Le Québec demande l'interdiction de séjour de conférenciers islamistes

Posté le octobre 20, 2011, 4:00
4 mins

6a01156fb0b420970c0153925f13c2970b-pi

Bravo au Québec qui bloque l’accès de son territoire à des « savants » musulmans enseignant une charia criminogène. La France distribue elle sur demande des visas de séjour aux Hani Ramadan, Tareq Al-Suwaidan et autres Safwate Higazi venant donner des conférences pour les mosquées de l’UOIF.

Suite à un excellent travail d’information de nos confrères de Poste de Veille et Point de Bascule, l’Assemblée nationale a adopté une motion pour exiger que le gouvernement Harper «refuse l’entrée au Canada d’Abdur Raheem Green et d’Hamza Tzortzis, considérant leurs propos homophobes et leurs discours banalisant la violence envers les femmes». Ces deux membres du Islamic Education and Research Academy (IERA), en Angleterre, doivent venir donner une conférence à Montréal.

Il s’agit toutefois d’une motion qui a été adoucie par le gouvernement libéral. La motion originale résulte d’une initiative de l’ADQ. «Je suis en furie», a lancé la leader parlementaire de l’ADQ, Sylvie Roy.

L’ADQ devait déjà présenter aujourd’hui une motion sur un autre sujet. Pour en présenter une deuxième, elle avait besoin du consentement des autres partis. Le PQ et Québec solidaire ont accepté. Les trois partis ont convenu d’un libellé (voir plus bas) qui rappelait que ces deux islamistes «font la promotion de la criminalisation de l’homosexualité et de la violence faite aux femmes».

Cette formulation était importante, explique Mme Roy. «Ce qu’on veut, c’est demander au fédéral de les empêcher de venir au Québec. On ne peut pas interdire à quelqu’un de venir au pays parce qu’il a déjà dit une fois quelque chose d’homophobe. Eux, ils font activement la promotion de l’homophobie et de la violence aux femmes. C’est important de le dire, ça donne une bonne raison de les bloquer.»

Le PQ et Québec solidaire l’ont appuyée. Il n’y avait personne de l’ADQ en chambre lors du vote. Mme Roy était en interview radio. Elle estime que le leader parlementaire adjoint du gouvernement Charest, Henri-François Gautrin, a profité de son absence pour procéder au vote.

Le PQ dit avoir donné son appui à la motion modifiée à cause de «l’urgence» de la situation. Les conférenciers pourraient atterrir demain à Montréal, et une telle motion était mieux que rien, explique-t-on. Lire la suite « Québec demande l’interdiction des conférenciers de l’iREA » »

Rappel des faits : La conférence est organisée par iREA Canada, une nouvelle division du groupe britannique iREA (Islamic Education and Research Academy) dont l’un des dirigeants est Abdur Raheem Green, qui prendra la parole à Montréal. Dans cette vidéo, Green explique comment le mari doit battre sa femme rebelle. Mais ce n’est pas le seul type de violence promue par Green. Il justifie aussi l’amputation des voleurs, la lapidation des adultères et la mise à mort des gays – des traitements considérés en droit international comme des châtiments cruels, inhumains et dégradants. Voici une citation tirée de son blogue dans un billet intitulé (traduction): Des peines islamiques épouvantables et cruelles ou des directives sages et justes d’Allah ?

(source islamisation.fr)

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)