Le voile n’est pas le problème !

Posté le février 07, 2004, 12:00
7 mins

( NOUVEAUTE Commander en avant premiere le prochain livre de Guy Milliére : Qui a peur de l’islam ? Le XXIe siècle sera-t-il musulman ? ) SORTIE LE 4 MARS 2004

Le débat actuel sur la laïcité en France me consterne. On parle de voile, ostensible ou ostentatoire. On parle des kippas juives dont il n’avait jamais été question parce qu’elles n’ont jamais posé problème, on parle du turban des hindouistes et des sikhs, et on propose comme alternative (on est moderne !) le turban en plastique transparent. On parle même de barbe : je veillerai à la longueur et je prendrai moi-même les mesures, aurait dit Luc Ferry paraphrasant l’inénarrable phrase d’Yvette Roudy sur l’égalité des sexes.

Pour mieux démissionner et esquiver, on limite le débat à l’enceinte de l’école, « lieu sacré de la République ». Une fois hors de l’école, tout est différent : l’islam est une religion de paix et de tolérance, bien sûr. C’est, comme l’a rappelé Jacques Chirac, l’une des racines et des fondements des civilisations européennes. « C’est, a dit Bernard Stasi, une foi respectable qui doit avoir toute sa place dans la société française ». Seuls quelques « extrémistes » qui déforment le visage de l’islam créent des perturbations, et cela parce que nous n’avons pas traité les vraies causes du problème : l’exclusion sociale et le racisme qui mènent nombre d’Arabes à un repli forcé vers leur communauté. Luttons contre « l’exclusion sociale et le racisme », plaidons pour la « tolérance », et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes. Il y aura un islam à la française, très différent, bien sûr, de celui qu’on rencontre en Afrique du Nord ou au Proche-Orient.

De qui se moque-t-on ? Les problèmes de viols collectifs, d’intimidation des jeunes filles et d’agressions de celles qui ne respectent pas la loi des grands frères seraient des problèmes sociaux qui n’ont rien à voir avec l’islam ? Ce serait un hasard si les grands frères en question sont tous musulmans ? Il ne faudrait pas le dire de peur de paraître « islamophobe » ? Il faudrait nier que les agressions antisémites se sont multipliées en France ces dernières années, et que leurs auteurs ont été presque toujours des « jeunes » musulmans ? Il faudrait croire que la prolifération du voile est celle d’un simple morceau de tissu rendant ostensible (ou ostentatoire ?) l’appartenance à une religion ? Et faire croire que c’est la même chose qu’une kippa, qu’une croix ou qu’un turban ? Il faudrait croire que va magiquement se constituer un islam de France qui n’aura rien à voir avec le reste de l’islam ?

La situation dramatique dans laquelle nous sommes, impliquerait que nous osions regarder droit devant nous et dire : partout où il existe, l’islam est traversé par un retour à l’interprétation littérale des textes et par le prosélytisme qui en découle. Il redevient l’« islam militant » et se dote de soldats en uniforme, et le voile est l’uniforme des femmes de l’« islam militant ». Le retour au sens littéral des textes est logique dès lors qu’en terre d’islam, leur interprétation (itjihad) est interdite depuis huit siècles, ce qui fait de l’islam un dogme féodal incapable de comprendre le monde moderne et de s’y intégrer. Nulle part ou presque en terre d’islam, il n’y a de démocratie ni de développement, ni d’égalité de droit entre les hommes et les femmes, entre les musulmans et les non musulmans. Dans l’islam tel qu’il est, l’expression « islam de France » a autant de sens qu’en avait l’expression communisme français à l’époque de l’internationale communiste : les fidèles sont membres de la umma transnationale. Les musulmans de France ne peuvent que se sentir concernés par ce qui se passe ailleurs en terre d’islam, et tant que l’islam militant et l’antisémitisme se propageront en terre d’islam, nous en aurons les retombées chez nous.

Les solutions, en pareil contexte, peuvent être autoritaires, façon Ataturk : jusqu’à aujourd’hui, les imams turcs sont soumis à une surveillance et à une censure impitoyables. Ou façon Ben Ali en Tunisie. On peut espérer que les assouplissements tentés par les rois de Jordanie et du Maroc porteront leurs fruits, ou que la recomposition du Proche-Orient entreprise par l’administration Bush sera féconde. On peut, en attendant, lancer le débat afin d’inciter à la modernisation de l‘islam. Sans tabou ni timidité. En n’hésitant pas à appuyer où cela fait mal. On peut expliquer aux musulmans ce qui fonde la méfiance des occidentaux, et leur dire que c’est leur intérêt de faire le ménage dans leurs rangs et dans leur tête s’ils veulent que la méfiance s’évanouisse.

On ne peut tout à la fois fermer les yeux, avoir une « politique arabe » d’apaisement anti-américaine et anti-israélienne, tenir un discours politiquement correct disant « tout le monde est beau, tout le monde est gentil » et vouloir en même temps légiférer sur le voile à l’école sans glisser vers le ridicule, l’incohérence, l’arbitraire et une fausse fermeté complètement stérile et contre-productive

32 réponses à l'article : Le voile n’est pas le problème !

  1. Lou

    02/06/2005

    Alors là je vais m’adresser directement à monsieur Millière. Je sais que ce commentaire sera lu par les équipes de l’hebdomadaire avant d’être posté et qu’il ne le sera surement pas d’ailleurs. Même si il parait que vous laissez les gens s’exprimer librement… J’ai lu plusieurs des articles de ce cher guy millière. J’ai étudié les religions dans leur profondeur monsieur et je peux vous dire que vu les propos que vous tenez vous ne les avez surement pas aussi bien étudiez que moi ! Je pense que vous ne savez pas faire la différence entre des musulmans purs qui suivent l’enseignement de l’Islam à la lettre et ceux qui se disent musulmans et qui sont seulement des arabes de nationalité et qui donnent de par leurs actes une mauvaises images de leur propre religion. Ce n’est pas des religions, quelles qu’elles soient, qui doivent être associées à de la violence ou de l’injustice, mais ce sont les hommes, ceux qui comme vous ne sont pas assez renseigné sur les choses qui nous entourent, qui les prône ! Qui êtes vous pour dénigrer des civilisations entières ? Heureusement que nos enfants n’ont pas l’occasion de vous écoutez parler car vous ne serez bon qu’ à soulever des révoltes et c’est à cause de gens comme vous, comme Le Pen et bien d’autres, qu’il y a dans nos pays de moins en moins de tolérance… Il ne faut pas cautionner les actes des terroristes qui pronent l’Islam, eux n’ont rien compris non plus. Les tournantes dans les cités et la délinquance n’ont rien avoir avec la religion mais plutôt avec la société. Vous, vous êtes enfermés dans un bureau et vous vous permettez de faire des grands discours, mais descendez dans la rue, dans les cités…ici il n’est pas questions d’Islam, les jeunes n’en parlent pas du tout avant de s’adonner à leurs actes honteux ! Vous ne savez pas de quoi vous parlez, vous êtes sur le même pied d’égalité que les politiciens que vous dénigrer dans vos articles… Nous partons droit à la dérive et vous ne faites qu’hatiser la haine ! Vous avez penser dans quel environnement vont grandir nos enfants à cause de paroles similaires aux votres ? ? ? REFLECHISSEZ-Y ! ! !

    Répondre
  2. Ryan

    14/02/2004

    Juste un petit bémol quant à la proposition de certains de supprimer le regroupement familial. Certes des abus ont été constatés (ces derniers seront ou devraient être sévèrement punis depuis l’entrée en vigueur de la loi Sarkozy sur l’immigration) mais la supprimer totalement peut être un danger. En effet, de nombreuses entreprises françaises font appel, pour des missions qui durent généralement entre 2 et 4 ans, à des ressortissants étrangers, cadres supérieurs, afin qu’ils apportent leur savoir faire. Or ces derniers, et on les comprend, viennent toujours accompagnés de leur épouse et enfants. Leur refuser ce droit ne va pas aider l’attractivité de la France. Il y a fort à parier qu’ils préfèreront rester chez eux en famille que dans un pays étranger seuls! Dans cette situation, nous ne garderions que l’immigration illégale, nettement moins qualifiée et qui, contrairement aux idées reçues, n’apporte pas grand chose de positif à notre pays. Pour Gertrude, avez-vous vu Envoyé Spécial sur la situation à Trappes ? Si c’est l’idée du multiculturelle que vous défendez, nous avons du souci à nous faire! Enfin, certains se plaignent d’idées extrémistes sur les forums. J’en vois peu (ms à part les dérapages anti-sioniste de Monsieur JLW en ce moment 😉 ), notamment par rapport à d’autres ou le simple de se revendiquer musulman ou arabe déclenche un chapelet d’injures plus immondes les une que les autres. Ce qui se plaignent doivent tomber dans le travers : toute crtique de l’Islam est du racisme, ou de l’islamophobie. C’est vrai que de nombreux messages (dont les miens) critiquent l’Islam, à juste titre, car des dérives inquiétantes sont constatées et je ne vois pas au nom de quoi il ne faudrait pas réagir!

    Répondre
  3. Alphil

    13/02/2004

    Chacun ici dans cette France et dans cet occident en ce début de siécle, se sent menacé par la différence, qu’elle soit d’origine religieuse,éthnique ou idéologique. L’autre est devenu suspect et dangereux dans le quotidien. La Nation n’est plus une valeur reconnue mais villipandée et mise au pilori. le Mondialisme ne vise qu’à nous asservir en consommateurs décervelés. Le Tiers-Monde épuisé de misére et d’économie corrompue est condanné à chercher par millions la survie sur nos terres. Le vieil occident se radicalisera fondamentalement dans le Néo-Nationalisme ou le religieux ou disparaitra, empétré de libéralisme décadant.

    Répondre
  4. mustapha

    13/02/2004

    Mustapha n’a pas à franciser son prénom car ce prénom n’a pas d’équivalent en Français. Tout comme aucun français n’est tenu du fait de s’installer dans un pays arabe d’arabiser son prénom. Aussi logique que ça.

    Répondre
  5. Martel

    13/02/2004

    Je voudrais remercier le site des « 4 vérités » car c’est le seul endroit où je peux librement m’exprimer. La liberté d’opinion étant toute relative en France, je suis systématiquement censuré ailleurs, peut-être parceque je ne suis pas musulman, mais patriote.

    Répondre
  6. yann

    12/02/2004

    Il faudra un jour avoir l’ honnêteté de reconnaître que l’ immigration massive est une belle problématique. Elle l’ est d’ autant plus qu’ elle ne concerne pas seulement la France mais tous les pays d’ Europe à fort potentiel social. C’ est une réalité. D’ ailleurs les immigrés eux-mêmes ne s’ en cache pas. Comme il ne cache pas leur xénophobie, leur sexisme, leur peu de valeur républicaine, leur non-respect des lois, leur repli communautaire, etc… Je le sais parceque je l’ ai vécu de l’ intérieur. Une grande partie de la communauté arabe n’ a rien compris à la France puisqu’ elle ne se sent pas concernée par la patrie. C’ est une façon de vivre qui ne s ‘accommodera jamais avec la souche française, car elle est empétrée dans son dogme arabo-musulman. Pour ceux qui pensent encore au rétablissement des valeurs républicaines en France ( et pour l’ ensemble des français ), ceux-là n ‘ont jamais mis les pieds dans une communauté étrangère ou sont tout simplement dans l’ attente du grand soir. Dans les deux cas, ils admettront un jour qu’ ils se sont trompés. Et ce jour, plus rien ne sera comme avant.

    Répondre
  7. Richelieu

    12/02/2004

    Je me contenterai de remarquer que si Mr. MUSTAPHA prétend être si Français, pourquoi donc n’a-t-il pas un PRENOM FRANCAIS? Je vois là le signe premier d’inassimilabilité foncière des Maghrébins: vous remarquerez que, contrairement à la plupart des autres étrangers, aucun Arabe n’a un prénom Français! Aucun Arabe n’aime assez la France pour adopter un prénom Français! Aucun Arabe n’aime assez la France pour franciser son nom! Au nom de quoi, je vous le demande!

    Répondre
  8. lico

    12/02/2004

    ma pauvre gertrude, pouriez vous m’expliquer, vous qui prônez le multiculturalisme, pourquoi nous avons commis l’erreur imbécile de foutre les allemands dehors en 40 ??? ils étaient pourtant les dignes représentants d’une grande culture..de plus eux au moins ils étaient catholiques, bien élevés et venaient pas dans le but de nous détruire malgré que nous leurs avions déclaré la guerre (je dois toujours le rappeler)

    Répondre
  9. hussein dey

    12/02/2004

    bien répondu dolph + alain, j’ai rien a rajouter a propos de Mme Gertrude…(rires) en ce qui concerne Mustapha, il ne faut pas prendre vos désirs pour une réalité, et ce n’est pas parce que votre pseudo ou votre vrai prenom est mustapha que nous devons penser comme vous et gertrude. ( suffit la provoc gratuite ) moi c’est hussein dey de parents français et d’ailleurs…, ayant aussi servi les interets de ce pays de part le monde pendant les guerres que vous savez et heureux de voir que ce pays désormais commence a se reveiller et fier de ne pas penser comme vous…( il est grandement temps !!!) un voile epais et opaque est sur vos idées et vos yeux, pas sur les miens. bien a vous, et vive la France sans vos idées !

    Répondre
  10. domi

    12/02/2004

    Bravo la France islamique.. C’est que ne devenons à la vitesse grand V

    Répondre
  11. alain D

    12/02/2004

    à la hautement cultivée gertrude, votre lapsus vous a trahit…vous savez bien au fond que si rien n’est fait la France loin de devenir multiculturelle sera musulmane… vous qui semblez si instruite, pouvez vous me dire ce qui fait de la France de 2003 l’exeption culturelle mondiale? merci d’avance et bon courage!

    Répondre
  12. dolph

    11/02/2004

    getrude, jai failli verser une larme tant votre ode est belle. j’espere que vous aussi gouterez aux joies du multiculturalisme et de la pluralité ethnique de ces gens qui vivent a trappes, au val fourré, etc etc. votre discours ne tient qu’a partir de certaines conditions, mais il renie la realité dont vous etes forcement isolée pour tenir de telles aneries dangereuses. donc il ne vaut rien, a part pour vous peut etre et vos semblables.Seul souci, il exclu la vie et la realite des millions de francais de souche qui goutent aux joies de l’invasion et qui eux ont des avis bien plus objectifs que vous. encore une fois vivement que la realité vous mette une grande et belle claque dans la tronche, idiote utile.

    Répondre
  13. Richelieu

    11/02/2004

    Gertrude parle de France MULTICULTURELLE. Je trouve son point de vue discutable, car dés lors qu’il suffit à n’importe quel Africain d’arriver en touriste (ou illégalement) et de ne pas repartir (ou d’y faire des enfants) pour devenir Français (ou dans le pire des cas inexpulsable), c’est l’identité même de notre pays et de notre peuple (Blanc et Chrétien) qui est à terme mise en danger. D’où le nécessité de se défendre contre l’invasion, comme l’ont fait tous les peuples qui ont survécu. D’autre part, j’affirme que les Maghrébins qui insultent la France, la traitent de « garce » ou la maudissent, n’ont pas leur place dans notre pays, et devraient en être tôt ou tard expulsés.

    Répondre
  14. Bernard T-M

    11/02/2004

    Bernard 11 février 04 21:00 tiss…@wanadoo.fr Certes M. Millière développe à sa manière, une situation dont nos Gouvernants successifs depuis 1973,n’ont pas vu venir, aveuglés par le développement économique. A cette époque imigration rimait avec travail, et surtout discrétion des personnes accueillies, en ce qui concerne plus particulièrement celles issues d’Afrique du nord. Pourquoi au nom de la tolerance démocratie républicaine, on doit accepter le politico islamique. Durant les 2 septénats de gauche, il fallait être plus rigide aux frontières et ne pas céder à des faux rapprochements familiaux. Maintenant ils sont là, et en tant que français d’adoption, tout le monde signe le contrat moral de recpect des règles de vie au quotidien sans provocation vestimentaire ou comportement religieux, d’autant qu’il faut également tenir compte de l’intégration occidentale européenne. Pourquoi avec les Sikhs, les communautés de confession Boudiste, Protestante, Athée, la situation est calme ils respectent la Maseillaise, la rue Républicaine où ils savent qu’ils peuvent marcher librement,… Je rejoins le commentaire d’Anny dans sa conclusion, et j’ajoute quelle sera la réaction civile des populations à l’avenir proche, constituées par nos enfants et petits enfants?

    Répondre
  15. mustapha

    11/02/2004

    C’est faire preuve d’esprit critique et de respecter les libertés individuelles que de légiférer pour ordonner aux gens de faire comme nous? Veuillez à ne pas vous faire avoir. Le problème de la France et des « Français » n’est pas les quelques arabes délinquants (qui existe certes) mais bel et bien les plus hautes sphères politiques qui ne font rien de tangible pour améliorer le climat social quand bien même ils ont les mandats pour (ils ont bien été élus non!). Je ne cherche pas à excuser les voyous mais comment espère t’on obliger les « émmigrés » a vivre dans le respect des valeurs de la république quand les plus hAutes sphères administratives de l’ETAT ne donne pas l’exemple et pique dans les caisses. Quand ils sont jugés et condamné on leur trouve des circonstances atténuantes et ont les excuses avec la bénédiction de quelques millions de « français » (cf affaire juppé). Faudra qu’on m’explique. ET CESSONS DE SE VOILER LA FACE. Si la france est malade c’est pas du fait d’un voile islamique que l’on voudrait assimilé à un islamisme potentiel. Le mal est ailleurs. Personne ne préconiserait que pour guérir un malade atteint du cancer il faille lui administer une dose de nivaquine parcequ’il y a un risque que ce malade se rende un jour dans une zone inpalludé. Le cas de la france aujourd’hui ets le même. On veut soi disant anéantir les problêmes d’antisémitisme, de racisme, de chomâge… et qu’est ce qu’on propose « INTERDICTION DU VOILE A L ECOLE ». j’aurais le temps de mourir que le problème ne sera pas résolu. Cordialement. Mustapha, né en France de parents français ayant servi sous les drapeaux bleu blanc et rouge et donc autant français que ceux qui ferrait un raccourci rapide du fait de mon prénom.

    Répondre
  16. mustapha

    11/02/2004

    C’est faire preuve d’esprit critique et de respecter les libertés individuelles que de légiférer pour ordonner aux gens de faire comme nous? Veuillez à ne pas vous faire avoir. Le problème de la France et des « Français » n’est pas les quelques arabes délinquants (qui existe certes) mais bel et bien les plus hautes sphères politiques qui ne font rien de tangible pour améliorer le climat social quand bien même ils ont les mandats pour (ils ont bien été élus non!). Je ne cherche pas à excuser les voyous mais comment espère t’on obliger les « émmigrés » a vivre dans le respect des valeurs de la république quand les plus hAutes sphères administratives de l’ETAT ne donne pas l’exemple et pique dans les caisses. Quand ils sont jugés et condamné on leur trouve des circonstances atténuantes et ont les excuses avec la bénédiction de quelques millions de « français » (cf affaire juppé). Faudra qu’on m’explique. ET CESSONS DE SE VOILER LA FACE. Si la france est malade c’est pas du fait d’un voile islamique que l’on voudrait assimilé à un islamisme potentiel. Le mal est ailleurs. Personne ne préconiserait que pour guérir un malade atteint du cancer il faille lui administer une dose de nivaquine parcequ’il y a un risque que ce malade se rende un jour dans une zone inpalludé. Le cas de la france aujourd’hui ets le même. On veut soi disant anéantir les problêmes d’antisémitisme, de racisme, de chomâge… et qu’est ce qu’on propose « INTERDICTION DU VOILE A L ECOLE ». j’aurais le temps de mourir que le problème ne sera pas résolu. Cordialement. Mustapha, né en France de parents français ayant servi sous les drapeaux bleu blanc et rouge et donc autant français que ceux qui ferrait un raccourci rapide du fait de mon prénom.

    Répondre
  17. Anny

    11/02/2004

    Tous les peuples ont besoin d’avoir une vie spirituelle, le malheur est qu’en France depuis la séparation de l’Eglise et de l’Etat, notre religion chétienne s’éteint inéxorablement et qu’aujourd’hui, par compensation les gouvernements de gauche comme de droite s’en réfèrent allègrement aux droits de l’homme à tort et à travers pour maintenir « une bonne conscience » et faire avaler n’importe quel discours démagogique aux Français qui ne discernent plus les droits réels des hommes et les ambitions politiques. Demain, c’est de l’Islam dont l’Etat aura à se séparer!

