«L’inégalité, les musulmans la subissent de plein fouet»

Posté le novembre 16, 2010, 4:00
42 secs

Kamel Kabtane à El-Watan :

Recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, décrit la situation des musulmans en France au journal algérien El-Watan.

” Les derniers débats sur l’identité nationale, sur le voile intégral et sur la viande halal sont des éléments qui fondent l’injustice dont sont victimes les musulmans.”

La montée de l’islamophobie s’exprime essentiellement par des atteintes aux biens, tels que les mosquées, les commerces, les cimetières. Cette situation prend des proportions jamais atteintes. Depuis le début de l’année, plus de 20 actes de cette nature ont été dénombrés sur le territoire français. Il est vrai qu’un certain discours politique en est le ferment actif, il est le révélateur de cette détestation dont les musulmans sont l’objet en France.

Dire qu’il y a nécessité de respecter la loi, c’est une vérité qui s’applique à tous. La plupart des musulmans sont respectueux des lois existent et qui font que si tous les citoyens sont égaux en devoir, ils doivent l’être aussi en droit ; or l’inégalité, les musulmans la subissent de plein fouet.

(via )

2 réponses à l'article : «L’inégalité, les musulmans la subissent de plein fouet»

  1. R. Ed.

    17/11/2010

    20 actes islamophobes depuis le début de l’année ???

    Quid des 400(quatre cents)actes christianophobes (je viens d’inventer le mot) commis en France depuis le début de l’année ?

    La paille et la poutre on dirait.

    Répondre
  2. Suzanne

    16/11/2010

    Quel culot !
    Pourquoi ce Monsieur ne parle-t-il pas des églises et des curés caillassés en France qui représentent une quantité plus importante que les mosquées ?
    Pourquoi ne parle-t-il pas de toutes les dérogations que les musulmans obtienne sur le sol français alors qu’en Algérie aucun chrétien n’a le moindre droit à quoique ce soit. S’il y a une islamophobie en France il me semble que les musulmans y sont bien pour quelque chose. Ils n’arrêtent pas de réclamer et d’exiger des passe-droit.
    Que ce Monsieur se demande pourquoi pendant plus de 30 ans il n’y avait aucun problème avec les musulmans qui restaient sagement à leur place. On ne parlait alors pas d’islamophobie. Le mot n’existait d’ailleurs pas.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)