L’Europe et les révolutions arabes : le devoir de non-ingérence

L’Europe et les révolutions arabes : le devoir de non-ingérence

Tribune libre de Paysan Savoyard

Journalistes, politiciens et autres intellectuels s’enthousiasment pour les « révolutions arabes » en cours. Enfin, ces peuples secouent leur joug, renversent ces dictateurs que l’Europe soutenait honteusement, accèdent à leur tour au bénéfice de la démocratie et de la liberté, prouvant ainsi le caractère universel de ces valeurs.

Ces révolutions démontrent par là-même que les valeurs en question sont tout à fait compatibles avec l’islam et que le prétendu choc des civilisations n’est qu’un phantasme malsain. Au nom de ces valeurs, au nom également des fautes qu’elles ont commises, la France et l’Europe se doivent d’aider les démocrates, en faisant pression sur les dictateurs qui s’accrochent, en apportant une aide économique, en adoptant une attitude d’accueil vis-à-vis des immigrés chassés par la misère et les troubles politiques.

Force est d’avouer qu’à notre grande honte, nous sommes en désaccord à peu près complet avec chacune de ces affirmations, pleines de bons sentiments mais, à notre sens, parfaitement déconnectées du réel.

Les valeurs de la démocratie et de la liberté à l’européenne ne sont pas nécessairement universelles

Les valeurs de démocratie, de liberté et de laïcité, nées en Europe et issues de ces deux sources de la civilisation européennes que sont la raison grecque et la foi chrétienne, ne se sont pour l’heure implantées et enracinées que dans le monde occidental. Les dernières décennies n’ont en rien prouvé que ces concepts européens ont vocation à l’universalité. De même rien ne permet de dire que les révolutions en cours manifestent le désir profond des populations arabes de les adopter à leur tour.

Sans doute existe-t-il parmi les révolutionnaires une fraction occidentalisée de la jeunesse mue par le désir d’adopter la démocratie. Sans doute également ces révolutions ont-elles une dimension politique : il s’agit de se débarrasser de régimes autoritaires accapareurs et corrompus. Mais ces révolutions sont avant tout motivées par les difficultés sociales et économiques : exode rural, entassement urbain, absence de travail et de pouvoir d’achat. Ces difficultés trouvent elles-mêmes leur source dans ce facteur majeur de tension qu’est la démographie. La population des pays d’Afrique du Nord a triplé depuis les années soixante. Cette démographie explosive rend impossible l’amélioration des structures publiques et l’élévation du niveau de vie. Au Caire la population est tellement dense qu’une partie d’entre elle habite dans les cimetières et que des bidonvilles se sont installés jusque sur le toit des immeubles.

(via )

Partager cette publication

(4) Commentaires

  • miane Répondre

    encore une fois dans son grand rêve d’universalité,l’européen s’imagine toujours que ses concepts sont ceux de tout homme sur la terre. C’est aussi faux que de dire: les hommes sont égaux…en droit! peut-être mais c’est tout…dans la même situation un espagnol, un allemand, un belge, un italien réagiront de manière similaire…mais un algérien, un égyptien, un pakistanais réagiront différemment, un asiatique d’extrême orient réagira aussi d’une toute autre façon…arrêtons de penser que nous SAVONS CE QUI EST BON POUR TOUS…laissons les gens se débrouiller entre eux…ils s’allieront contre nous alors que nous tenterions d’aider une partie que nous pensons victime…que chacun s’occupe de ce qui bout dans sa marmite…et que chacun aide ses propres « pauvres » et Dieu sait qu’ils sont nombreux

    19/03/2011 à 14 h 45 min
  • miane Répondre

    encore une fois dans son ngrand rêve d’universalité,l’européen s’imagine toujours que ses concepts sont ceux de tout homme sur la terre. C’est aussi faut que de dire les hommes sont égaux…en droit peut-être mais c’est tout…dans la même situation un espagnol, un allemand, un belge, un italien réagiront de manière similaire…mais un algérien, un égyptien, un pakistanais réagiront différemment, un asiatique d’extrême orient réagira aussi d’une toute autre façon…arrêtons de penser que nous SAVONS CE QUI EST BON POUR TOUS…laissons les gens se débrouiller entre eux…ils s’allieront contre nous alors que nous tenterions d’aider une partie que nous pensons victime…que chacun s’occupe de ce qui bout dans sa marmite…et que chacun aide ses propres « pauvres » et Dieu sait qu’ils sont nombreux

    19/03/2011 à 14 h 44 min
  • STERIBUS Répondre

    Que ces pays gèrent déjà leur démographie au lieu de vouloir en faire un instrument d’invasion de l’Europe. Il n’ont que le juste retour du baton avec lequel ils veulent nous frapper et en plus, qu’ils se demerdent seuls avec leurs problèmes internes ou alors qu’il arrêtent de démolir et de massacrer tout ce qui est chrétien chez ceux qu’ils ont envahis voici plus de 1000 ans!

    19/03/2011 à 10 h 52 min
  • MOI ! Répondre

    Quel est le pays arabe qui a, seulement une fois, aidé la France ? Les pays qui étaient colonisés, oui, pendant les guerres, mais ils s’aidaient aussi eux-mêmes s’ils ne voulaient pas être envahis par Guillaume et ensuite par Hitler. Donc nous ne leur devons rien du tout puisque nous les avons aussi aidés à s’en sortir. Pour la reconnaissance que nous en avons aujourd’hui, qu’ils se débrouillent seuls !

    19/03/2011 à 8 h 53 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *