Le maire de Séméac suspend le porc dans les plats de la cantine

Posté le mai 25, 2011, 5:00
2 mins

semeac.jpg

Après les steack de soja des cantines de Grenoble, un autre exemple de soumission aux exigences des musulmans

Lu dans la Semaine des Pyrénnées du 24 mai :

Geneviève Isson, maire de Séméac : “Nous avons envisagé de proposer deux plats différents en laissant le choix. On n’a pas la possibilité matérielle de le faire pour l’instant. Nous avons aussi étudié la possibilité d’organiser deux services mais cela impliquerait que certains enfants ne mangent pas avant 13 h ce qui est problématique pour ceux qui sont à l’école depuis 7h30. On a finalement décidé de maintenir le porc dans les entrées et de le supprimer en plat principal. Ce n’est pas une décision d’ordre idéologique, pas du tout. (…)

Richard Sagarra, parent élu PEEP se dit choqué : « Nous avons découvert ce problème récemment. Nous avons été alertés par des parents sur ce problème. Nous regrettons qu’une telle décision ait été prise sans concertation. Cela nous chagrine. Des parents nous ont dit qu’ils avaient été “choqués”. Parce qu’il y a 6 enfants musulmans, 80 enfants ne mangent plus de porc. Nous comprenons que ces enfants ne veuillent pas manger de porc car chacun doit pouvoir suivre ses convictions. Imposer cela à tous les enfants n’est pas normal. Nous craignons en plus que cela débouche sur une augmentation du prix de la cantine car les autres viandes sont plus chères. Ce n’est pas une bonne décision. C’est incompréhensible. Ce qui est encore plus incompréhensible, c’est qu’on oblige les enfants qui ont des problèmes d’allergies à apporter leur repas. Eux, ils doivent se débrouiller. Il y a deux mois, Mme le maire nous a réunis pour le problème d’une surpression de poste. Elle aurait pu évoquer cette question” lire l’article intégral

(source islamisation.fr)

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)