents de la communauté musulmane envers les hindouistes, les juifs, les chrétiens ou athées – Somalie, Ethiopie, Israël, Liban, Syrie, Iran, Irak, Algérie, Arabie Saoudite, Inde, Pakistan, Chine, Malaisie, Sri Lanka, Nigeria, Indonésie, … L’Europe reste pour le moins a l’abri de certaines de ces atrocités mais pour combien de temps ? Tous les principes ci-dessus figurent tres clairement dans le Coran ou les hadiths de Mahomet. (En voici quelques extraits). « L’heure du jugement n’arrivera pas tant que vous n’aurez pas combattu les Juifs et à tel point que la pierre, derrière laquelle s’abritera un Juif, dira : Musulman ! Voilà un Juif derrière moi, tue-le ! » Hadith El-Bokhari 56, Chap.94, tome 2, p. 322. Le messager d’Allah a dit : «J’ai vu l’enfer peuplé surtout de femmes.» [Hadith, sahih Boukhari, 1:28.301; 2:161; 7:124] « Quand Ali lapida une dame le vendredi il dit : « Je l’ai lapidée selon la tradition de l’apôtre d’Allah » Hadith Bukhari LXXXII-803 « l’apôtre d’Allah a lapidé à mort un juif et sa femme de la tribu des Banu Aslam » Hadith Muslim XVII-4216 : Récit de Jabir Abdulhah : « Les hommes ont autorité sur les femmes du fait qu’Allah a préféré certains d’entre vous plutôt que d’autres, et du fait que les hommes font dépense sur leurs biens en faveur de leurs femmes…. Celles dont vous craignez l’indocilité admonestez-les! Reléguez-les dans les lieux où elles couchent! Frappez-les! Si elles vous obéissent, ne cherchez plus contre elles de voie de contrainte!» (Coran 4:34) « Vos femmes sont pour vous un champ de labour : allez à votre champ, comme vous le voudrez ». (coran 2:223) « O croyants ! Ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prendra pour amis finira par leur ressembler, et Dieu ne sera point le guide des pervers. » (Coran 5 :56) « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés.» (Coran 9:29) « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées…»(Coran 5:33) « Si vous trouvez quiconque en train de pratiquer les pratiques du peuple de Loth (homosexualité), tuez-les, que ce soit celui qui commet l’acte ou celui qui le subit » (Abou Daoud et Tirmidhi) [hadith authentique, parole de Mahomet] « Quiconque abandonne sa religion islamique, tuez-le. » (Boukhari, Vol. 9:84 :57) [Hadith authentique, parole de Mahomet] « Et tuez les, ou que vous les rencontriez. Et chassez les d’ou ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas prés de la mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S ils vous y combattent, tuez les donc. Telle est la rétribution des mécréants. » (Coran 4:89) « Vous en trouverez d’autres qui cherchent a avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur tribu. Toutes les fois qu’on les pousse vers l’association ils y retombent en masse. S’ils ne restent pas neutres a votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains, alors saisissez les et tuez les ou que vous les trouviez. Contre ceux ci, nous vous avons donné une autorité manifeste. » (Coran 4:91) « Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n est pas toi qui lançais : mais c’est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de sa part ! Allah est Audient et Omniscient. (Autrement dit c’est l’absolution par avance pour un meurtrier pour peu qu’il tue un infidèle au nom d’Allah) » (Coran 8:17) « Ce sont des maudits. Ou qu’on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement. » (Coran 33:61) « Les Juifs disent : « Uzayr est fils d Allah » et les Chrétiens disent : « Le Christ est fils d Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. » Qu’Allah les anéantisse ! (Coran 9:30) « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez a Allah. Si les gens du Livre (Chrétiens et Juifs) croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers. » (Coran 3:110) « Qu’ils combattent donc dans le sentier d’Allah, ceux qui troquent la vie présente contre la vie future. Et quiconque combat dans le sentier d’Allah, tué ou vainqueur, Nous lui donnerons bientôt une énorme récompense. (Jihad) » (Coran 4:74) « Le Prophète a épousé Aïsha quand elle avait six ans et il a consommé son mariage quand elle avait neuf ans, et alors elle est resté avec lui pendant neuf années. » (Hadith, Sahih Bukhari 7,62-64) a part ca????? c’est compatible avec la devise de la République francaise?????? messieurs les menteurs, je ne vous saluent pas!!!!! (takia) on peut en parler aussi!!!!!

    Répondre
  7. Anonyme

    19/12/2009

    salam. oui l’islam est une religion tolérante. encore faut il réellement lire le Coran pour le savoir…. chose que visiblement beaucoup de gens ne font pas ici…

    Répondre
  8. Sterne

    17/12/2009

    On nous dit que l’islam est religion de paix – pas l’islam radical bien sûr, à moins de considérer que la destruction des tours jumelles le 11 septembre  fut une opération pacifiste: certains l’affirmeront sans doute, comme d’autres ont expliqué qu’Hitler adorait les Juifs et voulait seulement les envoyer plus vite au paradis.
    Mais alors comment expliquer que cette "religion de paix" est en conflit permanent, partout dans le monde, avec tous ses voisins? Ce n’est pas seulement avec Israël mais avec en Inde, en Chine occidentale, aux Philippines, en Europe, en Russie, au Nigeria… Comment expliquer que l’islam n’admet pas qu’un musulman puisse se convertir à une autre religion? Comment expliquer que des médecins sont agressés par des barbus musulmans lorsqu’ils soignent une de leurs épouses, dans des hôpitaux français? Comment expliquer l’infériorité des femmes que le très saint Coran permet de battre et de reléguer "dans leur chambre" si elles refusent d’obéir à leur mari et maître? Comment expliquer que des pratiques barbares comme l’excision soient le fait exclusif de cultures musulmanes? Comment expliquer qu’on pratique la lapidation en Arabie, pays référence absolue de l’islam, oui ou non? Comment expliquer que des fatwas puissent être proférées, avec menaces de mort, contre des hommes ou des femmes à cause d’une opinion qu’ils ont exprimée? On nous dit que ce sont là de simples petites "déviations" ou des "coutumes"! Mais pourquoi ces simples "déviations" et "coutumes" sont-elles aujourd’hui le fait exclusif de l’islam?
    Et qu’on ne parle pas  du Moyen-âge ou du 16° siècle, pour dénoncer le passé du christianisme, de l’hindouisme, ou celui de la civilisation Inca. Ce qui nous intéresse est ce qui se passe AUJOURD’HUI. Arrêtons de proférer des contre-vérités sur l’islam soi-disant tolérant. Arrêtons, en un mot, de prendre les gens pour des cons. Ça devient totalement ridicule et le bon peuple ne se laisse plus prendre à ces absurdités. Il constate simplement que ses élites le trahissent. On en est à réfléchir pendant des mois pour savoir si la burka doit être admise en France. On lance sur ce sujet des commissions d’étude! A quand un groupe d’étude et d’analyse pour savoir si les filles doivent être éduquées séparément, en attendant de se demander si elles doivent rester à la maison comme en Afghanistan.

    Répondre
  9. ozone

    16/12/2009

    Mais rassurez vous,ils ont expulsé neuf afghans……

    En ce moment c’est ce qui a le meilleur rendement médiatique…

    Répondre
  10. vik

    16/12/2009

    @PETITJEAN, Je vous ai lu avec le plus grand intérêt, et le plus grand plaisir ! Tout ce que vous dîtes est d’une vérité implacable !

    Quand la mémoire est à sens unique !

    Quand on pratique l’autoflagellation à satiété !

    Quand on ne veut pas voir ce qui crève les yeux !

    Quand la haine de soi (complexe de Micaël) est sublimé !

    Et même quand un  Pape, le dernier, en visite dans les territoires palestiniens dit, sans aucune honte bue, que les Palestiniens ont le droit de retourner dans les terres de leurs ancêtres !" Quelle honte ! Quel mensonge, de la part du Saint Père !

    Quand la vérité est bafouée !

    Enfin, quand les mots n’ont plus aucun sens ! Et qu’un ERGODAN, le turc, se permet de qualifier la réponse israélienne de décembre 2008, aux attaques incessantes du Hamas, depuis Gaza, et ce, pendant huit ans, contre le sud d’Israël, de GENOCIDE !

    Quand l’ONU, ce machin comme a si bien dit DE GAULLE, fait passer Israël pour le bourreau !

    Quand il est l’éternel victime des arabo-musulmans !

    Quand le monde dans son ensemble, y compris les Occidentaux, traite Israël comme un vulgaire djhimmi – Fais ce qu’on te dit de faire ; ne construis pas à Jérusalem ! Ne construis pas en Judée-Samarie ! Non, tu veux comme capitale de ton Etat Jérusalem ! Nous ne l’acceptons pas ! Nos ambassades seront installées à Tel-Aviv, etc, etc…

    C’est que le monde va mal, très mal, et que rien ne tourne vraiment rond !

    Quand le monde ferme les yeux à propos de l’Iran, qui a compris que le monde entier a baissé les bras, quant à la préparation de sa bombe atomique ! Sauf peut-être, je l’espère, Israël, qui en cas d’attaque des sites atomiques du territoire iranien(souhaitée hypocritement par la communauté internationale – y compris les pays arabes sunnites – je devrais dire, avant tout par eux) ne manquera pas d’être vilipendé, pour faire bonne mesure vis-à-vis du monde arabo-musulman, et surtout de la rue arabe !

    Tout cela relève d’une mascarade, qui ne manquera de nous éclabousser, mais cette fois, avec des armes de destruction massive ! Je le crains, mais curieusement, sans aucune appréhension !

    C’est ce qui nous pend au nez, si l’occident, les peuples d’occident ne réagissent pas très vite, et avec la plus grande vigueur !  Quel en sera le détonateur ? Et  ce,

    Pour le bien de l’Humanité tout entière !

    Vik

    Judéophile un jour, judéophile toujours !

    Répondre
  11. petitjean

    16/12/2009

    allons nous rester inerte encore longtemps ??

    Les musulmans poursuivent leurs revendications

    "Tandis que les députés UMP se demandent s’ils vont interdire la burqa (le voile intégrale), les musulmans poursuivent leurs revendications. Consultant en ressources humaines, Carl Pincemin a raconté comment des salariés ayant obtenu des menus confessionnels, refusent désormais que «la viande halal soit proposée à côté de plats contenant de la viande “normale” jugée impure». En clair, ils désirent des cantines séparées et ne veulent plus «s’asseoir à côté de personnes qui mangent du porc !».

    D’autres ont constitué l’équivalent d’un «syndicat confessionnel». Ils réclament la reconnaissance de jours fériés musulmans, demandent des lieux de culte dans l’entreprise et prétendent que les femmes de service chargées de servir les plats à la cantine doivent se présenter «les bras couverts». Certains craignent d’être traités d’islamophobes s’ils refusent. Et cèdent à des pratiques intolérables. Jusqu’à accepter que des salariés ne passent plus l’entretien d’évaluation avec leur chef de service si c’est une femme.

    Les députés ont visité à Lyon la maternité Mère-Enfant. On compte «quatre à cinq incidents par semaine» dans les services d’obstétrique. «Un homme sage-femme appelé à la rescousse lors d’un accouchement difficile s’est fait casser la gueule en octobre par un mari», a raconté le responsable hospitalier. Les pompiers ont dû le réanimer pour qu’il achève l’accouchement. Un traumatisme pour tout le service, qui «n’en peut plus» de devoir slalomer entre les exigences religieuses et déminer l’agressivité de certains.

    Après les repas sans porc à l’école, les requêtes portent sur des menus sans viande ou halal. Tandis que la demande pour des créneaux horaires réservés aux femmes s’accroît dans les piscines et les gymnases."

    Michel Janva

    Répondre
  12. petitjean

    16/12/2009

    Eric Besson : « Nous devons accélérer et accroître les flux de circulation. »

     

    invasion voulue et organisée par les "traitres" !!

    Lu ici, sous le titre "Pour eux, nous n’existons plus !" :

    B "Hier matin [le 14/12], j’ai assisté à un séminaire ministériel [voir ici] organisé par Éric Besson, sur le thème «Les migrations en Méditerranée : construire un espace de prospérité partagé». […] Y étaient conviés des ministres des pays suivants : Chypre – Grèce – Espagne – Croatie – Malte – Monténégro – Maroc – Égypte. Un expert planta d’emblée le décor, basant son argumentaire sur le fait que puisque la population européenne vieillissait, trois possibilités s’offraient à nous. Je le cite :

    1. Soit nous retardons l’âge de la retraite : mesure pas très populaire ;
    2. Soit nous mettons davantage les femmes au travail : cela aura une incidence négative sur le taux de fécondité ;
    3. Soit nous organisons les migrations internationales.

    Et sur ces mots destinés de toute évidence à permettre aux ministres présents d’enchaîner avec leurs discours bien préparés, le fil conducteur de la matinée fut que, puisque le Nord ne faisait pas d’enfants, le Sud en faisant beaucoup (cela a été dit), il fallait donc s’atteler à organiser les flux migratoires du Sud vers le Nord. Plusieurs ministres ont même déclaré que de toute façon l’immigration se produisant de manière illégale lorsqu’elle n’était pas autorisée, il était préférable de la légaliser et de l’organiser. […] Voici un florilège de paroles prononcées par des ministres des pays du Nord :

    • «Les pays du Nord ont besoin de main d’œuvre.»
    • «L’immigration augmente la compétitivité des pays du Nord.»
    • «L’immigration profite aussi bien aux pays du Sud que du Nord.»
    • «Comme la main d’œuvre qui vient du Sud est peu qualifiée et que les pays du Nord auront de plus en plus besoin de main d’œuvre qualifiée, les pays du Nord doivent aider à former la main d’œuvre du Sud afin qu’elle réponde mieux à leurs besoins.»
    • «Nous devons conduire une politique souple de visas afin de faciliter la circulation des flux d’immigration
    • «Nous devons faciliter le fait que les immigrés gardent le contact avec leurs pays d’origine et y transfèrent une partie de leur argent
    • «Nous devons organiser les sociétés d’accueil de manière à ce qu’elles reconnaissent qu’elles sont diverses. De toute façon, c’est le modèle qui est appelé à se répandre partout. La priorité doit être donnée à la lutte contre les discriminations
    • «Un monde sans immigration serait un monde plus divisé, plus radical.»
    • «La pauvreté et le manque de développement ont été causés par la colonisation.»
    • «L’immigration est peut-être la solution à la crise», prononcé très solennellement par le ministre suédois, invité en tant que représentant du pays qui préside actuellement l’Union Européenne.

    […] Le ministre marocain a insisté sur le fait que ces migrants (la communauté des Marocains résidant à l’étranger) constituaient une diaspora, et que le Maroc s’en occuperait de manière très active. La ministre égyptienne prit bien soin de commencer son discours par « Au nom d’Allah le plus miséricordieux… » et formula le souhait que la langue arabe soit beaucoup plus présente à l’avenir dans le bassin méditerranéen.

    Éric Besson conclut ainsi la matinée : «Nous devons accélérer et accroître les flux de circulation.»

    […] Je dois tout de même vous livrer une perle qui fut répétée à plusieurs reprises : « Il serait intéressant que l’on se penche un jour sur les besoins réels de main d’œuvre des pays du Nord, car nous ne les connaissons pas » !!! N’importe quel esprit sainement constitué aurait pourtant commencé par là ! À aucun moment il n’a été question de l’existence de chômeurs en Europe, et donc encore moins de leur nombre, ni d’étudiants pauvres qu’il fallait peut-être aider en Europe."

    Michel Janva

    Répondre
  13. petitjean

    16/12/2009

    Comment fonctionne l’islamiquement correct ?

    lu sur http://www.rebelles.info

    "L’affaire des Minarets suisses, comme avant elle les désormais célèbres "affaires du voile", ou affaires des "caricatures de Mahomet", sans oublier le discours du Pape à Ratisbonne en 2006, ont toutes en commun de relever de l’islamiquement correct, version la plus radicale et la plus nettement anti-occidentale du Politiquement correct.

    On peut définir cette idéologie moderne invalidante comme un "système d’autodénigrement et de culpabilisation de masse", un "virus collectif d’auto-destruction et d’auto-flagellation" qui a comme caractéristique, comme tous les virus, de prospérer sur un terrain favori. Ce terrain est en l’occurrence celui de la civilisation judéo-chrétienne, dont la plus belle des qualités – la propension à pratiquer l’autocritique, à reconnaître ses fautes collectives et individuelles, et à pratiquer l’introspection et l’altruisme – est devenue sa principale faiblesse, peut être même sa maladie mortelle, depuis que ce sentiment de faute judéo-chrétien a été subverti et retourné contre l’Europe et l’Occident "impérialiste", coupables de tous les maux de la terre, dans le but de détruire son système de défense immunitaire et de provoquer une forme de suicide collectif expiatoire. En termes plus simples, si l’homme a par l’instinct de survie collective plutôt tendance à défendre son propre camp (Kipling disait: "my country right or wrong"), l’idéologie du politically et de l’islamically correctness, qui trouve cela obscène, renverse totalement ce principe de Kipling au profit du suivant: "notre camp a tort quoi qu’il fasse", pour la bonne raison que l’Occident est mauvais par nature et coupable par essence, et qu’il doit répondre de ses fautes passées et présentes, dont les autres sont tous les victimes.

    L’objectif du Politically correctness est en fait la destruction, ou plutôt l’auto-destruction du camp judéo-Chrétien-Euro-occidental dans toutes ses variantes (nations européennes, Amérique, Alliance Atlantique, Israël, Sionisme, etc), assimilé au Mal, et devant donc disparaître tôt ou tard dans une sorte d’expiation cathartique collective ou rédemption lugubre. Cette idéologie d’autodestruction et de haine de Soi (la haine de soi n’est pas plus louable que celle envers l’Autre) vise en fait à réprimer l’identité euro-occidentale-judéo-chrétienne – et elle seule – au nom de la lutte contre les "racismes", contre "l’islamophobie" et contre toutes les intolérances, dont la faute n’incomberait de toutes façons qu’au peuple euro-occidental. D’où le fait que l’on parle des minarets suisses interdits mais jamais des lieux de cultes chrétiens ou hindouistes totalement interdits en Arabie saoudite ou au Pakistan. D’où le fait que lorsque la Turquie néo-islamiste et négationniste donne des leçons de morale au "club chrétien européen à propos du discours du Pape Benoist XVI, des caricatures ou des Minarets suisses interdits par référendum, aucun leader européen n’ose rappeler au Premier ministre Recep Taiyyp Erdogan que, dans son pays, non seulement de nombreuses églises orthodoxes, protestantes ou catholiques sont interdites, fermées ou transformées en mosquées, mais on tue régulièrement des Chrétiens, dont des prêtres et des pasteurs, puis on continue à nier le premier génocide du XXème siècle, celui des Chrétiens arméniens et assyro-chaldéens…

    La logique du sens unique…

    Comme tout système masochiste ou autodestructeur, le Politiquement et l’islamiquement corrects défendent la liberté de culte et d’expression sans limites pour les prosélytes islamistes en terre occidentale mais renonce à exiger la réciproque, au nom d’une "politique d’apaisement", pour les non-musulmans persécutés en Terre d’Islam. En toute logique unilatérale, les adeptes ou victimes de l’Islamiquement correct s’indignent avec véhémence au moindre minaret refusé (même par référendum) dans un pays démocratique (la Suisse) accordant par ailleurs tous les droits aux musulmans et même aux islamistes anti-occidentaux (centre islamique de Genève des Frères Musulmans dirigé par Hani et Tarik Ramadan , qui prônent depuis des décennies le refus de l’intégration ; Al TAqwa Bank de Lugano, impliqué dans le financement des attentats du 11 septembre, etc), alors même qu’ils restent sourds au sort tragique des Chrétiens, Juifs, Animistes et "mauvais(es) musulman(es)" privés de liberté d’expression et de culte en terre islamique (Dar al islam): Sud Soudan, Arabie Saoudite, Pakistan, Turquie, Afghanistan, Bengladesh, etc.
    Dans la même logique, l’islamiquement correct européen postule que les violences racistes occidentalophobes, christianophobes, judéophobes, negrophobes, gallophobes ou encore israélophobes, des "victimes" musulmanes ou du tiersmonde colonisé, sont "compréhensibles" , et "pardonnables", dans la mesure où la "violence originelle", la "responsabilité première" des ces haines seraient à rechercher dans les Croisades, la Reconquista, la Colonisation, l’Impérialisme, puis dans le Sionisme et le droit-de-l’hommisme, ses derniers avatars. Selon cette vision manichéenne du monde, les égorgeurs islamistes, les auteurs de "crimes d’Honneur, comme les racistes black Muslims anti-blancs ou encore les terroristes palestiniens du Hamas ou libanais chiites du Hezbollahis (comme Jadis les partisans de Khomeiny contre le Shah pro-occidental soutenus par toute la Gauche) ne feraient que "réagir" à la violence causale première de l’Homme occidental. Celui-ci est de la sorte devenu le nouveau Bouc-émissaire des Nations islamiques et du Tiersmonde revanchard. La cible de toutes les frustrations et haines revanchardes des Perdants radicaux qui rejettent la cause ou faute de leurs échecs sur l’épouvantail facile et éternel de l’Occident judéo-chrétien croisé et colonialiste.

    Encore dans la même logique unilatérale, ceux là-mêmes qui se félicitent, au nom de la laïcité, de la décision de la Cour européenne de Strasbourg d’exiger le retrait des crucifix des écoles italiennes ou suisses, s’opposent violemment aux lois contre le voile islamique ou l’interdiction d’imposants Minarets pourtant rendus ni obligatoires par le Coran ni nécessaires pour prier, mais de tout temps signes de la puissance de l’Islam politique et non de la foi.

    Du Bon Colonialisme : panarabisme et panturquisme

    "Ce qui est valable pour moi, ne l’est pas pour toi, car tu as tort par principe". Telle est la base psychologique de l’axiome premier de l’islamiquement correct, tel que le coupable occidental doit le comprendre. Selon ce postulat, la civilisation occidentale devrait absolument et toujours (sans prescription) s’excuser pour les Croisades, l’expulsion des Arabes d’Espagne au XVème siècle (idéologie officielle d’un certain Zapatero en Espagne, grand amateur de Minarets et de Turquie dans l’Europe), le colonialisme ou l’impérialisme contemporain. Mais au même moment, les nostalgiques des conquêtes arabes et des califats islamiques auraient raison d’exprimer leur fiereté coloniale et impériale y compris à la face de leurs anciens colonisés d’Europe du Sud. C’est ainsi que les idéologues de l’islamiquement correct vantent sans complexe les bienfaits de la colonisation passée de l’Europe par l’Islam conquérant, tant arabe, berbère que turco-ottoman, alors qu’ils seraient prêts à fusiller ou à lyncher tout nostagique de l’Algérie française ou des Croisades. Mieux, l’Occident coupable devrait vanter tout bonnement la "supériorité" de la civilisation arabo-turco-islamique, à laquelle tout serait dû et sans laquelle il n’aurait connu ni Aristote, ni les mathématiques ou l’algèbre, tandis que les Empires Arabes et les Turcs qui ont occupé l’Europe et le Proche-orient auraient le droit de critiquer et de dénigrer continuellement une civilisation occidentale chrétienne passée, "arrogante" et "barbare". Selon cette vulgate, l’Europe ne serait d’ailleurs sortie de l’obscurantisme et du sous-développement moyennageux que grâce à la "transmission des sciences philosophiques et mathématiques" grecques par les "libérateurs et traducteurs arabo-musulmans" de la Connaissance. C’est ainsi qu’en France et en Espagne notamment, l’on enseigne désormais aux jeunes étudiants que l’Europe devrait carrément "remercier" Arabes et Turco-ottomans d’avoir pris par l’épée – et "pour le bien de l’Humanité et de la Science", l’empire byzantin, l’empire perse, le Maghreb, l’Espagne, la Sicile et les Balkans, où ils auraient refait vivre la Science, les Arts, la philosophie et les Lettres oubliées des Anciens. En effet, nos professeurs islamiquement corrects ou ignorants de l’Histoire, aux ordres des pouvoirs temporels qui cèdent aux pressions des pays producteurs de pétrole ou clients de nos grandes industries, vont jusqu’à nous expliquer que sans cette "transmission" de la science par les Musulmans, sans le rôle de traducteurs "islamo-éclairés" des oeuvres grecques, indiennes ou perses que l’Europe médiévale obscure aurait dénigré, nous n’aurions pas pu poser les jalons de la Modernité et de la science moderne. Bref, la Renaissance n’aurait pas eu lieu et sans les "bons" occupants arabo-turcs "éclairés" et tolérants, amoureux des sciences, l’Europe et l’Occident seraient encore plongés dans la barbarie et l’ignorance.

    Régression philosophique et juridique : la responsabilité collective et la faute imprescriptible

    Contredisant les convictions les plus nobles de la pensée juridique et philosophique de l’Occident moderne, qui rejette toute responsabilité collective, tout racisme (à juste titre), toute hiérarchisation des hommes selon leur origines ethno-religieuses, et toute hérédité des charges et des fautes, l’islamiquement et le politiquement correct s soumettent l’Homo occidentalis à la responsabilité collective, à l’imprescriptibilité des fautes, et à la culpabilité héréditaire. En toute logique autoflagellatrice, les Occidentaux atteints par le virus de l’islamiquement correct défendent avec zèle le prosélytisme et l’orgueil impérial des nostalgiques des Califats arabes et turcs alors qu’ils exigent la repentance pour l’équivalent occidentalo-chrétien. Enfin, ceux-là mêmes qui hurlent halte à "l’amalgame" lorsque l’on interpelle, non pas les Musulmans (nos compatriotes et frères en Humanité) mais l’Islam (comme système politico-religieux critiquable comme tout autre) au sujet des violences commises en son nom, sont les premiers à faire l’amalgame sans scrupules et nuances lorsqu’ils dénoncent le "Club chrétien" que serait l’Union européenne (pourtant plutôt devenue post-ou même anti-chrétienne) et qui "humilierait les Turcs" en leur refusant les portes de l’Europe. Ils sont également les premiers à pratiquer l’amalgame et l’auto-racisme en vantant le Moyenage islamique tout en diabolisant le Moyennage chrétien, réduit à sa seule dimension catholique-croisée, obscurantiste et guerrière, caricaturant ainsi dans un même bloc noirci dix siècles faits de tant de contrastes culturels et géographiques.

    Ainsi, se faisant plus royalistes que le roi, les pourfendeurs zélés de "l’islamophobie" (concept forgé par la République islamique iranienne dans le contexte du livre "blasphématoire" de Slamna Rushdie dans les années 90 pour tester les réactions de faiblesses de l’Occident) n’ont pas été culpabilisés le moins du monde en pratiquant au sujet de l’Occident chrétien, en l’occurrence de la Suisse, des amalgames frisant parfois le racisme: hier les Serbes tous tueurs de musulmans et suppots de Milosevic, plus récemment les Américains et les Israéliens tueurs d’Irakiens et de Palestiniens musulmans, aujourd’hui les Suisses tous "islamophobes" et collectivement coupables d’être "racistes", "intolérants", "populistes", "repliés sur eux-mêmes", voire complices de l’extrême-droite xénophobe", etc". Etonnamment, lorsque des attitudes réellement racistes sont cette fois-cio exprimées officiellement par la Libye des père et fils Khadafi – qui ont ces derniers mois appelé au "démentèlement de la Suisse" – ou lorsque les dirigeants turcs nient le génocide arménien et fustigent les complots ourdis par les Kurdes, dont le parti officiel vient d’être interdit, ou lorsque M. Erdogan parlé des "complots médiatiques" des Juifs du monde entier "complices du génocide des Palestiniens" à propos de Gaza, ou encore lorsque ce même Erdogan nie (dernier sommet de l’OCI, novembre 2009) le génocide perpetré au Soudan au motif "qu’un musulman (nécessairement parfait et innocent) ne peut pas commettre de génocide", aucune voix politiquement correcte et habituellement si "vigilante" ne se fait entendre et rappelle que l’appartenance à une race ou à une religion ne justifie ni n’accuse personne en soi.

    Coupeurs de têtes et coupeurs de langue

    L’ islamiquement correct agit comme une "idéologie d’autodénigrement de masse" si puissante qu’elle semble avoir envahi l’essentiel du champ de conscience identitaire inversé des élites européennes et américaines (Obama est un champion du mythe de la "Science arabe" et islamique et de "l’Andalousie musulmane tolérante", voir son célèbre discours du Caire). Elle semble être devenue en matière culturelle, l’idéologie officielle de l’Union européenne, du Conseil de l’Europe et des Nations Unies, qui prônent un "Dialogue des civilisations" (certes louable), étrangement conçu à sens unqiue au profit surtout du tiersmonde islamique et revanchard dont on cherche à "calmer la colère" par une politique d’apaisement et en vantant la "gloire passée" de l’islam, ce qui n’aide pas, hélas, le monde islamique à se remettre en questions, bien au contraire.

    Les professions de foi islamiquement correctes vont parfois jusqu’à la caricature et l’absurde, si l’on se réfère à des chefs d’Etat occidentaux comme l’espagnol José Luis Zapatero qui, par rejet de l’Espagne catholique de Franco, dénonce les Rois catholiques espagnols dans un élan moralisateur anachronique (car tout le monde était "barbare selon les critères actuels à cette époque, y compris les Califes très ismamiques) et surtout se fait nostalgique de l’époque durant laquelle son propre pays était colonisé et occupé par les Califats sunnites berbéro-arabes. Dans le même temps, et comme l’explique bien l’eurodéputé italien d’origine égyptienne Magdi Cristiano Allam, la Terreur néo-totalitaire instaurée en Occident par les "coupeurs de têtes" d’Al QAîda ou autres salafistes islamo-terroristes alimente la terreur psychologique et juridique instaurée par les "coupeurs de langue" , nouveaux censeurs luttant contre l"’Islamophobie" à coups de procès, de "scandales" et de lynchages médiatiques. Tous deux concourent aussi efficacement – avec maintenant les pressions économiques, commerciales, pétrolières et financières (banques islamiques) des pays islamiques – à faire taire les derniers récalcitrants (musulmans libres ou suspects non-musulmans) qui oseraient défier le nouveau coeur vert du Politiquement correct.

    Le tabou est devenu insupportable

    Mais cette idéologie d’autoflagellation qui culpabilise jusqu’à la dépression profonde les Occidentaux dans leur légitime sentiment de frustration identitaire et dans leur crainte vis-à-vis d’un Islamisme politique conquérant est de plus en plus rejetée parmi les masses et les électeurs exaspérés et en demande d’identité. La meilleure preuve en a été en France le débat sur l’identité nationale lancé par l’UMP et par le Président de la République française, cas unique en Europe.

    Solidaires des électeurs suisses qui ont osé voter non pas contre l’Islam ni contre les Mosquées et encore moins contre les Musulmans, mais contre le prosélytisme conquérant des Minarets, des millions d’Européens craignent aujourd’hui un Islamisme politique arrogant (terme d’habitude utilisé uniquement à propos des dirigeants américains et israéliens) et souvent menaçant, même en l’absence d’attentats, car les simples discussions sur un "moratoire en matière de lapidation", sur le "droit à porter la Burqa", ou sur la "pénalisation juridique du blasphème" (idée portée par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU et la très officielle Organisation de la Conférence islamique) font froid dans le dos de Voltaire et de Marianne.

    Mais les nouveaux censeurs islamiquement corrects ont commis une erreur en pratiquant continuellement le "deux poids deux mesures", et en donnant le spectacle de l’injustice et de l’inégalité de traitements. Ils se sont discrédités et ont délégitimé leurs postulats faussements humanistes et universalistes en tolérant la même intolérance chez l’Autre islamique essentialisé (donc nié comme individu) qu’il blâment chez l’Européen culpabilisé. Ils se sont trop contredits en condamnant la décision suisse sur les minarets, les caricatures de Mahomet ou les dsicours du Pape, tout en étant indifférents au sort des Chrétiens menacés dans les pays islamiques, y compris dans la Turquie d’Erdogan qui a critiqué avec virulence le vote suisse alors que son pays refuse de réouvrir le séminaire orthodoxe de Halki, fermé depuis 1974, de reconnaître le génocide des Arméniens, ou même simplement d’accorder un statut aux catholiques et aux Protestants ou de rendre les biens confisqués depuis des décennies aux Juifs et aux Chrétiens…

    L’absence de réciprocité entre les pays islamiques, qui réclament tous les droits pour les Musulmans en Europe, même islamo-conquérants, sans accepter les devoirs d’intégration pourtant non-négociables en échange, mais qui n’en accordent quant à eux aucun à leurs minorités non-musulmanes bafouées parce qu’il ne connaissent pas le sentiment de mauvaise conscience et le principe d’égalité, a fini par déclencher un vif sentiment d’exaspération chez les "Européens lambdas" qui se sentent abandonnés et trahis par leurs élites déconnectées des réalités quotidiennes et qui prônent pour les autres un cosmopolitisme islamophile qu’ils n’appliquent pas à eux-mêmes dans leurs quartiers bourgeois blancs-européens hyper sécurisés.

    Le rejet de l’idéologie d’autodestruction politiquement correcte est si général, l’exaspération si forte et le ras-le-bol si répandu au sein des masses européennes que le refus de la "repentance" est devenu un thème électoralement porteur. Un certain Nicolas Sarkozy l’a bien compris et rappelé depuis sa fulgurante ascension politique initiée autour de 2003. Celle-ci dut probablement encore plus qu’on ne le croit au thème du "refus de la repentance", continuellement martelé par le candidat à la présidence entre chaque rappel historique sur le passé chrétien de la France et de l’Europe. En fait, Nicolas Sarkozy ne faisait par là que répondre à une réelle "demande" d’identité et de pulsion de vie face à une culture de mort véhiculées par l’idéologie d’auto-destruction du Politiquement correct. Le 8 décembre dernier, il rappelait que la France doit pouvoir accepter, "au cas par cas", la construction de nouveaux minarets, mais que les musulmans doivent aussi quant à eux respecter à la fois le caractère laïc du pays et ses racines chrétiennes en se gardant de toute ostentation". Dans sa tribune publiée au journal Le Monde le 29 novembre, il y rendait hommage à la démocratie suisse, "plus ancienne que la nôtre", et stigmatisait "les réactions excessives, parfois caricaturales" que le vote a provoquées en France. "Les cultes doivent se pratiquer en France avec une "humble discrétion (…) chacun doit savoir se garder de toute ostentation et de toute provocation", ajoutait celui qui s’était prononcé à plusieurs reprises pour l’interdiction de la burqa en France. Le président demandait ainsi aux musulmans, sans ambiguité mais avec amitié, de "ne pas heurter, dans la pratique de leur foi, la tradition chrétienne" des Français". Des propos qu’un Jacques Chirac n’aurait jamais osé prononcé et que l’on avait plus entendus depuis le général De GAulle: " dans notre pays, où la civilisation chrétienne a laissé une trace aussi profonde, où les valeurs de la République sont partie intégrante de notre identité nationale, tout ce qui pourrait apparaître comme un défi lancé à cet héritage et à ces valeurs condamnerait à l’échec l’instauration si nécessaire d’un islam de France". Selon Nicolas Sarkozy, les Européens en général "ne veulent pas que leur cadre de vie, leur mode de pensée et de relations sociales soient dénaturés". Une fois de plus, on retrouve dans la pensée de Nicolas Sarkozy l’idée fondamentale chère au député européen Magdi Cristiano Allam, lui-même né musulman et d’origine égyptienne : aimer son pays n’est pas criminel ou "raciste".

    Défendre ses racines et l’identité "judéo-chrétienne" de l’Europe ne signifie aucunement "exclure l’Autre", bien au contraire. Car nul ne peut prétendre être respecté et aimé d’autrui s’il ne s’aime pas et ne se respecte pas lui-même. On retrouve là un enseignement commun à la Torah juive et aux Evangiles chrétiens: "Aimes ton prochain comme toi-même". Comme nous l’avions écrit dans plusieurs tribunes du Figaro et professions de foi de la Droite Libre avec Rachid Kaci, il doit être clair pour tout le monde qu’en aucun cas nous ne pouvons accepter l’idée selon laquelle le fait d’intégrer l’Autre et de l’accepter implique de se désintégrer soi-même et de ne plus respecter sa propre culture ou son passé. Enfin, le Président Nicolas Sarkozy, adepte du "patriotisme intégrateur", a eu raison ces jours-ci, certes en période préélectorale, de rappeler que la concession de droits est liée au respects de devoirs, et que c’est à l’Autre de s’adapter à nos us et coutumes et à respecter nos règles et valeurs fondamentales, certes humanistes et valables pour tous, mais non négociables."

    Alexandre Del Valle pour le blog.alexandredelvalle.com le 15 décembre 2009

    Répondre
  14. manochin

    15/12/2009

    L’islame est l’acide sulfurique qui detruira notre civilisation .

    Répondre
  15. THOMAS

    15/12/2009

    @MOMO

    On t’a attendu toi et tes barbares qui toujours ont voulu nous envahir, mais jamais n’y ont réussi faute de courage et d’audace, pour contrer l’ennemie dans les tranchées en 14 ou pour faire notre révolution ….. L’histoire de France ne vous concerne pas, rentre dans ton pays, et occupe toi de ton jardin, il ne semble pas être en bon état … Si tu pense que le Gaulois, une fois en colére sur sa propre terre, se cache dans sa cave pour se protéger, je te conseille de t’entraîner au footing d’ores et déjà, car il va falloir que tu courre très vite, le jour où il va se révolter …

    @JAURES

    Les traites de ce pays auront droit au double, le jour où le Gaulois va exploser de colére, même en courant très vite, je doute de tes chances …..

    Répondre
  16. vik

    15/12/2009

    @TROUBADOUR, vous notez : " le CRIF déplore la votation suisse sur les minarets"  Je pense quant à moi, qu’il s’agit surtout de propos tenus par le président du CRIF, Richard PRASQUIER, et qui n’engagent que lui ! Ce qui semble avoir oublié de dire !

    Vous savez les notables, à l’instar de Richard PRASQUIER sont très souvent des " lêche- culs", la raison pour laquelle il a souhaité au président du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) Mohamed MOUSSAOUI, ses meilleurs voeux à l’occasion de l’Aid El Adha. Mais je souhaiterais savoir si la réciproque est vraie à l’occasion de la fête du Yom Kipour pour les juifs, et si M. MOUSSAOUI se précipite chez Richard P pour lui souhaiter bonne fête au nom des musulmans de France ! Oui, j’aimerais bien le savoir !

    Quant aux suisses, leur votation ne concerne qu’eux, et uniquement qu’eux, et tous ceux qui disent leur désapprobation envers les réactions populistes, sont des personnages indignes, indignes de tenir de tels propos, quand les suisses ont eu le courage de dire, et de le démontrer de façon tout à fait démocratique, ceux que beaucoup en Europe pensent !

    @WATSON CORSICA  Lire votre post, et le relire est pour moi une délectation sans fin ! Cela fait plaisir de lire les propos de gens qui savent de quoi ils parlent !

    @NETCHAYEV  J’ai eu un grand plaisir à vous lire, en ce qui concerne la victimisation des povmusulmans ! Ils ne savent faire que ça, que pleurer, les nouveaux pov du monde !

    @MOHAMED , je vous cite : " alors Guitou, c’est quoi votre article ? Un appel à la guerre, j’en ai bien l’impression.

    Je crois MOHAMED, que vous manquez de culture politique, ou en tout cas, que vous feignez de ne pas voir la vérité en face ! Mais comme la plupart des Arabes, vous vous posez en victime, quand vous êtes les bourreaux ! Comme a si bien dit BHL (Bernard Henri Lévy) tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais tous les terroristes sont des musulmans ! Propos qui me semblent tout à fait exact, à la lumière des évènements partout dans le monde ! C’est l’islam qui a lancé sa guerre de conquête (dhihad) depuis plus d’une trentaine d’années, maintenant ! Actuellement, ce phénomène ne fait que s’amplifier, car les chefs arabo-musulmans se croient assez fort pouro donner l’estocade ! Alors, ne feignez pas de provoquer GM par une interrogation simpliste ! Vous savez très bien que c’est l’islam qui est à l’origine de tous les désordres, guerres, etc… aujourd’hui dans le monde ! De plus, vous me semblez maitriser assez bien le français, même dans ses synthases ! Alors ne nous prenez pas pour des cons !

    Plus loin, MOHAMED, vous notez : " … l’islam c’est au contraire, la force en marche qui vient vous libérer …" Ah oui ? De qui ? De quoi ? Des islamistes qui sont déjà chez nous, cinquième colonne dont il va falloir s’en occuper, nous le peuple, à défaut de la lâcheté de nos " politiques " ! De quoi ensuite ? Nous libérer d’une Liberté chèrement acquise, tout au long des siècles ! Non, c’est votre fanfaronnade qui vous aveugle et vous fait délirer, encore une fois, comme beaucoup de musulmans, qui ne savent pas construire, mais ne savent que détruire …

    Pour preuve, dans une interview accordée le 8 octobre dernier à l’hebdomadaire Valeurs actuelles, à l’occasion de la sortie de son dernier roman, Meurtre chez les Samaritains (Editions DENOEL), Matt REES fait remonter cette situation à Yasser ARAFAT (le cairote d’Egypte) qui fut pendant près de cinquante ans, de la fondation du FAtah en 1959 à son décès en 2005, le maître presque absolu du mouvement palestinien. ARAFAT détournait l’aide internationale – essentiellement américaine et européenne – ( Tiens où se cachent les pays arabes, pour ne pas aider leurs frères, les povpalestiniens ?) vers des comptes secrets dont il détenait seul la signature; (et dont le secret était en même temps sono assurance vie contre un éventuel attentat sur sa personne). Ces comptes seraient passés aujourd’hui sous le contrôle de Mahmoud ABBAS, qui lui a succédé à la fois à la tête du Fatah et à celle de l’Autorité Palestinienne. REES parle d’un détournement de 300 millions d’euros. En 2003, le représentant du FMI dans les Territoires palestiniens, Karim NASHASHIBI, Palestinien lui-même, avait indiqué un autre montant : 900 millions de dollars, soit 600 millions d’euros actuels.

    Pour s’assurer sa part de la manne, le Hamas, organisation islamiste (filiale des " Frères Musulmans " d’Egypte) soutenue par l’Iran, s’est emparé de Gaza. A la suite de la guerre de l’hiver dernier, une conférence internationale a affecté une aide de 5.2 milliards de dollars à la " reconstruction " de l’enclave. Une partie seulement de cette aide a été acheminée. Mais d’après Matt REES, " rien n’est arrivé sur le terrain ".

    Le détournement de l’aide internationale (aux détriments des palestiniens eux-mêmes) n’est pas la seule source de financement du Fatah et du Hamas. Global Financial Integrity GFI, une organisation américaine spécialisée dans la lutte contre l’argent sâle et les paradis fiscaux, viennt d’épingler l’axe Iran-Hezbollah-Hamas, dans un article paru dans le dernier numéro de la Nerw York Review of Books sous la double signature de son directeur, Raymond BAKER, et de sa " conseillère spéciale ", la magistrate et eurodéputée franco-norvégienne Eva JOLY.

    Selon ces deux auteurs, " les gardiens de la Révolution islamique iranienne seraient impliqués dans des trafics de pétrole, d’armes, d’électronique et de biens de consommations, pour un chiffre d’affaires annuel d’un montant de 12 milliards de dollars. Tout cela pour dire qu’on en a pas fini avec l’histoire d’Ali Baba et des quanrante voleurs, toujours d’actualité, avec les dirigeants arabo-musulmans, mais cette fois sur une échelle non plus arithmétique, mais logarithmique !

    Enfin MOHAMED quand vous dites : " qu’au premier pétard qui éclatera les " de souche " courront immédiatement se planquer au fond de la cave… Là aussi, encore une fois,, vous vous voilez la face, pour ne pas voir les choses en face ! En 1956, en 1967, en 1973, c’est pas les occidentaux ou les juifs qui ont couru, pour se sauver " dans les caves " du SinaÏ, mais bien des gens de chez vous ! Et c’est exactement la même chose qui risque de se passer en Europe …

    A bon entendeur, Salut

    Vik

    Judéophile un jour, judéophile toujours !

    Répondre
  17. grepon

    15/12/2009

    "Qui aurait prédit voici un an, que B.H. Obama allait faire autant de conneries en si peu de temps & aurait accumulé autant d’échecs dans sa main tendue "

    Grepon l’aurait.    Obama est d’un nullite insondable.

    Répondre
  18. Florin

    15/12/2009

    Momo parie qu’en cas de "pétard", les Gaulois descendront dans leurs caves …

    Bien vu, Momo !!!! tu le sais mieux que quiconque : dans les caves, y’a de tout (pas que du pinard, je t’assure …). On remontera de la cave la fleur au fusil, crois-moi.

    Lors d’une guerre civile (sorte de 2005 à la puissance dix), il n’y aura plus de flics dans la rue, pour protéger les bandits et le (des)ordre – comme au Far West, le peuple fera justice sans intermédiaire.

    Et je doute que l’on viendra bombarder, comme à Belgrade en 1999.

    Répondre
  19. vik

    14/12/2009

    @MOHAMED,

    Ben voyons MOHAMED, c’est bien connu, c’est Israël qui agresse la Palestine … Ce doit être pour cela que de très nombreux juifs, sans doute la très grande majorité, ont honte de leur " pays"

    Réponse : Vous prenez vos rêves, comme du reste, la majorité des arabes, pour la réalité ! Et c’est là ue le bas blesse !

    Qui a refusé le partage de la Palestine, conformément à la résolution 181 du 29 novembre 1947 de l’ONU, qui décidait dela partition de la Palestine entre les juifs et les arabes – les juifs et les arabes – car à l’époque, en 1947, on ne parlait pas de palestiniens !

    Quii a lancé six armées contre ce jeune pays naissant, essayant de l’étouffer dans l’oeuf ? Les mongols, les chinois, les chmilblics ! Non, c’est six armées arabes qui se sont lancées contre Israël, et qui ont reçu leur première raclée (le mot n’est pas fort) alors que ce jeune Etat ne comptait en tout et pour tout que 650 mille âmes, hommes, femmes, enfants et vieillards compris ! Et qui ont réussi, après de lourdes pertes, certe, à repousser ces ennemis qui pensaient les jeter à la mer ! Raison pour laquelle, les chefs arabes ont demandé aux arabes palestiniens de quitter la Palestine, une quinzaine de jours, le temps de les tuer tous ! Le sort en a décidé autrement, heureusement !

    1956, Gamal Abdel (comme vous) NASSER nationalise le canal de Suez. Il reçoit une bonne raclée par les armées anglo-franco-israélienne, en l’espace de quelques jours ! Et il a fallu l’intervention des Etats-Unis, et leurs menaces, pour que les troupes victorieuses quittent le terrain !

    1967, toujours ce dictateur de Gamal Abdel NASSER, lancé dans ses fanfaronnades (ce qui me rappelle les mêmes de son homologue iranien, Mahmoud AHMADINEJAD, qui ne manque rien pour attendre son heure) se lance dans des diatribes, pour ne pas dire délires contre l’ennemi juré des arabes, promettant de lancer ses troupes, et de prendre son prochain repas à Tel-Aviv, suivi en cela, par la chanteuse égyptienne très connue à l’époque, Oum Kaldoum (j’écorche ici peut-être un peu son nom, mais les faits sont là) ! NASSER bloque le détroit de Tiran, sur la mer rouge, interdisant ainsi tout passage aux bateaux de commerce israéliens ! Un blocus, c’est un acte de guerre, en droit international ! Israël ne pouvait pas rester sans réagir, ce qui aurait été pris par de la faiblesse ! Et donc, le 5 juin 1967, Israël lance ses troupes, à commencer par l’aviation qui a neutralisé celle d’Egypte en quelques heures ! Six jours ont suffi pour écraser l’armée égyptienne ! Et hop, trois raclées, en l’espace de peu de temps, mais les arabes, orgueilleux, ne veulent toujours pas comprendre qu’il vaudrait mieux vivre en paix avec un pays qui a beaucoup à leur apporter, en l’occurence, Isräël, qui vient de recevoir une trentaine de gazaouis, touchés par la grippe A H1Nl, pour être soignés en Israël, Gaza n’ayant pas le matériel nécessaire pour les soigner ! Idem, pour des enfants du monde entier reçus en Israël, sans aucune condition de religion ou d’origine, et traités, les fonds provenant d’une association israélienne " un coeur pour un enfant " qui finance les opérations, le séjour des parents, etc … ce dont une majorité d’arabes palestiniens sont les heureux bénéficiaires !

    Je vais faire l’impasse sur la guerre du kippour de 1973, dont chacun sait que c’est le président Anouar El Sadate, qui en a été l’initiateur, avide de revanche après la pilule de 1967 ! Malgré les premiers jours victorieux, et la surprise de l’attaque, les israéliens ont retourné la situation en quelques jours, et ce, bien qu’étant attaqués à l’est par la Syrie et la Jordanie ! C’est la quatrième raclée, sanglante, celle-là, malgré l’attaque surprise ! Anouar El Sadate, bon perdant, a félicité quelques années plus tard, lors de sa visite à Jérusalem, le général Ariel SHARON, pour sa tactique digne des plus grands généraux que l’histoire ait connus jusqu’à présent !

    Mais, je passe, pour en venir à l’opéraiton " plomb durci " de décembre 2008 ! Là, c’est Israël qui prend l’initiative de la guerre, après huit ans d’incessants tirs de roquettes, obus de mortier, provenant de la bande de Gaza (dont Israël s’est retiré en 2005) et ces tirs ont duré pendant huit ans ! Quel est le pays qui aurait accepter de patienter tout ce temps, sans réagir, alors que les tirs palestiniens ont fait beaucoup de dégâts matériels, et surtout des morts et des blessés ! Aucun pays au monde n’aurait accepté de ne pas réagir immédiatement à une situation insupportable ! Aucun !

    Quand vous dites … " Ce doit être pour cela que de très nombreux juifs, sans doute la très grande majorité, ont honte de leurs " pays "

    Alors là, cela n’engage que vous,  et cette phrase, votre phrase, me rappelle une autre, il y a quelques années de cela (l’été 2002), de la part d’un auteur palestino-israélien, Anton SHAMAS, qui a écrit les lignes qui suivent dans le numéro de Yom Haatzmaout de l’hebdomadaire tel-avivien. Je le cite : " Mesdames et Messieurs, le moment est venu, en ce jour de fête, de reconnaître avec une totale franchise, sans sentiment de honte, ni en baissant les yeux, que toute cette affaire s’est mal terminée. L’aventure sioniste s’est soldée par un échec total "

    Réponse de Yossef LAPID, un journaliste israélien, à son ami (car le palestinien Anton SHAMAS est l’ami de l’israélien) :

    " Shamas, mon ami,

    Le sionisme est la plus grande " success story " du XXème siècle.

    . Cinquante ans après la défaite de Hitler et du Mufti de Jérusalem, le sionisme vit et prospère au coeur du Moyen-Orient, dans un Etat de 4 millions et demi de juifs, dont la survie pouvait faire doute, à un moment donné.

    . La langue hébraïque (une des merveilles du sionisme) a fait l’union des sabras (israéliens nés en Israël) et des réfugiés des camps, des séfarades et des juifs d’Orient et d’occident.

    . En un demi-siècle et en partant pratiquement de zéro, les sionistes ont forgé un Etat  qui lance ses propres satellites dans l’espacve et approvisionne la marine américaine en avions-espions sans piloote.

    . Un Etat  qui exporte des progiciels compliqués et enseigne aux latino-américains comment faire pousser des melons.

    .Un Etat qui exporte tous les mos des produits, pour une valeur de plus d’un milliard de dollars, vers l’Europe occidentale, les Etats-Unis et même le Japon.

    . Une  démocratie exemplaire, où les ministres craignent les contrôles de comptes et où les juges ne craignent que Dieu.

    . Un Etat qui a produit une armée considérée  comme l’une des meilleures au monde (et la plus morale de toutes, depuis l’Histoire de l’Homme).

    . Un  Etat où il y a peu de crimes de sang, mais beaucoup de bons concerts.

    . Où les fidèles de toutes les religions jouissent de la liberté de culte, et où les non-croyants sont également les bienvenus.

    . 10 % des citoyens du pays sont de nouveaux immigrants.

    . 89 % estiment que, malgré toutes les difficultés, c’est un pays où il fait bon vivre.

    Voilà un Etat où un Anton SHAMAS est libre, un jour de fête nationale (israélienne), de publier une virulente attaque contre tout ce qui est cher aux juifs vivant dans ce pays.

    SHAMAS sera peut-être capable de nous pardonner tout cela. Mais ce qu’il ne peut pas supporter, c’est le fait que, présentés à la lumière des réalisations du sionisme, les échecs arabes apparaissent si humiliants et déprimants.

    Combien y -a-t-il de Palestineins, mon ami ? Un million ? Deux ? Trois ?

    Et combien d’Etats arabes t’entourent ,? Vingt ? Vingt pays de rois et de dictateurs, de terreur et d’effusion de sang.

    . Il n’existe pas pas une seule démocratie arabe avec liberté d’expression et droits civiques.

    .Tu nous parles de l’échec de l’Etat d’Israël. Comparé à qui, à quoi ? – A l’Algérie ? A l’Egypte ? A l’Irak?

    . Combien y-a-t-il d’Arabes entre l’océan atlantique et le golfe persique ? Cent millions ? Deux cents millions ?

    . Et combien y -a-t’il de musulmans ? – Un milliard ! Et ils prient tous le même Allah, au nom du même prophète, Mahomet.

    . Et tous, tant qu’ils sont, ils ne peuvent pas résoudre le problème des égouts à Gaza !

    Depuis 47 ans, vous vous êtes préparés à l’indépendance palestinienne, et pourtant vous ne vous êtes toujours pas mis à ramasser les ordures ménagères à Jéricho.

    Malgré tout le pétrole du monde, vous n’êtes pas parvenus à mobiliser la fraternité arabe nécessaire pour construie l’hôpital, à Deir El Balah.

    Et tous les robinets en or massif d’Arabie Saoudite et otus les jacouzzis du Koweit ne suffisent pas à fournir de l’eau potable à Jabalyia.

    Ceci dit, mon ami – tu le sais bien, n’est-ce pas ? – Si un million de juifs vivaient à Gaza, cette ville deviendrait un paradis sur terre. A ce moment là, les ouvriers palestiniens feraient la queue (au passage d’Erez, pour y travailler.

    S’il y avait dans le monde un milliard de croyants juifs, les juifs de Gaza nauraient pas besoin d’aumones onusiennes (je rajoute à ce propos que l’ONU a prévu un budget de 664 millions de dollars pour 2010 pour les palestiniens, les mendiants du monde).

    Les juifs du monde prendraient soin des juifs de Gaza, et Gaza serait depuis longtemps la perle de la méditerranée.

    Allons, tu sais tout cela, Anton SHAMAS, et c’est bien ce qui t’exaspère. C’est l’envie qui te dévore et qui t’égare. Ainsi, vois-tu, le moment est venu de conclure avec une totale franchise, sans sentiment de honte, ni en baissant les yeu :

    Cela n’a pas marché, toute cette affaire.

    L’aventure palestinienne s’est soldée par un échec total "

    Signé : Yossi LAPID

    NB : J’ajouterais, quant à moi, que la guerre fratricide que se livrent l’OLP et le Hamas, c’est uniquement pour récolter un maximum d’argent venant de l’étranger. Mais cela fera l’objet d’un prochain post, car le  " jeu en vaut la chandelle " pour expliquer tout ce qui se trame dans les territoires palestiniens, et dont ces derniers sont les premières victimes de leurs frères, c"es chefs bien nourris avec l’argent des autres

    Oui, MOHAMED, cela est la stricte vérité ! Mais les arabes, dans leur très grande majorité ne veulentpas voir la vérité en face ! Et cela est bien dommage :! Car beaucoup de conflits pourraient être évités !

    Vik

    Judéophile un jour ! Judéophile toujours

    Répondre
  20. Anonyme

    14/12/2009

    Ami Jaures,

    Avez-vous remarqué que l’actualité va de plus en plus vite, tandis que des changements politiques de grande envergure ont lieu à travers la planète, et ce, de façon imprévisible ?

    Il n’y a pas que le Moyen Orient qui bouillone, la présence de Putin en Russie qui fout le bordel en voulant recréer l’URSS, l’Iran qui se fout de la communauté internationale qui fait l’autruche, l’arrogance de la Corée du Nord, le foutoir en Somalie, le conflit qui couve entre le Yémen & l’Arabie Saoudite, la position ascendante de la Chine sur l’ensemble du globe, l’Amérique du Sud complètement déstabilisée par Chavez le clown dégénéré… sans parler de la calamiteuse élection de B.H. Obama qui est en train d’accélérer la décadence & la chute de la première puissance du monde qui lui a été confiée, au point qu’un récent sondage indique que 44% des Américains souhaitent le retour de G.W. Bush, vous vous souvenez, le neuneu sanguinaire & débile profond qui provoquait le fou rire sur l’ensemble de la planète qui se foutait de sa gueule & de son idiotie, en toutes occasions.

    Comment dans une telle instabilité planétaire où de graves problèmes se téléscopent sans cesse, ne pas émettre des réflexions qui s’avèrent erronées ou qui ne se réalisent pas comme la logique l’aurait voulu, dans ce tourbillon instable qu’est devenu notre environnement international ?

    Qui aurait prédit voici un an, que B.H. Obama allait faire autant de conneries en si peu de temps & aurait accumulé autant d’échecs dans sa main tendue au monde arabo-musulman qu’il a préféré à Israël, l’allié le plus sûr & le plus fidèle des USA, sur qui il fait des pressions insupportables au profit des povpalestiniens qui ne veulent surtout pas entendre parler de la paix, sans parler du Prix Nobel de la Paix qui lui a été attribué, pour mieux le castrer & l’empêcher de passer à l’acte contre les états voyous ?

    Vous savez, même les plus grands prophètes de la Bible se sont souvent trompés dans leurs prévisions, pourtant, ils continuent à être commentés, lus & étudiés. Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain, il faut en prendre & en laisser, faire la part des choses, voilà, c’est tout.

    Concernant votre analyse sur Aznar, excusez-moi, mais elle est complètement erronée. C’est bien lui qui a remonté l’Espagne à un niveau jamais atteint & qui a laissé une situation financière exceptionnelle au calamiteux Zappatero qui s’est fait élire sur le mensonge de l’attentat de Madrid qu’il a exploité cyniquement. Maintenant, ce socialiste opportuniste merdique qui connait la déchéance politique, ne reconnait même pas que les options socio-économiques qu’il a engagées furent un véritable désastre que les Espagnols corrigeront lors de prochaines élections. En politique, tout se paie tôt ou tard…

    Excusez-moi de me répéter, mais si vous preniez un peu de recul & que vous faisiez preuve d’un peu plus de nuance dans vos remarques, en lieu de déclarations définitives, les choses iront mieux. Surtout pour notre ami Guy qui se trompe beaucoup moins que d’autres arrogants "experts".

    A bon entendeur…

    Netchayev

     

     

    Répondre
  21. Jaures

    14/12/2009

    Cher Siniq, ne me surestimez pas. Je ne pourrai répondre régulièrement à des articles de fond, argumentés patiemment et étayés par des faits analysés avec soin et recul.

    Mais un article de Millière, franchement, ce n’est pas si chronophage: allez dans la rubrique "archives", choisissez au hasard un article dont le titre correspond à l’actualité et vous avez 9 chances sur 10 d’y trouver une opinion contraire à celle exprimée aujourd’hui ou démentie par les faits. Quelques minutes suffisent, je vous assure. Et en plus, c’est amusant.

    Sur la Grêce, je vous rappelle que les socialistes y gouvernent depuis 2 mois. Et la tâche est rude. Soyons patients avant de juger. Quant à l’Espagne, elle souffre de ne pas avoir rompu avec la politique économique d’Aznar basée sur la spéculation et l’endettement des ménages. Se dire socialiste n’est pas suffisant pour l’être. Alain le disait déjà: lorsqu’un bourgeois est élu, il reste un bourgeois; un socialiste élu devient trop souvent un bourgeois. C’est pourquoi les élections sans les luttes sociales ne sont pas suffisantes pour changer la société.

    Que Millière change d’avis, pourquoi pas. Mais jamais il ne le reconnait. Pourtant ces dernières années, il s’est trompé à peu près sur tout: l’Irak, l’économie mondiale, les élections américaines,… (et, ami Netchayev, ces propos sont datés, signés et pas si anciens)

    J’attends qu’il adopte enfin un ton plus modeste, moins péremptoire pour enfin le prendre au sérieux.

    Répondre
  22. petitjean

    13/12/2009

    Identité nationale

    Onzième rapport du jeune Qahir Ezzalam à son oncle, le second vizir du Royaume du Qoranistan

    toujours sur l’excellent http://www.libertyvox.com

    pour une lecture attentive

     

    Ô mon oncle, frère cadet de feu mon père, vous m’imposâtes de suivre les débats qui agitent le Monomotapa : « c’est ça ou tu reviens au pays ! ». J’ai longtemps rechigné. La science sociale, oui, puisque la science sociale débouche sur la connaissance d’Allah ; mais les débats ? Je ne voyais pas la nécessité d’encombrer mon esprit de fardeaux inutiles sur les radars, le népotisme, l’adoption des orphelins par des homosexuels, le traité de Lisbonne, la guerre de 14-18, les profits des banques, le sélectionneur des Bleus, etc. Que ferais-je de tout ça dans quatre ou cinq ans ? A quoi ces sornettes me serviront-elles quand je vous seconderai dans vos tâches de vizir ? Mais je dois convenir que, sur ce point-ci, comme sur tous les autres d’ailleurs, vous aviez raison et, si la sagesse rapportée à l’entendement faisait les rois, vous seriez le Souverain du Qoranistan. 

    Partout, en ville, à la télévision, à la radio, dans les gazettes, dans toute la Cantabrique et dans tout le Monomotapa, il est question, depuis près d’un mois, d’identité. Sur la question, les oulémas ont une position tranchée, comme à la guerre de 14. C’est le Qoran, tout le Qoran, rien que le Qoran. Ils répètent partout la même réponse, en osmose avec la science sociale que j’apprends et dont la profondeur me fascine. La seule identité, disent-ils, est celle que façonne l’islam ; il n’y en a pas d’autre, en tout cas, pas d’autre qui vaille un œil et dont on puisse être fier. Ou bien le Monomotapa s’islamise et il aura droit à son identité ; ou bien, il reste ce qu’il est, et il ne sera rien, sinon une zone, un terrain vague, une terre à islamiser.

    Quant aux satrapes, à peine eurent-ils entendu le ministre prononcer les mots « identité nationale », la moutarde leur est montée au nez. Ils se sont fâchés tout rouge et violemment comme il se doit pour des satrapes, sinon ils ne seraient pas des satrapes. Un petit satrape croisé dans un couloir m’a assuré, alors que je lui demandais son avis sur la question, que toute cette agitation venait de l’imminence d’élections, que le Président aurait peur de perdre. Voilà pourquoi il a chargé un ministricule d’amuser les électeurs. « C’est pour donner le change. Le Président est comme un vieux cerf aux abois ! Il envoie au front un tout jeunot qui va se faire déchirer par la meute ». Je n’ai rien compris à cette histoire de chasse, de cerf, de meute. Au Qoranistan, on ne chasse pas à courre, mais au faucon.

    Comme d’habitude, le Grand Satrape est monté sur ses grands chevaux ; oui, vous le connaissez, je vous ai parlé de ses exploits à plusieurs reprises, c’est ce grand manitou qui organise les grèves, les occupations, les processions dans toute la Cantabrique. Partout où ça bouge, il allume, avec ceux qui bougent, des bougies devant les icones de ses saints à lui, San Ernesto de Guevara et San Fidel de Castro. Il hait le Monomotapa, qui pourtant le nourrit, et il en méprise les habitants, qui pourtant lui assurent, par les impôts qu’ils versent, un train de vie princier. La vraie raison de sa haine est l’avenir : il ambitionne de devenir vizir, puis président, ce qui sera possible quand les fachicistanais immigrés seront plus nombreux que les indigènes, qui, pour leur malheur, sont sédentaires et qui n’auront plus d’autre alternative, quand le grand satrape tiendra les rênes, que la valise ou le cercueil. Il s’est fendu d’une déclaration solennelle : « Le Monomotapa n’a pas d’identité et s’il devait en avoir une, moi, Grand Satrape, moi dont les aïeux sont tous fachicistanais, je quitterai ce pays pour me réfugier dans la terre de ma race. La loi du sang doit primer sur les lois du Monomotapa ». « Chiche », lui a répondu, en souriant mon ami, le doctorant algérien, qui a ajouté en aparté à mon intention : « bon débarras ».

    Les seuls à avoir exprimé leur identité sont les Algériens du Monomotapa. Ils forment une colonie nombreuse : ils seraient, dit-on, trois millions et même six millions, si l’on inclut dans leur colonie, les trois millions de vrais croyants du Racicistan, du Xénophobistan et du Misogynistan, au sang garanti 100% pur et sans mélange. A peine les membres de cette colonie eurent-ils appris que leur équipe de football avait battu l’équipe d’un obscur pays du centre de l’Afrique qu’ils sont sortis dans les rues, brandissant des drapeaux algériens, mais armés de matraques et de cocktail Molotov, pour détruire dans un grand feu purificateur le drapeau du Monomotapa, dont je me suis demandé quel crime avait été commis pour que ce malheureux pays soit ainsi mis à feu et à sac. Ils ne se sont pas contentés de brûler des drapeaux au nom de leur identité. Ils ont aussi brûlé des voitures, sans doute au nom de la supériorité de leur race sur celle des autochtones ; et ils ont transformé leurs feux de joie en pogroms, vandalisant et pillant des magasins appartenant à des indigènes qui, n’étant ni de leur race, ni vrais croyants, sont marqués au fer rouge de l’identité nulle ou zéro ou négative. Plusieurs représentants de cette colonie ont déclaré fièrement que le débat sur l’identité tombait à pic, la seule identité qui ait à leurs yeux quelque valeur étant celle de l’Algérie, puisqu’elle protégeait les Algériens des exactions des incendiaires. Les événements qui ont suivi ces émeutes ont confirmé la justesse de ces vues. A peine les Fennecs eurent-ils éliminé les Pharaons que les Algériens ont manifesté dans la joie leur haine du Monomotapa et de ses indigènes : bûcher de drapeaux (du Monomotapa), voitures (des indigènes) incendiées, magasins (autochtones) pillés, mobilier urbain détruit… Mon ami, le doctorant algérien, n’est pas fier de ses compatriotes : « il vaut mieux, m’a-t-il dit, que le Monomotapa n’ait pas d’identité ; ainsi, nous qui sommes étrangers, nous ne risquons pas d’être la cible de pogroms ».    

    Mon maître Baba Yaga a un avis tranché : « si un pays s’interroge sur ce qu’il est, c’est qu’il va très mal. Je prédis que le Monomotapa, au train où vont les choses, n’en a plus pour longtemps ». A bien y réfléchir, Baba Yaga, qui est sage, ne dit peut-être pas de bêtises. A la Bibliothèque municipale, sont conservées des cartes qui ont plus d’un siècle. Où est l’empire ottoman ? Que sont devenus l’empire austro-hongrois, le Turkestan, l’AOF et l’AEF, l’empire tsariste et la Bucovine ? Evanouis. Le Monomotapa ne sera peut-être pas plus éternel que la RDA, qui a duré moins de 40 ans, ou que la Yougoslavie, qui a disparu après 60 ans d’existence chaotique, ou que l’URSS, qui était censée former, mais au cinquième ou au sixième millénaire, le gouvernement du monde…

     

    © Qahir Ezzalam pour LibertyVox

     

     

     

    Répondre
  23. grepon

    13/12/2009

    …"des éditos qui relèvent plus du marketing que de l’analyse: satisfaire la clientèle est désormais le seul souci.
    "

    Jaures, moi aussi, ici sur les pages des 4verites, a ete pour l’integration de la Turquie a l’Europe, par souci de gagner la guerre contre les barbarismes et totalitarismes.   J’ai argue avec le non regrette Pierre Lance sous son edito tant de foi, et il ne manquait pas d’en parler meme si ce n’etait pas le sujet, tellement ce sujet etait important pour lui.   Bon, bref, aujourdhui je suis avec lui, pratiquement parlant, sur le sujet de la Turquie.   Je crois que c’est perdu a une descente dans l’islamification, et que l’Europe, deja faiblissime et sans compass du tout, ne pourrait que sombrer plus vite en ajoutant la Turquie en charge.    L’argument qui m’a fait changer d’avis, d’aillieurs, a ete le perspectif demographique de Mark Steyn:   La Turquie va en pourrissant du fait que les femmes des conservateurs de ce pays pondent plus de gossent que les europo-philes, a telle point que ce democratie, et le laicisme enforcee par discipline de l’armee et respect pour Ataturk, ne va plus tenir longtemps.   L’Europe  dans son entier est sur la meme pente, et de mon point de vue nous n’avons aucun interet a accelerer la descente en collant la Turquie a l’Europe.   

