«La représentation de l’islam n’a jamais été positive en France»

«La représentation de l’islam n’a jamais été positive en France»

Les musulmans sont-ils une menace pour l’identité nationale française ? Leur religion est-elle un frein à leur intégration ? Franck Fregosi, universitaire, chercheur au CNRS, auteur de «Penser l’islam dans la laïcité», nous livre son analyse.

Mis à part des groupes extrémistes marginaux, les musulmans, quel que soit leur niveau de pratique, s’adaptent à leur environnement.

Nous sommes dans une logique où l’islam est perçu de manière négative dans sa globalité. Ce n’est pas nouveau, la représentation de l’islam n’a jamais été positive en France, même s’il y a eu une accélération ces derniers temps.

Pour quelle raison ?

Il y a eu un certain nombre de faits divers, notamment sur la scène internationale, et la volonté d’inscrire à l’agenda politique le débat sur le voile intégral ou sur l’identité nationale qui ont pu constituer un défouloir. Le débat sur l’identité nationale a d’ailleurs ouvert un certain nombre de verrous et les gens s’y sont engouffrés afin d’exprimer leurs réticences à l’égard de l’islam.

Nous sommes dans une situation de fragilisation, notamment sur le plan économique, et souvent dans ce cas nous avons tendance à trouver des palliatifs, des fuites, pour ne pas regarder la réalité en face. On transfère à la réalité de l’islam un certain nombre de problèmes qui sont réels, comme la délinquance et la violence, mais le problème est avant tout social. Un autre élément me paraît révélateur. Il y a cette focalisation sur le paramètre islam qui était auparavant assez courante dans les milieux d’extrême droite, mais aujourd’hui ce phénomène s’est élargi. Les assises contre l’islamisation de la France l’ont démontré : on y a vu des gens de gauche et d’extrême gauche, plutôt laïques, rejoindre l’extrême droite sur ce terrain.

L’islam est-il une menace pour la laïcité ?

Je ne le pense pas. Toute religion a du mal à admettre le principe de laïcité. Ce n’est pas de gaieté de coeur que l’Église a accepté la loi de 1905, c’est parce que le législateur la lui a imposée. (…)

(via )

Partager cette publication

(6) Commentaires

  • TWITCHIN Répondre

    Il est vrai que la loi a imposé la laicité
    au Catholicisme .
    Qu’attend le législateur pour faire la meme
    chose à l’Islam ??

    Dominique TWITCHIN

    11/01/2011 à 18 h 13 min
  • Pluto 69 Répondre

    Quand le législateur imposera-t-il l’abrogation de la charia en France?

    10/01/2011 à 23 h 47 min
  • METRAL Répondre

    Et alors, si on a dû l’imposer aux catholiques, est-ce une raison pour ne pas l’imposer aux musulmans?

    10/01/2011 à 19 h 38 min
  • Xavier Répondre

    Les musulmans sont-ils une menace pour l’identité nationale française ? OUI !
    Leur religion est-elle un frein à leur intégration ? OUI !
    Ils veulent « niquer » la France, alors ils dégagent et restent chez eux !

    10/01/2011 à 16 h 04 min
  • toirach Répondre

    je ne suis pas d’accord avec Mr Frégosi,l’islam ne reconnait pas la laïcité

    10/01/2011 à 11 h 41 min
  • STERIBUS Répondre

    Encore un fonctionnaire bien payé avec l’argent du contribuable, qui se permet des jugements idiot sans même avoir pris la peine d’étudier le fond de l’islam.
    Religion de paix, d’amour et de tolérance on dit nos deux premiers idiots qui nous gouvernent. Alors, bien sûr, tous les bons toutous suivent en léchant le cul !!!

    10/01/2011 à 9 h 23 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: