Liban : Une filière djihadiste vers l'Europe

Posté le décembre 23, 2010, 12:09
7 secs
Chassés d’un camp palestinien, une vingtaine de terroristes se seraient infiltrés en Grèce, en Allemagne et en France.
On les surnomme les «reclus de Tamir». Une cinquantaine de dangereux djihadistes, confinés entre un barrage de l’armée libanaise et l’entrée du camp de réfugiés palestiniens d’Ein Héloué, situé en lisière de Saïda, à 30 km au sud de Beyrouth. Certains, comme Ahmad al-Doukhi, ont planifié des attentats contre la Force des Nations unies au Liban (Finul). D’autres sont responsables d’attaques contre l’armée libanaise. La majorité d’entre eux sont des réfugiés palestiniens ; les autres des activistes syriens, saoudiens, yéménites, et quelques Maghrébins venus profiter de l’impunité dont jouissent les camps palestiniens du Liban, où l’armée ne s’aventure pas. […]
(via )

2 réponses à l'article : Liban : Une filière djihadiste vers l'Europe

  1. STERIBUS

    24 décembre 2010

    Si on les connaît, pourquoi attends-t-on toujours le pire pour les arrêter ?

    Répondre
  2. Xavier

    24 décembre 2010

    Il faudra bien arriver à faire savoir aux kèlbes qu’ici ça n’est pas la SPA !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)