Les zélateurs de la burqa invitent un délégué interministériel

Les zélateurs de la burqa invitent un délégué interministériel

« l’UAM-93 a invité Monsieur Patrick Karam, Délégué interministériel pour l’égalité des
chances des Français d’outre-mer et conseiller régional d’Ile-de-France, à un diner-débat avec les responsables associatifs musulmans le mardi 4 mai 2010. 

 

Patrick Karam sait-il où il va mettre les pieds ? Une fois le projet de loi contre la burqa dévoilé fin avril 2010, l’UAM93 a publié un   article de Daniel Youssof
Leclercq d’une rare virulence jugeant la loi « scélérate » et annonçant la
recrudescence de vocations islamistes en contrepartie :

 

« Les lois font rarement l’unanimité. Quand elles satisfont certains, elles
déplaisent forcément aux autres. Qu’on l’admette ou pas, les Lois divines ont cette indéniable supériorité sur les lois
humaines
, c’est qu’elles sont équitables et immuables. Qui plus est, elles restent valables
ad vitam aeternam quand bien même, en environnement hostile, leur application peut se
trouver contrariée. Telle cette loi scélérate et anticonstitutionnelle visant à interdire le voile
intégral
dans tout l’espace public français. Inapplicable mais plébiscitée par la quasi-totalité de la classe politique islamophobe, envers et contre leurs propres institutions, elle ne
fera que mettre en évidence l’intolérance et la défaillance des soi-disant valeurs républicaines, en illustrant l’adage « celui qui a de la paille dans le ventre craint les
allumettes
». Inutile de dire que cette propagande anti-musulmane va susciter ou conforter plus d’une vocation islamiste. 
[1]»

 

Youssouf Leclerc, activiste incontournable depuis le milieu des années 80, fut
le promoteur officiel de l’islamisme séoudien au sein du Bureau  de la Ligue islamique mondiale (Bolim).

 

Déjà, été 2009, l’UAM93 avait complaisamment relayé un communiqué de « 145 musulmanes et musulmans de la Réunion ayant
toutes et tous étudié la théologie musulmane » justifiant clairement le port de la burqa : 

 

« Le Niqâb (voile intégral) est bien un élément religieux et
cultuel
: ce n’est pas seulement un habit traditionnel ou culturel.
Nous trouvons, de ce fait, très dommage que certaines personnes en décrètent le contraire au nom de l’islam. Nous tenons à exprimer notre vive inquiétude par rapport à cette nouvelle
stigmatisation »

 

  La tonalité extrêmement dure marque un tournant dans les relations entre les
musulmans et la république française. Du jamais lu
. Nous avions déjà dit
qu’une telle loi était parfaitement inapplicable sur les « territoires perdus de la République », pour reprendre le titre d’un ouvrage de sociologie dorénavant devenu un classique.

 

Ce qui est dramatique, c’est que l’UAM93 regroupe 30 associations gérant des
lieux de cultes dans ce département.
Représentatif, c’est le lobby islamique le plus puissant du département…déjà le plus islamisé de France.  » Lu ici


[1] Daniel Youssof Leclercq, Le
jeu de lois : burqaphile et polygamophile, mardi 27 avril 2010, édité par Ilyess
     
 

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: