L’islamisme et la guerre de civilisations

L’islamisme et la guerre de civilisations

À nouveau, jeudi 29 octobre au matin, en la basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice, un fanatique musulman a décapité une femme, égorgé le sacristain et blessé à mort une mère de famiile qui, avant de mourir, a pu demander aux personnes qui la secouraient: «Dites à mes enfants que je les aime.»

Nos pensées et nos prières vont aux victimes de cet acte ignoble et à leurs familles. Ce nouvel attentat endeuille les catholiques et la France entière.

Dix jours après la décapitation en pleine rue du professeur Samuel Paty, cet acte immonde démontre, si besoin était, que l’islamisme est en guerre avec notre civilisation et s’en prend à ce qui la symbolise: l’école, la chrétienté.

Partout dans le monde musulman circulent des appels au meurtre à l’égard du Président de la République.

De façon dérisoire, celui-ci avait déclaré lors de l’attentat de Conflans Sainte-Honorine: «Ils ne passeront pas.» À l’évidence ils sont là.

Lorsque, récemment, M.Castex a déclaré: «La réponse du Gouvernement sera ferme, implacable et immédiate», avait-il conscience du ridicule de cette rodomontade?

Les attentats ne cessent de se répéter, ayant tous pour origine les islamistes.

Si le gouvernement se glorifie de supprimer sans peine les libertés les plus fondamentales de nos concitoyens pour lutter contre la pandémie de Covid-19, il se révèle absolument incapable d’expulser les prédicateurs islamistes haineux.

Puisque ce gouvernement semble faire du principe de précaution l’inspiration ultime de sa politique, que ne l’applique-t-il pas à l’égard des islamistes ? Pourquoi ne pas expulser immédiatement les fichés S?

La loi ne le permet pas aujourd’hui, eh bien changeons-la loi et déclarons l’état d’urgence sécuritaire!

Nous payons aujourd’hui des décennies d’incurie politique de droite et de gauche en matière d’immigration, de déni à l’égard de l’islam radical, de lâcheté lamentable.

Prenons garde, si l’État persiste à se montrer incapable de défendre les Français contre le fanatisme musulman, ils finiront par se faire justice eux-mêmes.

Les déclarations solennelles, les bougies, les bouquets de fleurs sont dérisoires.

Les discours d’un Président mué en ordonnateur des pompes funèbres nationales sont de plus en plus insupportables. Ce que les Français attendent, ce sont des actes fermes et forts.

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • ELEVENTH Répondre

    Il faut les comprendre ces fanatiques muzzs, lorsqu’ils s’en prennent à Macron.
    Celui ci n’a t il pas jusqu’ici et précisément et depuis les muzzlands bavé sur la France, les Français, l’horreur de la colonisation, etc.., qu’ils en avaient déduit que le zozo leur était totalement acquis. Ce qui est en partie vrai d’ailleurs, car à part donner de la gueule, peu ou pas d’actions.
    Alors, l’entendre parler – enfin – cela les insupporte au dernier degré.

    06/11/2020 à 0 h 45 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *