La laïcité est-elle de droite ?

Posté le février 25, 2010, 12:00
7 mins

Que la gauche in­voque la laïcité face aux problèmes dits de l’immigration me semble naturel et dans sa tradition. Après avoir pendant un siècle mangé du curé, elle veut faire croire qu’elle croque au­jourd’hui de l’imam à gogo.

Que la droite modérée lui ait dès l’origine emboîté le pas m’apparaît aussi, mais hélas, dans la logique des choses. Capitulant comme toujours sur ses idées et craignant d’être accusée de xénophobie, de racisme et autres turpitudes, elle a cru habile de s’installer con­fortablement dans cette rhétorique bien-pensante, étrangère à sa propre philosophie. Elle croyait, et croit encore, pouvoir ainsi satisfaire à bon compte toute la frange de son électorat qui, sur le sujet, ne pense guère différemment de celui de la droite nationale.

Or qu’y a-t-elle gagné ? De proche en proche, nous en sommes arrivés à la dénonciation de tous les « prosélytismes » et de tous les « intégrismes », à la mise au ban de toutes les religions, y compris celle, bien inoffensive, qui est encore jusqu’à nouvel ordre celle de la majorité des Français.

Dans la même charrette que Ben Laden et son islam « radical », on a mis Bush et son évangélisme flamboyant, feu Monseigneur Lefebvre et maintenant jusqu’à Benoît XVI. Nous voici revenus au temps du petit père Combes.
On entend dénoncer la présence de crucifix dans tel ou tel lieu public. On voit des écoles accusées de viol des consciences pour avoir installé dans leurs murs, comme chaque année, des sapins de Noël qui n’ont pourtant absolument rien de religieux, bien au contraire. Et les dénonciateurs ne sont plus les militants d’un athéisme issu de quelque loge sectaire, mais des musulmans.
Sur cette pente, on finira par bannir les Vierge à l’Enfant du musée du Louvre, les Requiem des salles subventionnées et les messes solennelles des funérailles nationales !

Le vrai problème, c’est l’exotisme!

Face à ceux qui brandissent l’étendard laïque, ayons le courage de dire que là n’est pas la question. Et comment mieux le faire qu’à propos du voile, ce voile « ostentatoire » par la grâce duquel on a interdit dans les écoles, en même temps que lui, les médailles de baptême et les calottes israélites ?

Le voile ne me choque pas, ai-je pour habitude d’affirmer par provocation,… quand c’est celui d’une carmélite ou d’une petite sœur des pauvres. Je ne souhaite pas que dans le pays de Saint Louis, de Jeanne d’Arc et de Thérèse de Lisieux, on interdise aux jeunes filles de France de « prendre le voile ». Mais pas n’importe lequel, bien sûr !

Ainsi le débat est-il replacé sur le terrain qu’il n’aurait jamais dû quitter : celui des mœurs. Et qu’on ne me ressorte pas la défense de la dignité de la femme comme riposte de remplacement, ce serait encore emprunter à l’arsenal idéologique de la gauche. Ni la sécurité, c’est encore un faux-fuyant. On ne résout un problème qu’en regardant la réalité en face.

Or, même si peu osent l’avouer, la réalité – sauf pour quelques pourfendeurs attardés de soutanes qui croassent peut-être encore au passage d’un curé en cravate porteur d’une croix au revers de sa veste à carreaux –, c’est que ce qui choque une majorité de Français dans les musulmanes voilées, ce n’est pas le voile en lui-même, c’est sa présence durable dans nos rues. Ce n’est pas l’affirmation religieuse, ce n’est pas la foi – respectable – poussée jusqu’à la stricte observance, c’est l’exotisme.
Il n’y a plus ensuite qu’à en tirer les conséquences…

19 réponses à l'article : La laïcité est-elle de droite ?

  1. sas

    19/03/2010

    la laicite est maconnique tout simplement…….et c’est pour cette raison la qu elle ne peut et ne doit s imposer en FRANCE fille aînée de l eglise…..

    catholique et chretiene….cqfd

    C’est donc assurément un machin truc gadget de loge…..qui ne concerne et n interesse pas le profane….un outil d asservissement, de faillite et de ruine.

    point

    sas

    Répondre
  2. Anonyme

    03/03/2010

    rosanov; s’il vous plait, regarder les choses en face, je suis 100% française et musulmane voilée, alors je n’occupe pas ce pays vu que je suis française! Il faudrait que les gens apprennent à se servir d’u dictionaire et sache enfin faire la différence entre religion et nationalité!

    Répondre
  3. tol

    03/03/2010

    @ lefti

    parmi les extrémistes comptez vous ceux qui nous imposent une immigration incontrôlée et l’islam comme unique avenir pour notre vieux pays ?

    Répondre
  4. IOSA

    03/03/2010

    Est ce que la laïcité est de droite ?

    Ben, je ne sais pas et de plus je m’en moque qu’elle de droite ou de gauche quand je lis de telles aneries dont voici un extrait de [email protected]…..

    l’islam ne porte pas atteinte à la liberté des individus.

    Vous n’avez qu’a essayer de changer de religion et on en parle après……

    IOSA

    Répondre
  5. jayjay

    03/03/2010

     

    à lefti

    Il n’y a pas d’islam modéré. L’islam est défini par le contenu du coran. Rien de ce qui est dans le Coran ne peut en  être exclu. Le coran dit que sont maudits "ceux qui distinguent, ceux qui "découpent" Le coran ayant été remis par Allah lui même, rien ne peut en être changé sous peine d’apostasie.

    Alors comment écarter les nombreux versets qui invitent à pourchasser les infidèles. Comment le musulmans qui psalmodie dans les écoles coraniques que les chrétiens et les juifs sont des chiens et des singes, peut-il appliquer le troisième terme de notre devise, la fraternité, à ses compatriotes non musulmans. Le coran n’est pas seulement un livre religieux, c’est aussi un code de lois complet ou tout est prévu. C’est la raison pour laquelle l’islam est tout doucement en train de rogner notre belle laïcité républicaine.

    Question liberté dites moi si en terre d’islam un musulman peut sans risques renoncer à l’islam. Que risque un musulman qui se convertit au christianisme?

    Répondre
  6. Nabil

    03/03/2010

    Les mécréants n’ont qu’à se convertir ou – au minimum – bien se tenir. La domination musulmane est proche et rien ne l’arrêtera. Il est nécessaire de respecter l’Islam, ses prières, son ramadan, son mode de vie qui deviendra bientôt la règle du plus grand nombre.

    Répondre
  7. lefti

    02/03/2010

    l’islam ne porte pas atteinte à la liberté des individus. Il y a eu et il y aura toujours des extrémistes, quelle que soit l’idéologie défendue.  On ne peut pas nier qu’une minorité d’extrémiste nuit à la majorités des musulmans. Ceux qui ont peur de l’immigration musulmane n’ont peut etre pas connaissance de l’histoire récente de la France et de la guerre d’Algérie en particulier. Il y a en France des arabes musulmans pratiquants, des musulmans non pratiquant, des arabes athés, des français convertis à l’islam, des françaises convertis à l’islam qui portent le voile. c’est la France que les français et les immigrés  ont construits et ce n’est pas près de changer, n’en déplaise aux conservateurs extrémistes de tout bord.

    Répondre
  8. Drakkar

    28/02/2010

    A Cambrai, les bétises sont de Ségolène … et de ses suppôts.

    Répondre
  9. SAS

    28/02/2010

    Et les bêtises…..sont elles de ségolènes ou de Cambrais ???

     

    sas

    Répondre
  10. Drakkar

    28/02/2010

    Grâce à dieu, je suis un athée fervent et un laîque convaincu.

    J’ai dépassé depuis longtemps l’idée de bouffer du curé, bien que cete attitude aie été nécessaire à une certaine époque.
    En effet, vivre en Bretagne ou en Normandie dans les années 50 – 60 sans en découdre avec l’église était impossible.

    Un des contributeurs l’a écrit, le problème des religions "pacifiques" est leur connection avec le pouvoir, tous les éléments du  pouvoir.

    C’est innacceptable.
    Aujourd’hui, le pouvoir de nuisance de l’église catholique est quasi nul en France.
    Les catholiques sont nos malheureux alliés face aux hordes musulmannes, il n’est pas possible de les écarter.

    Le vrai problème vient des hiérarchies religieuses comme des hiérarchies politiques : l’une et l’autres s’accordent pour aider l’envahisseur à progresser, elles s’accordent pour défendre la "liberté de culte".

    C’est le mal majeur. C’est au nom de cette tartufferie qu’on nous intoxique.
    Il doit y avoir un frein strict à la  liberté de croyance et de culte. Il n’est pas question de verser dans les délires athées communistes des temps passés, il est question de protéger la liberté des individus, des enfants, des peuples.

    Dans nos pays, quelles que soient leurs passés, la cohabitation des croyants et des non-croyants a pu se faire en cantonnant autant que possible, la religion dans la sphère privée. Ca n’a pas été sans mal.

    La religion musulmanne a pour doctrine d’envahir le monde et de le soumettre.
    A ce titre, elle doit être privée de droit d’action dans tous les pays non-musulmans.
    Il faut clairement déclarer que la partie des droits de l’homme qui est détournée pour lier les mains de ceux qui veulent rester libres, ne peut pas être admise en ce cas.

    Les laudateurs de l’immigration musulmanne doivent être privés d’aides publiques.
    Les politiciens de droite comme de gauche qui se couchent devant le bulldozer musulman doivent être écrasés.
    Les responsables religieux qui préfèrent n’importe quel croyant à tout autre humain doivent être baillonnés.
    Nous sommes en face d’un mal terrible qui va broyer l’humanité si elle se réveille trop tard.

    C’est hitler qui renaît de  ses cendres. Avons-nous tout oublié ?

    Répondre
  11. jayjay

    27/02/2010
    Bravo et merci pour votre article. Tout comme vous, et bien que non-croyant, je ne suis pas gêné par la présence de religieuses voilées. Les églises font partie de notre histoire et de nos paysages, les cloches qui ont longtemps rythmé la vie des ruraux comme des citadins font partie de mon environnement naturel.
     Passée la période de la monarchie absolue où le roi imposait ses croyances à tous, le christianisme a trouvé la place qui lui avait été assignée dès l’origine par le Christ lui-même : «  rendez à César ce qui revient à César et à Dieu ce qui revient à Dieu » Les règles de la laïcité étaient ainsi posées. Il avait ajouté : « Mon royaume n’est pas de ce monde »
    Pour l’islam c’est différent, le prophète donne l’exemple, il cumule les pouvoirs : chef de guerre, chef d’état, chef religieux, juge et  exécuteur à l’occasion. Il est le modèle de la société islamique hégémonique. Rien ne pouvant être modifié dans l’islam dont le livre saint, le coran a été donné par Dieu, l’islam est fondamentalement incompatible avec la laïcité. Ceux qui prétendent le contraire sont des hypocrites, des ignorants ou des menteurs.
    Répondre
  12. Magny

    27/02/2010

    Je comprends ce que vous voulez dire Franç[email protected] : les bouddhistes , les chrétiens , etc , sont relativement moins agressifs que les musulmans , mais je remarque seulement que si on avait calmé aussi fermement les fortes têtes musulmanes qui entendent imposer leurs vues intégristes que les intégristes chrétiens ( par exemple ) , on n’en serait pas là . Car il faut reconnaître que la gauche est très forte pour bouffer du curé , moins pour remettre à sa place un imam : étrange , non ? 

    Pour revenir à la religion je voulais aussi souligner que si une religion telle que celle du Christ ( fondée sur l’amour ne l’oublions pas ) a pu dévier jusqu’à bruler les hérétiques , et à fermer les yeux sur les déviances du pouvoir politique pourvu que ce pouvoir perpétue son influence ( il faut dire que les deux se sont toujours adossé l’un à l’autre ce qui explique sans doute la faiblesse structurelle d’un pouvoir athée ) , il ne faut rien attendre de libérateur de quelque religion que ce soit .

    La spiritualité est l’hygiène de l’esprit , aussi indispensable que celle du corps , mais quand on érige l’hygiène personnel en structure médicale officielle débarquent immanquablement les doctes professeurs qui prétendent vous sauver malgré et contre vous .  

    Répondre
  13. tol

    27/02/2010

    Laîcité sans Christianisme n’est que ruine de la France, et la république est en train d’en faire la brillante démonstration. Il ne peut historiquement de la ïcité que dans une société chrétienne.

    La mystique de la laïcité comme horizon indépassable de la vie en société en France a atteint ses limites. Notre société, notre mentalité sont structurés par les références au christianisme, et l’intrusion d’une religion de domination par la loi divine et de violence commence à inquiéter beaucoup de monde en Europe.

    Répondre
  14. Rosanov

    26/02/2010

    Tout comme l’auteur de cet article, le voile me choque parce qu’il m’apparait surtout comme un symbole d’occupation et un signe fort que l’intégration n’aura pas lieu; intégration qui, selon nos têtes pensantes, devait tellement aller de soi.

    Pour le reste… la religion, les droits de l’Homme, de l’homme ou encore de la femme, je laisse ça à la gauche et aux Jaurès de service. En débattre constitue leur fond de commerce.  Ils n’ont rien d’autre à foutre dans un pays où 10% de la populace commence à crever de faim.

    Répondre
  15. Gérard Pierre

    25/02/2010
    La laïcité est, dans sa formulation officielle, une organisation sociale fondée sur l’indépendance des conceptions religieuses ou partisanes et aboutissant à la séparation des rôles des églises et de l’état.
     
       Dans la réalité les forces antireligieuses ont réussi, sous couvert de cette prétendue laïcité, à imposer un vide absolu correspondant en réalité à l’option de l’athéisme. Or, l’athéisme étant par nature un concept partisan, sinon religieux, la laïcité a donc toujours été un leurre.
     
       La nature ayant, surtout depuis Lavoisier, terriblement horreur du vide, d’autres philosophies se sont depuis engouffrées dans l’espace spirituel, intellectuel et moral libéré. Et c’est paradoxalement au nom de la liberté de penser et de la liberté d’expression que les institutions les laissèrent se développer.
     
       L’embrouillamini qui en résulte prépare, aujourd’hui, le lit du prochain totalitarisme religieux tandis que le siècle des lumières aveuglera encore longtemps les contempteurs de la judéo chrétienté.
     
    Répondre
  16. françois

    25/02/2010

      Mais si, magny, il y a des religions en France qui n’emmerdent personne . Les catholiques, orthodoxes, protestants, bouddhistes, juifs…n’emmerdent personne (attention, je parle des religions, pas d’individus). D’accord, elles n’ont pas, comme vous dites de connexion avec le pouvoir, mais ce n’est pas la seule raison. La preuve, la religion musulmane qui, en France n’a pas de connexion avec le pouvoir ( du moins pas encore) fait quand même chier tout le monde!

    Répondre
  17. sas

    25/02/2010

    et la niaiserie est elle de gauche ?

     

    sas

    nb) ce site commence a me saouler en choisisant vos thèmes a la con, vous contribuez activement a la perturbation mentale chronique actuelle….

    Répondre
  18. Magny

    25/02/2010

    Les religions qui n’emmerdent personne ? Mais elles n’emmerdent personne qu’à la seule condition qu’elles n’aient pas de connection avec le pouvoir , or c’est mal barré car déjà une religion est une structure idéologique qui a une influence forte ( et qui entend en avoir une de plus en plus forte ) sur l’individu et à travers lui sur toute la société .

    Il ne faudrait pas confondre spiritualité et religion camarade …

     

    Répondre
  19. françois

    25/02/2010

      Merci, Monsieur Choisel. Pour ma part, je n’aurais qu’une remarque:

      Je ne vois pas au nom de quoi les religions qui n’emmerdent personne devraient être traitées de la même manière que celle qui fait chier tout le monde!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)