Les élèves musulmans troublent l'enseignement catholique

Posté le septembre 09, 2010, 2:18
2 mins

Certaines écoles catholiques comptent parfois jusqu’à 70% d’élèves musulmans, notamment dans les quartiers «populaires». Ces établissements sont ainsi confrontés à des problèmes inédits. Un document du Secrétariat général de l’enseignement catholique recense ces «situations problématiques» et propose des lignes de conduite : concertation, dialogue et questionnement …

” ne pas mélanger islam et réaction d’adolescents, identitaire, culturelle et religieuse ”

«Le jour de la rentrée, les garçons ne répondent pas à leur nom lorsque la nouvelle directrice, qui succède à un directeur, fait l’appel des classes. Par contre, les élèves répondent à leur professeur principal qui est un homme.» «Des lycéens musulmans prient régulièrement dans la cour. Un jour de pluie, la directrice leur propose une salle. Ce lieu devient la salle de prière où les élèves invitent des personnes extérieures à l’établissement. La directrice ne peut plus disposer de cette salle pour d’autres activités. »

Ces situations conflictuelles relèvent de trois catégories : les situations à forte composante sociale et culturelle, celles touchant plus directement à la pratique religieuse des élèves musulmans, et enfin celles relatives à leur participation aux activités religieuses de l’établissement. La question du sens de «la participation de juifs ou de musulmans à une célébration eucharistique» est ainsi abordée. Ou encore la pertinence, à Noël, de «profiter d’une fête religieuse pour mieux comprendre le sens du fait religieux et rentrer dans un partage festif». Suite sur La Croix (vu sur Fdesouche.com)

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)