Le «vote musulman», une force potentielle pour 2012 ?

Posté le mars 16, 2011, 8:00
2 mins

Plusieurs ex-membres de l’UMP, de confession musulmane, appellent tous leurs coreligionnaires à en sortir. Selon le site SaphirNews, l’UMP, pour le moment, ne s’inquiète pas pour son avenir, les musulmans participant peu à la vie politique française. Mais il s’interroge : «pour combien de temps ?».

Le vote des musulmans, s’il devait se structurer, pourrait bien demain s’avérer être une force importante sur laquelle compter en 2012.

Le débat sur la laïcité et l’islam prévu le 5 avril prochain est maintenu, quitte à mettre les musulmans, fermement opposés à l’initiative de Nicolas Sarkozy, à dos. Une grande question taraude les esprits du moment : pour qui voteront ces derniers lors des prochaines élections, si tant est qu’ils désirent participer à la vie politique du pays ?

Le taux de participation électorale de la population musulmane est en effet plus faible que la moyenne nationale, selon le politologue Pascal Perrineau, directeur du CEVIPOF, devenu, en janvier 2004, le Centre de recherches politiques de Sciences Po. […]

Au vu des précédentes élections, les musulmans, très abstentionnistes, pèsent logiquement moins lourd sur le plan électoral malgré la présence de 5 à 6 millions de personnes, contrairement à la communauté juive qui, pourtant, ne sont que 700 000 dans tout l’Hexagone.

Les Scouts musulmans de France et Mosaïc comptent bien changer la donne en organisant, du 7 mai au 2 octobre 2011, un tour de France d’une Flamme citoyenne à destination des jeunes sur le thème «Je vote donc je suis». Leur démarche est loin d’être partisane, selon les responsables, mais pourrait bien s’avérer utile dans les banlieues, où vit une importante proportion de jeunes musulmans.

(via )

2 réponses à l'article : Le «vote musulman», une force potentielle pour 2012 ?

  1. Pluto 69

    17/03/2011

    Le « système » musulman est anti-démocratique par essence. Il est donc peu probable que, pour le moment, ils votent en masse, au contraire. Par contre, le jour où ils seront suffisemment nombreux, d’ici une ou deux générations, ils voteront, non par esprit démocrate, mais pour prendre le pouvoir et instaurer leur charia.

    Répondre
  2. MOI !

    17/03/2011

    Le vote musulman n’est pas seulement une force potentielle pour 2012. Ce n’est rien par rapport à ce qui nous attend !…
    Négligeons l’islam et nous verrons bien que regretter sera trop tard pour l!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)