    Répondre
  18. gertrude

    11/02/2004

    petite erreur: 8ème ligne dernier mot: à la place de « musulman » mettre « français ». désolée

    Répondre
  19. Solit23

    11/02/2004

    Je suis aussi de votre avis: le débat sur le voile et la laïcité est déconcertant. Personne, ni à droite, ni à gauche, ni au centre, n’a pu ou voulu soulever le véritable problème. Le voile me paraît avoir été et être encore un “voile” c’est le cas de le dire, sur l’avancée de l’Islam en France, qui est en train de tester les facultés de résistance de la République devant une invasion idéologique qui ne dit pas son nom. Et la République devant ces armes réelles n’a répondu qu’avec un principe, la laïcité, sans mettre sur le terrain des moyens véritables de résistance, tout en laissant se développer un débat ridicule et sans foi qui n’a, vous en conviendrez, strictement rien apporté à la loi que le gouvernement était bien décidé à faire passer. C’est maintenant que les difficultés vont commencer, avec l’application de la loi à la rentrée prochaine. C’est là que nous verrons plus clairement la détermination des uns et des autres.

    Répondre
  20. Gertrude

    11/02/2004

    Voici des commentaires qui me laissent de marbre, bien que hautement cultivée j’ai du mal à saisir tout le sens de ces propos. Mais heureusement j’ai compris l’essentiel et ce que je réussit à décrypter n’est que racisme, xénophobie, belligérence… et je suis gentille en disant cela. En effet, le vieille France je la connait moi j’y suis née et étant fière de porter les valeurs de notre bonne vieille France (hors diversion politique) j’ai le plaisir et à la fois le regret de vous annoncer que notre France d’aujourd’hui elle est MULTICULTURELLE et fière de l’être. C’est ce qui fait de notre pays l’exception culturelle mondiale. Que l’on soit chrétien, musulmen (non islamiste) ou juif, blanc, jaune, rouge, marron ou noir on est tous musulman, vous savez pourquoi ? parcequ’on a tous transpiré pour ce pays, on a tous vécu sur le même losange et on a tous été ou envoyé nos enfants à la même école alors interdire l’école à certains de nos concitoyens parcequ’il voye leur bonheur différemment, c’est conduire la France à la destruction et au ridicule sur la scène internationale. Ou se trouve notre crédibilité? La force de notre pays, c’est le reflet de nos citoyens alors arrêtons le blabla…

    Répondre
  21. Benjamin

    10/02/2004

    Mon cher « Didier », je n’ai jamais lu un livre du Sieur Sollers et si donc le terme « moisie » vous dérange, j’en ai un autre à vous proposer: socialiste. Car Lepen est un gauchiste et rien d’autre… Et en ce qui concerne JF Revel, en effet, vous avez raison: Nous ne devons pas le lire de la même manière… Bien à vous http://www.demlib.com/editorial/actu/revuelib2/260399.html

    Répondre
  22. Martel

    10/02/2004

    Je suis d’accord avec PATROCLE, mais j’ajouterais cinq propositions: 1- L’arrêt total et définitif de l’immigration. 2- L’expulsion immédiate, par la force si besoin est, des millions d’arabes délinquants, chômeurs, illégaux, fauteurs de troubles, ainsi que tous ceux entrés depuis moins de 10 ans. 3- La répression d’une main de fer de toute délinquance commise par les arabes contre les Français et contre les forces de l’ordre. 4- L’inadmissibilité des arabes dans la haute administration et dans les forces de l’ordre car, quoi qu’en disent certains, les arabes restent arabes et ne deviennent pas Français par un coup de baguette magique. Le récent climat en France nous en donne la preuve. 5- Enfin, que l’Etat fasse enfin preuve d’une salutaire autorité, et impose l’assimilation aux arabes, en interdisant notamment l’habillement ostensiblement immigré, les boubous et autres voiles.

    Répondre
  23. Didier

    10/02/2004

    Eh oui cher « Benjamin », désolé de chagriner votre petit confort ouaté mais il faudra vous y faire: l’humanité est fort diverse. Il y a de la vie au dehors de vos frontières idéologiques, avec des gens qui raisonnent, rêvent et pensent avec leurs outils, et qui votent. La réalité c’est cette lente mais inexorable prise de conscience des idées de liberté qui a lieu là, maintenant. La réalité c’est ce constant recul dans le monde, du collectivisme. Vous et moi ne devons surement pas lire Jean François Revel de la même manière… Et votre référence à « la France moisie » est directement inspirée de Sollers.

    Répondre
  24. cast

    09/02/2004

    De même que le communisme contenait dans sa théorie originelle les 100 millions de morts qu’il provoqua,de même que « Mein Kampf » recelait le ferment d’un génocide,le « Coran » renferme les ingrédients de l’islam,qui est,quoi qu’on dise,indissociable de l’islamisme.Il faut lire ces appels au meurtre explicites,cette intolérance affleurant à chaque verset. Lisez et votre conviction sera faite.

    Répondre
  25. isocrate

    09/02/2004

    Monsieur Millière, le discours politique actuel sur l’islamisme, c’est le discours sophistique. C’est vieux comme Gorgias. C’est un discours, qui , placé au bon moment, rapporte (argent, considération, voix aux élections…). Il est apparemment logique, donc percutant, mais rigoureusement faux. La vérité n’a aucune importance. « Mon nom est personne », il faut gagner. C’est la caractéristique de tout discours « révolutionnaire » de prendre la logique à contre pied, par inversion du langage, puis inversion des valeurs, en prolégomène à l’inversion des têtes. C’est le discours permanent de la plupart des medias actuels. Merci de remettre dans vos écrits la logique à l’endroit.

    Répondre
  26. John

    08/02/2004

    En ce qui me concerne je pense que tout signe d’appartenance à une religion quelle qu’elle soit n’est que pure hypocrisie. Le vrai croyant ne se manifeste pas aussi bruyamment

    Répondre
  27. mamm

    08/02/2004

    Le troisième paragraphe de M.Milliere est criant d’une vérité qu’il est interdit d’évoquer sur tous les fora d’opinion que j’ai pu fréquenter! On est immédiatement censuré si l’on évoque le racisme par exemple, l’intolérance, dont font preuve à notre encontre certains musulmans. Intolérance et racisme que l’on veut bien consentir à attribuer, par ce vieux complexe du colon repenti et de l’accueillant morveux, aux conditions épouvantables qui ont été faites aux émigrés du maghreb dans les années soixante à leur arrivée dans notre pays! Les asiatiques, eux, ont certainement été mieux traités, puisqu’on ne les entend jamais proférer d’injures envers ces « fils de pute » de français, comme on l’a entendu faire à l’encontre de Nicolas Sarkosi. Et les français pauvres, arrivés des campagnes dans les mêmes cités que ces immigrés pour venir bosser à l’usine, eux, on les a mieux traités aussi? Alors pourquoi se plaignent-ils qu’on ait dégradé leurs cités, qu’on agresse leurs filles, et que le dernier phatmacien soit parti après la énième dégringolade de sa vitrine? Ils devraient hurler « fils de pute » comme les autres!!! Que l’islam soit incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme c’est une réalité. Il n’y a pas de possibilité d’un islam français modéré. L’islamisme est transfrontalier car politique autant que religieux, et en tant que mouvement politique, il se réalise d’autant mieux dans un système démocratique où on lui laisse la parole. S’il ne se développe pas en Tunisie, par exemple, c’est qu’on ne le laisse pas faire. Dans cette France qui a si longtemps laissé s’exprimer tout et n’importe quoi au nom des droits de l’homme qui s’exprime, et au détriment de celui à qui on imposa de tout tolérer au risque de passer pour un faciste, l’occasion était bien belle pour tous les extrémistes! Le voile n’est pas le problème? Certes non!! Il est trop tard. Le problème est que la sacrosainte tradition droitdel’hommiste française interdit d’interdire l’islamisme et ses manifestations, car chacun a droit à l’expression de ses idées, premièrement. Ensuite, cela « stigmatise » tout une population musulmane. Ceci venant ispo facto en contre le principe de laïcité. nous nous sommes nous mêmes coincés avec nos propres principes!!! et qu’est-ce qu’on fait maintenant? On met le voile à toutes les femmes et la barbe à tous les hommes, pour que plus rien ne dépasse? Telle est bien la contradiction de tout ce pataquès…Misère, misère!!

    Répondre
  28. Benjamin

    08/02/2004

    Il est vrai que certains des intervenants de ce journnal fleurent bon la vieille France moisie et le « fourre-tout »(le terme est de JF Revel) Lepeniste… Disons que Monsieur Millière, de part sa clairvoyance, est plus digne d’un National Review, d’un Frontpage ou d’un Commmentary.Mais bon… Petite question: une traduction française du dernier livre de David Horowitz,LEFT ILLUSIONS, est-elle envisagée?(ou tout du moins envisageable) Et bon anniversaire au grand Ron…

    Répondre
  29. Pierre

    08/02/2004

    Guy, Ce que vous ecrivez est interessant. Mais Le probleme fondamental est l’immigration-invasion mise en place par l’UMP-UDF et leurs amis de la gauche plurielle. Dans 10 ou 15 ans, si ca continue, la france sera un etat islamique. Amities

    Répondre
  30. thierry

    08/02/2004

    alain, je comprends votre idée mais sincerement je crois que vous avez mal regardé et que vous vous trompez en ce qui concerne l’article sur hitler de la part de M. Pierre Lance. / Hitler chez Guignol pour moi il n’y a aucunes ambiguités et il ne défends pas les idées du dictateur en question, bien au contraire… mais, effectivement certains posts sur ce forum de la part d’internautes extremistes sont décevant pour la qualité des idées des autres… ( on appelle ceci démocratie )

    Répondre
  31. alain D

    07/02/2004

    1-Encore une fois monsieur Millière met l’accent sur ce qui cloche, et pointe les contre-sens: le problème n’est pas les signes religieux en général, c’est le voile qui est à la fois un symbole politico-religieux de soumission de la femme, un moyen de pression d’une religion prosélyte impérialiste dont l’objectif ultime est la domination du monde. 2-Il est dommage à mon avis qu’une part importante des intervenants de ce site aient à l’inverse de monsieur Millière un penchant certain pour les thèses d’extrème droite, une attitude ambigüe vis à vis d’Hitler,un penchant irraisonné pour les théories raciales. C’est pourquoi je me demande s’il ne risque pas de se brûler les ailes à juxtaposer ses articles avec ceux d’auteurs qui fleurtent avec le racisme et l’antisémitisme.

    Répondre
  32. PATROCLE

    07/02/2004

    « L’islamisme est l’avenir de l’Islam » : cet apophtegme illustre que cette religion est d’autant plus intolérante qu’elle se sent forte. Or elle n’est forte que de nos faiblesses. Il n’y a AUCUNE INTEGRATION POSSIBLE de ces conquérants d’un nouveau genre, qui nous tolèrent de moins en moins et détournent nos libertés démocratiques pour faire avancer leur conceptions rétrogrades au sein de notre société pour façonner peu à peu celle-ci à leur guise : voile, bientôt hidjab comme en Afganistan, sacrifices d’animaux pour l’Aid el Khébir (la SPA n’ose même plus porter plainte, de peur de représailles violentes), suppression de la mixité dans les piscines publiques (comme à Lille, n’est-ce pas? Mme Aubry ?), etc. Les sociétés occidentales, surtout les vieilles puissances « colonisatrices », paralysées par l’idéologie permissive issue de 1968, la logique post-freudienne de la « compréhension » de l’autre, et la « dette » (sic) que nous aurions vis à vis de nos ex-colonies, semblent tétanisées par la montée de cette barbarie orientale qui s’installe en Europe avec un sans-gêne inouï en attendant le recours à la terreur de masse. Il est grand temps de donner un coup d’arrêt. Celui-ci pourrait reposer sur bases suivantes : 1/ réforme du Code la Nationalité et retour au droit du sang (on est français parce que son père ou sa mère l’est, ou encore par naturalisation, et non parce qu’on y est entré comme touriste et qu’on a eu envie d’y rester), 2/ les étrangers présents sur notre sol ont un titre de séjour précaire, révocable et non renouvelable ; ils ne peuvent en aucun cas être « naturalisés à l’ancienneté », 3/ les clandestins ne sont JAMAIS régularisables, du simple fait qu’ils ont transgressés nos lois en entrant sur le territoire national clandestinnement, délit imprescriptible, 4/ les prestations sociales (maladie, maternité, vieillesse) servies aux étrangers en situation régulière sont financées par une caisse, alimentée par leurs propres cotisations, 5/ le décret Chirac de 1976 sur « le regroupemment familal » est abrogé, 6/ une aide au retour, versable dans leur pays d’origine, est offerte aux « Français de papiers » qui acceptent de retourner définitivement dans leur pays d’origine avec leur famille, aide financée par un impôt sur les entreprises employant de la main-d’oeuvre étrangère et, si nécessaire, par un impôt spécifique pour le retour de colons dans leur pays.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)