L'islamisation financée par nos impôts…

Posté le avril 29, 2010, 12:00
2 mins

 

 

« Les partisans d’un islam plus épicé ont leur place à l’intérieur du
Conseil Français du Culte Musulman
 » Nicolas Sarkozy, Académie des sciences morales et politiques, Paris, 19 septembre 2005. Le chef de l’UMP d’alors parlait des mouvements
islamistes notoires (UOIF-Milli Gorus-Tabligh) qu’il invita au sein de son délirant Conseil « français » du culte musulman…

  On ne s’étonne donc de plus rien. Après que Quick, propriété de l’Etat
français (par le biais de la Caisse des dépôts) impose la viande halal sans autre choix possible dans de nombreux restaurants. Après les cantines des écoles publiques. Voici que ce sont maintenant des
compagnies de CRS qui se voient
obligées
de manger halal à leur insu « par souci d’économie ». Faut-il rappeller pour que chaque kilo de viande halal vendu, une partie du prix (environ 15 centimes d’euros)
revient à l’organisme islamique certificateur ?
Ces organismes sont au nombre de quatre en France : Grande Mosquée de Paris (dépendant de l’Algérie qui traque les Chrétiens chez elle); Grande
Mosquée de Lyon, financée par l’Arabie Seoudite (qui traque également les Chrétiens en plus d’appeler via ses ministères à
l’extermination des Juifs); mosquée d’Evry également financée par le royaume seoudien ou AVS dont les liens avec l’UOIF seraient
étroits…

Nos gouvernants financent donc la
présence islamique sur nos impôts, (…)

Joachim Véliocas. Observatoire de
l’islamisation.