    Et voila que j’ai change d’avis, sans que personne me paie quoi que ce soit pour le faire.   Je n’ai aucun audimat.  Je  ne suis pas journaliste.   J’ecrit dans un journal on-line obscure parceque ca fait defouloir sans danger, mais aussi parceque c’est tellement facile.   Comme on dit en anglais, "It’s like shooting fish in a barrel".    Aucun besoin de mettre une masque ou de cacher mon jeu ici.   J’ai change d’avis sur la question de l’integration de la Turquie a l’Europe sans calculs sur la popularite de mon psuedo. 

    C’est =possible= quand meme, que Milliere change d’avis sans que ce soit forcement mesquin/cynique.

    Répondre
  24. Anonyme

    13/12/2009

    Et voilà, c’est le grand retour des guignolesques intervenants…

    Ce qu’il y a de bien chez un nombre appréciable de nos concitoyens, c’est leur insistance à ressortir du fond des placards des déclarations datant d’une époque parfois difficile à localiser.

    Autrement dit, pour ces tarés, il ne faut JAMAIS changer d’avis, ce qui est dit & surtout, il ne faut JAMAIS revenir sur une déclaration réalisée dans un contexte, à un moment donné au cours de certains évènements, autrement, le risque d’être qualifié de "girouette" ou de "traitre" risque de tomber. Apparemment, ces attardés n’ont toujours pas fait de mise à jour de leur logiciel, tandis que leur montre à gousset, s’est arrêtée depuis belle lurette.

    Dur, dur de supporter certaines stupidités souvent émises par des spécialistes en la matière.

    Netchayev

     

     

    Répondre
  25. Anonyme

    13/12/2009

    Que serait un écrit de Monsieur Milliére sans un commentaire de notre Pink-Thinker, un peu comme une tasse de thé sans lait. Il faut lui reconnaître à ce cher Pink-Thinker une certaine constance dans ses recherches dans les archives des 4V, il y des fois où j’ imagine ce cher Pink-Thinker en vieille fille revêche aux cheveux consciencieusement tirés maintenus en chignon par une multitude d’ épingles à cheveux , avec de grosses lunettes au monture d’ écailles  quand aux habits tailleur gris en lourde laine avec des bas anti-varices.

    A propos de récession cheer que pensez vous de l’état économique de la Grèce et bientôt de  l’ Espagne qui pourtant ces dernières sont toutes les deux gouvernées par vos amis socialistes pourtant d’ après vous , les socialiste sont de si bons gestionnaires même que la Martine y est allé de son discours d’ auto satisfaction sur les régions détenues par eux. Bizarre les administrés n’ont pas la même opinion mais gageons que les syndicats seront assez présents pour mettre la pression sur les électeurs par de multiples grèves.

    Si nous parlons d’islam , la raison est toute ce dogme est venu en cette terre avec vos amis immigrés et pour terminer, vous et vos amis de gôche qui pleuraient sur le sort des travailleurs sans papiers, sachez qu’ ils tombent sous de faux et usage de faux , condamnable par de nombreuses années de prison, essayez de roulé avec un faux permis et vous m’ en direz des nouvelles.

    A propos dans cet article Milliére parle d’ islam et non des turcs et comme le dit une intervenante , les turcs des gars conciliants, alors pourquoi s’ alarmer et puis le temps est venu d’ inventer une nouvelle pâtisserie, les croissants c’est d’ un désuet.

    Petite question, vous vous êtes aux journées de 24 heures ou alors c’est le travail qui vous occupe tout ce temps

    Répondre
  26. ozone

    12/12/2009

    Yiiiiiii-haaaa

    Milliere me fait penser de plus en plus a la scéne ultime du film Docteur Folamour

    Répondre
  27. Jaures

    12/12/2009

    Diable ! Notre Millière me parait bien déchainé contre un Islam qui, il n’y a pas si longtemps ne lui donnait pas tant d’urticaire. Relisons donc quelques avis de Millière sur la Turquie qu’il aurait bien voulu, avec son ami Bush, rejoindre le club européen:

    "Il nous faut comprendre aussi que l’islam n’est pas un bloc : l’islam arabe n’est pas l’islam turc, le sunnisme du monde arabe est érodé par l’islam militant, en Turquie, les alévis constituent une forte minorité vecteur de modération, la séparation de la religion et de l’État est chose accomplie depuis huit décennies.
    Il existe aujourd’hui une bataille pour le cœur de l’islam qui nous concerne, car l’islam fait partie de notre futur. Notre intérêt bien compris serait de dialoguer avec la Turquie plutôt que d’en faire notre « tête de turc », et de contribuer à ce que, dans le reste du monde musulman, nos actes se situent du côté de ceux qui cherchent la modération et la compatibilité entre islam et démocratie libérale." (08/11/2005)

    "L’islam compatible avec la démocratie se forge en Turquie aussi, et si la société turque n’est pas parfaite, si Erdogan est parfois équivoque, nous gagnerions davantage à le prendre au mot qu’à humilier les Turcs. Notre intérêt est une Turquie arrimée à l’Occident, pas une république islamique turque : faisons attention qu’en jouant avec  le feu xénophobe, nous ne finissions par nous brûler." (16/10/2005)

    "C’est pourquoi je veux une Turquie arrimée à l’Occident. Il existe un désir d’Occident en Turquie. L’islam turc n’est pas l’islam arabe. L’antisémitisme qui règne dans le monde arabe n’existe pas en Turquie, ou à doses bien plus modérées. La Turquie est une démocratie de marché avec une culture musulmane. Il y a des pays musulmans, c’est un fait, comme dirait Popper. Je veux davantage de pays musulmans comme la Turquie, et moins de pays musulmans comme l’Iran actuel." (16/01/2005)

    Aujourd’hui l’heure n’est plus à la nuance et Millière, sur un site qui n’aborde plus désormais que l’Islam comme thématique, reléguant au rang de détail le chômage, la récession ou les déficits, se lâche dans des éditos qui relèvent plus du marketing que de l’analyse: satisfaire la clientèle est désormais le seul souci.

    Répondre
  28. L' Inedit

    12/12/2009

    Complicite ou aveuglement?

     

    L’ on reste confondu devant l’ indifference des dirigeants occidentaux face aux machoires bestiales islamiques en train de broyer chaque jour d’ advantage 2000 ans de civilization culturelle acquise sur l’ adversite.

    Comment ne pas evoquer le “syndrome de Stockholm” qui veut que l’ on “leche le cul” de ses persecuteurs.

    Et pourquoi un tel acharnement de l’ Europe, victime potentielle du fleau musulman, contre le minuscule Etat d’ Israel, oubliant que les Juifs au cours des siecles, n’ etaient pas etrangers aux progres scientifiques et culturels de ce meme occident, et dont la resistance pathetique a la barbarie devrait servir example.

    Decidement tout risque d’ etre perdu, meme l’ honneur! 

    Répondre
  29. Ivan

    12/12/2009

    "salam. l’islam c’est une religion de paix. elle permettra de sauver le monde."

    C’est vrai que partout où est présent l’Islam règne la paix et le bonheur, d’ailleurs votre affirmation à elle seule démontre la véritable teneur de cette religion et l’aveuglement de ses adeptes !! 

    Répondre
  30. grepon

    11/12/2009

    Et voila que Barack vient de donner un speach pour son Nobel de Paix qui a laisse pas mal de ses opposants interloques, car il est alle justifier la bonne guerre, et combien les Etats-Unis a ete bon quand ils sont alles a la guerre par le passe, et par le present, et par le ______(futur).   Pour une foi, pas d’apologie pour notre cote geurroyeur.   Une bonne geurre patriotique pourraient tout de meme remettre des voteurs independants et moderes dans la case "patriotiques" au moment voulu le novembre prochaine.

     

    Répondre
  31. WatsonCorsica

    11/12/2009

    Abdel M.

    Ce doit être pour cela que de très nombreux juifs, sans doute la très grande majorité, ont honte de leur « Pays ».

    C’est ça la différence, dans le cerveau d’un arabo-musulman, il n’y a jamais de place pour l’autre ! peut-être pas assez de neurones pour prendre en compte la diversité du monde…

    mais en cas de conflit, partout en France, y compris en Corse, vous constaterez et GM également, qu’au premier pétard qui éclatera les « de souche » courront immédiatement se planquer au fond de la cave…
    Mon brave gars, au premier pétard qui mettra nos vies en danger, on ira les finir jusque dans les chiottes, parole de Corse !

    Répondre
  32. Anonyme

    11/12/2009

    Les islamistes sont en passe de devenir les maîtres absolus de l’instrumentalisation de tout ce qu’ils considèrent comme des attaques contre la religion musulmane. 

     

    Leurs refrains sont bien rôdés & récurrents : Nous, pauvres musulmans sommes l’objet de stigmatisation injuste, d’amalgames scandaleux entre nous & le terrorisme, nous sommes, nous, pauvres musulmans, victimes d’une islamophobie & d’un rejet insupportables au quotidien.

    Comment ne pas reconnaître le triomphe incontestable de cette propagande qui se développe sans difficulté aucune dans un environnement où l’auto-flagellation est devenue un mode de vie ?

    La dernière victoire ? La levée de boucliers qui a accompagné les résultats de la votation suisse qui refuse la construction de minarets sur son sol, au cours de laquelle tous les énervés professionnels se sont déchainés contre ces Suisses racistes, ridicules, conservateurs… tandis que la stratégie victimaire des islamistes remportait une nouvelle victoire. Voilà que maintenant, l’Iran réclame l’annulation pure & simple du choix démocratique d’un pays neutre & libre. 

     

    P.A. Taguieff a utilisé le terme «judéophobie» dans un de ses ouvrages, mais qu’à cela ne tienne, les islamistes s’en sont aussitôt emparés pour créer à leur tour le fantasme de «l’islamophobie».  Plus fort encore, dans notre république stalinienne, les assassinats de Juifs, les agressions antijuives, les nouveaux pogroms, sont requalifiés en «tensions communautaires» ce qui adoucit pas mal la haine antijuive qui se déchaine tranquillement sous nos cieux.

    Les journalistes (sic) français ont laissé la place à des bouffons & des guignols qui sont devenus les nouveaux experts chargés de nous expliquer les problèmes du monde, et se sont érigés en faiseurs d’opinion, qui crachent sur tout ce qui sort du politiquement correct & de la capitulation.  Bien entendu, aucun bouffon ne fait allusion au sondage réalisé par l’IFOP qui indique que si un référendum avait été organisé en France comme il l’a été en Suisse, nos concitoyens auraient voté contre l’édification de minarets à une majorité plus importante que les Suisses.

    Dans le délabrement mental dans lequel se trouvent nos zélites shootées à un humanisme sans bornes & à un antiracisme débile, auquel il faut ajouter la complicité de politiciens sans scrupules, style Verts, Parti Communiste, Mélanchon, Petit Facteur, certains PS/UMP/MoDem… comment ne pas relever la fracture qui les sépare des citoyens d’en bas, confrontés au quotidien aux agressions, aux violences, aux rackets, parfois au meurtre, de la part de ceux qu’ils considèrent comme les victimes de notre racisme antimusulman ?   

    Dans leur souci de jouer leur thème favori de victimes, les islamistes ont profité de la confusion entretenue par nos journalistes (sic) qui ont fait le maximum pour ne pas expliquer que la votation suisse n’interdisait pas la constructions de mosquées, lieux de culte respectables, mais qu’il fallait que l’islam se montre un peu moins arrogant & cesse de vouloir construire des minarets ostentatoires qui sont une forme de provocation envers notre laïcité & notre tolérance.

    Les islamistes & leurs représentants continuent à pleurnicher tandis que nos idiots utiles leur fournissent des mouchoirs, contre notre prétendu racisme & à notre intolérance insupportable, sachant que les autruches & les aveugles volontaires ne veulent pas voir les signes de ralliement destiné à lever une armée de plus en plus nombreuse & conquérante, dont l’objectif final n’est rien d’autre que la guerre sainte contre les infidèles & la conquête planétaire.

    Pas besoin d’armes ni d’effusion de sang, nos stupides collabos veillent à leur victoire totale contre l’Intelligence, le Savoir, la Culture, le Droit, la Dignité, la Démocratie, la Liberté, la Tolérance, l’Humanisme… valeurs intraduisibles en arabe.  

    Netchayev

     

    Répondre
  33. Anonyme

    11/12/2009

    salam. l’islam c’est une religion de paix. elle permettra de sauver le monde.

    Répondre
  34. sas

    11/12/2009

    A mohamed….

    Arrête de pousser mémé dans les orties……ca nous irrite

     

    sas

    Répondre
  35. grepon

    10/12/2009

    "Mais, des millions d’Américains se mobilisent pour que l’Amérique se redresse et ne soit pas abandonnée aux forces de destruction et d’autodestruction."

    Oui, mais curieusement c’est surtout la perte de de la vote des electeurs "moderes" et "independants"…des gens ni de gauche ni de droite qui peuvent pencher a droite ou a gauche(par manque de principes et de convictions je dirais)…qui va massacrer du Democrat lors des elections de Novembre 2010.    Les indendants et moderes sont deja perdu aux Democrats, et ils le savent, ce qui explique les subterfuges des desesperes aux Congress pour faire passer des projet de lois irreversibles en toute vitesse, sans debat publique, vendredi et samedi vers minuit.   Ils sont despespere =deja=, les Democrates.

    Alors dans ce cas de figure, le grand danger, c’est maintenant le lancement ou exploitation de crises internationales =par la Maison Blanche=, faites pour essayer de recuperer un maximum possible de support patriotique pour l’Executif.    C’est le type d’exercice qu’un David Axelrod ou un Rahm Emmanuel avancerait sans vergogne dans le but de limiter des degats en Novembre 2010, voire pour avancer projets de lois tyranniques.   Ce gangster de politicien chicagoan Barack Obama jouerait le jeu, lui aussi sans vergogne.

    C’est ainsi que, je repete, les pires degatss de la presidence Obama vont etre souffert surtout en dehors des Etats-Unis.   Les Etats-Unis vont remettre le Democrats a leur place au plus tard le Novembre 2010, Barack Obama risque de ne meme pas gagner la nomination pour 2012, au train ou va son administration.   Quand meme Saturday Night Live commence a se fout de lui, la magie c’est deja terminee depuis un bout de temps.    Mes electeurs "moderes" et "independants" plus haut prennent leur points de vue ainsi, ressentant comme ils le peuvent ce qui est "cool" ou "in" et ce qui est "out" a travers les medias et leur milieu.   ET, quelle surprise!, les idees de  gauche se revelent comme toute aussi desastreuses qu’ils sont "bien intentionnes".

    Répondre
  36. Proforma

    10/12/2009

    Je ne comprends pas comment se fait-il que les français de "base" sachent très bien que l’islamisation et la radicalisation de l’Islam ne cesse de se développer en France, alors que nos élites, de droite comme de gauche d’ailleurs, n’en ont pas conscience. C’est vrai que pour certains d’entre-eux il est plus pratique et facile de faire la politique de l’autruche et de feindre de ne rien savoir, surtout quand il s’agit d’aller à la pêche aux voix électorales.

    Comme il est dit dans l’article, il y a quelques temps le débat portait sur le voile, aujourd’hui c’est au tour de la burqua et demain ce sera sur la création de tribunaux islamiques, et certains continueront à nous tenir la discours très correct sur le respect des religions,de la tradition, et appelleront encore une fois à ne pas stigmatiser cette même communauté et fustigeront ceux qui oseront dire la vérité.

    Il est évident qu’à long terme cela n’amènera rien de bon et ce seront les enfants et les petits enfants qui devront en payer le prix.

    Répondre
  37. MOHAMED

    10/12/2009

    Guy MILLIERE se déchaine, c’est certain qu’il va faire recette au « café des 4 V », avec son dada favori : l’Islam bien sûr…

     

    Il semble pourtant seulement découvrir que l’Islam existe en Europe et dans le monde. (Enfin le monde pour lui = les USA)…

    Il note que les muslims français – faute de mosquées décentes et en nombre suffisant – sont obligés de se réunir dans les rues. Pour GM c’est clair, c’est du prosélytisme et même de l’agression… Tout comme Israël (autre partie importante du monde pour GM – autant que les USA…), est agressé par « les pays Arabes »… Ben voyons Guitou, c’est bien connu, de source sûre, c’est la Palestine qui agresse Israël… Ce doit être pour cela que de très nombreux juifs, sans doute la très grande majorité, ont honte de leur « Pays ».

     

    Alors Guitou, c’est quoi votre article ? Un appel à la guerre, j’en ai bien l’impression.

     

    Et ça va fonctionner très bien sur une partie des lecteurs de ce site, bien hypnotisés par le chiffon rouge (Islam) qu’on leur agite sous le nez depuis des lustres… (J’en parle plus longuement dans un post à l’article de jacques DESTAGNOL, si mon post est édité bien entendu).

     

    C’est les USA qui lui montent à la tête ou quoi ? Oui, carrément ici, GM appelle à la guerre.

     

    Immédiatement, dès le premier post « un français » (celui qui « en a marre »), lui répond comme un petit coq de combat bien obéissant : « aux armes citoyens… …il est temps de libérer la France du joue(sic) islamique »…

     

    Cher « français », le joug que vous portez n’est pas celui de l’Islam, mais celui du fardeau que représentent vos maîtres politiciens mercantiles, apatrides et traitres. L’Islam c’est, au contraire, la force en marche qui vient vous libérer.

     

    Par ailleurs dans l’Islam on ne « tend pas l’autre joue ». C’est facile derrière votre petit clavier, mais en cas de conflit, partout en France, y compris en Corse, vous constaterez et GM également, qu’au premier pétard qui éclatera les « de souche » courront immédiatement se planquer au fond de la cave…

     

    Abdel MOHAMED

    Répondre
  38. WatsonCorsica

    10/12/2009

    Que restera-t-il de notre époque à l’aube du vingt-troisième siècle ? Peut-être une étonnante analogie avec le siècle précédant la révolution française… Car bientôt une nouvelle révolution marquera l’histoire de France. La révolte du citoyen contre les médias et l’élite intellectuelle. Le désir d’en finir une maladie bien française : l’éternel narcissisme poussé jusqu’à la nausée d’une classe dirigeante.

    Souvenez-vous du siècle de Louis XIV, l’homme qui a ruiné la France avec sa cour, ses fastes d’apparat et ses guerres incessantes. Et comme pour oublier la misère du peuple et des armées, une classe de nantis se pavanait dans une préciosité sans limite. L’homme se déguisant en sapin de Noël, s’entourant du nec plus ultra de la production humaine jusqu’à en vomir dans un délire continu de faste et de lumières. Il fallait paraître, tout pour la vue, magnifier l’ego ! En pleine période baroque, le narcissisme n’était ni dans la pensée, ni dans la posture intellectuelle mais dans l’apparat. Le plaisir ne concernait que les cinq sens. En final, des besoins gigantesques pour une nation qui n’arrivait plus à satisfaire la boulimie d’une élite au pouvoir avec en retour un peuple de plus en plus pauvre et affamé. Ceci se termina par la révolution…

    Aujourd’hui, la démonstration de matérialité ne procure plus d’engouement. Plusieurs générations de marxistes et de républicains ont réussi à imposer l’idée que posséder et se déguiser est un acte vulgaire. Dès lors, comment assouvir les besoins de l’ego ? Car l’ego du Français est un ogre insatiable. Que diantre ! L’ego de l’élite française saura où trouver la matière ! Finis les tissus cousus d’or, les perruques abondantes et les escarpins brillants, l’ego de l’élite se construira un habit de lumière avec milles postures compassionnelles, idées altruistes, généreuses, droit-de-l’hommistes… etc. Être le plus vertueux, le plus juste, le plus proche du peuple, des démunis, des sans abri, des sans papier et se regarder tous les matins dans le miroir, comme Louis XIV, en se disant – non pas ; je suis le plus beau – mais : je suis le plus juste ! Allez, légalisons les sans-papiers, ouvrons nos frontières, le smic à 3000 euros, ouvrons les portes des prisons, vive moi, vive ma générosité, vive ma merveilleuse sensibilité ! Telle se résume la préciosité de notre époque où l’on prend le risque d’être banni des médias si l’on n’adopte pas cette posture.

    Pour satisfaire les besoins de leur ego, l’élite intellectuelle nourrie à la compassion gauchiste n’a pas hésité à sacrifier sur l’autel de l’antiracisme autoproclamé les libertés fondamentales de l’individu gagnées à la sueur de luttes séculaires ; le droit des femmes, des homosexuels, la laïcité, tout ça mis à la poubelle pour ne pas risquer d’être accusé d’islamophobe ou raciste. Ainsi l’ego est sauvé ! Aucun mot d’ordre contre les musulmans car on risquerait de les traiter en bouc émissaire !

    Mais cette quête a un prix. La négation de la réalité. Tout comme du temps de Louis XIV la négation de la misère du peuple a conduit le pays à la ruine et la révolution, la négation de la réalité d’un ego toujours plus avide de compassion est en train de conduire les médias et la nation à l’effondrement final. Et, à l’image de la guerre civile que fut la révolution, cet effondrement prendra le visage d’une réaction d’une violence rare face à l’islam conquérant. Parole de Corse !

    Répondre
  39. un dhimmi

    10/12/2009

    et oui on a perdu. il faut le reconnaitre il faut un vainqueur et un vaincu.BEEHBEEHBEEH! (je broute).

    Répondre
  40. Anonyme

    10/12/2009

    De toutes façons, Sarko ouvrira la porte à la Turquie avant de se barrer.  l’agité qu’il est fait de l’esbrouffe mais les accords sont déjà rédigés.  Les politiciens vendent la France devant le regard amorphe des Français résignés (nourris aux psychotropes), lâches, trouillards ou collabos. 

    L’action des salopards de politiciens n’est pas surprenante, c’est l’inertie totale des Français qu’il l’est.

    Alors debout les Celtes !

    Répondre
  41. Anonyme

    10/12/2009

    *** Le CRIF déplore la votation suisse sur les minarets *** Le président du CRIF, Richard Prasquier a souhaité au président du CFCM, Mohamed Moussaoui, ses meilleurs vœux à l’occasion de l’Aid El Adha. Au nom de la communauté juive de France, Richard Prasquier lui a dit sa forte désapprobation envers les réactions populistes qui avaient conduit, en Suisse, à une votation interdisant la construction des minarets. Il lui a fait part de son inquiétude par rapport à l’instrumentalisation possible d’un tel résultat. Sans commentaires

    Répondre
  42. Un français

    10/12/2009

    Aux armes citoyens !

    Il n’est jamais trop tard pour bien faire, mais il ne faut jamais remettre à demain ce que l’on peu faire le jour même.

    Il est temps de libérer la France du joue islamique.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)