L'islamisme impitoyable, même envers les musulmans

L'islamisme impitoyable, même envers les musulmans

 

L’islamisme continue de se montrer impitoyable, n’hésitant pas à massacrer des civils musulmans pour arriver à ses
fins, comme c’est le cas en Irak :


L’arrestation en mars du chef d’al-Qaida pour Bagdad a permis aux forces de sécurité de remonter
jusqu’aux deux chefs de l’organisation, tués dimanche lors d’un assaut contre leur planque au nord de la capitale, a affirmé aujourd’hui un général irakien.


« La brigade 54 de l’armée irakienne et l’unité de renseignements chargée de la lutte contre al-Qaïda créée par le Premier ministre Nouri al-Maliki ont arrêté le 11 mars, dans le quartier Hatine
(à Mansour dans l’ouest de Bagdad) le +gouverneur+ de Bagdad Manaf Abdel Rahim al-Ghawi », a affirmé lors d’une conférence de presse le porte-parole du commandement militaire de Bagdad, le général
Qassam Atta.

« Ses aveux et les documents retrouvés sur place ont permis de lancer l’opération +Saut du lion » et de remonter jusqu’au (chef politique d’al-Qaida) Abou Omar al-Bagdadi et son (chef militaire)
Abou Ayyoub al-Masri », a-t-il ajouté.

Selon lui, Manaf al-Ghawi, un Irakien né à Moscou en 1975, a rejoint al-Qaida en
2003, aussitôt après la chute de Saddam Hussein, et est devenu le « gouverneur » de Bagdad en 2008.
Le général Atta l’a accusé d’avoir supervisé les attentats du 19 août contre les ministères des Finances et des Affaires étrangères à Bagdad, qui avaient fait 106 morts et environ 600
blessés.

Manaf al-Ghawi a également orchestré les attentats contre le ministère de la Justice et le siège du gouvernorat de la capitale le 25 octobre, dans lesquels 153 personnes avaient péri et
plus de 500 avaient été blessées, a poursuivi le porte-parole.

Il l’a également accusé d’être responsable d’attentats contre des hôtels, des églises et des mosquées
chiites
ainsi que de l’assasinat du député sunnite Hareth al-Obeidi en juin 2009.

« Depuis le début de l’opération, nous avons arrêté 86 membres d’Al-Qaïda et selon nos
informations les responsables d’Al-Qaïda encore liberté tentent de fuir le pays et nous avons demandé aux gardes-frontières d’être en état d’alerte », a-t-il souligné.

Al-Qaida en Irak a été décapité dimanche avec la mort
de ses deux principaux chefs lors d’opérations conjointes américano-irakiennes dans un fief sunnite au nord de Bagdad.

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: