La mosquée de Marseille ne verra peut être jamais le jour

Posté le octobre 20, 2011, 5:00
3 mins

AFP- 19/10:
« Le tribunal administratif de Marseille examine jeudi deux recours contre le permis de construire de la Grande Mosquée de Marseille, dont la pose de la première pierre, en grande pompe en février 2010, n’a toujours pas été suivie du moindre coup de pioche.
Le chantier qui devait démarrer en février à Saint-Louis, sur le site des anciens abattoirs dans le nord de la ville, est bloqué par un imbroglio relatif à la circulation et au stationnement autour de l’édifice, sans compter les divisions au sein de la communauté et l’incertitude concernant le financement.

D’une capacité de 14.500 fidèles, ce « projet pharaonique », mené « en dépit du bon sens » et « sans concertation », menace le cadre de vie local, affirment les auteurs des recours, des habitants et commerçants du quartier.

« Cela fait depuis 2007 qu’on écrit à droite et à gauche pour faire entendre notre voix, en vain », assure Pierre Métras, patron d’une triperie familiale.

Selon lui, une circulation accrue dans les rues va asphyxier l’activité économique locale. Quant au parking de 450 places prévu dans la ZAC voisine, il serait insuffisant.

Lors d’une audience en septembre 2010, le rapporteur public a demandé l’annulation du permis de construire de septembre 2009, arguant d’un défaut d’information. Mais le tribunal, « sous pression » selon les requérants, a renvoyé l’affaire et l’association qui pilote le projet a fait modifier le permis en mai en fournissant des pièces complémentaires. (…)

« Cette mosquée, c’est l’Arlésienne. On a fait le coup de la première pierre après celui de la remise des clefs, maintenant c’est le permis. Honnêtement, les gens n’y croient plus », lance Nassera Benmarnia, directrice de l’Union des familles musulmanes des Bouches du Rhône.

« Tant qu’on sera dans une affaire d’ego et non d’intérêt général, on n’avancera pas », lâche-t-elle.

L’association, qui n’a collecté pour l’instant que 300.000 euros de dons sur un budget de 22 M, reste malgré tout confiante.

« Les relations avec les pays financeurs ont été maintenues et si le permis est validé, la machine se remettra en route. Tout le reste n’est que littérature marseillaise », balaie Fatima Orsatelli, trésorière adjointe et élue PS à la Région.LIre la dépêche intégrale.

(source islamisation.fr)

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)