La propagande d'Erdogan

Posté le avril 05, 2010, 12:00
45 secs


Recep  Erdogan, premier ministre turc, est arrivé au pouvoir en dirigeant un parti islamiste
radical. Sa femme porte le voile islamique.

C’est le même qui invite Nicolas Sarkozy à venir voir « la Turquie d’aujourd’hui ». Le problème c’est qu’en
dehors de quelques quartiers d’Istanbul, qui jouent le rôle de « villages potemkime » aux yeux des visiteurs occidentaux, la Turquie ne connaît depuis 20 ans d’autres développement que celui de
l’islamisme !


Mais le premier ministre turc n’en a cure qui développe ainsi ses sophismes :

« Non seulement une Turquie dans l’UE ne sera pas une charge pour l’Europe, mais elle contribuera à la
soulager. »
( ! )


Quant à la nature de son parti politique, il n’hésite pas :

Nous sommes des démocrates conservateurs. C’est ainsi que nous avons défini l’identité de notre
parti et que nous nous adressons à notre peuple. Pourquoi l’Occident ne nous qualifie-t-il jamais de cette façon et préfère-t-il utiliser ses propres termes ?


C’est une question en effet… Mais cet ancien activiste, dont le parti n’a réussi que de  justesse, par des
moyens qui resteront sans doute longtemps inconnus, à ne pas être interdit à cause des menaces qu’il représente pour la constitution turque et sa fragile laïcité, doit bien connaître la réponse
!