Le terrorisme islamiste absent de la présidentielle

Le terrorisme islamiste absent de la présidentielle

Au Maghreb, le terrorisme islamiste est en plein essor. Le 11 avril, le Palais du gouvernement, au cœur d’Alger, et un commissariat de police sur la route de l’aéroport, furent la cible de trois voitures piégées conduites par des kamikazes : 33 morts, plus de 200 blessés. Depuis novembre, en Algérie, les actions terroristes sont en recrudescence.

En février, six attentats conjointement exécutés en Kabylie ont fait six morts. Le 5 mars, quatre coopérants russes ont été abattus. Le 6 avril, neufs militaires sont morts dans une embuscade à l’ouest d’Alger. Le spectre des années 90 ressurgit, mettant en échec la « Concorde nationale » du président Bouteflika, qui a fait sortir de prison des milliers d’activistes.

Le 14 avril, deux frères marocains se sont fait exploser dans le centre de Casablanca. Dans cette capitale économique, le 10 avril, trois terroristes poursuivis par la police avaient actionné leurs ceintures d’explosifs, un quatrième avait été abattu avant d’en faire autant. Les forces de l’ordre ont arrêté le chef du groupe responsable de l’explosion du 11 mars déclenchée par un kamikaze dans un cybercafé de Casa, et de celles du 10 avril dans la même ville.

La Tunisie aussi est touchée : les 23 décembre et 3 janvier, les forces de sécurité avaient accroché un groupe surentraîné et surarmé (fusils-mitrailleurs, lances roquettes RPG).

Tous ces réseaux maghrébins sont « franchisés » Al-Qaida. En Algérie, le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) avait annoncé, en janvier, qu’il devenait « Al-Qaida pour le Maghreb islamique » (AQMI) : le terrorisme se fédère, pour plus d’efficacité. Présente dans presque tout le Moyen-Orient arabe, Al-Qaida est désormais implantée au Maghreb. Et dans l’Afrique sub-saharienne…

Ces attentats visent à éloigner les touristes, les entreprises et les capitaux étrangers, pour provoquer un effondrement économique fatal aux régimes en place.

Si la rive Sud de la Méditerranée tombait entre les mains des djihadistes, ce serait grave pour toute l’Europe. Les candidats à la présidentielle n’engagent pas ce débat – qui devrait être l’un des principaux de la campagne – pour ne pas heurter l’électorat français musulman, ni pousser les « jeunes » à l’émeute.

Évoquer le terrorisme islamiste, c’est faire son jeu, dira-t-on : il a besoin de publicité. Mais l’ignorer, à la veille d’élections majeures, est pire : cela ne prépare pas les Français aux décisions qui seront nécessaires, à un stade ultérieur des évènements…

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

Partager cette publication

Comments (5)

  • Anonyme Répondre 24/04/2007 à 1 h 13 min
  • MINUX75 Répondre

    Bonjour Le vrai danger pour la france, c’est le socialisme, plus il y aura d’attentas islamistes en france, plus les vieux voteront à droite, idem pour les émeutes en banlieue. Dans ces conditions, émeutes et attentas constituent plutôt un atout pour notre pays, dommage que BEN LADDEN ne soit pas au courant sinon il cesserait troute activité séance tenante. à bientôt

    23/04/2007 à 13 h 32 min
  • dave Répondre

    Je suis bien content de voir le chaos des explosions kamikazes en Irak.

    Ces mecs qui applaudissaient quand des innocents se faisaient déchiqueter dans les bus israeliens, sous les subventions de Saddam ne font que gouter au terrorisme et ses méthodes qu’ils ont approuvé jadis.

    On a bien raison de dire que celui qui agite le feu périra par le feu. Juste récompense !

    Dommage que des GI’s fassent partie de temps en temps des victimes….

    19/04/2007 à 11 h 12 min
  • Anonyme Répondre

    Les Algériens se sont félicités d’avoir construit une mosquée par jour depuis leur indépendance au siècle dernier . Mais ils ont fait l’erreur de ne pas s’intéresser dedans , ce qui a permis aux fanatiques d’enrôler des gens ( il faut estimer à 1% le nombre de musulmans prêts à se faire exploser ).

    L’Islam fanatique n’est pas un danger pour le reste du monde ( à moins qu’ils arrivent à se procurer des bombes atomiques ) , L’Islam fanatique est un danger pour le Monde arabe . L’Islam n’est pas un danger

    18/04/2007 à 18 h 15 min
  • D.B.P. Répondre

    sur d autres sites vous pouvez consulter l analyse des votes en belgique ( anvers ) et en allemagne
    En allemagne merkel ne fut élue de justesse que grace a la forte mobilisation de " la droite "
    a votre avis pour qui votent les allemands " de papier " ?
    les belges de " papier " ?
    voila pourquoi ,comme vous le laissez sous entendre les " 2 principaux " candidats   jouent discret  Et, comme a dit  Wiston : nous aurons le déshonneur et le terrorisme

    pathétique sur "daily motion "la visite en banlieue ;a meaux  , en zone occupée de  N Sarkozy

    18/04/2007 à 14 h 46 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: