Le Hezbollah s'en prend aux soldats Français (Liban)

Posté le juillet 05, 2010, 4:06
4 mins

Lu ici :

« La tension monte au sud-Liban, entre le Hezbollah et les casques bleus de la Finul. De nombreux incidents sont signalés depuis le début de la semaine, mais ce matin [3 juillet] une manifestation de la population chiite, proche du Hezbollah a failli très mal tourner. Un convoi militaire français composé d’un VAB et d’un PVP, au total une diizaine d’hommes du 121ème régiment du Train (Montlhéry), a été violemment pris à partie dans le village de Toulinne. Il semblerait que ce convoi se soit légèrement trompé dans son itinéraire. La population a caillassé les véhicules, qui ont été cernés par la foule. Le servant de la mitrailleuse de 12,7 mm en tourelle a été légèrement blessé à l’arcade sourcilière. La mitrailleuse de bord et un fusil d’assaut FAMAS ont été saisis par la foule, mais les militaires français ont pu les récupérer après l’intervention des forces armées libanaises. Le quotidien francophone de Beyrouth L’Orient-Le Jour affirme que les soldats français ont été « brièvement désarmés« . Preuve de la tension croissante, un dirigeant du Hezbollah – qui tient complètement la région – a affirmé, voici quelques jours que « la Finul devait faire attention à ce qu’elle fait« … 1450 militaires français sont toujours présents au sud du Liban. »

Dans Présent de vendredi 2 juillet, on pouvait lire :

« Comme toutes les armées du monde la Finul organise régulièrement des manœuvres sur le terrain. Et comme toutes les armées du monde leur donne un nom. Les dernières s’appelaient tout bonnement : « La protection des habitants sur le territoire israélien en cas de tir de roquettes en provenance du Liban ». C’est là en gros la substance du thème. Erreur de casting. Les manœuvres se passant au Liban, il était quand même mal venu de s’y entrainer à protéger des Israéliens. […] Il est exact que la Finul a fait cette erreur de scenario pour ses manœuvres. Par ailleurs les villages choisis sont au cœur d’un quadrilatère réputé pour être non seulement un bastion du Hezbollah – comme tout le Liban sud – mais aussi là où l’arsenal du parti se serait singulièrement renforcé ces dernières semaines. La Finul aurait donc prétexté un exercice militaire pour tenter de voir de plus près ce qu’il en était. Elle en a été pour ses frais. Le Hezbollah – par ce « mouvement spontané de la population » – lui a clairement signifié qu’ici il était chez lui. Et ce qui vaut pour la Finul vaut aussi pour l’armée libanaise. Certains veulent y voir un message clair et net de l’Iran, un message destiné à la communauté internationale lui signifiant la résolution des ayatollahs de s’opposer et de se battre contre les nouvelles sanctions internationales. » via ici

2 réponses à l'article : Le Hezbollah s'en prend aux soldats Français (Liban)

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)