La violence fait partie de l'ADN de l'islam

Posté le septembre 28, 2010, 6:10
2 mins

Les tenants du politiquement correct, les responsables de la politique d’apaisement (les héritiers de ceux de Munich), les membres du CFCM et les islamistes eux-mêmes peuvent bien continuer à répéter leurs discours sur l’islam, religion d’amour et de tolérance, les faits les démentiront tous les jours.

La raison en est fort simple : la violence fait partie de l’ADN de l’islam. Parce qu’elle est présente et revendiquée dans le Coran, parce que Mohammed a fait dès le début de l’islam un instrument de conquête, la violence ne peut être séparée de l’islam. L’islam est une doctirine de domination, avec des sous-citoyen, avec des femmes soumises aux hommes, avec des infidèles qu’il faut anéantir.

Les périodes de violences ne sont pas une utilisation de l’islam à des fins politiques (comme cela a pu être le cas dans l’histoire du chrisitianisme) mais bien l’expression naturelle de l’islam en lui-même.  L’islam est une politique, cette politique est agressive et totalitaire. Il n’y pas de place pour islam apaisé. Même dans les pays comme l’Iran où l’islam s’est débarassé des autres civilisations et religions, la violence est forte parce que l’islam ne connaît pas de loi naturelle respectueuse d ela vie des autres. Seule compte la communauté islamique, avec une obsession de « pureté » qui confine au délire. La seule solution pour l’Occident, c’est d’arrêter l’immigration d’origine musulmane et de faire comprendre qu’aucun écart envers la loi des pays qui les accueillent ne sera tolérée. Vaste programme !

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)