Le quick halal passe mal…

Le quick halal passe mal…

Il ne voulait pas lancer le débat en plein ramadan. Mais maintenant que la période de jeûne est achevée, Jean-François Dardenne, maire PS de Nogent-sur-Oise, a décidé de monter au créneau. Dans un courrier envoyé hier au directeur général de Financière Quick SAS, il s’est ému que la viande vendue au Quick, situé entre Creil et sa commune, soit exclusivement halal depuis le 1er septembre.

Dans sa lettre, il rapporte « l’intense émotion » qu’a entraînée la « vente exclusive d’une gamme de produits à base de viande halal » au sein de la population. « J’ai été interpellé par de nombreux Nogentais, confirme-t-il. Ils ne comprenaient pas qu’on puisse réserver un lieu de consommation à une partie de la population. » Jean-Claude Villemain, maire PS de Creil, assure lui aussi avoir entendu quelques remarques fuser sur le marché du samedi matin. « Les gens sont un peu offusqués. Ils sont d’accord pour qu’il y ait une offre halal au Quick, mais pas pour qu’il n’y ait que cela. »

Du côté de Quick, on rétorque que « seules les viandes de bœuf et de volaille sont halal ». Comme l’assurait le responsable du Quick de Creil-Nogent, le 1er septembre, « la démarche de Quick est purement commerciale ». Il précisait aussi que la commune d’implantation est choisie selon trois critères : « L’augmentation des ventes de hamburgers au poisson, la baisse des ventes de ceux au bacon et la variation de fréquentation avant et après le ramadan. »
Encore une chose que Jean-François Dardenne reproche à la chaîne de fast-foods : « Ils décident seuls de l’organisation du territoire, sans consulter les élus. Mais on pourrait tout de même se demander pourquoi Creil-Nogent et pas Saint-Maximin? »

Le Parisien via

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: