L’intervention libyenne et l’islam en France

L’intervention libyenne et l’islam en France

Le Maghreb s’enflamme et nous risquons d’y voir naître de nouvelles républiques islamiques. Par ailleurs, nous risquons aussi d’en voir sortir une vague d’émigration sans précédent – avec les conséquences désastreuses que cela impliquerait pour nos pays à nous.

Certes, la question de l’immigration est distincte de la question de l’islamisation. Mais il est clair que le plus grave danger de l’immigration actuelle tient aux modifications que l’islam impose – avec le soutien actif de la lâcheté et de la démagogie électoraliste de nos dirigeants – à l’identité de nos vieux pays chrétiens. N’oublions pas que le Kosovo a d’abord été « tranquillement » islamisé, avant de l’être par la force et par l’extermination des Serbes ! La même chose pourrait très bien nous arriver.

Une identité nationale, ce n’est pas simplement une question d’état-civil. Ce n’est pas seulement une question de législation. C’est une question de coutumes, de traditions, de joies et de peines partagées.

Naturellement, les nouveaux arrivants ne vibrent pas aux mêmes nouvelles, aux mêmes souvenirs que nous. Mais, ce qui est peut-être plus grave encore, nos « élites » ne vibrent pas non plus avec nous. Elles sont délibérément déracinées, persuadées que seul existe l’homme abstrait, sans appartenance communautaire ou identitaire. Comment pourraient-elles aider les immigrés à s’intégrer ?

Et comprenons bien que parler de ce déracinement, cela n’a rien à voir avec du racisme. Il est bien évident que nous partageons infiniment plus avec le bachaga Boualem qu’avec Dominique Strauss-Kahn.
Ce qui est troublant dans l’époque actuelle, c’est que l’on nous pousse au fameux « choc des civilisations », alors que l’on a vidé de sa substance la civilisation occidentale.

Je comprendrais bien la lutte de la chrétienté avec l’islam radical. Mais, aujourd’hui, ce qui se passe en Irak, ce qui se passe en Libye, c’est au nom de quelle civilisation ?

S’il s’agit simplement de la civilisation des « droits de l’homme », alors disons simplement que c’est une supercherie machiavélique. Chacun sait bien que la revendication des droits de l’homme est pour le moins élastique. Je n’aurai pas la cruauté de rappeler que la Libye siégeait au conseil des droits de l’homme des Nations Unies jusqu’au début du mois de mars 2011 !…

Bref, pas davantage que je n’ai compris l’intervention irakienne, je ne comprends l’intervention en Libye. En revanche, j’en vois bien les conséquences : radicalisation de l’islam en Afrique du Nord, immigration massive chez nous, et recrudescence du terrorisme. Sans parler des possibles « dommages collatéraux » en matière de politique intérieure, ni de la hausse des prix du pétrole.

Quand donc nos dirigeants comprendront-ils qu’ils ne pourront s’attaquer au problème de l’islam dans le monde et chez nous qu’en revenant aux sources de notre civilisation ? Et qu’en revenant à ces sources, le problème de l’islam n’en sera plus un : soit les musulmans présents sur le sol français aimeront la France et auront toute leur place chez nous ; soit ils la détesteront, mais alors ils partiront d’eux-mêmes ou manu militari !

Le pire des services que nous puissions rendre à la paix, c’est d’entretenir notre manie de la repentance et de la démagogie. Finissons-en avec notre esprit de « dhimmis » (voir le livre de Louis Chagnon), avec la repentance, avec la démagogie électoraliste et immigrationniste, et nous pourrons vivre en paix, non pas avec l’islam qui est par essence totalitaire, mais avec les musulmans… que nous pourrons d’ailleurs contribuer à libérer du totalitarisme qui les opprime (et qui n’est ni Kadhafi, ni Saddam, ni un dictateur particulier, mais bien le Coran lui-même) !

Partager cette publication

(4) Commentaires

  • sas Répondre

    tu as tout compris….

    …….c est même le propre des subversifs  extreme gôôo^che et de gôoôche…..bêler OU BEUGLER sans relâche/ : " …. A LA DEMOCRATIE ….. AUX DROIT DE L HOMME, AUX LIBERTES D EXPRESSION ET DES AUTRES…"

    et les nier ou chier dessus à la première occasion…

    ..lois gayssot

    …front ripoublikain

    …systeme electoral français et représentation nationale

    En claire ce sont les enculés minoritaires déviants et subversifs qui dirigent et imposent tout en ruinant cette nation….et c est la grande majoritée qui trime et subie qujki est de plus taxée d anti démocratique

    ON EST DONC BIEN DANS UNE GUERRE DES MOTS ET DE RELIGION……congédions les tous violament pour en finnir une bonne fois.

    sas

    25/03/2011 à 16 h 07 min
  • oeildevraicon Répondre

    Front républicain! Vous avez dit front républicain! Mais c’est quoi ce binz?

    Souvenez-vous le soir du premier tour des législatives de 2002, lorsque les Français ont
    démontré par leurs votes, qu’ils ne voulaient plus de la gauche.
    Souvenez-vous de tous ces grands démocrates ce donneurs de leçons ( PS,PC,Verts, Extreme gauche),
    comment ils ont récusé les votes des français, promettant que dès le lendemain le peuple seraient dans la rue, traitant comme des moins que rien, des demeurés ceux qui avaient votés FN.
    La gauche n’est démocrate que lorsque l’on épouse ses thèses.

    23/03/2011 à 21 h 43 min
  • HOMERE Répondre

    Il y a bien un problème en France et la cause première en est les français eux mêmes….un fossé, que dis je un abîme ,se creuse dangereusement entre nos conpatriotes dont les issues ne peuvent être qu’un conflit ou la partition de notre pays.J’en vois se marrer,mais à y regarder de plus près on constate bien l’incompatibilité patente entre ceux qui veulent perpétuer la nation avec ses valeurs ancestrales et fondatrices et ceux qui s’appellent indûment progressistes,et qui revendiquent une société nouvelle ouverte basée sur le multiculturalisme…on en est à un choix civilisationnel et pas à une quelconque querelle sans importance….notre pays se divise durablement…..la cohésion nationale part en torche et les blocs se font face avec invectives et menaces.La situation est grave et…désespérée ! aucun signe de réconcilliation n’est envisageable….même le front républicain part en quenouille….

    23/03/2011 à 17 h 37 min
  • glenarvan Répondre

    L’ Orient compliqué se complique encore. Nul ne sait où mèneront les mouvements qui agitent le Moyen Orient, et tous ces Etats sont touchés. Ce matin encore notre Ministre des Affaires étrangères appelait le chef d’Etat syrien à plus souplesse en  politique intérieure. Mais enfin, de quoi nous mêlons-nous ? Que sommes nous allés faire en Libye ? Et n’y a t’ il pas, aussi,  dans notre intervention, des raisons de politique intérieure française à court et moyen terme ? Que le conflit perdure et s’étende et c’est toute la région qui peut s’enflammer avec de prodigieuses conséquences. Que dirions nous si une révolution avait lieu en France et que se manifeste une intervention armée de la Ligue Arabe sur notre sol ? Et pourquoi cette dernière perspective serait-elle non fondée dans l’hypothèse où nos nationaux d’origine étrangère entreraient en dissidence et fomenteraient des troubles graves sur le sol de notre Patrie ?
    Soyons clairs : Une extension du conflit sur une grande échelle apporterait un puissant soutien à ceux qui nous gouvernent car on ne change pas de chef en pleine bataille. Et l’article 16 de la Constitution n’a pas été aboli, que nous sachions… Plus que jamais soyons prudents et vigilants, en souhaitant que toutes les parties en cause gardent leur sang-froid.

    23/03/2011 à 14 h 03 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: